AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Young and Unafraid

avatar
Running After My Fate
Messages : 2829
Membre du mois : 156
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Young and Unafraid   Jeu 7 Sep - 20:59

Le jour se couche déjà, alors qu’il est cinq heures trente. Je n’ai pas vraiment dormi. Pas plus tôt à l’hôtel. Pas ce midi chez Tonni. Je ne sais pas si je pourrais dormir de toute façon, j’ai bu je ne sais combien de cafés au commissariat central, qui n’ont fait que repousser encore un peu les limites de ma résistance naturelle au sommeil, déjà bien entamées par ce qu’il s’était passé hier. L’agression de Solvei. Rien que d’y penser, ma main gauche tremblait légèrement de colère et d’émotion. J’étais sorti comme une tempête, bousculant les sales types et n’hésitant pas à tirer de sous ma ceinture un neuf millimètres parfaitement illégal mais aussi parfaitement chargé. Je leur avais fait peur à ces connards, même si l’épisode avait fait flipper ma gosse. J’avais dû affronter regards en coin et suspicion toute la soirée. Et vers 23h30 les choses avaient vraiment dégénéré. J’avais été réveillé par l’odeur de brûlé et par les alarmes stridentes des détecteurs du rez de chaussée. J’étais furieux, furieux et plein de haine. J’avais tiré un flingue de mon tiroir et sous les yeux médusés de la famille réveillée à la hâte j’avais dévalé les escaliers quatre à quatre. L’odeur me soufflait Molotov ; ça sentait l’essence et l’alcool mêlés. Les salopards. J’essayais d’éteindre le feu alors que les assassins s’étaient tirés dans la nuit, juste hors de portée lorsque j’étais arrivé au niveau de la fenêtre de la cuisine. Il avait fallu évacuer alors que les pompiers arrivaient.


Des heures d’audition et de témoignage, à tout répéter. On connaissait ma femme et sa réputation, au poste. Des militaires étaient là, aussi. J’avais eu le réflexe de planquer mon arme, et me félicitais de n’avoir pas caché tout l’attirail collecté ces dernières semaines à la maison. J’aurais eu l’air con, à relater une tentative d’homicide dont nous avions été victimes… Tout en m’étant visiblement moi-même préparé à en commettre un ! J’étais sorti rincé, les gosses aussi… Tout juste avais-je échangé quelques mots avec Jaana à la chambre d’hotel qu’on avait prise en ville, le temps qu’on trouve autre chose. J’avais eu envie de rester, mais je bouillonnais trop. Un crochet chez Tonni qui avait duré plus longtemps qu’escompté, pour la tenir au courant et éviter qu’elle ne s’inquiète. Et j’avais donné rendez-vous à ma sœur. Déterminé. Concentré, malgré la migraine. J’avais un but du genre irrépressible ; je devais protéger les miens. Je prends un whisky en attendant Cass’. Je le bois doucement. Je le termine. J’en commande un autre et fais signe au barman de nous en resservir un. Bien sûr, elle s’inquiète. Mais je garde le silence, la dévisage un instant. Je reprends une gorgée.



| Ils nous ont tout pris. Ces fils de pute s’en sont pris à ma famille, Cass’. Ils ont cramé ma baraque. Putain, c’est pas moi qui l’ai payée, construite, rien de tout ça mais c’était la mienne, putain. Ils ont brutalisé ma fille, menacé ma femme et mes enfants. |


Je reprends une gorgée, je rive un regard rougi par la fatigue, la rancœur et la peur de la nuit dans celui de ma sœur.


| Je vais leur faire la peau, p’tite sœur. Je vais tous les tuer. Et j’ai besoin de toi pour faire ça. Est-ce que je peux compter sur toi ? |


j'ai une sale gueule. Lèvre fendue. Oeil au beurre noir. Un hématome sur ma pommette gonflée; j'en ai chié quand je me suis fait choper par les flics, quelques jours plus tôt. Mais ça n'entame rien la terrible détermination qu'on peut lire dans mon regard.

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
Servir sans faillir
Messages : 475
Membre du mois : 54
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : faust
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi
Affinités :

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Young and Unafraid   Ven 8 Sep - 15:19

Un coup de téléphone dans la nuit, numéro inconnu, elle a quand même répondu pour tomber sur son frère. Un appel depuis le commissariat, des nouvelles peu réjouissantes, pour ne pas dire catastrophique. Cass n’en a plus dormi de la nuit, elle aurait souhaité retrouver les Raulne, mais son frère l’en a dissuadé, ils sont sous bonne garde. Il valait mieux pour elle de garder profil bas. Pour l’heure, l’anonymat lui assure un minimum de protection.

Il a bien fallu continuer le cours normal de sa petite existence de fugitive. Arrivée au travail, elle avait trouvé son boss le nez plongé dans le Fenrir. Il l’avait regardé fixement pendant un moment, surpris peut-être, avant de reprendre ses affaires. Il lui avait laissé le journal, qu’elle avait parcouru, les mains tremblantes d’une colère contenue. Ok, sa belle-soeur semble ne pas être un modèle de sainteté en ce moment, mais est-ce que ça justifie de s’en prendre à Sol ? Putain d’enfoirés.

Elle assure les tâches les plus minimes, son esprit est ailleurs. Elle reçoit un message de son neveu, qui la rassure au sujet de Solvej et qu’ils sont en sécurité. Elle attend des nouvelles de Philippe, il a dit la rappeler lorsqu’il sortira du commissariat. La journée défile à une lenteur faramineuse, elle regarde les minutes défilées, dans l’attente de cette fin de journée. Finalement, elle décide d’envoyer un sms à son frère, qui répond presque aussitôt qu’ils doivent se voir. Putain, elle attend que ça.

Prise au piège par les embouteillages, il lui faut 3 quart d’heure pour arriver jusqu’au lieu de rendez-vous. Phil a déjà entamé les réjouissances, il a une sale gueule. Et des ecchymoses. Ca, c’est nouveau ! Les flics lui ont tapé sur la gueule ou quoi ? Ca la rend encore plus furax. En s’approchant, elle constate que ça date de quelques jours déjà, 1 semaine peut-être. Là, comme ça, il fait peur. S’il ne s’agissait pas de son frère, elle éviterait de s’en approcher de trop près, c’est sans doute ce qui explique l’espace libre autour de lui.

Quand il la voit approcher, il leur commande une nouvelle tournée. Elle secoue la tête en direction du barman et demande à la place de la vodka. La jeune femme s’assoit, silencieuse, inquiète, elle ne sait pas trop quoi dire en le découvrant comme ça. Il la regarde, elle le dévisage. Elle n’aime pas ce qu’elle voit, et en même temps, c’est avec ce regard qu’elle se sent le plus en sécurité. Celui du type prêt à tout pour zigouiller des enfoirés. Celui du frère qui l’a sauvé il y a maintenant des années, mais qu’elle n’oublie jamais. Ce regard, qui les a définitivement liés.

Il prend la parole. La dernière fois qu’on a eu besoin d’elle, 3 sur les 4 sont morts, la dernière survit tant bien que mal. “Je suis avec toi.” Lâche-t-elle avec assurance. En fait, il n’a même pas besoin de demander, elle est avec lui depuis la seconde où des sales types ont osé poser leurs mains sur sa nièce. Le reste ne fait qu’aggraver leur sentence. Cassandra lui retourne le même regard. Eux, contre le reste du monde. Qu’importe, qu’ils doivent mener 2 guerres, se battre sur 2 fronts. L’ennemi va en baver, parce que les Raulne sont pas des rigolos. Entre un ancien militaire et une ancienne flic, ils n’auront plus qu’à les craindre, ils seront sans compromis.

“Il est dans l’intérêt de Jaana de nous dire ce qu’elle sait sur Eux.” Ils ne peuvent pas compter sur le gouvernement, pas plus que sur les forces de l’ordre. Que l’existence de ces créatures soit révélée ne change rien à leur foutu système judiciaire merdique. La Loi ont la fait respecter soi-même, ou on subit l’inefficacité de l’ordre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2829
Membre du mois : 156
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Young and Unafraid   Lun 25 Sep - 14:57


Cassandra ne veut pas me suivre sur le whisky, quand elle arrive. Elle prend de la vodka plutôt. Je ne juge pas, et me contente de hausser les épaules. Ca a vraiment de l’importance ce qu’elle choisit de boire ? Non. Aucune. Elle a l’air fatiguée, mais rien de spécial. En fait elle a surtout l’air déterminé ; elle sait que ça a bardé dans la nuit et elle sait aussi que si on en a tous réchappé indemne, l’affaire a manqué de virer au véritable cauchemar. Enfin dans le genre, perdre sa maison c’est déjà fort, vous pouvez me croire. J’avais jamais cru auparavant que je pouvais autant tenir à cette bicoque. Mais finalement, c’était ma maison depuis la paix, depuis mon retrait de l’armée. J’y avais passé pas mal de temps, et de plus en plus maintenant que les enfants avaient tendance à sortir de plus en plus souvent. Bref. Peu importe. Je le sais déjà maintenant, cette vie-là c’est terminée au moment même où le feu a été lancé. Maintenant, je le sens au plus profond de mes boyaux, c’est la guerre. Et pas une petite querelle de voisinage. Non. J’allais faire parler la poudre, bientôt, et j’allais replonger les mains en plein dans la merde, m’en barbouiller la gueule et étouffer ces enculés avec.


Ma sœur soutient mon regard. Elle me dit, décidée, qu’elle est bien sûr avec moi. Je ne suis pas soulagé, car je n’ai jamais douté de sa réponse. En plus de ce besoin viscéral de protéger l’autre, je pouvais au minimum compter sur sa propre reconnaissance, pour l’avoir jadis tirée d’un très mauvais pas. Et en plus, vivre avec nous, même seulement pour un temps, ça avait suffi pour qu’elle tisse des liens encore plus profonds avec mes gosses ; jamais elle ne les laisserait tomber, même si elle finissait par se brouiller avec moi pour une raison ou pour une autre. Je hoche la tête, lève mon verre.



| Tu sais ce que ça veut dire, pour nous ? |


Les risques les plus insensés et le risque de finir notre vie en prison, ou dans un cercueil. Ou dans le fond d’une forêt, sous un mètre ou deux de terre. Il ne pourrait plus y avoir de demie mesure une fois qu’on se sera lancé sur ce sujet. Il allait falloir qu’on se prépare, qu’on fasse le maximum en amont pour s’éviter des déconvenues, n’importe lesquelles, une fois que tout sera lancé pour de bon. Et voilà qu’elle me reparle de Jaana.


| Et tu veux qu’on fasse quoi ? « Salut Belle-Sœur, tu peux nous révéler tous les sales petits secrets du ministère de l’innovation et du ministère de la défense et nous dire comment buter un maximum de loups-garous ? Elle n’est pas en état, là. Il va falloir qu’on fasse ça à l’ancienne. Je ne compte pas me poser de questions, je vais éliminer la menace. Et pour faire ça, j’ai surtout besoin de toi pour couvrir mes traces le temps que je termine ce que j’ai à faire. |

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
Servir sans faillir
Messages : 475
Membre du mois : 54
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : faust
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi
Affinités :

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Young and Unafraid   Mer 27 Sep - 22:18

Cass’ lui retourne un regard tout aussi vibrant de menaces contenus. “Tu sais ce que ça veut dire, pour eux ?” Rétorque-t-elle gravement. Putain, un peu qu’elle sait ce que ça signifie pour les Raulne. La mort, la prison, pire… Les possibilités sont nombreuses et peu réjouissantes, mais la famille avant tout. Mais ‘eux’ ignorent ce qui leur tombera dessus. Philippe et Cassandra sont surentraînés, l’un par l’armée, l’autre par les forces de l’ordre, et ils possèdent des années d’expérience à leur actif. Ouais, ils ignorent peut-être tout de leurs ennemis, mais ils apprennent vite.

Ca va être un massacre, elle le pense et le dirait sans états d’âme. Les vampires ont massacré son équipe, assassiné son fiancé, elle les butera jusqu’au dernier. “Mes recherches ne mènent à rien de concluants.” Si ce n’est que les vampires craignent le soleil dans la plupart des légendes, et les loup-garous dépendraient de la lune… Elle ignore toujours ce qui peut les tuer. Une balle bien placée peut peut-être abattre un loup, mais ils savent tout deux que des balles n’arrêtent pas facilement un vampire.

“On ne peut pas non plus se lancer qu’avec des théories.” Ce serait la mort assurée. Certes, elle pratique plus souvent l’improvisation que l’élaboration de plans, ces derniers ne se passent jamais comme prévus, mais quand elle travaillait en équipe, la coordination était indispensable. “Crever. C’est pas vraiment le but, du moins, pas avant d’en avoir eu un max avant.” Philippe s’acharne à ne pas voir une alliée en sa femme, ou future-ex-femme. Qu’importe, elle reste la mère de ses enfants, une Raulne. Il a peut-être raison, ou peut-être pas. C’est rageant de savoir qu’une personne si proche, possède des informations inaccessible.

“Comptes pas sur moi pour couvrir uniquement tes traces, on élimine la menace ensemble, tu m’aides contre les bêtes à crocs, je t’aide contre les bêtes à poils. Toi aussi, tu couvriras mes traces.” Avant qu’ils s’en prennent à leur famille. Finalement, non sans honte, elle se sent plutôt soulagée de ne pas être la seule fouteuse de merde, Jaana en rajoute une couche avec son Centre. Philippe n’est pas gâté entre sa soeur et sa femme, le pire c’est sûrement qu’ils doivent veiller sur les enfants. Aucun ne se pardonnera qu’il leur arrive quoi que ce soit.

“On est ensemble dans la même merde, la tienne est la mienne, la mienne est la tienne.” Hors de question de laisser tout le sale boulot à son frère, elle n’a plus 9 ans, elle n’est plus la gamine naïve qu’un sale type a voulu abuser. Sans son frère, elle serait sans doute différente aujourd’hui, mais il a été là pour elle. Et elle est là pour lui. S’il espère juste faire d’elle la nettoyeuse de son foutoir, il se fourre le doigt dans l’oeil. Il peut même se l’arracher, les deux. “Je me cache plus, s’ils veulent s’en prendre à des Raulne, ils vont vite apprendre qui on est.”

Au fur et à mesure qu’elle se lance dans son monologue, sa voix prend une intonation de plus en plus rageuse, déterminée. Sa nièce, qu’elle chérie tant, a fait les frais des conneries de Jaana, elle aurait pu faire les frais de celles de Cassandra. De toute façon les vampires savent où elle se trouve maintenant, à quoi bon continuer de se cacher ? Non, tout le monde doit savoir que Solvej et Joran ont des protecteurs de taille.

La jeune femme s’empare de son verre et le boit cul sec, avant de faire signe au barman pour qu’il la resserve. “Le joli fard aux tons bleus-violet que tu t’es mis sur la gueule, vient d’où ?” Demande-t-elle enfin. “Que je puisse te refaire ce beau maquillage si t’as les couilles de partir en solo.” Menace-t-elle ensuite. Ouaip, si elle doit cogner sur le frangin parce qu’il part en mission solitaire, elle le fera. C’est peut-être une gonzesse, elle manque pas de couilles.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2829
Membre du mois : 156
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Young and Unafraid   Sam 30 Sep - 17:00

Ma sœur semblait aussi haineuse et revancharde que moi. Sans rien voir de physique comme réaction chez elle, en tout cas pas dans un premier temps, je la sentais irradier d’une colère ardente, d’une haine presque tangible, qui semblait exsuder de son corps tout entier. Sa réplique permet de prendre la mesure de sa détermination ; elle ne compte pas faire preuve de la moindre pitié à leur égard, maintenant qu’elle sait ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont voulu infliger aux nôtres. Je sais que mes gosses ont toujours pu compter sur leur tante, mais ont-ils vraiment conscience du niveau d’implication de celle-ci dans leur sécurité ? Elle est prête à tout pour eux. Sans doute comme je serais prêt à tout pour les propres gamins de Cass’ si elle en avait de son côté. Je me contentais donc d’acquiescer aux paroles de ma sœur.


| Bien. Ravis qu’on soit tous les deux sur la même longueur d’ondes. |


Difficile de faire autrement pour nous deux. Ca avait toujours été comme ça, entre Cassandra et moi. On était très loin de tout se dire, mais malgré cela il restait une cohésion extrêmement profonde entre nous, mûe et pilotée par une compréhension intime de ce que l’autre ressentait. Elle me précise que ses recherches n’ont pas donné grand-chose, qu’on ne pouvait pas se baser sur des théories pour agir. Elle avait raison, au fond. Mais je n’allais pas arracher de force des renseignements à ma femme ; elle ne voulait pas parler de tout ça. Je pouvais peut être essayer de la manœuvrer un peu pour parvenir à mes fins, mais avec quels résultats ? Difficile à prévoir à l’avance. Je pouvais initier une tentative, lorsque je rentrerais ce soir dans la chambre que nous avions pris. Je hochais la tête. Il restait toujours l’option de jouer sur la corde sensible.


| J’essaierais de tirer quelque chose d’elle. Mais si je n’arrive à rien, il nous faudra improviser quand même. |


Et la voilà qui déjà, dénoue ce que j’essayais de lui faire dire, de lui faire faire. Elle n’était pas dupe. Et elle insistait sur le parallèle entre nos situations à chacun, l’imbrication de nos responsabilités, mais aussi sur le fait qu’on ne pouvait plus s’en sortir que l’un avec l’autre. Je soupirais, me frottant les yeux endoloris et rougis par le manque de sommeil et par les épreuves. Je terminais alors que mon œil droit était toujours douloureux à cause des coups reçus dans la bagarre d’il y avait quelques jours, où j’avais fini par me faire traîner au poste.


| Ok. On fait comme ça. Ensemble, alors. Mais à ma manière quoiqu’il arrive. On va commencer par te libérer de tes poursuivants. J’ai fait ce qu’il fallait ce matin pour disposer du matériel nécessaire. Ca m’a coûté mes économies, mais je pense qu’on sera safe pour un moment. Tu as un moyen de les contacter indirectement ces connards, de les alerter ? Si t’es ok pour te transformer en juteux petit appât sur pattes, on fume tous ces fils de putes. Et après, on va apporter la poudre et les larmes chez ces enculés de monstres qui s’en sont pris à ma famille. Ok ? |

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
Servir sans faillir
Messages : 475
Membre du mois : 54
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : faust
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi
Affinités :

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Young and Unafraid   Jeu 5 Oct - 12:18

“Ok.” Le message est bien passé, non seulement il tentera de tirer les vers du nez de sa femme, mais ils agiront ensemble. Il a essayé, elle n’est pas assez bête pour se laisser prendre au piège tendu par son propre frère. Il le sait pourtant, elle le connaît et il la connaît. Elle ne lui en veut pas d’avoir tenté le coup, il ne pense pas à mal, seulement la protéger à minima.

“Toujours à ta manière, ça se discute, je suis plus naïve et novice. Je ne suis pas qu’une assistante d’avocat.” Philippe a toujours été là pour elle malgré la distance, malgré leurs secrets respectifs et il l’a encore une fois prouvé en l’accueillant chez lui et en promettant qu’ils feront quelque chose contre les créatures qui la poursuivent. Il en est de même du côté de Cassandra, elle fera tout pour lui. Elle n’a peut-être pas eu l’entraînement d’un militaire, mais elle a l’entraînement de la BAC, en sus de celui des policiers.

“Il nous faudrait du matériel de surveillance, ou au moins quelque chose qui nous permette de toujours savoir où se trouve les autres, nous alerter et pouvoir agir rapidement. Tu penses pouvoir te procurer ça ?” Philippe, Jaana et les gosses ne pourront pas rester éternellement planqués. Si elle est encore anonyme, c’est qu’une question d’heures avant qu’elle se fasse connaître en tant que Raulne et attire l’attention. C’est le but. Qu’ils viennent donc les emmerder, ils auront du répondant.

Quant à jouer l'appât, ce ne sera pas la première fois. A la différence qu’elle attirait des humains criminels, et non des vampires. Tout autant criminels. “De les contacter non, mais je peux faire beaucoup de bruits pour attirer leur attention.” Le problème c’est qu’ils ignoreront quand ils lui tomberont dessus. Une autre idée lui vient, qu’elle ne tarde pas à proposer à Philippe.

“Quoi que… On peut ressortir nos portables et tenter un coup vieux comme le monde, tendre un piège. Ils ne viendront pas si l’on reprend tout à coup une activité téléphonique, donc autant leur faire savoir qu’on cherche à les contacter. Pourquoi pas dire qu’on a l’un des leur ?” Et espérer qu’ils n’ont pas un système de recensement et que l’un des leur a bel et bien disparu.

Le vampire n’a pas été très malin de balancer qu’il siphonnait leurs portables, les Raulne ont tôt fait de les éteindre et les mettre de côté. Certes, les vampires ont pu s’approprier un maximum d’informations, mais pas les mettre sur écoute. Quand bien même, les frangins sont pas assez cons pour avoir ce genre de conversation au téléphone. Comme actuellement, ils se retrouvent et en parlent, en français. Ces derniers sont pas légion en Norvège.

“Les autres, tu sais où les trouver ?” Se mettre les vampires et les loup-garous à dos c’est clairement pas la meilleure idée du siècle. Ca la terrifie, mais elle n’en laisse rien paraître, ne veut pas que son frère le comprenne et ne l’implique plus dans leurs emmerdes. Elle a mené la première, sa femme la seconde, pas question de l’abandonner.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2829
Membre du mois : 156
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Young and Unafraid   Dim 8 Oct - 18:54

J’avais donc décidé de me battre, et comme nous en avions besoin, d’utiliser toutes les ressources à notre disposition pour survivre. Ca voulait dire interroger ma femme, probablement dès mon retour à l’hotel si l’occasion se présentait. En tout cas j’allais devoir m’intéresser à ce sujet, surtout maintenant que je m’y étais engagé devant ma sœur ; nos échanges avaient toujours eu valeur d’engagement de ma part et je ne comptais pas me débiner. J’en voulais trop à ces enfoirés pour les laisser reprendre leur souffle. Ils avaient fait le premier pas vers l’horreur qui se profilait à l’horizon, il me restait maintenant à leur rendre la monnaie de leur pièce. Et je n’allais pas y aller avec le dos de la cuillère. Je savais toutefois que je devais compter en sus sur les compétences, mais aussi sur les attentes, de ma sœur. J’avais conscience qu’elle était loin de n’être qu’une gratte-papiers, et qu’elle allait devoir peser sur les événements si je ne voulais pas me la mettre à dos.


| Tu es donc libre et en capacité de faire les choses à ma manière. |


C’était évident qu’on allait se salir les mains dans cette histoire, et qu’on allait sans nul doute y laisser des plumes. Je savais que dans certaines circonstances, je pouvais me montrer totalement sans pitié et sans remords. C’était quelque chose qu’on pouvait travailler au fil du temps, mais j’avais ça en moi depuis bien des années, sous le vernis polissé d’un cadre sympa et relativement avenant dans l’industrie pétrolière. Cass’ me dit qu’on aurait besoin de matériel de surveillance et je hochais la tête. Elle avait raison. Mais je ne savais pas trop par où commencer pour me fournir ce genre de matériel, qui était quand même assez spécifique et malgré ce qu’on pourrait penser, bien plus soumis à des règlements en termes de traçabilité que le reste.


| Je ne sais pas, mes copains dans le coin sont des ex-militaires ou des trafiquants divers et variés, des espèces de crapules à la petite semaine qui détournent du matériel militaire pour se faire un peu de beurre. Mais je n’ai pas de contacts chez les flics, et je ne sais pas si je pourrais obtenir ce genre d’équipement. |


Je n’aimais pas l’idée d’utiliser Cass’ pour « faire du bruit » mais elle avait des atouts pour ça que je n’avais pas. Déjà, dans ce monde, dans ce pays, elle n’était personne ; elle n’était pas connue et encore moins reconnue et elle avait une capacité de nuisance pour nos ennemis qui n’était pas bridée par nos adversaires, pas par ses liens de parenté. Je devais protéger mes enfants de manière directe, pas comme elle. J’écoute son idée à propos des téléphones et je réfléchis un instant. Je m’y connais en nouvelles technologies, mais pas autant sans doute que je le voudrais.


| On peut faire ça, mais pas avant d’avoir une planque, un endroit où les attirer pour les prendre en embuscade. Je peux me fournir des pétards pour les faire partir en confettis, une fois sur place, et du matériel assez sérieux pour les débiter en rondelles de chorizo mort-vivant, mais on a vraiment d’un endroit suffisamment isolé pour que personne ne déclenche le piège de façon aussi accidentelle qu’intempestive. Pour les loups-garous, j’en sais rien. Mais si je m’expose un peu, ça peut suffire sans doute à ce qu’ils se montrent. |

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/
 
Young and Unafraid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Little Young Box
» [Novembre 2012] Glossybox Les essentiels "Young Beauty"
» Young teacher, the subject of schoolgirl fantasy ♥ | PV Alan & Jackie
» Recaro Young Profi Plus
» Nacelle Navetta de peg perego

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Le vieux Valhöll
 :: 
Restaurants & Bars
-
Sauter vers: