AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel

avatar
Moon
Messages : 160
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Taylor Kinney
Crédit : Hysteria
Caractère : Renfermé » Maniaque du contrôle » Franc » Lunatique » Attentif » Inflexible »
Affinités : www. Le Nouvel An  (Libre)
www. Ta seule limite, c'est toi-même (Ezeÿel N. Sköell)
www. La métamorphose Tonni Raikonnen

Moon
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Sam 4 Fév - 20:59



“Ta seule limite, c'est toi-même ”

Jayden Sköell &. Ezeÿel N. Sköell
L’idée d’une rando me trottait dans le crâne depuis quelques jours, rien de mieux que la nature, pour s’oublier, pour faire le plein. Voilà deux mois que nous nous étions furieusement expliqués, le gamin et moi, il était temps qu’on prenne un peu de temps à nous. Le seul week-end de libre qu’il avait eut avait été aussi celui où je fus appelée pour une affaire. J’avais donc dû annuler notre sortie. D’ailleurs depuis ce samedi-là l’ambiance était plus que merdique dans la maison, surement avait il l’impression que je l’évité. Je ne croisais que très peu la lupa et j’avoue que je m’arrangeais pour qu’il en soit ainsi, sauf que du coup, mon frère subissait le même sort.  

Toute rêverie mise à part je sortais de ma douche, me frictionnant un moment pour rejoindre ma chambre et passer une tenue de rando avant de sortir une carte papier en plus des affaires déjà présentes dans mon sac.

Dévalant les marches je plaçai sur la table Max avec à côté de lui tout ce qui pourrait lui être utile et fis couler mon café dans deux thermos avant de sortir et de me diriger droit sur la porte de Manava, une jeune louve qui affectionnait mon poisson rouge et d’y coller le post-It.

« Je suis partie en rando je rentre dimanche, j’ai laissé un double de mon parcours à côté de max au cas où. Mon frère m’accompagne.
Xoxo  »

Une fois ceci fait, je glissai mon sac dans le coffre de ma voiture et démarrai direction le parking de la galerie marchande du coin pour y retrouver mon frère qui avait passé la nuit dans son antre.

Je tournai un moment sur ce dernier à la recherche de la voiture du gamin, ceci me prit assez de temps pour grogner.

Je n’étais pas en retard loin de là et il n’était pas le pro de la ponctualité. C’est d’ailleurs en croisant ce dernier dansant au volant à un rond point que je compris que j’avais tourné pour rien.

Me garant derrière lui, je détachai ma ceinture et sans prendre mes affaires le rejoignis un sourire aux lèvres.

« Salut beau blond prêt pour transpirer ailleurs que sur le corps d’une pauvre cruche ? Laisse tourner, je récupère mon sac on prend ton carrosse, princesse. » Lançais-je en retournant vers ma voiture pour tirer du coffre la tente et mon sac. Ce week-end rando humaine et chasse sur quatre pattes, aucune bouffe avec nous, que de l’alcool et le strict nécessaire. Déposant mon sac sur la banquette arrière je me plaçai sur le siège passager.

« C’est partie ma poupoule. » Lançais-je, fermant la porte. Huit mois qu’on n’avait pas pris le temps de vraiment se retrouver seuls, ça allait faire un bien fou.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/t286-jayden-moon-ne-criez-pas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 131
Membre du mois : 17
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Mar 7 Fév - 23:00

Le 16 décembre 2017


Crédit tumblr & jesaispas


J’avais passé la nuit à peindre. Enfin une partie de la nuit, car le début avait été consacré à ses dames que j’avais adoré… Comblées. On avait bien ri, bien bu, bien baisé. Je m’étais retrouvé chez d’une d’elle avec deux de ses amies pas farouches pour un sous pour mon plus grand plaisir. Toutes les contenter avait été un challenge, mais bordel quel challenge… Et relevé haut les bras. On s’était pieuté, collés les uns aux autres dans son lit, et je m’étais cassé après un léger somme d’une petite heure. J’avais pris le temps de les mâter toutes enchevêtrées et cela m’avait donné envie de les dessiner. Alors au lieu de rentrer finir ma nuit, j’avais pris la direction de mon antre et je m’étais attelé à la tâche. J’avais reproduit le tableau qu’elle m’avait offert avant que je parte, puis je l’avais mis en couleurs. Mes pinceaux sortis, j’en avais profité pour finir quelques toiles qui attendaient dans un coin et que je devais achever pour une prochaine expo. Lancé, je n’avais pas vu l’heure tournée. Les premiers signes de fatigue avait commencé à se faire ressentir vers neuf heures du mat’. J’avais abandonné mes travaux pour aller prendre une longue douche revigorante et chaude. Ca m’avait fait un bien fou. Quand mon estomac s’était mis à grogner, je m’étais décidé à aller acheter un truc à manger à la supérette du coin. Je l’avalerais en quatrième vitesse avant de rejoindre la fac pour une nouvelle journée de cours.

Je venais de finir quatre donuts, de la musique à fond dans ma voiture quand je vis le frangin dans mon rétro. Je fronçais des sourcils, mais empruntais la première sortie du rond point pour me garer aussitôt sur le trottoir. On avait pas le droit, mais franchement j’en avais rien à faire. Ce n’était pas comme si les lois humaines avaient la moindre importance pour moi. Je mordais dans une nouvelle pâtisserie – mon péché mignon ces petits trucs – attendant que mon frère se pointe jusqu’à ma bagnole. J’avais la bouche pleine quand il me balança une pique si bien que je ne puis pas lui répondre par autre chose qu’une grimace. Sans que j’ai le temps de dire le moindre mot, il retournais déjà à sa caisse – elle garée à un endroit autorisé – pour récupérer des affaires qu’il balança sur la banquette arrière de ma voiture. Il s’installait à côté de moi  - j’eus juste le temps d’enlever la boite de donuts pour ne pas qu’il s’assoit dessus - avant de m’indiquer qu’on pouvait y aller. Je fronçais les sourcils La princesse et la poupoule t’emmerdent. Maintenant que ma bouche n’était plus pleine je pouvais l’envoyer bouler pour ses adoraaaaables surnoms qu’il venait de me donner. Un klaxon retenti et je fis un magnifique doigt en réponse au conducteur peu content que je me sois garé aussi mal. Depuis quand tu veux squatter les bancs d’ma fac toi ? Surtout pour un cours sur l’histoire de l’art du XIIième siècle. Moi je trouvais ça méga intéressant, mais lui allait se faire chier comme un rat mort. Et puis t’es pas sensé bosser ? Depuis quand t’as le droit à ton vendredi ? Je fronçais une fois de plus les sourcils. Il avait déjà pas beaucoup de week-end et maintenant il me sortait qu’il avait le droit à un jour avant le week-end ? Il se passait quoi au juste ? Je ne pouvais m’empêcher d’être méfiant. Yavait anguille sous roche.

_________________
Absent le 10, 11, 17 et 18 juin, puis du 23 juin au 05 juillet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Moon
Messages : 160
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Taylor Kinney
Crédit : Hysteria
Caractère : Renfermé » Maniaque du contrôle » Franc » Lunatique » Attentif » Inflexible »
Affinités : www. Le Nouvel An  (Libre)
www. Ta seule limite, c'est toi-même (Ezeÿel N. Sköell)
www. La métamorphose Tonni Raikonnen

Moon
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Jeu 16 Fév - 17:40



“Ta seule limite, c'est toi-même ”

Jayden Sköell &. Ezeÿel N. Sköell
Silencieux, je refermais la porte et le laissais me démontrer qu’il avait totalement oublié notre sortie. Pire ! Il semblait presque certain que j’allais venir faire l’étudiant à un cours barbant de sa fac. L’idée semblait clairement lui passé dans le crâne et me fis grimacer. Non mais sérieusement ? Je le détaillais, halluciné, mâchant ou plutôt gobant son petit déjeuner, le visage blanchi par le sucre glace qui recouvrait la pâtisserie. Comment pouvait-il avoir oublié ce foutu camping, alors que c’est lui qui insistait en général pour qu’on passe plus de moment tous les deux ?

« Toi, tu n'en louperas jamais une. Tu me vois franchement a coté toi à la fac ? » dis-je tapant sur l’arrière de son crâne. « Donc, je résume là : tu passais par ici simplement par un heureux hasard en ayant totalement oublié notre camping sauvage et notre rendez-vous ce matin ? » Je lui piquais son donut que je fis doucement tourner autour de mon index, le petit cercle alimentaire bien gras.

« Et bien tu m’étonneras toujours, gamin. Et tu composeras avec ta fourrure et ton slip, pas le temps de faire dans la dentelle ou dans les boutiques, on a une heure de route alors roule ou le prochain doigt que tu feras sera pour la blonde qui te dévore des yeux et bloque tout le monde. » J’attrapais ma ceinture et poussais le siège en arrière pour l’allonger.

« Raconte qu’est qui a bien pu retenir ton attention au point d’oublier qu’on se tirait toi et moi ce week-end ? » Je grimaçais réalisant l’ampleur de ma question, j’allais sûrement faire face sous peu à ses exploits et je n’étais sur l’instant plus certain de vouloir les connaître. Mais bon trop tard pour me reprendre, trop tard aussi pour éviter que la blonde pulpeuse ne s’avance à notre niveau et demande si on avait un soucis en se penchant pour montrer avec le plus de soin possible son corsage.

« Tu l’invites, je la bouffe et la laisse en morceaux pour les pécheurs. Oublie… » murmurais je, prévoyant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/t286-jayden-moon-ne-criez-pas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 131
Membre du mois : 17
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Mer 8 Mar - 23:37

Le 16 décembre 2017


Crédit tumblr & jesaispas


Je lâchais un « Hé j’ai rien fait ! » quand mon frangin me mit une tape derrière la tête. C’était lui qui venait de squatter ma bagnole, pas le contraire. J’avais rien fait de mal si ce n’était lui demander ce qu’il pouvait bien faire ici au lieu d’être au travail comme tous les vendredis. Je fronçais des sourcils à sa réponse. Mais qu’est-ce qu’il me racontait ? Il était complètement à côté de la plaque. Et… Et en plus il me piquait un donut ! Nan mais c’était LES miens d’abord ! Et puis il m’avait pas demandé MA permission. C’était toujours dangereux d’enlever la nourriture de la bouche d’un loup toujours. Il me fallait le récupérer… Mais comment ? Mon frère était rusé, il ne me laisserait pas faire aussi facilement. Ah tiens, et si je… Hein ? Mais qu’est-ce qu’il me racontait ? Je me reconcentrais sur lui et non plus sur la délicieuse pâtisserie délicieusement grasse et sucrée à souhait. « Putain mais t’as fumé quoi ? Parce qu’elle a l’air de t’attaquer sévère le cerveau. Déjà qu’il est pas très développer chez moi… Nan mais Jaymichéri faut arrêter. Vraiment. Je te l’ai déjà dit. » Bon j’allais m’en reprendre une, que je n’aurais pas volé… Quoi que, mon frangin était complètement à l’ouest. « C’est demain qu’on doit aller camper. Demain, c’est-à-dire samedi. Aujourd’hui on est vendredi. Ma journée va se résumer par des cours interminables… » Interminables… Ouais c’était juste pour frimer. Car j’adorais mes cours et je pouvais passer ma journée à écouter des profs parler d’art. J’avais vraiment ça dans la peau, et j’étais doué en plus. Et grâce à mon frangin, j’avais pu m’orienter dans ce domaine. Sans lui, notre Paternel n’aurait jamais accepté. Et j’aurais enchainé les premières années de médecine en me faisant chier comme un rat mort.

Pour prouver à mon frère qu’il avait tort, je sortais mon téléphone de ma poche, m’arrêtant pour faire un fuck de la main à un autre automobiliste qui fit entendre son klaxon. Dommage, il ne daigna pas s’arrêter. Ça aurait été drôle de voir sa tronche quand Jayden aurait sorti sa plaque. Ouais, il en fallait peu pour m’amuser. J’aimais mettre mal à l’aise et dans la merde les humains… Autant que j’aime défier leurs lois à la con. J’aurais jamais pu être flic, et si mon frère ne l’avait pas été mon casier serait énormément fourni. Bref, je finis par extirper mon téléphone de ma poche arrière de jean puis le débloquais pour montrer tout fier à mon frère que j’avais raison et qu’il… Et merde bordel. « Putain. On est samedi. » Heu… Oups ? Mon frère allongea son siège après avoir déclaré que je devrais faire avec les fringues que j’avais sur le dos, ou ma fourrure. Il avait pas tort. Et puis, c’est pas comme si j’aurais embarqué plus de fringues. Les habits c’est franchement surfait et même si la neige commençait à recouvrir la ville, j’adore me balader à poil. J’suis un lycan après tout. « Ou alors je te pique tes fringues à toi et vu que je suis ton petit frère, tu accepteras. » Et le pire c’est que c’était vrai. Si je lui demandais de me donner un rein, il le ferait. Son amour pour moi n’avait d’égal que l’amour que j’avais pour lui. Je laissais un sourire se dessiner sur mon visage à sa question. « J’ai pas oublié. Je pensais qu’on était vendredi ! Et si tu veux tous savoir, j’ai encore dû sauver le monde cette nuit… J’ai aidé pas moins de trois femmes… En même temps. C’est dur la vie de super héros, t’as pas idée du calvaire que je… Oh putain mates moi ça ! T’as vu ses obus ? » Attention de Zeÿ zéro, nibards 1 point… Mais quels nibards. Ils ne demandaient qu’à être palpé, gouté, léché, mordillé… Ouais, j’en ai jamais assez et alors ? J’suis un loup-garou, pas un humain. Je lançais un regard malicieux en guise de réponse à mon frangin, avant d’ouvrir mon carreau. « Oui… J’ai un problème… Vous avez quelque chose qui m’appartient… Mon cœur. Vous venez de me le ravir. Et mes yeux… Ils ne veulent plus vous quitter. Posez votre main sur mon cœur et ressentez toute l’éruption d’adoration volcanique que vous provoquez en moi… Comment retourner à ma vie après vous avoir rencontré ? Elle sera si fade, si dénué de saveur… Non je ne puis m’y résoudre. » Ses yeux se mirent à papillonner. Putain ça marchait à tous les coups. Je sortais de la voiture – rien que pour emmerder mon frangin – et attrapais la jeune femme qui se laissa faire. Je l’emballais aussitôt, en profitant pour la peloter au passage. Bah quoi, pourquoi je me gênerais ? Et puis c’est pas comme si elle était pas consentante… « Il me faut, hélas vous quitter ici, pour l’instant. Mais je ne pourrais m’en aller sans avoir la certitude de vous revoir. » lui glissais-je à l’oreille avant de mordiller légèrement son lobe. Elle frissonna puis me débita sous numéro de téléphone. Je lui promettais de l’appeler avant de regagner ma voiture – non sans l’avoir de nouveau emballer –. Une fois de nouveau installé, je dis à mon frère « Avant de t’énerver constate que j’l’ai pas invité. Je me suis montré poli et courtois comme tu me l’as appris. Et tu le sais, quand le devoir nous appelle, on doit répondre présent ! » Ou pas. Pendant que je lui parlais, j’étais sorti de notre pas-place et pris la direction des montagnes, non sans avoir grillé une priorité en revenant sur la route.


_________________
Absent le 10, 11, 17 et 18 juin, puis du 23 juin au 05 juillet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Moon
Messages : 160
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Taylor Kinney
Crédit : Hysteria
Caractère : Renfermé » Maniaque du contrôle » Franc » Lunatique » Attentif » Inflexible »
Affinités : www. Le Nouvel An  (Libre)
www. Ta seule limite, c'est toi-même (Ezeÿel N. Sköell)
www. La métamorphose Tonni Raikonnen

Moon
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Dim 12 Mar - 21:38



“Ta seule limite, c'est toi-même ”

Jayden Sköell &. Ezeÿel N. Sköell
Silencieux j’observais mon frère sortir le grand jeu, me demandant si, franchement, ces conneries marchaient. J’allais rire aux éclats quand la jeune femme gloussa, papillonna et manifesta toute sorte de signes de chaleur pitoyable. Plus le temps passait et plus je me disais que les demoiselles étaient vraiment toutes aussi gourde les unes que les autres.

Comme si le cerveau des femmes humaines avait tous été troqués à la naissance contre de la gelée.

Bon, le bon point était que la libido de mon frère était au moins contenté par cette maladie ravageuse. Poussant doucement la musique pour ne plus écouter, du moins tenter, je m’installais avec un peu plus d’aise sur mon siège. Avec un peu chance, il se contenterait de quelques léchouilles mais le connaissant, il faudrait un miracle pour qu’il ne lui propose pas plus, ou de nous suivre vers une zone plus calme…

Le miracle eut rapidement lieu et, fier de lui, il rentra visiblement parfaitement ravi de sa première prise du jour.

« Avant de t’énerver, constate que j’l’ai pas invité. Je me suis montré poli et courtois comme tu me l’as appris. Et tu le sais, quand le devoir nous appelle, on doit répondre présent ! »

J’arquais un sourcil, franchement amusé.

« Non en fait, j’allais te féliciter. Je m’attendais à ce que tu la sautes sur le capot ou dans l’arrêt bus. Il y a quelques années, tu ne te serais pas gêné. A présent je me dis que l’idée n’a même pas eu le temps de germer, donc bravo. » Je mordis dans la pâtisserie et grimaçais lui tendant le reste.

« C’est vraiment infecte ce truc, aucun goût. Bon tu roules ou on refait le monde ici et loupe une bonne chasse à la pucelle dans la taverne, non loin du parc. J’ai eu vent qu’une classe d’archéologue était sur place pour des fouilles sur un site viking. Elles ont toutes dix-neuf ans et leurs minous prennent sûrement la poussière. T'es sur que tu veux rater cette occasion ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/t286-jayden-moon-ne-criez-pas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 131
Membre du mois : 17
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Ven 17 Mar - 11:07

Le 16 décembre 2017


Crédit tumblr & jesaispas


J’aimais emmerder mon frangin. Gentiment bien évidement, mais j’aimais ça. Je suis son petit frère, c’est mon rôle après tout. Et puis, il savait que ce n’était pas méchant. On avait toujours été taquin l’un avec l’autre, et de plus en plus à mesure qu’on grandissait. On était fait ainsi, et ni l’un ni l’autre n’auraient changé ça pour rien au monde.

Je l’avoue s’il ne m’avait pas demandé de ne pas embarquer la gonzesse, je n’aurais pas sorti le grand jeu de drague. Mais il l’avait fait, me mettant au défi de le faire quelque part. Et j’avais donc foncé tête baissé et fait le contraire de ce qu’il voulait. Enfin, je ne l’avais quand même pas invité. J’aurai pu en plus, et elle aurait accepté. Elle m’avait mangé dans la main. Rien d’étonnant à cela. Vous m’avez bien regardé ? Je suis un délice, une tentation même pour toutes ses fabuleuses nénettes. Et je suis leur super héros. C’est de mon devoir de les combler toute. C’est un poids, une responsabilité que je devais endosser… Je récupérais son numéro, avant de rejoindre mon frangin sans un sourire provocateur sur les lèvres. Et je lui faisais aussitôt constater que je ne l’avais pas invité. Il arqua un sourcil en réponse. Je le connaissais assez pour savoir qu’il était amusé par la situation. Je lâchais un éclat de rire à sa réponse, les yeux pétillants, et lui répondais Je peux y remédier tu sais. J’aime avoir du public. Et j’étais à moitié sérieux en plus. Je n’étais pas pudique et j’aimais bien partager une même fille avec d’autres. On avait déjà partagé des nénettes lui et moi d’ailleurs. Il savait que j’aimais bien qu’on me regarde. Et que j’étais capable de rappeler la nénette aussitôt pour la sauter sur mon capot. J’avais été rassasié de ma nuit mais j’étais prêt pour un nouveau round. Je suis loup, et on adora ça, le sexe. Autant qu’on aime chasser d’ailleurs. Il mordait dans mon donnuts avant de le critiquer. Je lui récupérais aussitôt, une mine offensée sur le visage. L’écoutes pas ma belle… Tu es délicieuse. Je saurais te faire honneur soit en certaine. Ouais je parlais à la pâtisserie et alors ? Je l’engloutissais sans faire attention à la route et donnais un coup de volant au dernier moment pour éviter un connard de piéton qui traversait juste devant moi. Il connaissait pas les passages piétons lui ? Je lui gueulais un connard, sans ralentir, puis jetais un rapide coup d’œil à mon frangin, me consacrant un peu plus sur ma conduite –et en profitant pour accélérer - Genre tu crois que j’ai besoin de ça ? Ce sont elles qui ont besoin de moi. Et si tu me lances sur ce sujet sache que cette nuit c’était très chaud. T’as loupé une putain d’occasion en restant au domaine. Et ça a été faute de te proposer de venir. Elles étaient bonnes et pas farouches pour un sous. J’me suis bien éclaté. Mais les humaines soient tellement… Fragiles. Au moins avec Maëve et les autres louves j’peux y aller fort. Elles peuvent encaisser. Ouais c’était vraiment le problème avec les humaines. Elles étaient plus nombreuses et variées que nos louves… Mais bordel je pouvais pas totalement me lâcher avec elles. Je devais faire attention à pas les abîmer et je laissais jamais toute ma bestialité s’exprimait. Je pouvais pas vraiment les mordre aussi férocement que je le voulais, ni trop les marquer. Et je pouvais pas les marteler comme je l’entendais. Un vrai problème. L’un des plus gros de mon existence. Je soupirais puis en repensant aux propos de mon frangin je fronçais les sourcils et lui demandais tout en conduisant. Et d’ailleurs, depuis quand tu t’intéresses à l’archéologie toi ? Les études de ce genre c’était pas son truc après tout, mais mon truc à moi.

_________________
Absent le 10, 11, 17 et 18 juin, puis du 23 juin au 05 juillet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Moon
Messages : 160
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Taylor Kinney
Crédit : Hysteria
Caractère : Renfermé » Maniaque du contrôle » Franc » Lunatique » Attentif » Inflexible »
Affinités : www. Le Nouvel An  (Libre)
www. Ta seule limite, c'est toi-même (Ezeÿel N. Sköell)
www. La métamorphose Tonni Raikonnen

Moon
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Dim 19 Mar - 5:02



“Ta seule limite, c'est toi-même ”

Jayden Sköell &. Ezeÿel N. Sköell
« Depuis que mes couilles sont devenues l’attrait du patrimoine avec cette foutue vidéo. » En réalité, je me foutais royalement des étudiantes, j’avais juste étudié le parc et tout ce qu’on pourrait y croiser, je n’avais aucune envie de finir sur une de ces foutues vidéos en ligne, pas plus que je n’avais envie de voir le gamin comme acteur principal d’un de ces cours métrages.

« J’ai donc décidé, ta dose de chatte pour le premier soir afin qu’on puisse chasser en paix ensuite et je n’ai rien contre l’idée d’en écarter quelques-unes, ça fait quoi, un an qu’on ne s'est pas amusé à s’en faire le plus en une soirée, voir lesquelles on a sauté l’un après l’autre pour finir avec un jeu à plusieurs. Bref pas besoin de dessin pas vrai ? Le seul point c’est qu’après on en rencontre aucune sous notre forme naturelle. Ce week-end j’ai besoin de défouler mon loup gamin, je l’ai pas laissé libre depuis… » Depuis la mort de notre grand père, oh bien sûr quelques mutations, mais rien qui ne m’offrait une vraie liberté.

Je vivais trois jours sur sept au domaine et en général n’y faisais que mon office, restant le plus loin possible de la lupa et du nouveau chef des lieux, oh bien sûr je leur était loyal, comme tout loup de la meute. Mais je n’étais pas connu pour ma facilité à me sociabiliser.  Il me fallait en général plus de temps que les autres, plus de temps que mon frère qui lui n’ouvrait pas les portes mais les enfonçait. Il était d’ailleurs mon opposé en la matière et celui par qui je m’offrais l’observation de notre entourage. Il les éprouvait et moi aussi à ma façon, mais pour mon plus grand mutisme.

« Reste-t-il une louve sur le domaine que tu n’as pas honoré de tes attributs royaux, si oui ça sera peut-être celle que je regarderai, il me semble que père se languit de mon indolence autant qu’il a du mal avec ta trop forte implication à les rendre heureuses. » Je marquai un temps alors qu’on rejoignait l'autoroute et sortis ma plaque pour la poser sur le tableau de bord. Ce simple geste lui offrait à chaque coup l’immunité des prunes ou la jouissance de rouler comme il le désirait, à savoir le pied au plancher.

« Dis-moi que tu n’as pas toucher l’hum… » Je stoppai mes mots rapidement. « Notre lupa, je n’ai franchement pas envie de voir Sébastian en mode territorial, on ne le connaît pas encore assez pour tester ce genre de limites, gamin. »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/t286-jayden-moon-ne-criez-pas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 131
Membre du mois : 17
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel   Lun 10 Avr - 22:19

Le 16 décembre 2017


Crédit tumblr & jesaispas


Je lâchais un rire à la réponse de mon frère. J’aurais pas été au volant je l’aurais même bousculé d’un coup d’épaule. Mais là, ça aurait été con d’agir ainsi. Je tenais à ma vie bordel. Et je tenais d’autant plus à la vie de mon frangin. Il avait déjà manqué d’y passer à cause d’une connerie, je ne comptais pas renouveler la chose. Jamais. Je le supporterais pas. c’était bien Le truc avec lequel je pourrais pas vivre. Jay était le pilier de ma vie et s’il s’écroulait, bah je m’écroulais aussi. C’était aussi simple que ça.

De nouveau je me marrais à ses propos. Tu crois encore au Père Noel toi si tu penses que je peux être rassasié. Je n’étais pas totalement honnête. J’étais capable d’être repus de sexe… Mais c’était franchement très rare. Et je l’avais jamais dis à Jayden. J’avais une réputation à tenir après tout. Mais c’est sûr que poilu j’vais moins pécho. Bouaaaarfff, je serais m’en contenter… Mais c’est vraiment parce que c’est toi ! Et va pas le répéter aux autres. Après ils vont penser que je ne suis pas QUE un quetar. Ce serait la loose totale.lui glissais-je. Je le taquinais bien évidement. J’allais passer un super moment avec lui sous la forme lupine. J’adore ça, être dans ma « première peau ». Parce que, c’était naturel pour moi d’être un loup. Je me sentais bien dans mon corps, bien mieux que dans mon corps d’humain. Ouais j’aimais la musculature humaine que je m’étais forgé, et en faire des tonnes. Mais c’est pas pareil. Je me sentais réellement moi-même lorsque j’avais quatre pattes et non deux jambes. Et ca mon frangin le savait mieux que quiconque. Tout comme je savais qu’il en était de même pour lui. Ca faisait de notre nature. On avait besoin de courir en toute liberté, sous une fourrure dense, bandant tous les muscles dont est pourvu notre corps de loup. Rien que d’y penser, j’avais déjà hâte qu’on y arrive.

Je haussais les épaules à la question de mon frère, qui n’en était pas une. Est-ce qu’il restait des louves dans le domaine avec qui je n‘avais pas couché ? Oui, il y en avait. Mais très peu, je devais bien l’avouer. Pour le coup, j’avais couru après certaines, mais la majorité était venue me trouver. Elles connaissaient ma réputation et avaient elles aussi des appétits à satisfaire. Nous étions faits ainsi. Elles avaient besoin de baiser de manière bestiale et j’en avais besoin aussi. Chacun trouvait sa part. Et je me doutais bien que Jayden aussi était sollicité. Après, en dehors de Maeve et de deux trois autres louves, je n’avais pas de partenaires régulières. Je ne voulais aucune attache, et certains en recherchaient. Je n’étais pas fait pour ça. Je n’étais pas doué pour ce genre de choses. Tu le rends fier. Au moins l’un de nous deux y arrive… Enfin si ça t’intéresses. Moi je m’en tape de son opinion. et j’étais sincère. Il n’était pas mon père. Il ne l’était plus depuis longtemps. Il ne l’avait jamais été pour moi. Mais pour Jayden, je savais que c’était différent avant je le jalousais, je l’enviais, mais plus maintenant. Parce que je l’avais lui, Jayden et que ça suffisait.

Je manquais de faire un écart à la question suivante de mon frère. Je lui jetais un regard légèrement outré. Non mais il me prenait pour qui. Pour le coup, il venait de me vexer là. Il me connaissait pas ou quoi ? Je serrais les dents et je ne répondais pas. Qu’il trouve la réponse à sa putain de question tout seul. J’en revenais pas qu’il puisse me dire ce genre de choses. Ouais, j’en revenais vraiment pas.


_________________
Absent le 10, 11, 17 et 18 juin, puis du 23 juin au 05 juillet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ta seule limite, c'est toi-même ft Jayden & Ezeÿel
» streety seule..
» La seule voie!!!
» "Je veux faire toute seule!"
» Date Limite Produits Make Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
En dehors de la ville
 :: 
Banlieue Nord
 :: 
Montagnes de Ålfotbreen
-
Sauter vers: