AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
(FB) La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 400
Membre du mois : 42
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion
Métier : Garde Myklebust
Affinités :

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: (FB) La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.   Ven 13 Oct - 15:48





Juin 1945 - Ambassade du Danemark, Oslo


La fin de la seconde guerre mondiale était signée et ce que nous avions misé sur la victoire du Reich devait être à présent reconsidéré. Nous avions fait un pari, et si l'on ne voulait pas définitivement le perdre il nous fallait réagir. En accord avec mes supérieurs je devais agir au sein du milieu diplomatique et donc politique afin de souffler le chaud et le froid sur certains de ses membres, le but étant de faire passer telle ou telle loi qui servirait nos intérêts.

La lignée Myklebust avait grandement investi dans le Reich, et bien que notre influence et nos actions eurent été constamment scellés par le sceau du secret, bon nombre de pions devaient mourir maintenant pour qu'à l'avenir nulle trace ne persiste à travers le temps. Ce qu'un humain prévoyait sur un ou deux ans, un vampire pouvait le penser sur quarante ou cinquante ans. La mission que l'on m'avait confiée était le prémisse d'un plan qui ne se concrétiserait sans doute que dans soixante ans.

Je devais développer des liens avec des diplomates et politiques - et donc de grandes familles - de Norvège dans l'optique d'une installation des nôtres sur ces terres d'origine de celle qui dirigeait notre maison. Cet univers d'échanges et de négociations, de tractations et de décisions secrètes, donnait accès à d'autres univers tels que le commerce. Avant de pouvoir nous implanter un jour en Norvège il nous fallait préparer le terrain, tisser un réseau de contacts notamment humains sur lequel compter. Et rien de mieux que de travailler une famille d'humains sur plusieurs générations pour s'en attirer une loyauté indéfectible.

Vous savez que mes employeurs ne plaisantent jamais, aussi n'imaginez pas que leur proposition est une farce. Nous avons des moyens non négligeables, et nous ne connaissons pas de frontières, d'autant plus à l'époque que nous vivons actuellement. dis-je à mon interlocuteur du moment d'un ton cordial tout en laissant sciemment percer par mon regard tous les sous-entendus qui allaient avec mes paroles.

L'humain avec qui je conversais était un riche industriel norvégien sans héritier qui pourrait s'avérer d'une importance non négligeable pour les miens. La proposition que j'étais chargé de lui faire accepter était de nous léguer sa fortune et son empire en échange de la vie éternelle. L'avantage des humains pour nous résidait dans leur peur de la mort. Certains étaient prêt à offrir beaucoup en échange de la promesse d'une vie éternelle.

Je vous retrouve ici-même demain soir. lui dis-je encore avant de le remercier et de le laisser seul dans ce salon de l'ambassade du Danemark à Oslo. Un détail avait attiré mon attention depuis quelques minutes, une femme pour être plus précis.

L'humain avec qui je conversais était un riche industriel norvégien sans héritier qui pourrait s'avérer d'une importance non négligeable pour les miens. La proposition que j'étais chargé de lui faire accepter était de nous léguer sa fortune et son empire en échange de la vie éternelle. L'avantage des humains pour nous résidait dans leur peur de la mort. Certains étaient prêt à offrir beaucoup en échange de la promesse d'une vie éternelle.

Je sortis une mignonette de la poche intérieure de ma veste et en bu une gorgée, laissant volontairement un peu du breuvage sanglant que je venais de boire dans ma bouche. Je le conservais ainsi et ne l'avalai que juste avant de m'adresser à celle dont j'avais deviné la nature. Je voulais lui faire sentir l'odeur du sang et jauger de sa réaction tout en nouant avec elle ce premier contact.


Bonsoir. dis-je en esquissant un léger sourire polie sur mes lèvres. C'est la première fois que je vous aperçois en ce lieu madame, puis-je vous offrir à boire? J'ai en ma possession une boisson réservée à de rares initiés, et d'un crû de qualité donc je pense que vous saurez apprécier la saveur. lui dis-je poliment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 288
Membre du mois : 12
Date d'inscription : 15/05/2017
Célébrité : Charlize Theron
Crédit : DΛNDELION
Caractère : Fidèle » Sans coeur » Imprévisible » Tortionnaire » Intransigeante » Pragmatique
Métier : PDG du groupe Total
Affinités :

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: (FB) La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.   Mar 7 Nov - 13:24

Juin 1945





Le Troisième Reich a capitulé. Idiots. On disait que ça durerait 1000 ans, ça n’aura pas duré 2 décennies. Les humains sont des incapables. Fort heureusement, Idunn n’a pas investi un centime auprès des perdants, il a vu tout l’intérêt de s’enrichir avec la résistance. Les Orvandil avaient même convaincu l’Union Soviétique de se ranger du côté des Alliés, 4 ans plus tôt. Un travail de longue haleine, mais un travail payant. Seulement, avec la fin de la guerre, leur investissement va s’amoindrir. De ce fait, elle doit trouver une autre source financière.

C’est à Oslo qu’elle devait rencontrer le PDG français de Total afin d’ouvrir les négociations d’une coopération entre la france et la norvège, avec sa petite compagnie pétrolière dans laquelle elle a investi. Elle entend bien agrandir son capital et s’ouvrir les frontières du monde, tout en assurant les finances de la lignée récemment installée en Norvège. Voilà quelques jours qu’elle a débarqué à Oslo, pas seulement pour rencontrer le PDG de france, mais également de ses concurrents.

Dont l’un d’eux, du Danemark, qu’elle rencontre à l’Ambassade. Les négociations sont ardues, si la majorité des humains sont de vulgaire moutons, d’autre sont dotés d’un esprit vif, calculateur, ambitieux, fort. Cet homme intéresse énormément la vampire, il a une certaine influence au Danemark, plutôt séduisant, avec un compte en banque conséquent… Et le voilà devenu la nouvelle victime d’Hunter, il ne le sait pas encore. Le temps et les épreuves détermineront s’il fera un bon vampire. L’homme, aussi impitoyable qu’il soit en affaire, est déjà totalement sous le charme de la femme qu’elle laisse paraître.

Ils sont dans le petit salon ouvert à tous, quand elle le voit venir. Toute son attention est alors focalisé sur lui tandis que l’humain continue de bavasser. Non pas qu’elle mette un terme à cette conversation, elle arrive très bien à négocier tout en surveillant l’objet de son attention. Un vampire. Sur son territoire ? Elle ne l’a jamais vu par ici, et elle peut se targuer de connaître chaque vampire Orvandil. Elle finit par prendre congé du Danois et s’approcher de l’inconnu.

Il la sent venir, et elle sent parfaitement ce qui échappe de sa mignonette. C’est la première fois qu’il l’aperçoit ici, elle a un de ses sourire pincé, qui n’augurent rarement quelque chose de bon. “La première fois que vous m’apercevez ? Je vous retourne le fait accompli. ” Il n’est assurément pas le premier à occuper la Norvège. Cela fait 1 an que la lignée s’est installé ici, s’ils ont bien pourchassés des Loups, aucun vampires n’ont fait partie de leurs victimes. Du moins, aucune lignée. Mais s’il la voit pour la première fois en ce lieu, c’est qu’il est déjà venu plus d’une fois.

“Grand cru ? Permettez moi d’en douter.” Quiconque possède du nectar de vie dans une fiole, n’est pas un Orvandil. Ces derniers se nourrissent directement à la source. “J’ai tout ce qu’il me faut.” Assure-t-elle en tournant le regard vers le Danois, qui les observe. Quel genre de vampire se nourrit dans une fiole ? Ce serait impensable pour Hunter, si elle n’en avait pas la preuve sous les yeux.

Elle retourne son attention sur le vampire, à la recherche d’un élément qui le raccorderait à une lignée connue. Hunter ne quitte jamais la broche Orvandil, ce n’est pas pour autant qu’elle est visible. L’expérience lui a appris que pour obtenir des informations, il faut la jouer fine. Elle a une nette préférence pour la brutalité, mais elle peut être subtil, ou Idunn n’aurait jamais fait d’elle une espionne, ni une Ambassadrice. Quand bien même cela a toujours représenté qu’un défi supplémentaire pour sa création, elle ne serait plus de ce monde si elle était incompétente.

“Puis-je jouir de la compagnie d’un semblable ? Si vous n’avez pas d’autres rendez-vous.” S’enquit-elle.

_________________
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(FB) La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choses à faire avec ma meilleure amie x)
» Recherche DIRE et FAIRE ECPA
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi
» Comment dire non aux festivités sans paraître "chiante"
» Simplifier les faire-part !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
En dehors de la ville
 :: 
Norvège
 :: 
Oslo
-
Sauter vers: