AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez
Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyDim 3 Déc - 20:03

Les cheveux plein de shampoing, je reprends à tue tête une des chansons qui passent sur mon téléphone que j'ai mis à fond. Je pige la moitié de ce que je chante, on va pas se mentir, et je dois chanter faux mais ça, c'est un détail dont je me fous totalement. Parce que bon, ça impliquerait de se soucier de ce que les gens autour de moi peuvent penser et ça, ça fait des années que ce n'est plus le cas. D'ailleurs, c'est déjà arrivé ? Je saurais pas trop dire en fait. A cette pensée, j'ai un sourire amusé alors que je continue de frotter, la tête penchée sur le lavabo. Je finis par me décider à les rincer, louchant sur les longues mèches qui s'enroulent entre mes doigts alors que je vois le sang qui les maculait décider enfin à couler dans le siphon du lavabo. Il m'aura fallu les laver trois fois quand même pour m'en débarrasser, ça craint. Les enroulant dans une serviette, je relève la tête pour me regarder dans le miroir. Et pour voir mon chemisier lui aussi maculé de sang, tout comme mon visage. Je grimace et je le déboutonne, commençant à le frotter avec du savon en balançant tous les jurons qui me passent par la tête.

Levant les yeux au ciel, je sursaute quand j'entends le bruit d'une porte qu'on claque. Je regarde l'heure, la mine circonspecte, persuadée que Cassie ne rentrera pas tout de suite. Et Samuel a un emploi du temps de ministre. Ou un truc dans le genre quoi. Il est vraiment pas souvent là. Ce qui n'est pas vraiment un problème en soit, c'est même tout le contraire. On est libres de faire ce qu'on veut quand on le veut, dans un appartement gigantesque, d'un luxe qu'on avait encore jamais connu. Donc, clairement, je vais pas m'en plaindre. Mais forcément, vu que je m'attends à personne, je sors, sans faire gaffe au sang sur ma peau. Pour voir Samuel. Je le fixe de bas en haut alors qu'il est super classe dans son costard. Et que moi je suis donc en soutif, avec du sang qui me macule le cou et une partie du visage, des mèches dégoulinantes qui s'échappent du turban noué autour de mes cheveux. La grande classe quoi. Mais je sors, le plus naturellement du monde. "Quoi, t'as déjà fini ? T'es pas genre surbooké comme avocat ? Mais c'est cool, je commençais à me sentir seule." Je m'approche et je lui plante une bise sur la joue avant de reprendre, toujours sur le même ton. "T'as pas de quoi nettoyer le sang ? Ca me ferait chier de bousiller ce chemisier, je l'aime bien. Et Cassie va me faire ma fête, c'est le sien, évidemment." Le tout en français, bien évidemment. Heureusement qu'il parle notre langue. Bon on parle anglais okay, mais le reste c'est juste la misère. En même temps, vous avez vu comment ils parlent dans le coin ? Dans le genre hyper compliqué, ça se pose là. Je sais, faudrait que je m'y mette, ne serait-ce que pour emmerder Cassie qui serait obligée de faire la même chose. Oh ouais, ce serait fun ça tiens. Bon, demain, je commence à prendre des cours de langage pingouin donc. Ou esquimau. C'est quoi déjà le patois du coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samuel Jelsi
Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Messages : 2092
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Moose
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités : ♦️ Histoire ♦️ Liens ♦️ Rp ♦️ Tel

Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? 862136SamuelRp

Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyDim 31 Déc - 14:35

Le 26 février 2018





J’écoutais sans prêter attention à ce que me disait l’homme qui me faisait face. Je regardais donc ma montre en murmurant un « Déjà ! ». C’était impoli de couper le siffler de mon client de la sorte mais c’était ma manière la plus polie que je connaissais. De plus, il me racontait sa vie alors que la seule chose qui m’intéressait c’était le chèque qu’il allait signer… et qu’il me tendait en se rendant compte qu’il me retardait. Je le remerciais et fermais le bureau ! Ma journée était finie. Oui… Déjà ! En même temps avec ce que je venais de soutirer à mon client je pouvais me permettre de rentrer ; sans oublier le fait qu’une cliente avait annulé son rendez-vous à cause d’un accueil refroidissant. J’eus un léger rire à cette pensée. Froggy 1 ou 2 avait frappé !

Dès que je passais le seuil de l’entrée je levais les yeux au plafond. Non pas à cause du volume de la musique mais à cause des choix musicaux. C’était de la merde, ni plus ni moins. Pour signaler ma présence je claquais la porte d’entrée et ôtais mon manteau. A cet instant me vint à l’esprit qu’il n’y avait peut-être personne ! Depuis que les jumelles et le gamin étaient là il n’était pas rare que les lumières soient allumées ou même la télé sans qu’il n’y ait âme qui vive dans mon appartement. Mais cette fois c’était le cas puisque du bruit provint de la même pièce d’où venait la musique : la salle de bains. J’allais prendre cette direction mais Froggy 1 ou 2 débarqua… en petite tenue et couverte de sang.



- Charmant accueil ma foi, répondis-je en français avec mon accent allemand avant d’être amusé par ses propos. Les avocats surbookés sont ceux qui bossent pour la veuve et l’orphelin. Je préfère les friqués ! Je marquais une pause et faisais un tour sur moi-même. T’as pourtant l’air de t’être amusée, dis-je après qu’elle m’ait fait une bise. Où est le corps ?


Et bien quoi ? J’avais le droit de savoir non ?! Même si je m’en fichais un peu à vrai dire. D’ailleurs, cette pensée s’envola alors que j’éclatais de rire. Avais-je l’air de travailler dans un pressing ? Je ne le pensais pas ! Aussi je haussais les épaules lorsque la brune me demanda comment faire partir le sang de ce chemisier. Peu importe à qui il appartenait, le mort ne viendrait pas le récupérer. Cependant, un sourire apparu sur mon visage ! J’étais donc en présence de Froggy 2. J’allumais une clope et n’éteignais pas mon briquet puisque je me servais de mon don pour cramer le bout de tissu ensanglanté. Même mouillé il ne fit pas le poids !
Je tirais une latte sur ma cigarette en souriant et je me décidais à répondre…



- Problem gelöst ! Et maintenant je me demande ce qui l’énerverait le plus… savoir que je l’ai cramé ou que je lui dise qu’une nana que j’ai sautée s’est barrée avec. J’sais pas !


Je regardais ensuite la semi-démone de haut en bas avant de me rapprocher avec un sourire. Il n’y avait pas à dire ! Même dans cette non-tenue ensanglantée elle était attirante.


- Maintenant qu’on est seul à deux tu veux qu’on trouve une occupation ?


..

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMar 9 Jan - 19:05

On a parié quoi déjà avec Cassi ? Rapport à Samuel évidemment. Faut qu'on tienne combien de temps ? Nan parce que bon, on va pas se mentir, dans son costard là, il est sacrément baisable. Et je parie que sans, c'est encore mieux. Et, l'espace d'une seconde, je me demande à quel point ce serait un mal de perdre notre pari. Avant de me dire que, même pour un mec comme ça, hors de question que je la laisse gagner. Mais que ça ne nous empêche pas de nous amuser de toute façon. Y a plein de façon de se faire plaisir, de le chauffer, sans pour autant qu'on couche ensemble. A cette pensée, j'ai un large sourire alors que je hausse une épaule en battant des cils. "J'avais prévu de faire de faire une chorégraphie avec des super caches tétons achetés pour l'occasion, mais t'es rentré trop tôt. Sinon t'aurais été épaté." Et je pouffe de rire au reste de ses propos avant de le toiser de bas en haut. "Pourtant, tu pourrais foutre un sacré bordel en faisant semblant d'aider la veuve et l'orphelin non ? Remarque, les friqués ça m'intéresse effectivement plus. Faut bien que nous entretienne n'est ce pas ? Mais oui, je me suis bien marrée. Le corps doit être euh… au fond de la… c'est quoi le nom de votre rivière ? Il s'est vachement débattu et s'est fracassé le crâne avant de tomber sur moi. Du coup, il a m'a salopé mes fringues, mes cheveux et tout le reste. Les morts savent pas se tenir dans ce pays. La faute au froid ptet."

J'agite le chemisier qu'il réduit en cendres en un battement de cils et je laisse échapper un cri indigné. "Bordel, c'est toi qui lui remplaceras ! Et problème gequoi ? Mais je vote pour l'option deux. Et dis lui que tu l'as baisée avec d'autres fringues aussi, qu'elle te les balance à la gueule. Elle vise comme un pied, ce sera marrant." Je le vois se rapproche de moi et j'attrape sa cravate, laissant passer ma langue sur les lèvres en faisant mine de réfléchir. Faut dire qu'en y réfléchissant bien, c'est probablement la première fois qu'on se retrouve vraiment tous les deux, sans même Caleb qui traine dans le coin. C'est vraiment surprenant et je me dis que je peux en profiter pour gagner quelques points avec lui. Et m'amuser un peu, évidemment. "Et bien… tu peux me retourner pour me baiser contre le mur là, de suite, juste pour que je vois si t'es un aussi bon coup que tu en as l'air. Mais avant j'aimerais que tu m'aides à virer le sang qui a coulé dans mon cou." Et je me mets sur la pointe des pieds pour lui souffler à l'oreille, la mine malicieuse. "Et tu peux même te servir de ta langue pour faire ça." Je me tapote le nez avant de continuer, toujours sur le même ton. "Sinon, y a une émission de karaoké qui va bientôt commencer. On peut voir si tu chantes aussi mal que moi." Tout en parlant, j'ai effleuré sa joue du revers de la main avant de me reculer, comme si de rien était et de continuer à essuyer mes cheveux avec ma serviette déjà trempée. "Je te demanderais bien de m'aider à me sécher mais tu vas foutre le feu partout et après tu vas râler comme quoi c'est ma faute." Il tient beaucoup trop à ses affaires, truc de dingues. Va falloir qu'il se calme, parce qu'il sait bien qu'on va lui retourner son appartement à force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samuel Jelsi
Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Messages : 2092
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Moose
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités : ♦️ Histoire ♦️ Liens ♦️ Rp ♦️ Tel

Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? 862136SamuelRp

Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyVen 12 Jan - 23:55

Le 26 février 2018






Il y avait peut-être un cadavre qui traînait et je m’en contre-foutais d’une façon royale ! Au point où j’en étais avec ces deux folles et leur mioche de toute façon… Et puis le corps ne semblait pas visible depuis l’entrée. Ok ! Il faudrait vraiment s’en débarrasser parce que le parfum d’ambiance mort en décomposition était loin d’être top mais là, ça pouvait attendre. J’éclatais même de rire en imaginant le spectacle auquel j’aurais pu avoir droit !
Je fixais la brune avec un sourire séduisant.



- Je peux repartir et revenir pour le spectacle… ça ne me dérange absolument pas !


Puis je hochais la tête de manière positive lorsque la semi-démon déclara que je pourrais foutre un sacré bordel en défendant la veuve et l’orphelin. Mais après réflexion, je préférais tout de même mes clients.


- Entendre les plaintes de bonnes femmes battues à longueur de temps… Quelle horreur ! Je sais bien que le malheur des uns fait le bonheur des autres mais faut pas pousser. Je risquerais de les cramer pour les faire taire. Rien de bien rentable en somme !


Puis j’eus ma réponse concernant la provenance du sang qu’Andro avait sur elle. J’éclatais de rire en entendant ses paroles. Non mais je vous jure ! Enfin, le principal était qu’elle ne s’était pas ennuyée non ?


- Qu’est-ce que tu es de mauvaise foi ! déclarais-je soudain. Critiquer ce pauvre mort qui t’a pourtant permis de t’amuser. C’est pas bien ! terminais-je en me rapprochant d’elle en souriant.


Concernant le chemisier ensanglanté ! Pas de souci… Je le cramais sans le moindre scrupule en apprenant qu’il appartenait à la jumelle de la beauté brune présente. Puis je réfléchissais à ce que Froggy 2 me disait.


- Même pas en rêve ! Rembourser un chemisier… et pis quoi ! Par contre j’aime bien l’idée de lui faire croire que je prête ses vêtements à de parfaites inconnues, avouais-je amusé.


Puis la jolie brune passa en mode incendiaire et cela fonctionna parfaitement sur moi. Comment aurait-il pu en être autrement face à une femme telle qu’elle et dans cette tenue. Alors oui ! Je l’aurais volontiers baisé comme elle venait si bien de le dire mais je n’eus le temps de dire le moindre mot, ni de faire le moindre geste qu’elle me parlait d’une émission karaoké. Je levais les yeux au plafond en soupirant tandis qu’elle reculait après m’avoir allumé. Mais visiblement elle n’en avait pas fini ! Elle me provoqua même en me disant qu’elle ne me demandait pas d’aide puisque j’étais un rabat-joie. J’avoue que cela était peut-être un peu le cas mais seuls les cons ne changent pas.
Aussi, sans crier gare, je privais la brune sexy de la serviette à laquelle je mettais le feu grâce à mon mégot. Grâce à mon don je faisais en sorte que le linge humide ne s’éteigne pas et je me rapprochais davantage d’Andro jusqu’à la faire reculer contre ce fameux mur. Tout en la fixant, j’esquissais un sourire carnassier…



- Ou alors je pourrais te demander de jouer avec le jeu… et donc moi ! dis-je en lui susurrant les derniers mots à l’oreille avant de la fixer à nouveau.


..

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMer 17 Jan - 18:15

Y a pas à dire, foutre la merde, tuer les gens ou, mieux encore, les rendre cinglés avant qu'ils finissent par se flinguer tous seuls, y a que ça de vrai. J'étais bien partie d'ailleurs pour qu'il se tue tout seul cet idiot, mais il a fallu qu'il retrouve un semblant de raison et décide d'en finir avec moi avant. Ca va que Bael veille sur moi, même si, au final, j'ai salopé des fringues. Ca va que c'est pas les miennes. En tout cas, je tente vaguement de réparer les dégâts alors que le proprio des lieux débarque. Et il a le droit à mon sourire le plus innocent, qui doit quand même sacrément contraster avec mon soutif fait pour donner l'impression que j'ai des obus à la place des seins. J'aime pas trop ce genre de trucs mais je parie que Cassie a fait exprès de les acheter. Pour m'emmerder donc. M'enfin, il a l'air d'aimer ce qu'il voit, ce qui m'étonne pas plus que ça. On est sacrément bonnasses, on va pas se mentir. Et les mecs… sont des mecs. Encore plus pervers quand il s'agit de semi-démons. Mais pourquoi se priver ? "Sinon, je te ferais une session privée la prochaine fois. Ca me laisse le temps de fignoler ma choré." Je lui décoche un clin d'œil aguicheur avant de me marrer quand il parle de ses clientes.

"J'avoue que je commence à m'habituer à ce train de vie, va falloir que tu te démerdes pour le garder. Donc on laisse crever la veuve et l'orphelin, c'est ça l'idée ? Pourtant, je suis sure que t'aurais eu moyen de consoler un tas de femelles dans le lot. Tu peux faire semblant de les écouter aussi non ?" Je bats des cils quand il éclate de rire à l'évocation de ma mésaventure avec mon tout récent cadavre et il a même droit à un tirage de langue en bonne et due forme. "De mauvaise foi ? Moi ? Je vois pas de quoi tu parles. D'autant qu'il m'a amusée quoi ? Deux minutes ? Avant de me saouler en se débattant comme un abruti. Je savais pas que le sang pouvait gicler aussi loin, ça fait chier." J'arque un sourcil quand il crame le chemisier. Je l'aurais pariée celle-là. Et je laisse échapper un "tsssst…" en levant les yeux au ciel avant de rétorquer, l'air faussement agacée. "Genre, t'as pas les moyens de le faire peut-être ? Et t'auras qu'à lui demander de faire des essayages en live. Si t'aimes ce que t'as sous les yeux, t'aimeras tout autant."

Et puis, on commence à s'amuser un peu. Je vois bien l'étincelle qui s'allume dans ses yeux quand je commence à le chauffer un peu. Faut dire que ouais, s'il y avait pas ce pari en jeu, je dirais vraiment pas non à ce qu'il me baise là, de suite, sans y mettre les formes. Mais c'est pas de bol surtout qu'il est carrément beau gosse. J'ai pas le temps d'en rajouter une couche qu'il crame ma serviette. Je la regarde, la mine curieuse, tout en reculant pour me retrouver contre le mur. Et, à ses propos, je me contente tout d'abord de sourire et de souffler, non sans m'être passé la langue sur les lèvres. "Tu sais que sans air, le feu ne peut pas exister ? Ca marche aussi avec ton don ou pas ?" Je relâche la serviette au sol avant de poser mes deux mains au niveau de sa ceinture, la tête légèrement penchée sur le côté. "Jouer donc ? Avec toi ? Ca me parait intéressant. Ca marche comment alors ? On dit chacun notre tour à quoi on veut jouer ? Sinon, le karaoké, c'est toujours possible hein." Je me rapproche de lui, écrasant un instant ma poitrine contre son torse avant de reprendre, dans un murmure. "Sinon, comme dit, tu me montres ce que tu sais faire avec ta langue. Et peut-être que je te montrerais ce que je sais faire avec la mienne." Quoi ? On a juste dit de pas coucher avec lui. Pas le reste. Et puis, laisser un mec frustré c'est tellement marrant. Enfin, il faudrait qu'il éteigne la serviette avant qu'elle foute le feu à l'appartement quand même, ce serait pas con. Je l'aime bien cet appart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samuel Jelsi
Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Messages : 2092
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Moose
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités : ♦️ Histoire ♦️ Liens ♦️ Rp ♦️ Tel

Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? 862136SamuelRp

Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMar 23 Jan - 18:27

Le 26 février 2018






Surprendre l’une de jumelles dans cette tenue était un réel plaisir pour moi mais aussi une véritable torture puisque je commençais à comprendre leur petit jeu. L’une comme l’autre m’allumait constamment pour ensuite faire marche arrière ! J’en déduisais qu’un pari ou une connerie dans le genre était à l’origine de ce foutage de gueule. Mais les envoyer chier servirait à quoi ? A rien et Bael n’apprécierait absolument pas de toute façon. Et puis là, c’était différent… Je profitais de la vue et cela ne semblait pas déranger la beauté que je détaillais. Je me disais même déçu d’être arrivé trop tôt et que je me ferais une joie de repartir si cela me permettait de voir le spectacle dont elle venait de me parler. Bien sûr, je savais qu’elle n’en ferait rien et je me contentais de la fixer, la mine faussement boudeuse, en haussant les épaules.


- La patience ce n’est vraiment pas mon fort et la prochaine fois c’est déjà trop loin !


Et je riais à mon tour en l’entendant répondre à mes commentaires sur la clientèle dont je ne voulais pas. Elle avait du répondant et j’aimais ça. Cependant, Froggy 2 ne me donna aucune information ou idée que je n’avais pas déjà eue. Pour commencer je m’étais parfaitement rendu compte qu’elle, sa frangine et le gamin aimait le luxueux appartement que je possédais et la vie que cela leur offrait ! Ensuite j’avais envisagé de défendre des personnes faibles mais j’avais vite déchanté en rencontrant la première femme battue qui était venue pleurnicher dans mon bureau.


- T’as saisi l’idée ! On les laisse crever car ils ne rapportent rien et que j’aime ce train de vie qui est le mien tout autant que toi, avouais-je. Après, ne soyons pas sans cœur ! Rien ne nous empêche d’abréger les souffrances de ces pauvres veuves et orphelins, précisais-je. Et concernant les femelles, elles sont si déprimées et fades qu’elles en deviennent imbaisables ! C’est pour dire…


Puis, amusé, j’acquiesçais de la tête quand elle répétait mes paroles sous forme de question. Oui, elle était de mauvaise foi ! Ou alors peut-être pas quand elle expliquait ce qui s’était passé.


- Deux minutes ! Mouais, c’est nul… On pourrait s’amuser tout les deux beaucoup plus longtemps, répliquais-je en la fixant. Puis je répondais à ses commentaires concernant sa jumelle. Lui demander de faire des essayages en live ? C’est une idée. Mais pourquoi parler d’elle si c’est toi qui es ici ?


En disant cela je m’étais avancer et de fil en aiguille je lui avais volé sa serviette, enfin la serviette humide de sang et d’eau qui m’appartenait pour y mettre le feu aussi. Puis je faisais reculer Andromeda contre le mur et ne la quittais pas des yeux lorsqu’elle déclara sous forme de question que son don pouvait étouffer le mien.


- Tu n’as pas tort ! Mais l’air peut aussi attiser les flammes et donc nôtre pouvoir, répondis-je.


Lorsque ses mains se posèrent sur ma ceinture l’une des miennes glissa sur sa hanche… Tout aussi agréable que cela était ça ne m’empêcha pas de lever les yeux au plafond lorsque la brune parla de nouveau de son karaoké. Je n’eus pourtant pas le loisir de lui dire le moindre mot qu’elle se collait à moi pour me faire une proposition dangereuse que je ne pouvais pas refuser.
Elle jouait encore mais je m’en foutais. Ma langue vint alors effleurer ses lèvres tandis que ma main glissait entre elle et le mur pour détacher ce sous-vêtement de trop que j’ôtais. Sans vraiment y réfléchir, j’éteignais les flammes avant de répondre à sa proposition…



- Ton peut-être me semble de trop… mais qui ne tente rien, n’a rien, lui murmurais-je à l’oreille avant que ma langue ne descende le long de son cou jusqu’à sa poitrine et que mes mains ne détachent son jeans.


..

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMer 24 Jan - 19:24

Je le toise, avec une lueur amusée dans le regard. Je me dis qu'à force, s'il est pas con, il a fini par piger notre petit jeu avec la frangine. Mais visiblement, ça a pas trop l'air de le déranger ce qui, forcément, ne fait que m'inciter à continuer pour voir jusqu'où on peut aller. Y a forcément un moment où ça va déraper, que ce soit avec Cassi ou avec moi. Après tout, on est des semi-démons, la luxure, ça fait partie de nous, comme cette envie de foutre le bordel partout où on va. Et puis, il va pas se plaindre, y a quand même pire que se faire chauffer par des filles aussi sexys que non quand même. Et je sais qu'il aime ça, je l'ai bien vu dans son regard quand il nous mate. Parce qu'il se prive pas pour le faire. Remarquez, on le fait tout autant. Je lui tapote la joue avec un clin d'œil alors que je rétorque à ses propos et à sa moue boudeuse. "Oh, c'est qu'il est fâché en plus. Va bien falloir apprendre à être patient, sinon tu vas finir par tout cramer sans même t'en rendre compte. Ce serait moche de plus pouvoir profiter de rien, tu crois pas ?"

Et je lui décoche mon plus beau sourire avant de le fixer, les mains sur les hanches et de laisser filer un ricanement. "Ah cool, tu vas pas nous faire une crise de la quarantaine à vouloir sauver le monde et vivre comme un putain de moine bouddhiste. On aurait été obligées de sévir. Mais faut pas abréger leurs souffrances, au contraire ! Plus c'est long, plus c'est bon, je pensais que t'étais au courant mon chou. Et on imagine pas ce que les orphelins désespérés peuvent faire comme connerie si on sait comment les orienter." Je lève un index dans sa direction, la mine faussement pensive. "Moi qui pensais que les désespérées étaient les plus baisables. Genre elles feraient n'importe quoi pour prendre leur pied. Je me goure alors ?" Je hoche la tête au reste des ses propos avant d'esquisser un sourire. "J'espère bien que tu dures plus de deux minutes, je serais déçue sinon. Mais je peux m'amuser toute seule aussi plus longtemps que ça. Te crois pas indispensable pour ce genre de trucs." Je lui décoche un clin d'œil avant de souffler, quand on parle de ma jumelle. "Qui te dit que c'est vraiment moi et pas elle ? Que c'est pas à Andromeda que tu feras les essayages, que t'es pas en train de parler à Cassiopea ?"

J'ai un sourire alors qu'il se rapproche de moi jusqu'à me plaquer contre le mur. Je m'inquiète pas. Au pire, il se passera quoi ? Il me sautera là, de suite ? Avec brusquerie et sans la moindre once de douceur ? Ma foi, pourquoi pas au final. Même si j'ai pas envie de perdre mon pari. Mais c'est pas comme si j'aimais le sexe autrement de toute façon et qu'on savait bien que ça finirait comme ça pour elle ou pour moi. Ou les deux plus probablement.  Je penche la tête sur le côté, faussement pensive, avant de rétorquer, avec un sourire en coin. "On devrait tenter le coup toi et moi. Voir jusqu'où on peut attiser les flammes et brûler tout ce qu'il y a autour de nous." Tout en parlant, je tire sur sa ceinture avant d'ajouter lorsqu'il détache mon soutien-gorge et qu'il éteint le feu avec une rare facilité. C'est plutôt cool comme pouvoir en fait. "Montre moi d'abord ce que tu sais faire et je te garantis que t'aimeras que je vire mon peut-être."

Et j'ajoute, alors que j'inspire pour gonfler mes seins vers lui. "Ah oui, tu veux un truc pour nous différencier ?" J'attrape sa main pour la poser sans ménagement sur ma poitrine avec un clin d'œil. "J'ai ce sein plus gros. Faudra que tu testes les siens et tu verras. Ou peut-être comparer les deux en même temps, ce serait sympa non ? Si t'es capable d'assumer évidemment."  Pas comme si on avait pas déjà fait ça. Après tout, on partage tout non ? Et mes mains glissent sous le tissu de son pantalon, alors que j'ai un sourire satisfait en voyant ce qu'il commence à faire avec sa langue. "Ouais, c'est un bon début. Mais je parie que tu sais carrément faire des trucs plus cools."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samuel Jelsi
Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Messages : 2092
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Moose
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités : ♦️ Histoire ♦️ Liens ♦️ Rp ♦️ Tel

Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? 862136SamuelRp

Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMar 30 Jan - 10:49

Le 26 février 2018






J’arquais un sourcil et éclatais de rire en entendant les paroles de la brune. Il y avait bien longtemps que je contrôlais parfaitement mon don et ce n’était pas face à son spectacle ou une quelconque frustration que je risquais de perdre le contrôle.


- Les assurances sont là pour ça tu sais, dis-je amusé. Mais il me faudrait un sacré coup sur la tête et une amnésie totale pour perdre le contrôle de mon don.


Bien entendu, Andromeda pourrait tout simplement booster la puissance du feu tout comme Cassiopeia d’ailleurs ! Est-ce que cela pourrait le rendre incontrôlable ? Je ne le pensais pas mais on ne pouvait être sûr de rien. Cela étant, je savais que je pouvais contrôler des feux assez puissants pour ravager des quartiers entiers.
Mais très vite, j’affichais une moue sceptique face aux propos que la semi-démone tenait. Je n’étais pas certain qu’elle soit dans le vrai même si j’avais moi-même fait beaucoup de conneries. Le truc, c’était que j’étais un fils de l’enfer et tous les orphelins ne l’étaient pas ! Je haussais donc les épaules…


- Mouais ! Si tu le dis… Mais abréger leur souffrance par les flammes je t’assures que ça peut être très festif, déclarais-je. C’est à voir, j’t’assure.  Puis j’esquissais un sourire presque machiavélique. OK ! J’avoue que certaines sont prêtes à tout, faut juste leur forcer un peu la main.


Puis je levais les yeux au plafond aux propos concernant la durée en temps mais je ne répondais rien. Je savais ce que je valais ! J’esquissais ensuite un sourire carnassier.


- Je ne doute pas une seule que tu dois savoir t’amuser toute seule… et entre nous, ça ne me gêne absolument pas de regarder ! précisais-je en la fixant. Puis sans la lâcher du regarder, je haussais les épaules lorsqu’elle tenta de m’embrouiller. A ton avis ! Pourquoi est-ce que je ne vous appelle jamais par vos prénoms… déclarais-je simplement alors que nous parlions de sa jumelle.


Pour ce qui était de tenter d’attiser les flammes, je ne répondais pas ! J’étais beaucoup plus intéressé par son autre proposition qui était sexuellement plus attirante. Et ma main sur sa poitrine ne me fit forcément pas l’effet inverse. Quant à sa proposition de les avoir toutes les deux, elle me rappela un excellent souvenir passé en Allemagne mais ce duo là n’était pas des filles de l’enfer.


- Très sympa… il n’y a aucun doute à ce sujet.








..

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMar 30 Jan - 20:43

Je lève les yeux au ciel, faisant claque ma langue sur mon palais à sa réponse. "T'as toujours réponse à tout hein. C'est pas chiant à force ? Et genre, un coup où t'es trop pressé, ça ferait pas pshit l'allumette ? Sinon pour le coup sur la tête, ça peut s'arranger hein, j'suis toujours prête à rendre service." Je lui décoche un large sourire avant de me tapoter le nez alors que j'imagine ce qu'on pourrait faire en combinant nos deux pouvoirs. "Non mais sérieux, faudra qu'on teste quand même, parce que ça pourrait tellement faire de bordel qu'en y pensant, je sens que je pourrais en mouiller ma petite culotte si j'en portais une… ah mais attends…" Je tire sur mon jeans et je hausse les épaules. "Ah j'en ai mis une tiens ! Etonnant." J'agite une main dans les airs, comme pour l'inciter à continuer de parler alors qu'il évoque son boulot.

Et je croise quand même les bras, la mine un rien sceptique. "Mouais. Chacun son élément je suppose mais je préfère les voir étouffer lentement mais surement. C'est le pied. Mais je demande à voir donc, vu que t'as l'air vraiment sûr de ton coup." Et je lui rends un sourire tout aussi mauvais qui en ferait frissonner plus d'un et pas par plaisir. "Je me disais bien. Et le pire c'est que je parie que t'arrives à leur faire croire qu'elles sont les seules responsables de leur dérapage. Ah la conscience est vraiment une belle salope quand même. Ou alors ça s'appelle la moralité. Je sais plus. Ca se vaut remarque…" A son sourire carnassier j'ai un clin d'œil avant de rétorquer, en haussant les épaules. "T'auras qu'à venir me mater sous la douche la prochaine fois, je te garantis que tu pourras te rincer l'œil autant que tu veux." Je lui tapote l'épaule, comme si on parlait de la pluie et du beau temps avant de ricaner à sa répartie. "Ah je pensais que c'était parce que t'étais surtout infoutu de les prononcer. Ou de t'en souvenir. Dans tous les cas, c'était pas vraiment un compliment pour toi quoi."

Je la vois là, cette lueur qu'ont tous les mecs qui veulent baiser. C'est tellement facile à attiser en plus que ça en deviendrait presque risible des fois. Mais, chez Samuel, il y a autre chose. Ce grain de folie qui doit briller dans mes yeux aussi en cet instant précis, alors que je lui laisse entendre qu'une partie à trois pourrait être un plan plus qu'acceptable. Même si, avant, je serais curieuse de voir ce qu'il peut faire. J'attrape sa main pour faire un peu plus pression sur ma poitrine à ses propos et je hoche la tête. "Bah ouais, tu crois quoi ? T'as vu les canons que t'as à domicile ?"


_________________

 
 
Do it if you dare...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samuel Jelsi
Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Messages : 2092
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Moose
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités : ♦️ Histoire ♦️ Liens ♦️ Rp ♦️ Tel

Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? 862136SamuelRp

Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyMar 30 Jan - 23:50

Le 26 février 2018






- Les gens qui ont réponse à tout font chier et j’adore emmerder le monde ! déclarais-je. Tu sais parfaitement de quoi je parle, je suis certain que tu es pareille.


Pour ce qui était de sa ‘gentille’ proposition de me mettre un coup sur la tête je me contentais de lui sourire. Je lui aurais bien dit qu’elle devait sûrement taper comme une fillette mais je savais depuis longtemps que l’habit ne faisait pas le moine, surtout chez nos superbes filles de l’Enfer. Le chaos qui les habitait pouvait les rendre carrément hystériques et super violentes… Chose dont je ne me plaignais absolument pas si je n’étais pas la cible. Enfin, si je n’étais pas la cible non-consentante ! Pour le cul c’était une toute autre histoire.
Sa proposition d’allier nos pouvoirs ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd mais avant de répondre je me penchais légèrement en avant pour constater qu’elle avait effectivement une culotte… Vêtement qui était de trop, comme tous ceux qu’elle portait encore.


- On teste ça quand tu veux, dis-je à propos de nos dons. Y’a deux trois endroits dans cette ville qui seraient plus sympas à l’état de cendres, déclarais-je avant de réfléchir à notre conflit d’euthanasie. A ton avis… ça donne quoi s’ils crament en s’étouffant ? Faudrait tester sur trois cobayes… Aller simple pour l’Enfer par le feu, par l’asphyxie et par notre combo.


Le partage des passions ! J’adorais cela et je me demandais réellement lesquels de nos futurs cobayes crèveraient en premier.
Puis un sourire machiavélique apparu sur mes lèvres lorsque je me souvenais de ce que j’arrivais à faire faire à certaines femmes trop déprimées sur le moment pour se rendre compte que même des putes ne le feraient pas contre de l’argent. Bien sûr, elles disparaissaient très vite et ne revenaient jamais me voir par la suite. Sûrement à cause de la honte et de ces deux choses qu’évoquait Andromeda.


- Que ce soit l’une ou l’autre c’est de la merde ! Un truc humain quoi, déclarais-je en haussant les épaules.


Puis je regardais la semi-démone de la tête aux pieds avec un sourire gourmand. Mon imagination était fertile et l’invitation de la brune à venir la voir sous la douche ne manqua pas de me donner quelques idées. « Je note l’invitation »  Puis j’esquissais un sourire en entendant la jeune femme prétendre que j’avais sûrement oublié son prénom et celui de sa sœur ou que je ne savais pas les prononcer. Pour Cassiopeia, il était vrai que j’avais commis une erreur mais pour elle…


- Je sais parfaitement dire ton prénom… Andromeda, déclarais-je dans un français teinté d'un accent allemand.






..

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyJeu 8 Fév - 15:20

Je lève les yeux au ciel, non sans un sourire narquois. "Toi, emmerder le monde ? Ca m'étonne dis donc. Et j'adore avoir réponse à tout. Venant de quelqu'un qui a ma dégaine, ça surprend, alors les gens savent pas quoi faire. C'est marrant et ça a tendance à foutre encore plus la merde." Je lui décoche un large sourire avant de battre des cils quand il ne répond même pas à ma provocation. Le rabat-joie. Heureusement qu'on est quand même là avec la frangine pour mettre de l'ambiance dans sa vie. Je penche la tête sur le côté quand il dit être d'accord pour tester nos dons en duo et je souffle, la mine satisfaite. "Bael sera ravi de voir qu'on bosse comme ça. Mais ouais, nous faudra un peu d'entrainement Et t'as le don pour proposer des balades romantiques, ça me plait ça…" Je lui décoche un clin d'œil avant de me tapoter le  nez, la mine faussement pensive. "Ouais, va falloir faire des tests, voir s'ils étouffent à cause de mon don, du tien ou du mix des deux. Ca peut être comme un concours un peu !"

Il a forcément droit à un large sourire avant de voir la mine machiavélique qui orne ses propres traits. C'est que ça serait presque excitant tout ça en fait ! Je remets une de mes mèches de cheveux en place avant de hocher la tête à ses propos. "J'suis toujours étonnée de voir à quel point ils peuvent être cons quand même. Mais c'est tellement marrant de jouer avec tout ça, de leur renvoyer leurs sentiments en pleine gueule et de les voir paniquer. Ils sont tellement manipulables en plus du reste." Je hausse les épaules avant de lui décocher un clin d'œil en voyant son sourire gourmand. "Je suis sympa, j'éviterais de chanter quand tu viendras, sinon tu pourrais tourner les talons et ne pas me rejoindre. Ce serait quand même pas de bol hein." Je le fixe alors, toussant un rire avant de souffler, amusée. "Tu m'as l'air vraiment sûr de toi mon petit Samy. Je serais toi, je le serais pas autant…"


_________________

 
 
Do it if you dare...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samuel Jelsi
Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Messages : 2092
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Moose
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités : ♦️ Histoire ♦️ Liens ♦️ Rp ♦️ Tel

Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? 862136SamuelRp

Modo ♦️ “Le Chaos n'est qu'un principe méconnu de l'Ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyVen 9 Fév - 23:58

Le 26 février 2018






- Disons que j’ai plusieurs façons d’emmerder mon monde ! J’aime bien le changement… quand c’est moi qui le décide, reconnus-je. Mais c’est en train de changer. Le bordel incessant que vous foutez dans ma vie commence d’ailleurs à m’amuser ! A vrai dire j’essaie de deviner quel plan foireux vous avez encore mis en place avant que je ne rentre. Je devrais lancer des paris chez Prince & Prince ! imaginais-je en souriant.


Quant à ce qu’Andro disait ensuite je n’en doutais pas une seule seconde. Si Bael me les avait collées dans les pattes aussi facilement c’est qu’il avait peut-être une idée derrière la tête. Et nos pouvoirs étaient une combinaison chaotique des plus dévastatrices.


- C’est quand tu veux et où tu veux, répondis-je avec un clin d’œil. J’en avais marre des SD de seconde zone qui trainent dans le coin, reconnus-je pour la première fois. J’adhère à l’idée du concours seulement s’il y a quelque chose à gagner.


J’aimais jouer mais uniquement s’il y avait quelque chose en jeu et j’étais persuadé que Froggy 2 devait avoir tout un tas d’idées en réserve. Tout comme sa jumelle d’ailleurs. Quand à moi je pensais à une nouvelle façon de mettre à mort nos futurs cobayes. Lorsqu’une personne brûlait le CO² dégagé était la principale cause du décès… avant les brûlures elles-mêmes. Andro pourrait donc continuer à fournir de l’oxygène à nos victimes pour qu’elles puissent souffrir plus longtemps. Un sourire machiavélique apparut sur mon visage alors que je me rendais compte que je n’avais pas écouté ce que la belle disait. Du moins, je l’avais fait mais sans y prêter une réelle attention. Je me contentais d’acquiescer d’un signe de tête en comprenant qu’elle parlait de ses crétins d’humains.
Suivant son invitation je remarquais que je n’avais plus envie de parler avec elle mais de faire tout autre chose. Cela n’avait rien d’étonnant puisqu’elle me cherchait depuis que j’avais mis les pieds dans l’appartement. Pour son prénom et la prononciation de ce dernier, j’avais des doutes mais ne le montrais pas. Cela étant, il serait bizarre que j’arrive à le dire exactement comme il fallait puisque je n’avais jamais perdu mon accent allemand.



- C’est vrai ? Dans ce cas ne te prive pas pour me donner des cours de langue, répliquais-je.



..

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andromeda Fontaine
Messages : 87
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 29/09/2017
Célébrité : Odette Yustman
Crédit : Torben
Métier : Tatoueuse

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? EmptyVen 16 Fév - 10:54

Quand je disais qu’il avait réponse à tout. Il me laissera pas avoir le dernier mot hein, je le vois bien avec sa petite tête d’arrogant sûr de lui. J’ai quand même un sourire en coin à sa répartie et je souffle, le regard pétillant. « Et se passe quoi quand y a un changement que t’as pas décidé ? Tu crames tout et hop, on en parle plus ? » Parce que bon, vu tout ce qu’on est en train de faire dans sa petite vie, autant que je sache si je dois me préparer à cramer ou pas. Remarquez, c’est une mort moins pire que d’autres. Parce que le jour où ça doit m’arriver, je veux que ce soit un truc cool. Bref, je vais arrêter de me perdre dans mes pensées moi, ça vaudra mieux.

Je préfère lui parler de Bael et lui décocher mon plus beau sourire. « Des SD de seconde zone ? Ça existe ça ? Si c’est le cas, va falloir les choper par la peau du cul pour qu’ils bougent un peu. Et on peut pimenter le truc si tu veux. T’aimerais gagner quoi chéri ?... Enfin, plutôt, vu que tu vas perdre, t’es prêt à lâcher quoi ? » Bah quoi, autant que l’enjeu soit vraiment intéressant non ? Pour lui comme pour moi. Bon, en vrai, s’entrainer pour qu’on soit encore plus efficaces à deux, voire à trois, ça risque d’être carrément intéressant. Surtout pour la suite des évènements. Et j’avoue, je suis vraiment curieuse de voir jusqu’où on pourrait aller si on combine nos efforts. Pas que pour déconner hein. J’adore cet espèce de sentiment de toute-puissance quand j’ôte la vie petit à petit du corps de quelqu’un. Le voir suffoquer avant de tomber c’est juste le pied intégral en vrai.

Mais bon, là, tout de suite, je suis surtout occupée à le chauffer à mort. Et ça marche plutôt bien si j’en crois son empressement à me déshabiller. Je lâche quand même, avec un rire. « Genre, t’as besoin de cours de langue toi ? Abuse pas ! »


_________________

 
 
Do it if you dare...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?   Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey dis, ça se lave comment le sang sur les fringues ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Le Valtechnologie
 :: 
Habitations
 :: 
Appartement Samuel
-
Sauter vers: