AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Bateau, sur l'eau, la rivière la rivière... (FB)

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 297
Membre du mois : 35
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Bateau, sur l'eau, la rivière la rivière... (FB)   Sam 16 Sep - 0:34





Le 20 Janvier 2018



Mon enquête quant à la maîtresse de Raulne avait débuté il y a maintenant cinq jours. J'avais passé de longues heures, ne me stoppent que pour m'abreuver en de brèves occasions au coup de Shane. Compréhensive et docile elle savait que lorsque je travaillais je n'étais pas des plus disponibles, et cela ne la dérangeait pas, ou du moins ne l'avait-elle jamais exprimé en ma présence.

Ma relation avec ma Pomme était très normée, faite de règles et de standards que j'avais posé. Dès le début Shane s'était appliquée à en suivre les préceptes sans jamais chercher à s'en écarter. Si je l'avais choisi parmi d'autres c'était parce qu'elle et moi avions un point commun, un certain handicap pour la socialisation au-delà de ce que nécessaire pour atteindre nos objectifs. Elle ne minaudait pas, ne parlait que lorsque cela était nécessaire et ne m'imposait pas de faux-semblants. Elle connaissait ma position au sujet des humains, et la sienne au sein de ma lignée. Chacun avait sa place, ses droits et ses devoirs.

J'avais donc croisé et recoupé les nombreuses données que contenait le dossier que j'avais présenté à Maja, notamment celles provenant du portable de Philippe Raulne et du dossier "corbeille". Un destinataire revenait régulièrement, ou plutôt une en définitive. Trouver son identité ne fut pas trop compliqué bien que cela m'eut demandé une certaine patience. Tonni Raikonnen. Google m'avait pas mal aidé à trouver quelques infos à son sujet, notamment grâce à son dossier scolaire. Etudiante en Sciences Politiques spé journalisme. Ok, fouille merde en devenir, problèmes possibles à l'horizon. J'allais devoir sortir pour l'observer, et tenter d'en apprendre davantage à son sujet.

Cela me prit quelques jours pour trouver où elle logeait, puis un de plus pour décider de la manière dont j'allai nouer le contact. La mettre sous surveillance pouvait être utile mais risqué, aussi je choisis de lui faire gagner un lot comme il en arrive souvent dans le courrier humain. Seulement pour être certain qu'elle prenne ce gain au sérieux il fallait qu'il lui soit remit en mains propres et non comme un vulgaire spam qui cachait en réalité une loterie truquée. Je chargeai donc un de mes pions humains d'aller à sa rencontre pour le lui porter. Deux billets pour un dîner dansant en bateau sur Riverdance. Bien entendu je serai moi aussi présent sur le navire.

Le 20 janvier donc je montai sur l'esquif au milieu des autres clients et pris place à ma table, accompagné d'un autre pion humain, féminin cette fois. Il aurait été curieux de venir seul à ce genre de soirée. Ignorant de la venue ou non de ma cible je patientais sans agacement tout en conversant de tout et de rien avec mon interlocutrice, et ce afin de présenter un parfait tableau de circonstance tout à fait crédible. Lorsque la future journaliste vint à son tour prendre place à la table d'à côté, je lui jetai un regard discret et pu l'observer sans qu'elle ne me vit. J'avais bien fait de glisser un billet au serveur chargé de placer les clients.

Tandis que l'apéritif était servi, l'orchestre flottant se mit à amorcer quelques notes, signe qu'une première danse aller débuter. Du coin de l'oeil je continuais à observer discrètement ma cible, et la vie pianoter des doigts sur sa table au rythme de la musique qui venait de pleinement se lancer. Celui qui l'accompagnait ne semblait pas décidé à la faire danser. Après le refus poli mais bien calculé de mon accompagnatrice de danser, je renouvelais mon invitation à danser à ma cible.

Bonsoir madame, monsieur. dis-je d'abord poliment en m'approchant d'eux. M'accorderiez-vous cette danse? lui demandai-je sans plus de formule.

J'usais volontairement d'une invitation un brin désuète, pour attirer son attention et provoquer une réaction. J'espérais qu'elle accepte de danser, mais elle pouvait tout aussi bien s'y refuser, ou l'homme qui l'accompagnait s'interposer. Mais bon, les meilleurs plans comptaient toujours une variable non maitrisable.

awards click ici :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bateau, sur l'eau, la rivière la rivière... (FB)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rivière traverse votre propriété… Elle peut être privée ou publique.
» DAMAS Geneviève "Si tu passes la rivière"
» Rivière-aux-Graines, Cimetière catholique
» St-Clément, Rivière-du-Loup.
» Rivière d'or lila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Le Valtechnologie
 :: 
Les abords de Lakestorm et Riverdance
-
Sauter vers: