AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis

avatar
Messages : 288
Membre du mois : 12
Date d'inscription : 15/05/2017
Célébrité : Charlize Theron
Crédit : DΛNDELION
Caractère : Fidèle » Sans coeur » Imprévisible » Tortionnaire » Intransigeante » Pragmatique
Métier : PDG du groupe Total
Affinités :

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Ven 8 Sep - 18:14

La nuit du 15 Février





Voilà plusieurs jours/nuits que la lignée est à cran. 1 semaine. Des nuits que Hunter ne s’est pas préoccupée d’un vampire en attente de sa sentence. Non seulement, elle n’y pensait pas, mais elle n’avait simplement pas le temps de s’en occuper. Voilà donc une semaine que Johannes croupit dans une cellule du sous-sol. Il n’en serait pas là s’il ne s’était pas enfui comme un pleutre. Oui, il s’est assurément passé quelque chose avec le type qui l’accompagnait, mais rien ne justifie de laisser l’un des siens derrière lui. Hunter est l’archétype de la salope, mais jamais elle n'abandonnerait un membre de sa lignée.

Le Sire lui a rappelé Von Reiner à sa mémoire et ce qu’il attend d’elle. Johannes est à elle, mais elle n’a pas carte blanche. Le tuer lui est interdit, s’amuser non plus, il peut leur être utile. Hunter n’est pas d’accord, mais si on lui avait demandé son avis, elle le saurait et jusqu’à nouvel ordre le Sire est son supérieur. Une lopette si vous voulez son avis. Plus doué avec les mots, que pour agir. Ennuyeux à mourir. Mais ce n’est sans doute pas sans raison qu’Idunn l’a placé à la tête de la lignée de Valhöll. Un choix qu’elle respectera toujours.

Donc, pendant que le Sire se la coule douce, Hunter doit superviser l’alliance avec les Myklebust et déterminer la suite des événements avec Von Reiner. Sans le tuer, ni s’amuser. Ca promet d’être fun ! A mourir de rire. Ses bottes claquent contre le sol, le choc de ses talons résonnent dans les couloirs, son pas est assuré, déterminé, elle sait exactement où elle va. Encore heureux, sur le domaine de sa lignée, elle en connaît chaque recoin, chaque passage secret. Le domaine n’a plus de secret pour elle.

La vampire passe tous les systèmes de sécurité jusqu’à la cellule de Johannes. Il doit avoir faim. A cette idée, elle sourit. Vu qu’elle n’a demandé qu’à ce qu’il soit enfermé dès qu’il mettait un pied au domaine, il n’est pas impossible qu’aucun garde ne se soit préoccupé de lui jusqu’à son nouvel ordre. A moins que le Sire y ait pensé, en tout cas, elle n’a pas demandé à ce qu’on nourrisse Von Reiner.

Elle regarde à travers la vitre sans tain pour observer le vampire qui a désormais perdu toute la confiance qu’Hunter lui accordait. Elle pose son index sur le dispositif de sécurité à empreinte et la porte s’ouvre pour la laisser entrer. “J’ai 10 minutes à t’accorder, pas une seconde de plus.” Elle ne l’a jamais vraiment apprécié celui-là, principalement parce qu’il n’est pas une Orvandil de naissance. Pour elle, il n’est qu’un traître, qui vient de la trahir. Aux traîtres, elle leur donne la mort définitive. “J’ose penser que tu sais pourquoi tu es ici ?”

_________________
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Messages : 421
Membre du mois : 30
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 27
Célébrité : Boyd Holbrook
Crédit : Torben
Métier : Soldat

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Lun 25 Sep - 15:22

J’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir, ces derniers jours. Alors que le sommeil m’était interdit, et que la faim, monstrueuse, continuait de grandir, de grossir dans mon ventre. Je me sentais affaibli de l’intérieur, et je savais que dans ce demi-sommeil dans lequel l’inaction me plongeait, ma tête devait dodeliner sous le puissant effet de manque et de famine que je ressentais, les pupilles sans doute dilatées par la bestialité qui m’habitait, qui revenait au galop sans la moindre petite goutte de sang à me mettre sur la langue. J’avais conscience que même une gouttelette aurait sans doute produit l’effet d’un puissant shoot dans ma tête et dans mon corps tout entier. Mais je continuais de rêver, d’aller d’un songe à l’autre, d’un endroit à l’autre de mon histoire, de ma vie, et de tout ce que j’avais pu avoir à raconter dans mon existence. L’horreur allait et venait au fil des heures, des jours dont je perdais déjà le compte sous cette lumière artificielle. Tantôt, je me revoyais à Leipzig en 1813, en pleine charge alors que la bataille des nations joue le sort de l’Empire, tandis que je revivais à d’autres moments les traques aux loups garous dans le Yukon, dans les années 1870. La barbarie du XXème siècle revenait plus souvent que tout le reste, avec mes vampires, sous uniforme allemand, qui capturent, traquent et déciment les loups garous.


Personne ne vient me voir pendant des jours.


A certains moments, je cogne machinalement contre les parois rigides de ma nouvelle demeure, scandant les noms de ma femme et de mes enfants, morts depuis deux siècles, ou celui de ma créatrice, que j’avais récemment revu, et que je haissais toujours. J’entends vaguement, entre deux canonnades dans mon esprit, que l’on r la sécurité des accès alentours. Je ne sais à quoi m’attendre, ni même si les bruits sont vrais. L’esprit enfermé s’entoure de ses propres jeux, de ses propres pièges. Je sais d’expérience que l’espoir n’est d’aucun secours dans cette situation ; je l’ai brisé à tant de personnes enfermées entre les années 30 et le milieu des années 40… On entre. Je sans sa présence. Je sens sa force. Je ne relève même pas le regard, ébloui par le surcroît de lumière du couloir qui se surajoute à celui permanent de la pièce.



| Oui, je le sais et je le déplore. Je vous avais prévenue qu’il ne fallait pas y aller. Et vous étiez hors de vue, déjà sur les toits, déjà à l’abri. J’ai fait ce que j’ai pu pour ne pas moi-même être capturé, et j’ai même su, je pense, rejeter la faute sur les Myklebust. En vérité, j’espérais un peu crânement un autre type de récompense, alors que mon intervention a sauvé la glorieuse maison Orvandil. | lâchais-je dans un rire étranglé, les yeux cernés de rouge de fatigue, de faim, de folie.

_________________

"Les idéaux sont pacifiques. L'Histoire est violente."
||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 288
Membre du mois : 12
Date d'inscription : 15/05/2017
Célébrité : Charlize Theron
Crédit : DΛNDELION
Caractère : Fidèle » Sans coeur » Imprévisible » Tortionnaire » Intransigeante » Pragmatique
Métier : PDG du groupe Total
Affinités :

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Jeu 5 Oct - 10:44

La nuit du 15 Février





Elle l’observe tandis que la porte se referme derrière elle, les emprisonnant tous deux. Il n’y a pas à dire, voir les autres en baver est toujours un plaisir à voir, et apparement personne n’a songé à le nourrir. Un sourire ourle les lèvres de la vampire, qui ne se cache pas de sa jubilation quant à la situation de Johannes. On peut aisément dire que sa seule ambition est de voir tout le monde souffrir, malgré tout, elle protège chaque membre de la lignée. Elle peut foutre une paix royale à tout le monde, tant qu’on vient pas l’emmerder. Malheureusement pour lui, Johannes l’emmerde par sa simple présence, mais sa fuite n’a pas arrangé son cas.

“Ne pas y aller… Pauvre Johannes ce que tu dois trouver ta non-vie fastidieuse. Si l’ennui pouvait être mortel, tu en serais la première victime.” Johannes est de ceux qui veulent prévoir des plans, ou ne pas prendre de risques inconsidérés. Hunter est tout l’inverse, dès qu’elle a une occasion de se compliquer la vie, elle fonce. Elle ne craint pas la mort, ne craint pas grand chose à dire vrai, dans la mesure où elle a toujours su s’en sortir. La seule chose qu’elle craint, c’est son Créateur, le Maître de tous.

“La glorieuse maison Orvandil, étrange, la façon dont tu ne te sens pas concerné…”Il aurait pu dire ‘ma glorieuse maison’, ne l’a pas dit. C’est suffisant à la vampire pour avoir la certitude qu’il ne se considère pas comme un Orvandil. Johannes n’a jamais su trouver sa place parmi eux, c’est un Myklebust, doublé d’un traître. Si elle obtenait la preuve incontestable du double-jeu de ce vampire, elle aurait enfin gain de cause et se fera un plaisir d’avoir sa peau.

Au sens propre, elle accrochera cette dernière dans le hall d’entrée, telle une peau de loup, pour que tout le monde sache ce qu’il en coûte de trahir les Orvandil. Quant à lui, il survivra et ne deviendra rien de plus qu’une énième victime de la vampire jusqu’à ce qu’elle s’en lasse. Ca peut être très long, comme très court. Hunter se rapproche de lui, d’une main, elle lui fait relever le visage vers elle et admire son regard injecté de sang. Preuve évidente de son manque de sang.

“Qu’espérais-tu donc comme récompense ? Je suis sincèrement curieuse, que peut donc espérer un pleutre ? A mes yeux tu n’es rien de plus qu’un déviant, honnêtement, la décision ne tiendrait qu’à moi, je t’aurai réduit en lambeaux depuis longtemps.” Mais il semblerait que le Sire lui trouve encore une utilité et sur ce point lui et elle sont en total désaccord. Johannes n’est pas stupide, il sait tout cela et il sait parfaitement en jouer.

_________________
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Messages : 421
Membre du mois : 30
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 27
Célébrité : Boyd Holbrook
Crédit : Torben
Métier : Soldat

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Dim 8 Oct - 17:58

Je n’aurais à aucun moment la force de m’opposer à ma supérieure hiérarchique. Elle est plus vieille que moi, plus forte aussi. Même avec du sang frais et du repos, je n’étais absolument pas sûr d’avoir le dessus contre elle, même provisoirement le temps de m’enfuir. Je ne m’y risquais pas. Et quoiqu’ils en pensent tous, j’avais malgré tout ma fierté, mon sens de l’honneur, et je ne pensais pas avoir un jour laissé le courage de côté, sachant qu’il ne fallait pas le confondre avec la stupidité. Bref, j’étais pieds et poings liés, pas physiquement j’entends, mais c’était une image qui correspondait bien à la situation. Hunter en avait bien conscience, elle aussi. Tout dans son langage corporel indiquait qu’elle était en position de force, et donc qu’elle allait maîtriser de bout en bout nos échanges. Je la laissais faire, je la laissais sourire. J’avais une conscience aiguë du fait que ma vie était semblable à un fil qu’elle pouvait aisément trancher. Alors, je la laissais me faire son petit numéro. Cela dit, ma chef pouvait bien me mépriser elle n’en avait pas moins raison ; la non-vie était terrible, et ça n’allait pas en s’améliorant.


| Je ne peux pas le nier, que cette existence-là me mène nulle part, et ce, depuis quelques décennies déjà. |


Autant jouer cartes sur table. J’avais perdu tout but réel et important, tout idéal, en même temps que j’avais ouvert les yeux sur des décennies de servitude volontaire, quand je m’étais finalement rendu compte que je m’étais tant battu et que j’avais tant donné que j’en avais oublié de me trouver une véritable raison de continuer à exister. Autant dire que je n’étais pas très à l’aise avec l’idée de devoir faire mon mea culpa, mais d’un autre côté… Javais été formaté pour protéger et servir, un peu comme les flics, mais dans une version largement remaniée à la sauce vampire.


| Pourquoi devrais-je l’être ? Je ne suis plus un Myklebust, mais c’est évident que je ne me suis pas intégré à cette maison non plus. Je ne vous jette pas la pierre, et quand bien même on se ficherait de mes états d’âme. Mais le fait est que je suis un contractuel qu’un fidèle, ici. |


Voilà, c’était lâché. Je me surprends à sourire d’un air goguenard.


| Vous me considérez comme un lâche, soit. Un déviant. En quoi ça ne dépendrait pas que de vous, ce qu’il m’arrive. Faites ce que vous avez à faire. J’en ai assez, de toute manière, d’être bien plus capable d’analyser des situations potentiellement dangereuses pour la Maison Orvandil et que tout le monde s’en tape de ce que je raconte, par fierté ou par incompétence. Les événements ont prouvé que j’avais raison, et nous n’y avons rien appris. Vous devriez me remercier, et implorer mon pardon à genoux. |

_________________

"Les idéaux sont pacifiques. L'Histoire est violente."
||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 288
Membre du mois : 12
Date d'inscription : 15/05/2017
Célébrité : Charlize Theron
Crédit : DΛNDELION
Caractère : Fidèle » Sans coeur » Imprévisible » Tortionnaire » Intransigeante » Pragmatique
Métier : PDG du groupe Total
Affinités :

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Dim 8 Oct - 21:43

La nuit du 15 Février





Il est vrai que la non-vie est fastidieuse, elle-même l’admettrait volontiers. La non-vie est blasante passé un certain âge, on a fait le tour de ce que le monde a à offrir. Les surprises sont de plus en plus rares, bonnes comme mauvaises. Oui, elle peut comprendre la position de Johannes, à la différence qu’elle fait en sorte d’ajouter du piquant dans son existence et ça commence par se mettre en danger. Un jour, elle mourra, c’est une certitude et d’une certaine façon, elle attend ce jour fatidique avec impatience, mais elle ne se laissera pas tuer sans réagir non plus. Ca non, elle entraînera son agresseur avec elle. Elle s’étonnerait presque que Johannes ne l’ait pas encore compris et s’enferme dans sa lassitude, si elle s’y intéressait un tant soit peu.

Après quoi, il admet ne pas s’être intégré à la maison. Ce n’est pas une surprise, il a au moins le cran de le reconnaître devant elle, de ne pas lui mentir. Par la même, il prouve qu’ils ne peuvent lui faire confiance. Il les a rejoint par dépit plus que par réelle envie, la vampire l’a toujours su et ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle reçoit confirmation. Elle ne tardera pas à effacer ce sourire goguenard de son visage. Toute vérité est bonne à dire, mais ces idiots ne savent pas ce que sont les conséquences de ces dernières. Johannes est un déviant dans la Maison Orvandil. Il serait temps que Franz le voit et cesse de la faire chier. Alors que Johannes termine ce qu’il a à dire, la vampire éclate de rire.

“Franz est le seul à avoir pouvoir de vie ou de mort à ton sujet, jusqu’à nouvel ordre, il est mon supérieur. Et il ne m’a pas demandé de te la sucer.” Il ne manque pas de cran ce petit con. Si un jour, il prenait l’envie à Idunn de la nommer Sire de la maison de Norvège, elle se fera un plaisir de faire descendre Franz de son petit nuage doré.

“Tu n’as rien compris. Tu es un Myklebust dans une maison Orvandil, tu es resté un Myklebust dans ta façon de traiter les informations et trouver des solutions. Nous traitons les choses à la déloyale le plus souvent, on manipule, on fait chanter et c’est ainsi que nous fonctionnons. A nos yeux, le monde n’est qu’un vaste jeu d’échec et ce n’est pas en restant cloîtré dans nos demeures que nous assimilons les informations dont nous disposons. On va les chercher, et parfois on n’en revient pas.”

Johannes est un tacticien, un guerrier, bref, un Myklebust et il a été formaté pour être l’un d’eux. Ici, ses compétences ne sont utiles qu’en sa qualité de Lieutenant. Elle l’avait déjà dégradé une fois, elle recommencera, mais Johannes reste un pion branlant. Un pion quand même dans l’histoire qui va se jouer d’ici les jours à venir. Certes, il peut encore avoir son utilité, mais il a perdu énormément de crédit. Cependant, ce serait sous-estimé Hunter de penser qu’elle ne peut rien faire face à cette situation.

Ce sourire goguenard va rapidement s’effacer alors que le regard de la vampire se fait perçant, prête à passer à l’action. La vampire sourit, laisse tout à loisir au vampire d’apercevoir ses crocs. Si elle ne peut le tuer, il existe un nombre incalculable de choses qu’elle peut faire. D’un geste preste, elle se mord le poignet et se jette sur le prisonnier. Elle le plaque au mur et pose son poignet ensanglanté contre ses lèvres, le force à boire sa propre vie, le force à ressentir les conséquences de son geste, du partage de son sang de presque 6 siècles. “Tu n’as donc rien compris de ces années à mes côtés.” Susurre-t-elle à son oreille. “Ce qu’il en coûte de m’emmerder ? Ce qu’il en coûte désormais de m’avoir laissé derrière toi ? Ce qu’il en coûte de te moquer de nous, de moi ?”

» PV ♦ 18
» FO ♦  2
» RL ♦  3-1 = 2  
» Relances bonus ♦ 12
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  1 / Pas d’arme blanche.
» PM ♦  1
» Actions effectuées dans ce post ♦  Hunter veut faire boire son sang à Johannes, pour le rendre dépendant d'elle. (utilise une relance)

_________________
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 441
Membre du mois : 706
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Dim 8 Oct - 21:43

Le membre 'Hunter Orvandil' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


#1 'ACT' :


--------------------------------

#2 'ACT' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Messages : 421
Membre du mois : 30
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 27
Célébrité : Boyd Holbrook
Crédit : Torben
Métier : Soldat

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Mer 11 Oct - 13:33

Je ne suis pas un chien. En aucun cas. Je suis un vieil aristocrate de Saxe, j’ai du sang bleu, et j’ai de la parenté avec plusieurs grandes lignées de ce monde. J’ai dirigé des troupes et combattu dans la Garde Royale pendant des années, j’ai ensuite commandé à des forces vampires pendant plus d’un siècle et demi. Je ne suis pas là pour cirer les pompes de tous ces enfoirés. J’avais ma fierté, qui venait de ma compétences, acquises en des décennies de boulot ardu, de sang sur les mains. C’était pas pour autant, donc, que j’allais accepter qu’on me marche sur les pieds. Les Orvandil n’étaient jamais que des parvenus. A quel prix pensaient-ils m’avoir obtenu, ces enfoirés ? Pas suffisamment cher pour que je ressente le besoin de leur manger dans la main à tout bout de champ. J’avais des compétences, des savoir-faire très précis que je souhaitais bien évidemment mettre en œuvre aussi bien que possible. Je n’aimais pas que l’on ne me laisse pas d’autonomie dans mon travail, ni que l’on estime que je puisse être de mauvais conseil, ou pas suffisamment important pour que ma voix soit portée au chapitre. Hunter explique cque ce n’est même pas elle qui décide, au bout du bout. Et j’ai même droit à une petite leçon sur ce que sont les Orvandil.


| Je n’ai pas peur de la mort. Je pense qu’après tout ce que j’ai vécu, elle ne serait pas un drame annoncé. Mais j’ai peur de la stupidité, de la bêtise crasse. Et putain de merde, depuis que je suis arrivé ici j’en attrape des cheveux blancs. |


Ok, ce n’était probablement pas la chose plus diplomate que j’avais trouvé à dire, mais au fond quelle importance ? Elle me prenait pour un lâche, mais cette espèce de gourde ne comprenait rien à rien. Rien ne fonctionnait bien. Ce n’était pas pour rien que les Myklebust, bien que récemment implantés, étaient déjà de tous les sales coups, ces enflures étaient tout bonnement plus intelligentes. Le comble quand on sait que l’archétype du vampire de ma précédente lignée, c’est le teubé à moitié défoncé au sang qui court après les ennemis potentiels juste pour se prouver à lui-même qu’il est le plus fort. Ca faisait des années que j’étais là et rien ne changeait. On continuait à prendre toujours les mêmes décisions, qui allaient finir par nous envoyer dans le mur. Mais la voilà la garce, qui se jette sur moi après s’être entaillé le poignet. De surprise et aussi de faiblesse après ces jours sans pouvoir me sustenter, je prends du sang dans la bouche et déjà, coule dans ma gorge, alors qu’elle me fait avaler son propre fluide vital. Aussitôt mes pupilles se dilatent, mes narines se plissent, ma main qui repoussait son poignet le tient et l’agrippe férocement contre ma bouche alors que je suce la plaie goulument et que mon regard se perd dans l’ivresse. Une décharge électrique me parcourt le corps tout entier. J’essaie d’y résister mais je n’y arrive pas, j’ai envie de la baiser, de la mettre en pièce, mon sexe enfle douloureusement sous l’effet de la drogue et je bondis, la tenant par le cou. Je lèche son menton et ses lèvres, jusqu’au bout de son nez. Je la serre si fort qu’un humain aurait déjà eu les cervicales broyées. La malmenant avec une brutalité inouie, je la force à se retourner, et la plaque contre le mur alors que mes muscles bandés comme des cables d’acier la bousculent. Mes mains déjà, tirent sur son pantalon de tailleur et en arrachent la ceinture, tirant sur ses dessous pour leur faire subir le même sort.


| Je vais te buter, putain. Sale chienne, qu’est ce que tu m’as fait ! |


Je savais très bien les conséquences de tout ça, et déjà en manque de sang je ne parvenais pas à trouver en moi les ressources pour lutter.

» PV ♦ 18
» FO ♦ 3
» RL ♦ 2
» Relances bonus ♦ 4
» AF ♦ 0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ 2 / Pas d’arme blanche.
» PM ♦ 0
» Actions effectuées dans ce post ♦ Johannes fait tout pour résister à Hunter +relance

_________________

"Les idéaux sont pacifiques. L'Histoire est violente."
||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 441
Membre du mois : 706
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Mer 11 Oct - 13:33

Le membre 'Johannes Von Reiner' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


#1 'ACT' :


--------------------------------

#2 'ACT' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 288
Membre du mois : 12
Date d'inscription : 15/05/2017
Célébrité : Charlize Theron
Crédit : DΛNDELION
Caractère : Fidèle » Sans coeur » Imprévisible » Tortionnaire » Intransigeante » Pragmatique
Métier : PDG du groupe Total
Affinités :

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Mar 7 Nov - 13:01

La nuit du 15 Février





Un traître ne mérite que la mort, mais en attendant de convaincre Idunn -à défaut de convaincre Franz et sa tête de pioche- elle coupera toute envie d’indépendance en Johannes. En attendant de pouvoir lui accorder son voeu, la mort définitive, elle compte bien le rendre totalement dépendant d’elle. Qui trahit une fois, trahit deux fois, jusqu’à l’infini. Hors, elle ne compte pas laisser la lignée devenir la risée des autres à cause de ce vampire là.

Il ne voit rien venir, un sourire cruel soulève ses lèvres, tandis qu’il n’a d’autre choix que d’avaler son sang. La frénésie le saisit rapidement, victime d’une soif intense, résultat de plusieurs jours sans nourriture. La poigne se resserre sur son poignet, maintient la source de vie à ses lèvres et s’en repaît. Il devient ensuite incontrôlable, affamé par le sang séculaire de la vampire.

Il la malmène un peu, elle aime ça. Peu importe qui le fait, tant qu’on le fait. Il n’a jamais été dit qu’Hunter est saine d’esprit, le principal c’est qu’elle n’oublie pas à qui va sa loyauté. C‘est ce qui plait tant à Idunn, sans conteste Hunter fait partie de ses favoris et elle en est fière. Johannes lui lèche le visage, récupère les gouttes de sang giclés lorsqu’elle s’est ouvert les veines. Elle se repaît de son manque de volonté à combattre ce qui lui arrive.

“Ce que je t’ai fait ?” Rit-elle. Il l’ignore vraiment ? Non, ce n’est pas possible qu’il l’ignore tout de même ? Elle rit, à gorge déployée, se délecte de son ignorance tandis qu’il la plaque contre le mur. “Tu ne seras pas le premier à essayer. Mais te concernant, il te faudra vivre mille enfer pour t’en sortir vivant.” Hunter est passé par là, voilà bien des siècles maintenant, mais elle s’en souvient lorsqu’Idunn avait décrété qu’elle devait se sevrer de son sang. Plus on est accroc, plus c’est dur et elle a bien l’intention de rendre Johannes totalement accroc.

“Fais-moi mal. Déchire-moi les entrailles. J’en redemanderai.” Lâche-t-elle alors que son pantalon termine autour de ses chevilles. Il est plus difficile de laisser l’ennemi trouver une prise, si rien ne vous atteint. Son Créateur le lui a appris à ses dépends. N’a-t-elle pas tué sa propre famille pour lui ? Elle tuerait son mari s’il le demandait, n’importe qui du moment qu’il le désigne. La vampire lui laisse croire qu’il est en position de force, jusqu’à ce qu’il s’attaque à sa petite culotte.



» PV ♦ 18
» FO ♦  2
» RL ♦  2-1 = 1  
» Relances bonus ♦ 12
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  1 / Pas d’arme blanche.
» PM ♦  1
» Actions effectuées dans ce post ♦  Hunter veut reprendre le dessus (2 ACT + 1 RL), non sans lui infliger quelques coups au passage (ATQ si ACT fonctionne)

_________________
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 441
Membre du mois : 706
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Mar 7 Nov - 13:01

Le membre 'Hunter Orvandil' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


#1 'ACT' :


--------------------------------

#2 'ACT' :


--------------------------------

#3 'ATQ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Messages : 421
Membre du mois : 30
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 27
Célébrité : Boyd Holbrook
Crédit : Torben
Métier : Soldat

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Mer 8 Nov - 21:54

J’envoyais chier ma responsable hiérarchique mais j’en avais assez de tout ce cirque. A quoi bon m’avoir accepté dans les rangs de la lignée si c’était pour ensuit me brider et me suspecter à chaque instant ? J’en étais plus que dépité et avec la fatigue et la faim qui me dévoraient de l’intérieur, je n’étais pas bon à grand-chose, incapable de la moindre réflexion. Hunter Orvandil était une prédatrice, mais elle ne me faisait pas peur. Parce que j’étais un soldat depuis plus de deux siècles, et aussi, je n’avais nulle honte de l’avouer puisque j’étais le produit de ma socialisation humaine, parce qu’elle était femme. Enfin, je ne la craignais pas parce qu’elle était Orvandil jusqu’au bout des ongles, et on ne pouvait pas dire que je nourrissais beaucoup de respect pour cette nouvelle maison devenue la mienne. Quoiqu’il arrive désormais, mon destin lui était liée. Mais jamais les Orvandil ne me considéreraient comme l’un des leurs. J’étais condamné à vivre au milieu de ces gens qui me haissaient… Et qui me torturaient, maintenant.


Ma bouche, avide, cherchait la chair de ma Maîtresse pour me repaître de son fluide vital, qui m’éclaboussait la bouche et m’emplissait la gorge. Je déglutissais péniblement mais avec avidité. Je me fiche qu’Hunter soit en train d’y prendre plaisir, je ne peux de toute façon rien faire contre car après avoir été tenaillé par une faim incandescente, j’étais maintenant en train de brûler sous l’effet d’une faim factice qui m’incendiait tout le tube digestif et me rendait fou. Elle ricane, la salope. Elle se fait même ironique. Je la dévisage, haineux, alors que j’inspire à toute vitesse comme une bête surexcitée par l’odeur du sang et la perspective du carnage.



| Vas chier, putain de merde, j’aurais ta peau. |


Et elle m’incite à lui faire mal. A la déchiqueter. Mais cela ne lui ferait que plus plaisir. Je la dessape, frénétique, alors que son sang me fait l’effet d’une drogue instantanée qui excite mes sens, me donne des visions éphémères et fait éclater dans mon champ de vision de petites fleurs de sang, comme avant un malaise ou des vertiges.

» PV ♦ 14
» FO ♦  3
» RL ♦  2
» Relances bonus ♦ 4
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 / Pas d’arme blanche.
» PM ♦  0
» Actions effectuées dans ce post ♦  Johannes attaque Hunter pour prendre l’ascendant

_________________

"Les idéaux sont pacifiques. L'Histoire est violente."
||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 441
Membre du mois : 706
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   Mer 8 Nov - 21:54

Le membre 'Johannes Von Reiner' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'ACT' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plus triste dans une trahison, c'est que ça ne vient jamais de nos ennemis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.
» La d&co dans tous ses états...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Le Valtechnologie
 :: 
Domaine Orvandil
-
Sauter vers: