AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
It was never built to last - Zeÿ & Hel

avatar
Freak on a leash
Messages : 460
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 09/09/2017
Célébrité : Katie Cassidy
Crédit : (c) money honey
Caractère : Sincère » Moqueuse » Indépendante » Méfiante » Hyperactive » Impulsive » Fidèle » Violente
Métier : Serveuse au Fullmane

Freak on a leash
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: It was never built to last - Zeÿ & Hel   Lun 22 Jan - 19:43

« It was never built to last »
Le 2 mars 2018


Ezeÿel & Hel




Un jour de congés. J'avais un jour de congés. On est heureux normalement, non ? Je ne sais pas. Avant je l'aurais été en tout cas. Mais ce matin, alors que je me retrouvais avec la journée de libre devant moi... Ce temps me semblait si interminable qu'il m'effrayait.. Je ne savais pas quoi faire. Mieux : je n'avais envie de rien faire. Cela faisait des années que je n'avais pas ressenti une telle sensation de vide. Même pas vraiment de tristesse, pas de rage ou de colère non plus. Mais une lassitude profonde, le corps lourd, l'esprit endormi et divaguant, l'impression que la moindre action serait vaine, et, quoi qu'il en soit, me demanderait un effort beaucoup trop grand par rapport au bénéfice que l'action m'apporterait. C'est ainsi que j'étais restée dans mon lit une bonne partie de la matinée – pour ne pas dire jusqu'au début de l'après midi. Heure à laquelle le sommeil se couche. J'avais donc, de ce point de vue ci, passé toute la journée au lit. On nous répétait depuis notre plus tendre enfance que les quelques heures d'ensoleillement que nous arrivions à avoir par ici, en particulier en hiver, étaient rares et précieuses, et qu'il fallait sortir profiter du soleil. On déprimait naturellement à une vitesse incroyable sinon. Alors, moi qui était déjà au fond du trou... je n'arrangeais pas mon cas et faisais tout pour m'y enfoncer un peu plus. Ou plutôt, je ne faisais rien pour m'en sortir. Ce n'était même pas traîner au lit de manière agréable, une bonne grasse mat' avec un peu de musique, un bouquin ou quelque chose dans le genre. Je tournais et me retournais dans les draps, m'arrêtait parfois pour fixer le plafond, tentais de me rendormir.... La musique était là, oui, mais pas spécialement ce qu'on appelerait une musique sympathique ou propice à la détente. Même pour mes standards musicaux à moi.

Bref. Il fallut attendre que je voie le soleil s'éloigner lentement à l'horizon pour que je daigne prendre mon courage à deux main et poser les deux pieds au sol. Il me fallait un peu de volonté, oui. Mais pour faire quoi ? Quelques minutes encore de flottement, à contempler mon reflet dans la glace sans vraiment discerner mes propres traits, la seule chose qui me semblait appréciable pour le moment était de manger. D'accord, parce que j'étais une louve, parce que la faim était un vice récurrent chez les miens. Mais aussi parce que j'appréciais chasser seule. Parfois. J'aimais tout autant le faire en meute, bien que les deux différaient totalement. J'avais besoin d'être seule, de ne penser à rien, tout en faisant une activité qui m'apporterait un certain contentement. Habillée simplement – jean, bottines, une simple doudoune par dessus mon t-shirt, je sortis donc de la bâtisse pour marcher une dizaine de minutes dans le domaine. Histoire d'être un peu plus loin.

Je prenais mon temps, le dos contre l'écorce d'un arbre millénaire, avant de commencer à me déshabiller. Un bruit venant de derrière l'arbre me fit cependant me retourner d'un seul coup, muscles tendus, expression fermée, clairement sur la défensive... Jusqu'à ce que je reconnaisse à la fois la personne et son odeur. Mes traits se radoucirent quelque peu.

« Oh, c'est toi, désolée, je ne m'attendais pas à te voir. »

Zeÿ. Zeÿ.... Peut être avais-je eu de véritables sentiments pour lui à une époque. Je ne savais plus trop. Je ne préférais pas le savoir. C'était du passé. Mais il y a des jours où je me demandais aussi je pouvais le considérer comme un ami. Il avait été si distant tout à coup, et ne m'en avait pas vraiment laissé la possibilité. Il n'était certainement pas venu vers moi volontairement – du moins cela m'étonnerait - et non, nous ne nous étions pas vraiment revus depuis un certain temps. J'avais donc plutôt le droit d'être surprise. D'un geste, je reprenais ma doudoune, histoire de ne pas trop me les peler.

« Ca fait longtemps. Comment vas tu ? »

Etais-je devenue polie ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It was never built to last - Zeÿ & Hel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est ce que le Build-Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Les Vanes
 :: 
Domaine de Skoell
-
Sauter vers: