AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
So Close - Beasts among us
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Messages : 198
Membre du mois : 116
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: So Close - Beasts among us   Sam 22 Juil - 12:57

Beasts among us


google img





Quelques règles pendant ces missions:
- Vous avez jusqu'au mercredi 26 pour vous inscrire dans l'une ou l'autre des missions (pas les deux)
- Nous demanderons un rp par semaine pour faire avancer le schmilblick, mais vous pouvez répondre plus (tant que vous ne stalkez pas à deux les sujets!)
- Chaque semaine le MJ interviendra pour faire évoluer la mission!
- Attention, vos persos sont en DANGER ! Si vous jouez les héros et même si vous finissez par subir des dommages collatéraux particulièrement injustes sans avoir rien demandé à personne, c’est le principe même de la mission que de manger sévèrement, soyez donc prêts à ça !


Mission 1 : Mercredi 8 février.
C’est le dernier jour pour pouvoir profiter du marché de noël de Vallöl. Demain, il sera officiellement fermé, tout comme la patinoire d’ailleurs. Tous se pressent pour en profiter une dernière fois. Il faut avouer qu’il est très agréable. En plus d’être grand, il est vraiment diversifié. On y trouve de tout : des cadeaux atypiques, des vêtements, de la nourriture, des plantes, et même de la vente de particulier en particulier… Bref, s’il vous manque quelque chose, c’est sûr que vous le trouverez là-bas. En sus, traditionnellement, le marché se conclue par une série d'animations historiques, arrivée le long de la rivière de plusieurs drakkars avec reconstituants, marché viking avec des fourrures et des objets et bijoux traditionnels, c'est une grande attraction touristique.

Bien sûr, il y aura une présence policière, pour assurer la sécurité de tous et rassurer la population en cette époque troublée.



Evolutions de la mission:
Pour le moment, chacun vaque à ses conversations, à ses promenades, à ses emplettes. On peut sentir une certaine tension, comme la peur latente qu’il se passe quelque chose, mais pour le moment rien à signaler…

Philippe & Ezeÿel & Gaïa &  Brishen & Sofia & Leonora &  Saara & Théa & Lorenzo participent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 340
Membre du mois : 25
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Kanala
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :


DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Dim 23 Juil - 14:50

Le 08 février 2018


Crédit tumblr




J’détachais pas mon regard de Sebastian. Alors qu’j’allais partir du domaine ce matin, il avait proposé à tous les loups et louves présents de faire un dernier tour au marché avant qu’il ne ferme. Il cherchait en plus un cadeau pour sa Lupa et c’était l’occas’ de lui trouver un truc original sans qu’elle s’en doute vu qu’aujourd’hui, elle devait bosser toute la journée au zoo. J’avais hésité avant d’accepter d’m’y rendre, accompagnée de Maëve bien évidement. J’prévenais Jay par sms, lui proposant d’nous rejoindre sur place s’il pouvait. J’séchais jamais les cours, alors pour une fois j’pouvais me l’permettre. C’était pas comme si ça craignait quelque chose en plus.

On avait pas mis bien longtemps pour nous y rendre. Plusieurs bagnoles s’étaient garées dans les adjacentes, tandis que j’avais garé ma moto sur le parking d’un bar plus loin, chez qui j’avais mes habitudes. J’avais laissé mon casque au personnel qui m’connaissait bien, ainsi que celui de Maëve. Puis on avait gagné rapidement l’marche d’Noël, et rejoint les autres. C’était agréable j’devais bien l’avouer de s’balader entourer d’mes frères et sœurs. Leur odeur emplissait l’endroit, et c’était comme si celle affreuse d’la ville n’existait plus. L’aura de Sébastian crépitait dans l’air, soufflant la magie de la meute sur son passage, une magie dont on était tous sensible. Ca nous apaisait autant que ça nous mettait sur les nerfs. Je voyais du danger partout pour lui dans cette foule très dense, et j’étais pas l’seul loup à penser ça. Nos ennemis pouvaient débarquer à tout moment alors on s’devait d’être sur nos gardes. Surtout qu’notre exécuteur et exécutrice était restés au domaine pour veiller sur les nouveaux loups mordus et les plus jeunes.

La main de Maëve se posa dans la mienne, m’enjoignant à les desserrer. Elle me souffla à l’oreille de défroncer les sourcils et de profiter de la balade au contraire. J’étais tenté de l’écouter, mais j’y arrivais pas. J’sais pas, yavait comme une tension dans l’air, et j’sentais que les choses allaient mal tourner. Même la présence de Brishen, non loin de moi, ne réussissait pas à m’apaiser. Quelque chose va pas… dis-je aux autres loups, mais ils sourirent, à l’image de Maëve, et me répondirent que je m’en faisais trop et qu’il fallait que j’apprenne à me détendre de temps en temps. Je lançais un regard appuyé aux deux loups les plus proches de moi – Maëve et Bibi -  pour leur faire comprendre que c’tait pas d’la parano mais qu’il se passait quelque chose. Et plus on avançait, plus mes tripes me le criaient. Ca se sentait dans l’air, dans la posture des corps dont on se rapprochait de plus en plus… Il se tramait un truc on allait droit devant.


» PV ♦ 17 pv
» FO ♦  3
» RL ♦  3/3
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.
» Actions effectuées dans ce post ♦  Zeÿ suit son ulfric, et est sur ses gardes. Il sent que quelque chose est en train de se tramer. Il se trouve à côté de Bibi et Maëve (Pnj)

_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Dim 23 Juil - 15:35


Beast among Us
Event
Était-ce une bonne idée? Mon regard s’éparpillait sur la foule qui allait et venait. Pour son dernier jour, le marché était loin d’être vide au contraire. Comme si tous les habitants de la ville venaient de se réveiller et se précipitaient sur les échoppes, admirant les étoffes et profitant du vin chaud. J’étais de ceux-là. Amenant le verre à mes lèvres tout en me rappelant de ce que j’étais venue acheter contre l’avis premier de mon père. Trop dangereux m’avait-il dit. Foutaises avais-je préféré penser. Mais plus j’observais le lieu, plus je me rendais compte de mon erreur. Il y avait bien trop de bruits, bien trop d’agitation pour que l’endroit soit totalement sécuritaire. Mon regard se porta sur Liam - mon garde du corps du jour - et sa présence ne me rassura qu’à moitié.

Qu’est-ce qu’une arme à feu pourrait bien faire contre un vampire, ou même un loup-garou? La vidéo avait été claire: la tête devait être coupée. Aucun lien avec une invasion de zombie qui nécessitait une balle dans la tête - du moins d’après certaines séries. Non, ici, le moyen-âge reprenait ses droits...la sauvagerie aussi. Je sentais le stress qui se collait à chacun des visages que je croisais. Même les enfants semblaient avoir perdu toute vie. Je humais l’odeur de mon vin chaud, comme pour m’attacher à quelque chose d’agréable. C’est à moment-là que je vous ai vu. Brishen - notre dernière rencontre ayant été pleine de révélation - et toi Zeÿ. Je me demande un instant si tu n’es pas comme lui. Cela expliquerait bien des choses. Mais la suspicion laisse place à un sourire en vous voyant. Mais vous êtes si entourés, que je préfère porter mon attention sur une boutique qui propose plusieurs cahiers de cuir.

Quand je me déplace, Liam se déplace comme mon ombre. Il est grand, dans la trentaine et aurait pu faire un petit copain parfait, si ce n’était ce costume qu’il arborait. Alors l’illusion ne durerait que le temps d’un battement de cil. Tout le monde comprendrait ce qu’il est envers moi. Un garde du corps. Je ne reste que la fille à son père, même si mon engagement envers les causes qui me tiennent à cœur rappelle à chacun que je ne suis pas que ça. Mais je ne peux nier cette origine n’est-ce pas? Tandis que celle qui me tient à cœur me reste encore inconnue à ce jour.

»PV : 14 ♦ FO : 0 ♦ RL : 4 ♦ AF : 0 ♦ AB : 0

»Actions effectuées dans ce post: Sofia est en train de boire un vin chaud. Elle sourit à Zeÿ et Brishen (Zeÿ le mentionne) mais n'ose pas les rejoindre vu qu'ils sont bien entourés. Si l'un d'eux veut la rejoindre, elle se trouve désormais devant un stand qui vend des cahier en cuir, genre médiévaux.
Aussi, Liam (pnj) son garde du corps l'accompagne. Pour information il possède une arme à feu sur lui.

08 février 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

avatar
DC Modo ♦️ "Ange terrestre soumis à la tentation..."
Messages : 1792
Membre du mois : 70
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Kanala
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :

Spoiler:
 


DC Modo ♦️
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Dim 23 Juil - 16:02

Le 08 février 2018

Lilith




Ce soir, je m’étais préparée avec soin ! Je n’avais pas joué dans l’excentricité comme je pouvais le faire habituellement. Mes collants opaques noirs étaient surmontés d’une robe bleue en dentelle que j’avais moi-même cousue. Cela aurait presque du faire trop romantique si je n’avais pas enfilé une veste en cuir noir ainsi que des bottines de la même couleur.
Souriante, je faisais un tour sur moi-même pour m’admirer et je brossais mes longs cheveux que je choisissais de ne pas attacher. Je me dirigeais ensuite vers mon petit dressing qui n’était pas si petit que ça et prenais un sac assorti à ma tenue. Je faisais l’échange avec l’autre et vérifiais son contenu. Portable, portefeuille, pince à cheveux et j’ajoutais une paire de gants par précaution. Mon bonnet ne pouvant tenir à l’intérieur je le mettais de suite et descendais faire prévenir Maja que je sortais. Elle était déjà au courant mais j’aimais qu’elle sache à quel moment je n’étais plus là. Dans le hall d’entrée je vérifiais une dernière fois mon maquillage et partais en direction de l’arrêt de bus. J’étais un peu en avance et je prenais le temps d’envoyer un sms à Sigrid.

Le trajet jusqu’au quartier du Vieux Valhöll me paru court puisque j’avais équipé mon téléphone d’écouteurs à la dernière minute. Écouter de la bonne musique me mettais de bonne humeur et cela évitait que je me fasse enquiquiner par des cons dans le bus.
Après avoir salué le chauffeur je prenais la direction d’un petit café que tous les étudiants connaissaient bien. C’était notre point de rendez-vous avec Sigrid. L’endroit se trouvait à l’entrée du marché de Noël et je trépignais d’impatience en sentant l’odeur des plats. Je n’avais pas mangé juste pour pouvoir apprécier les préparations ! J’avais aussi prévu de faire quelques emplettes tout en sachant que cela n’embêterait pas mon amie. En pensant à elle je recevais justement un message comme quoi elle aurait du retard ! Je décidais donc d’aller me prendre un truc à grignoter et la prévenais par texto. Je n’avais fait que quelques pas dans le marché que j’apercevais Brishen. Je lui fis un signe de la main et allais à sa rencontre en souriant… Bien sûr, je me rendais compte qu’il y avait une certaine tension ambiante mais ma bonne humeur prenait le dessus. Sans réfléchir, j’offrais au jeune homme une étreinte… C’était tout moi ça ! Très tactile. Puis je le lâchais non sans avoir déposé un baiser sur sa joue.



- Hé ! Salut. Tu vas bien ? Je peux m’incruster avec toi… Sigrid n’est pas encore là et j’ai pas forcément envie d’être toute seule, demandais-je au moment même où je remarquais la présence de Ezeÿel à quelques pas. Enfin, si ça ne dérange pas ! ajoutais-je en regardant le brun plutôt que celui qui ne pouvait pas me voir.


» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  4
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Gaïa rentre dans le marché sans attendre Sigrid, une amie. Elle aperçoit Brishen et lui saute au cou avant de l'embrasser sur la joue. Ensuite elle se rend compte de la présence de Ezeÿel (oups !) 
 


.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Lun 24 Juil - 15:35


Beasts among us.
intrigue

______8 février 2018.

Je ne sais pas si c’était une si bonne idée que ça de sortir aujourd’hui. Il règne sur le marché du noël une atmosphère un peu bizarre, que je prends comme une conséquence de la présence policière renforcée. Sebastian veut un cadeau pour sa Lupa, du coup il a proposé aux loups présents de l’accompagner pour ce dernier jour de marché. Niska n’avait pas voulu sortir, aussi j’avais un peu hésité, mais quand Théa a exprimé son souhait d’y aller, ben j’ai suivi. Après tout, que pourrait-il nous arriver, nous sommes un bon groupe de loups, et notre Ulfric est présent. Nous avons dû utiliser plusieurs voitures pour nous y rendre et, une fois sur place, nous trouvons le quartier bondé. Du coup, malgré la présence des autres loups, je ne suis pas si serein que ça. Je n’arrive pas à réellement trouver d’intérêt aux stands, malgré toute la variété d’objets qu’ils proposent. Fumant ma cigarette, j’arbore un air détaché qui n’en est pas un ; j’observe, j’écoute, je me méfie. De tout. Pour pouvoir réagir immédiatement en cas de danger, pour pouvoir protéger mon Ulfric et tous les autres loups. Mon odorat ne me sert malheureusement à rien ici, entre les odeurs de nourriture, des boissons chaudes, de tous les humains présents, de la ville, et par-dessus tout de mes frères et sœurs, ce n’est pas évident de trouver une odeur étrange.

Seul Ezeÿel, non loin de moi, fait écho à mon appréhension. Cependant que je tentais de rester calme, lui devenait de plus en plus tendu. Maëve essaya de l’apaiser un instant, en vain. Ma présence non plus ne changeait rien. Nos frères et sœurs ne le croyaient pas, ils sourirent de son agitation et lui dirent qu’il était l’heure de se détendre. Silencieux, je me contentais d’échanger un regard avec Zeÿ pour lui faire comprendre que je pensais plutôt comme lui... Mais pour l’instant, rien ne se passe. C’est alors que je vois Sofia, un peu plus loin. La dernière fois que nous nous sommes vu, ça a été plutôt mouvementé... Espérons que cela ne devienne pas une habitude. Je lui rends son sourire, lui fait même un léger signe de la main, mais elle se détourna rapidement en trouvant quelque intérêt à des livres à couverture de cuir. Je remarque l’homme qui la suivait, le garde du corps typique ; j’oubliais presque de qui elle était la fille. J’hésite pourtant à aller la voir. Je n’ai pas envie de me séparer de mes frères de meute, mais je m’inquiète un peu pour elle si cette électricité que nous sentons dans l’air vient à créer l’orage que nous redoutons.

Or, cette hésitation n’a plus cours dès lors que Gaïa apparait dans mon champ de vision. Spontanée, naïve à l’atmosphère lourde, elle s’approche rapidement et m’étreint, déposant même un baiser sur ma joue au passage. « Ouais ça va et toi ? » répondis-je en souriant, surpris et amusé en même temps. Elle demande si elle peut rester vers moi, pour ne pas être seule en attendant son amie. Et elle voit alors Ezeÿel. Je jette un coup d’œil à ce dernier, avant de hausser les épaules. « Ouais bien sûr, tu déranges pas t’inquiète. » Je regarde un peu autour de moi, cherchant ma meilleure amie du regard. « Théa n’est pas très loin je crois, je l’ai vu en arrivant. Tu la croiseras peut-être elle aussi », informais-je la jeune femme. Que Gaïa soit là m’inquiète un peu car si les choses tournent mal... Je sais qu’elles sont assez proches toutes les deux, alors je me dis qu’elle serait un peu plus en sécurité vers Théa.

»  PV : 17 pv  ♦  FO : 3  ♦  RL : 2  ♦  AF : 0  ♦  AB : 0

♦  Actions effectuées dans ce post :  Brishen traîne à côté de Zeÿ et non loin de Maëve (PNJ), ils suivent l’Ulfric. Il a aperçu Sofia et Gaïa la rejoint, il accepte qu’elle reste avec lui car il sent que quelque chose se prépare. Il cherche Théa du regard sans la trouver pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
L'équilibre de la meute
Messages : 219
Membre du mois : 14
Date d'inscription : 03/06/2017
Célébrité : Amanda Seyfried
Crédit : NC
Caractère : Prudente - Opportuniste - Têtue - Sociable - Capricieuse - Patriote
Métier : Bibliothécaire

L'équilibre de la meute
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Lun 24 Juil - 19:32


Le 8 février 2018


Combien de temps s'était-il écoulé ? Trop peu pour qu'une bagarre de cette ampleur n'éclate. Il n'avait fallu que quelques tracs, quelques paroles déplacées, quelques gestes incontrôlés pour que tout dégénère. A quel moment exactement le monde avait-il décidé de partir en couille ? C'était trop facile, trop évident, trop impulsif... Trop de trop pour de simples humains. Deux clans s'étaient nettement formés : celui des militants et des partisans. La foule s'était dispersée : certains se dépêchant de passer leur chemin et d'autres intrigués par l'altercation. Plusieurs personnes que je connaissais furent entraînées dans la mêlée. Devais-je intervenir ? J'avais beau poser toutes les options qui m'étaient offertes, mais n'en trouvais aucune qui m'aurait permis de calmer la situation. Je jetais un rapide coup d’œil sur ma gauche et repérais un groupe de policiers. Ces derniers semblaient aux aguets, prêt à intervenir ; mais pas assez à mon goût.

Mon pressentiment se confirma lorsque le premier coup parti. La situation s'envenima à une vitesse ahurissante et je me tenais là – comme une idiote, contre un mur telle une spectatrice corrompue. Je terminais d'une traite mon breuvage dont le récipient exerça les lois de la gravité. De nombreux cris fusèrent que ce soit les avertissements des flics que les insultes des différents groupes. Je m'avançais à une allure soutenue de la scène – mon instinct guidant mes pas. Ayant fait partie des forces de l'ordre, je me doutais de la suite des événements. L'adrénaline grimpant, je sentais mon souffle devenir plus court. Mon but n'était pas de combattre, mais je ne pouvais laisser la situation déraper au plus bas.

Lorsque je frôlais l'attroupement, les bousculades fusèrent à tout va. Je ne savais plus où donner de la tête tant les mouvements étaient multiples. Je tentais de me protéger de mes bras. Ce n'était pas agréable, mais au moins réussissais-je à avancer même si mon allure était quasi nulle. Je jurais à plusieurs reprises, mais ne perdais pas espoir. Ma lutte continuerait jusqu'à l'atteinte de mon objectif. Un instant je crus rêver lorsque mon regard croisa celui d'un ancien collègue – un flic. Une réaffectation ? Il semblait aussi surpris que moi. Néanmoins, je ne pouvais m'attarder sur cet échange. Je m'éclipsais derrière deux personnes, me baisser pour éviter un coup et continuais mon chemin – les nerfs à vif. Alors que je me sentais fière de mon avancée, une douleur virulente me frappa subitement. Machinalement, je me tenais les tempes en proie à une violente migraine. Bon sang ! Ma vision semblait se brouiller. C'est alors que je cernais l'objet du délit. * Quel con !* Ne sachant plus qui arrêter, les policiers s'attaquaient à coup de matraques n'importe qui. Bien entendu, il fallait que je sois l'une des victimes. Vacillant une nouvelle fois, je me cognais contre une personne.

- Merde... Bredouillais-je. Je ne voulais pas... Je suis désolée.

Je dus cligner plusieurs fois des yeux pour rester consciente et dévisager l'individu que j'avais malencontreusement percuté. Les hurlements n'avaient pas cessé accentuant mon mal de tête. J'aurais pu me soigner, mais je ne voulais pas risquer d'être découverte. Je serrais les dents. Devrais-je me sentir chanceuse que ce n'était qu'une frappe humaine ? De loin, j'avais pu noter la force surnaturel de certain. Mon expérience ne pouvait en douter. Je devais me sortir de ce guêpier – mon envie héroïque s'étant subitement volatilisée pour laisser place à mon instinct de survie. N'ayant réussi à atteindre ma cible, je marmonnais difficilement à toute ouïe surhumaine qui pouvait m'entendre :

- ILS ne vont pas tarder à tous nous embarquer. A votre place, je me tirerais de ce bordel. Les ennuies ne sont pas très bons pour la survie.

Les mains tremblantes, je constatais que mes doigts étaient recouverts de sang. * Fais chier !* Marchant maladroitement, je tentais de m'éloigner de la masse sauvage – priant pour ne pas sombrer.



» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  3
» PM ♦  1 liaison / 2 soin / 0 douleur / 1 vision
» AF ♦  1
» AB ♦  0
» Illuminati avec qui votre personnage est connecté ♦ /
» Actions effectuées dans ce post ♦   Léonora se joint à la mêlé afin de prévenir de la suite des événements. Malheureusement, elle est frappée en court de route et n'a plus la force d'atteindre son objectif. Elle lance un avertissement à la meute et tente de s'échapper de la foule.

code by Silver Lungs

_________________
Les destins nous conduisent ; le rôle de chacun est fixé dès la première heure de sa naissance.© By Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 3293
Membre du mois : 232
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur
Métier : Responsable de la sécurité chez Total

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Lun 24 Juil - 22:20

Je me réveille en sursaut et redresse la tête. Et d’un coup, je me sens assommé. Et laisse retomber ma tête dans le lit en gémissant comme si je venais de me prendre un train dans le visage. Mes tripes sont toutes tordues, comme gonflées, et bordel de merde, je me pèle les miches mais j’ai trop chaud à la tête. Il fait jour ? AH non, il fait nuit. Il fait toujours nuit dans ce pays de merde, même quand il est sensé faire jour. Je me redresse un peu, cachant mon vit qui se trimballe à l’air entre les draps en tirant la couette sur mes jambes, mais me redresser à nouveau me donne un gros coup de froid bien lancinant au cerveau, par-dessus le front. Damned ! Je grogne en me tenant le front et je me penche sur le côté. Putain de merde, ça y a était dur hier, visiblement. Y’a des cadavres de bouteille dans la poubelle et qui ont roulé par terre.


| Jaana ? t’es là chérie ? |


Quand je me tourne pour de bon en mode assis avant de sortir du lit, je glisse un nouveau regard vers la poubelle. Oh, bordel. Elle est pleine d’emballages de capottes. Je blêmis. Si j’appelle une nana Jaana et que j’utilise des capotes, c’est probablement parce qu’il s’agissait pas de ma femme qui m’avait démoli comme ça tout le bas-ventre. Je me touche l’engin juste pour voir s’il répond ; je le sens plus du tout. Ah oui tiens, il se réveille aussi. Avec du retard. Bordel, j’ai mal à la tête. J’entends de l’eau couler sous la douche, alors que dehors les lumières des réverbères éclairent déjà la demie-pénombre caractéristique de ces journées hivernales en Norvège. Je m’habille aussi vite que je le peux, mais encore à moitié bourré, pâle comme un linge, c’est pas facile. Putain y’a une nana dans la salle de bain de la chambre et je sais pas qui c’est. J’enfile mon calebut’ à l’envers, mon pantalon, mes chaussettes mal mises, ma chemise que je boutonne qu’à moitié, et je claque la porte pour dévaler les escaliers en enfilant mon lourd manteau rembourré.


Dehors, je suis frappé par le froid glacial et je dois plisser les yeux parce que le peu de luminosité suffit à m’éblouir. Je réprime un haut-le-cœur, étouffe cet intense sentiment de honte et d’infamie et engloutit deux/trois chewing-gum de la boite dans ma poche. Ouuuh, bordel, j’ai du mal à marcher droit, mes guiboles sont perclues de crampes et j’ai l’entrejambe encore en feu. Putain, il s’est passé quoi hier ? Je suis tellement oppressé par mon environnement que je serre mes bras le long de mon corps, vissant mes épaules autour de mon cou, frigorifié, et je donne sans le vouloir un coup d’épaule à un jeune gars [Zek c’est pour ta gueule] qui a l’air un peu teubé mais qui ne méritait sans doute pas cette bousculade. Je grogne dans ma barbe d’une voix rauque, bafouillant en Norvégien quelques mots…



| Euh, désolé p’tit gars, j’ai pas fait exprès. Ca va ? |



» PV ♦ 15
» FO ♦  2
» RL ♦  4
» AF ♦  4 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 / Pas d’arme blanche.

» Action Phil est bourré, paumé, et il bouscule Zek sans faire exprès.


.

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
"Où le choix commence, finissent le paradis et l’innocence..."
Messages : 965
Membre du mois : 57
Date d'inscription : 22/04/2017
Célébrité : Lily James
Crédit : Kanala
Caractère : Attentionnée » Baisse facilement les bras » Douce » Discrète » Indépendante » Manque de confiance en soi » Passionnée » Sensible à l’art » Trouillarde
Métier : Directrice de VeriArt Galleri & Agent d'artistes (Gaïa)
Affinités :
Spoiler:
 



Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Mer 26 Juil - 12:01



Beasts Among Us




8 février 2018

C’est le dernier jour du marché de Noël, et bien que la galeriste en ait largement profité, elle ne se privera pas d’un dernier tour. Au hasard des stands qu’elle croyait avoir tous visité, elle fait une trouvaille opportune : une lampe tactile conçue dans un entre-deux réussi de traditionnel et de modernité. Justement, l’autre soir, elle a abîmé sa lampe de chevet dans un tâtonnement maladroit pour l’allumer. Cela lui arrive parfois de se réveiller au milieu de la nuit, ayant le sommeil léger. Sans parler que dans le silence absolu qui règne dans son paisible quartier, un caillou roulant sur les pavés s’entend comme un tir de mitraillette. Elle cherche à remplacer sa lampe, mais ne pensait pas spécialement trouver son bonheur ici. L’inattendu décuple le plaisir et c’est donc avec ravissement qu’elle s’acquitte de l’achat. Elle accepte la carte de visite de leur boutique permanente et ne manquera pas d’y faire un tour pour d’autres accessoires. Leur créneau est tout ce qu’elle aime : le mariage gagnant d’esthétique et de technologie. Si on ajoute à cela que leur modèle est unique, autant dire que Saara sera certainement une de leurs clients réguliers.

La jeune femme habite à proximité, mais ne se décide pas à rentrer déposer son encombrant sac. Tant qu’on la contourne au lieu de shooter dans son emplette, elle n’a pas de raison de se presser à retourner à sa galerie. C’est la liberté d’être indépendant, elle gère ses horaires à sa guise. De toute façon, elle reçoit principalement sur rendez-vous. Ses clients apprécient l’intimité d’avoir une heure pour eux devant les œuvres. À un moment donné, elle croise une énième patrouille de policiers. C’est pesant de les voir, mais, qui peut prétendre n’avoir pas dans un coin de sa tête la vidéo et ce qu’elle suppose de danger ? Au moins, si quelque chose se passe, ils pourront intervenir… mais seront-ils d’une quelconque efficacité face à des puissances surnaturelles ? Il lui semble en reconnaître un dans le tas. Elle avait cherché l’autre jour à s’entretenir avec le lieutenant Sköell, mais ce dernier n’était pas de service et c’est ledit policier qui l’en a informée. Lorsqu’ils arrivent à même hauteur, elle sourit en guise de salutations, mais il ne donne guère signe de l’avoir restituée. Elle sourit plus largement en poursuivant son chemin. C’est ce qui s’appelle un vent ! Ou alors, c’est elle qui se trompe sur la personne. Ce qui est peu probable. Elle porte généralement attention à ses interlocuteurs, ayant pour manie de les redessiner dans les grandes lignes dans sa tête.

À un stand de vin chaud, elle se met en file. Son regard se porte sur une jolie brunette dont le visage lui est connu, cependant, le prénom lui échappe. Il s’agit d’une étudiante d’art qui a un PDG d’un grand groupe pharma pour père. Comme son tour arrive de passer commande, elle pose son sac à ses pieds et échange sur tout et rien avec la personne qui est en train de la servir. Elle retire ses gants pour déboucler son porte-monnaie et payer. Le contact de sa peau avec le verre de Glögg réchauffe ses mains rapidement refroidies. Emportant son sac, elle rejoint un tonneau avec un plateau de table pour y poser son verre, le temps de remettre ses gants. Elle aperçoit alors un groupe dont elle identifie Ezeÿel, Maëve, Gaïa et Brishen. Ce dernier, elle ne le connaît que de vue. Elle sourit vers eux, mais ne pense pas forcément aller les rejoindre. Elle ne va pas déranger une sortie entre jeunes, non pas qu’elle soit si vieille que ça. Elle s’apprête à se pencher pour ramasser son sac et reprendre sa balade, mais au lieu d’amorcer son mouvement, elle ouvre la bouche en voyant un homme qui n’a manifestement pas les yeux en face des trous bousculer son petit frère. Les bousculades sont fréquentes dans une foule, il n’y a généralement pas de mal, n’empêche qu’elle lance quand même un regard noir sur le grand type qui n’a pas franchement l’air très net.



» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  4
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦  Saara sirote un verre de Glögg au stand de vin chaud. Elle regarde du côté du groupe formé par Zeÿ, Gaïa, Brishen et leur sourit pour les saluer. Témoin de la scène de bousculade de Zeÿ, elle affiche une mine scandalisée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Ven 28 Juil - 12:50




« So Close - Beasts Among Us »


Mission, le 8 février.





Décidée à ne pas rester enfermée pour mon jour de congé, je m’étais laissé entraîner, voyant là une occasion pour passer du temps avec Lorenzo et la meute sans avoir à porter les inquiétudes habituelles : nous sommes trop nombreux à se balader dans le marché pour  que quelque chose tourne mal  – enfin, c’était mon raisonnement avant d’arriver sur place. Maintenant, je suis dérangée. Plusieurs d’entre nous sont tendus et la présence de mes amis ne m’aide pas, je me gratte nerveusement le bras, tentant plus ou moins vainement de me concentrer sur autre chose. Une bande de loups angoissé ne peut rien donner de bon.. Je tâche de réguler ma respiration, regardant défiler les stands, mal à l’aise. Je sais que Lorenzo est dans le coin – nous avons partagé la même voiture pour venir jusqu’ici – mais je l’ai perdu dans la foule, trop occupée à chercher ce qui n’allait pas.
Je soupire, me passe une main sur le visage. Ce qui était censé être une petite ballade paisible pour profiter du marché avant sa fermeture se change en autre chose. L’ambiance est si lourde que je me demande si les humains ne le sentent pas, eux aussi. J’ai presque l’impression de me retrouver dans un de mes cauchemars. Je n’aime pas la foule et,  ayant aperçu Brishen, me dirige vers lui, essayant de ne pas le perdre de vue – les odeurs se mélangeant trop pour que mon odorat me soit d’une quelconque aide. Me mettant sur la pointe des pieds, mon œil s’attarde sur une touffe de cheveux blancs et un sourire décrispe mon visage. Gaïa discute avec Brishen, qui me lance un regard. J’en profite pour envoyer un message à Lorenzo concernant ma localisation – je n’aime pas le savoir seul alors que j’ai cet espèce de mauvais pressentiment – et joue des coudes pour me frayer un chemin vers eux.
Essoufflée mais plus rassurée, je lâche un petit « Salut ! » à mes deux meilleurs amis, cherchant du regard mon compagnon, toujours absent de mon champ de vision, loupant par la même occasion la bousculade.




»  PV : 17 pv  ♦  FO : 1  ♦  RL : 2  ♦  AF : 0  ♦  AB : 0

♦  Actions effectuées dans ce post : Après être arrivée avec la meute et Lorenzo, qu'elle a ensuite perdu de vue, Théa est nerveuse et se dépêche de parvenir au niveau de Brishen et de Gaïa.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Sam 29 Juil - 11:16


So Close – Beasts Among Us




Les choses ne se passent pas forcément toujours comme on le voudrait. L'Ulfric avait accepté d'emmener la meute dans une sortie pour l'occasion du dernier jour du marché de Noël. Bien que Noël soit déjà passé, Lorenzo n'avait pas eu l'occasion de le fêter avec Théa. C'était donc le jour rêvé pour essayer de lui trouver un cadeau qui en valait la peine. Passer du temps avec elle était formidable et ils étaient montés dans la même voiture. Mais après... Tout avait été chamboulé. La plupart des gens étaient ici à profiter du marché. Il n'était pas fan des foules de ce genre. Il était de grande taille mais il finit par perdre Théa rapidement de vue. Il n'aime pas l'impression qu'il ressent. Il sent l'atmosphère se tendre. Il n'aime pas cela du tout.

Il fallait qu'il trouve Théa. Et vite. Son loup n'était pas loin en dessous de la surface. Il était dérangé par l'atmosphère qu'il ressentait. Cela ne lui disait rien qui vaille. D'autant plus qu'il ne pouvait pas la trouver à l'odeur. Il y en avait beaucoup trop entre les fumées des volailles, les différentes odeurs humaines. Cela était dérangeant pour son odorat. Il fronça le nez et chercha plutôt avec vue, profitant de sa grande taille. Mais même comme cela, il y avait trop de monde à son goût. Une faible sonnerie lui fit tendre l'oreille. C'était son téléphone, il venait de recevoir un message. Il le sortit, le lut rapidement et répondit tout aussi vite. Soulagement. C'était Théa qui lui disait où elle était. Mais il se tramait quelque chose, il devait se dépêcher de rejoindre les autres. La meute serait plus forte si elle était unie en cas de problèmes. Jouant gentillement des coudes auprès des passants, il ne tarda pas à voir Théa avec Brishen et Gaïa, Ezeÿel se faisait bousculer par ce qu'il semblait un homme bourré. Le professeur d'arts martiaux fronça les sourcils. Son congénère n'était pas réputé pour le plus grand calmer, il espérait donc que les choses ne dégénéreraient pas.

Il avait vu tout cela de loin, mais il les rejoignit assez rapidement, il n'aimait pas savoir Théa sans lui. Son loup voulait qu'il accélère mais il garda le contrôle. Arrivant près du groupe il salua Gaïa et Brishen. Gaïa était son élève et Brishen son ami. Il passa ensuite ses bras autour de sa compagne, il était dans son dos, et garda un œil sur les environs. Il doutait que les choses comme elle le devait.


»  PV : 17 pv  ♦  FO : 3  ♦  RL : 2  ♦  AF : 0  ♦  AB : 0

♦  Actions effectuées dans ce post : Après être arrivée avec la meute et Théa, il la perd rapidement de vue. Il assiste à la bousculade de loin et finit par rejoindre sa compagne en gardant un œil très vigilant sur les alentours.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 198
Membre du mois : 116
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Lun 31 Juil - 22:12

Beasts among us


google img





Quelques règles pendant ces missions:
- Vous avez jusqu'au mercredi 26 pour vous inscrire dans l'une ou l'autre des missions (pas les deux)
- Nous demanderons un rp par semaine pour faire avancer le schmilblick, mais vous pouvez répondre plus (tant que vous ne stalkez pas à deux les sujets!)
- Chaque semaine le MJ interviendra pour faire évoluer la mission!
- Attention, vos persos sont en DANGER ! Si vous jouez les héros et même si vous finissez par subir des dommages collatéraux particulièrement injustes sans avoir rien demandé à personne, c’est le principe même de la mission que de manger sévèrement, soyez donc prêts à ça !


Mission 1 : Mercredi 8 février.
C’est le dernier jour pour pouvoir profiter du marché de noël de Vallöl. Demain, il sera officiellement fermé, tout comme la patinoire d’ailleurs. Tous se pressent pour en profiter une dernière fois. Il faut avouer qu’il est très agréable. En plus d’être grand, il est vraiment diversifié. On y trouve de tout : des cadeaux atypiques, des vêtements, de la nourriture, des plantes, et même de la vente de particulier en particulier… Bref, s’il vous manque quelque chose, c’est sûr que vous le trouverez là-bas. En sus, traditionnellement, le marché se conclue par une série d'animations historiques, arrivée le long de la rivière de plusieurs drakkars avec reconstituants, marché viking avec des fourrures et des objets et bijoux traditionnels, c'est une grande attraction touristique.

Bien sûr, il y aura une présence policière, pour assurer la sécurité de tous et rassurer la population en cette époque troublée.



Evolutions de la mission:
Spoiler:
 
- Tout le monde semble se rassembler, se promène, vaque à ses occupations. Naturellement, les loups restent entre eux, mais sont parfois abordés ou alpagués par la foule (ou par les ivrognes qui leur rentrent dedans)
- Un stand semble toutefois se démarquer; des militants humains distribuent des tracts avec des photos de mauvaise qualité présentées comme des images de lycanthropes qui encercleraient un corps, quelque part dans les montagnes. Les militants scandent "Nous sommes chez nous! Pas de monstres parmi nous!"
- L'Ulfric, Sebastian, passe avec ses frères de meute... Et commencent à mal réagir. Il y a bousculades et insultes qui sont échangées...

Philippe & Ezeÿel & Gaïa &  Brishen & Sofia & Leonora &  Saara & Théa & Lorenzo participent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 3293
Membre du mois : 232
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur
Métier : Responsable de la sécurité chez Total

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Jeu 3 Aoû - 19:24

Bon, ok, j’avais fait une connerie, mais je m’étais excusé. Je me tirais de là maintenant, aussi vite que possible histoire de ne pas faire d’histoires, je savais très bien que les gens qui restaient sur place étaient souvent perçus comme essayant de chercher la bagarre. Ce n’était pas mon cas ; je n’arriverais de toute façon pas à faire grand-chose. Et puis à quoi bon ? On était en pleine période de couvre-feu. Tout ce que je risquais de causer, c’était une bête bagarre, me faire coffrer, et regretter ensuite très amèrement ce qu’on pouvait ensuite me reprocher, et pire que ça puisque je ne m’en faisais pas trop du jugement, ce qu’on pourrait trouver sur moi. Pourquoi j’étais venu seul, où étaient mes proches et pourquoi je n’étais pas venu ici avec eux, et tout un tas de questions comme pourquoi je n’avais pas ma voiture ? Mais putain de merde ! Elle était où ma voiture d’ailleurs ? En m’éloignant d’un pas vif du grand gars que j’avais bousculé, je trifouillais mes poches. Putain je n’avais pas mes clefs ! Ah merde. J’avais quoi alors comme alternative ? Je pouvais me casser, aller chercher mes clefs de secours à la maison mais ça allait prendre des plombes. Quoi alors ? Euh… Retourner dans la chambre ? Nan, même si je restais discret la nana avec qui j’avais passé la nuit allait forcément s’en rendre compte. Et si ce n’était que Tonni, hein ?


Putain, j’étais con. En me tirant comme un voleur, je n’avais même pas pensé au fait qu’il puisse s’agir de ma « vraie » maîtresse. Putain. Je me filerais des gifles. Je continuais de marcher d’un pas vif, m’éloignant pour remonter rapidement par l’escalier de l’hotel, m’engouffrant entre ses portes en emportant à l’intérieur avec moi une grande bourrasque d’air froid. Je rentrais dans la chambre, la clef n’avait pas été rendue. Et l’eau coulait toujours à l’intérieur. Je commençais donc à remuer un peu toutes les affaires qui traînaient. String, bas, robe, visiblement, d’autres dessous encore, je fouillais dans la poubelle mais n’y trouvais rien. Dehors, par la fenêtre entrabaillée pour aérer malgré le froid, j’entendais le grabuge qu’il semblait y avoir dans la rue. Mais la porte de la douche claque, la nana va sortir. Je serre les dents et continue de chercher.


Dehors, les éclats de voix se font plus fournis.



span class="Mot_Import">» PV ♦ 15
» FO ♦ 2
» RL ♦ 4
» AF ♦ 4 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ 2 / Pas d’arme blanche.

» Action Phil s’est éloigné, il est dans un hotel qui donne sur la rue

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
DC Modo ♦️ "Ange terrestre soumis à la tentation..."
Messages : 1792
Membre du mois : 70
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Kanala
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :

Spoiler:
 


DC Modo ♦️
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Ven 4 Aoû - 17:36

Le 08 février 2018

Lilith




Le marché de Noël de Valhöll avait le don de m’émerveiller et de me donner envie de chanter. Les stands étaient toujours magnifiques et les senteurs m’ouvraient l’appétit, me donnant toujours envie de goûter à tout. Bien sûr, je ne le faisais pas mais je n’hésitais pas à m’acheter ce que je pouvais aisément se conserver tels que les bonbons, les chocolats, les petites conserves artisanales. J’avais aussi l’intention d’acheter deux – trois bricoles pour changer la décoration de ma chambre et si je trouvais quelques tissus originaux pour me faire des vêtements j’en serais ravie.
Bien entendu Sigrid se faisait désirer et j’étais incapable d’attendre. Seulement, errer sur le marché seule n’avait rien de réjouissant mais un nouveau sourire avait illuminé mon visage alors que j’abordais Brishen à ma manière. Je n’étais pas sûre de pouvoir m’incruster mais cela ne sembla pas le déranger.



- T’es adorable, lui dis-je sincèrement en posant ma main sur son bras avant de regarder parmi la foule. Ah oui ! Théa est là aussi ? Je l’ai pas vu.


Mais cela fut de courte durée car mon amie venait d’apparaître. Bien entendu, je ne me contentais pas d’un salut et je délaissais Brishen après un clin d’œil pour faire la bise à la nouvelle venue. Puis après avoir regardé à droite et à gauche je fronçais les sourcils.


- T’es toute seule ? Tu n’as pas amené ton voisin ? demandais-je en souriant.


Mais avant que je ne puisse entendre la réponse j’aperçus Monsieur Raulne… complètement ivre. Mon regard se posa sur lui alors qu’il ne semblait même pas m’avoir remarqué et je ne manquais pas le coup d’épaule qu’il mit à Ezeÿel avant de s’excuser. Par réflexe je posais ma main sur le dos du peintre que l’homme avait tout de même violemment bousculer de mon point de vue…


- Ça va Ezeÿel ? demandais-je alors que le quadragénaire avait déjà disparu.


Puis il me sembla que des éclats de voix se faisaient entendre un peu plus loin mais ce genre de choses était courant dans les rassemblements comme celui-ci non ? J'espérais que Monsieur Raulne n'était pas à l'origine d'un quelconque problème. Il avait vraiment l'air paumé cette fois-ci



» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  4
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Gaïa s'inquiète de l'état de Philou ^^ et tente de s'assurer que Ezeÿel n'a rien.
 


.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Ven 4 Aoû - 18:06


Beast among Us
Event
Le cuir. De la peau travaillée afin de créer des objets qui durent dans le temps. Ici, les cahiers étaient gravées avec des runes celtes qui m’échappaient. Sauf une que je reconnus car elle était souvent utilisée par certains groupes de musique: le triskel. L’air, le ciel et la terre sont représentés dans ses branches. J’apprécie particulièrement les fermoirs et je décide de l’acheter. La vendeuse me tend un sac que j’accepte avec un sourire avant d’amener à mes lèvres le vin chaud. Quand je me retourne, je remarque que Brishen et Zeÿ sont très bien entourés. Gaïa semble bien plus à son aise que moi en compagnie de Brishen…

J’eus le goût de les rejoindre, avant que mon attention ne soit attirée par des militants, dont les paroles choquent mes oreilles. La bêtise humaine ne connaît pas de limites, surtout pour un tel événement! Ne se rendent-ils pas compte que le monde est déjà à cran? Puis au-delà de ça...maintenant que je sais, je ne peux dûment ne pas réagir. Pour moi les loup-garous ne sont pas des monstres, ou alors nous le sommes tous! Je pose mon verre sur un tonneau, avant de me précipiter vers le stand qui ne cesse de distribuer ce qui ressemble à des tracts. J’entends les pas de Liam qui connait ma spontanéité et qui a sans doute déjà peur du pire.

Mais le temps que j’arrive au niveau du stand, je remarque que le groupe accompagnant Zeÿ et Brishen sont déjà entrain d’échanger des bousculades. Mon regard s’écarquille...Ils seraient tous? Mais pas le temps de questionner Brishen du regard, on me force à prendre l’un des tracts et c’est le regard horrifié que je découvre l’image dont la véracité ne saurait être révélée vu la mauvaise qualité de l’impression.

Je me débrouillais pour me frayer un chemin jusqu’à Brishen, souriant à Gaïa au passage mais la laissant en conversation avec Zeÿ. Brishen pouvait remarquer l’air grave sur mon visage. Je ne pris pas la peine de t’embrasser, te tendant le tract et d’un mouvement de la tête tentait de te montrer les embrouilles qui semblaient arriver: «Tu les connais mieux que moi...tu crois qu’on doit faire intervenir la police dès maintenant...Ou ils vont savoir se calmer?»

Cela arrivait toujours des prises de tête...mais cette journée n’était pas comme les autres. Il y avait quelque chose de lourd, les gens étaient prêts à n’importe quoi...On avait déjà eu assez d’événements dernièrement pour savoir que la possibilité - la vérité - qu’il puisse exister d’autres êtres que des humains, effraient les foules. Et quand le monde a peur...le monde fait n’importe quoi.


»PV : 14 ♦ FO : 0 ♦ RL : 4 ♦ AF : 0 ♦ AB : 0

»Actions effectuées dans ce post: Sofia a acheté un cahier de cuir avant d'être interpellé par le stand de tract. Elle s'en approche, et remarque comme la tension commence à monter. Après avoir attrapé l'un des tracts, elle décide d'aller voir Brishen, prenant la température auprès de lui pour la suite des opérations.
Aussi, Liam (pnj) son garde du corps l'accompagne. Pour information il possède une arme à feu sur lui. Liam suit toujours Sofia comme son ombre.

08 février 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Sam 5 Aoû - 13:18


Beasts among us.
intrigue

______8 février 2018.

Rien ne s’améliore avec le temps. La tension reste présente, et Zeÿ, qui vient de se faire bousculer par un mec sentant fortement la gueule de bois, n’est pas près de se calmer à ce rythme. A présent Gaïa est avec nous, et elle s’assure que le blond n’a rien, avec une candeur adorable. L’innocence. Théa aussi nous a rejoint, sûrement plus rassurée ainsi d’être en bande. Cependant Lorenzo n’est pas avec elle et, tandis qu’elle saluait sa meilleure amie, j’ai cherché le grand loup du regard. J’aperçois seulement, de loin, la bibliothécaire de l’université, et la directrice de la galerie d’art. J’en profite pour souffler, presque oppressé par tous ces gens. La meute ne me gêne pas, et je suis encore content d’être plus ou moins entouré d’eux. Cependant l’atmosphère me rendrait claustrophobe. J’ai l’impression que quelque chose va se passer, que mes frères sont en danger... La tendance tactile de Gaïa m’est, dans ces conditions, gênante. Je ne suis pas aveugle, j’ai bien vu qu’elle est dans une attitude qui touche au flirt avec moi, et je ne la décourage pas vraiment car j’ai toujours l’odeur de vampire en tête. Aujourd’hui ça va être compliqué.

Lorenzo fait alors son apparition. Un brin taciturne, il me salue d’un simple signe de tête et passe un bras possessif et protecteur autour de sa louve. Je suis un peu plus rassuré pour Théa à présent, et pour Lorenzo du même coup, qui rejoint notre petit groupe. Le type qui a bousculé Ezeÿel repart en s’excusant platement, et disparaît bientôt dans la foule. C’était un peu étrange tout de même, mais j’oublie ça assez vite car plus loin, des éclats de voix commencent à se faire entendre. Et nous approchons inexorablement du stand. Ce sont surtout les humains qui élèvent la voix, ceux en train de distribuer des tracts, qui tentent d’attirer les gens pour se pencher sur leurs revendications. Je grimace naturellement ; ce que j’entends n’annonce rien de bon. Certains loups sont déjà à leur niveau, et ne cachent pas leur désaccord profond.

Je marmonne un juron dans ma barbe, mais Sofia sort de je ne sais où et se retrouve devant moi. La surprise laisse rapidement place à la gravité sur mon visage. Elle est au courant pour moi, du coup elle a vite fait le lien quand elle apprend ce que ce stand revendique. Elle me tend un des tracts distribués. Je retiens à peine un grondement en lisant les immondices écrites sur le papier, et ne tarde pas à le réduire en une boule de papier informe. « Quelle bande de connards. » lâchais-je avec humeur, avant de reporter mon attention sur Sofia qui s’inquiète de la tournure que prennent les choses. Et elle a raison, je suis le seul oméga présent, je doute pouvoir tous les calmer s’ils s’échauffent les uns les autres. « Pas les flics, pas tout de suite », ou alors Jayden, mais et encore, que pourrait-il faire. « Non, ça m’étonnerait qu’ils se calment tous seuls...» soufflais-je en observant comme je peux ce qui se passe non loin. « Tu bouges pas, ok ? » insistais-je auprès de Sofia.

Sebastian est déjà là-bas, très peu content. Tout ça ne va servir qu'à nous dévoiler aux yeux des humains, c'est certain. Et c'est complètement crétin. Rien de mieux pour qu'ils aient ensuite de réelles raisons de nous en vouloir, et en plus d'avoir les vampires pour menace, on aura ces connards d'humains qui ne voudront pas nous laisser en paix dans notre forêt. « Reste avec Gaïa », demandais-je ensuite à Théa, assez bas pour qu’elle seule l’entende. Je jette un coup d’œil à Lorenzo qui, de toute façon, protégera sa douce, puis me rend en direction des bousculades et insultes. Je me fraye un chemin avec force entre les badauds qui ralentissent le pour zyeuter ce qu’il se passe. Ma concentration va à la meute, aux liens entre nous, où je tente d’insuffler la retenue qui manque dans l’aura de Sebastian. « Hé, hé les gars ! On s’calme », lançais-je à la volée en rejoignant mes frères de meute déjà présents. J’attrape le bras d’un premier loup, et le relègue derrière moi. Puis je me rapproche de l’Ulfric, en espérant qu’en l’atteignant lui, toute la meute suive le mouvement et qu’on évite le pire avec ces humains débiles. Malheureusement l’atmosphère a déjà mis à cran pas mal de loups...

»  PV : 17 pv  ♦  FO : 3  ♦  RL : 2  ♦  AF : 0  ♦  AB : 0

♦  Actions effectuées dans ce post : Brishen se retrouve donc avec Ez’, Gaïa, Théa, et Lorenzo quand les choses commencent à s’envenimer vers le stand. Sofia le rejoint alors, et il la laisse en plan avec les autres tandis qu’il va vers le petit groupe de militants et de loups, en essayant de calmer ses frères, et en particulier l’Ulfric.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 441
Membre du mois : 706
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Sam 5 Aoû - 13:18

Le membre 'Brishen Ylfingr' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :


Bibi arrive à atteindre l'Ulfric et le toucher. Il l'incite au calme... Mais s'il arrive à le faire pour le loup, l'homme lui n'est pas d'accord avec ça. Il ordonne au jeune homme "de lui foutre la paix", avant de se retourner de nouveau vers le stand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 340
Membre du mois : 25
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Kanala
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :


DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Sam 5 Aoû - 14:26

Le 08 février 2018


Crédit tumblr




Putain mais elle foutait quoi celle là ici ? Elle avait pas d’autres personnes à aller casser les pieds ? L’pire c’était qu’Brishen la laisser se joindre à nous, à notre sortie en meute. Cet oméga avait vraiment un problème. C’était quoi qu’il n’avait pas compris quand Sebastian avait indiqué qu’il voulait qu’on se ballade entre frères et sœurs ? Si Maëva n’avait pas été là, j’lui aurais dit le fond d’ma pensée. Il avait d’la chance qu’elle m’retienne par la main m’empêchant d’l’approcher plus sinon il aurait entendu parler du pays. Je fulminais face à sa connerie et l’autre con qui me bouscula ne m’aida pas à me calmer. J’allais l’repousser mais la louve intervient de nouveau pour m’tirer un peu plus loin… Pour la sécurité d’l’autre vieux con ivre qui pue. Quand l’humaine me touche je veux la mordre. Maëve enlève sa main de mon dos et lui répond plus poliment que je ne l’aurais fait bien que sèchement Bas les pattes. Il va bien. J’ouvre la bouche pour ajouter quelque chose mais mon regard se tourne aussitôt un peu plus en avant.

Mes poings se serrent alors que j’entends les propos des humains. Je jure même et j’suis pas le seul du groupe dans ce cas là. Déjà Sebastian bouscule la foule pour s’approcher un peu plus près. Je jure avant de le suivre, laissant en plan les autres derrière moi. Ils ne comptent plus. J’ai du mal à rejoindre mon Ulfric, bien que je n’hésites pas à jouer des muscles pour y arriver. Brishen arrive avant moi et je sens sa magie déferler sur l’homme. Le con. Oh putain le con. Il ne venait pas de faire ça?  Il ne venait pas de calmer le loup de notre chef de meute, le laissant plus vulnérable que jamais alors que des connards d’humains étaient en train de proclamer que nous étions des monstres ? Je n’ai pas le temps de lui dire qu’il avait été con qu’un humain me bouscule. Je le pousse contre les autres qui élevaient la voix contre mon espèce, contre mes frères et mes sœurs avant de me remettre dans le sillage de Sebastian. Tous mes sens sont en éveils, plus qu’en éveil même. J’me tiens prêt à taper sur d’l’humain s’il vient à toucher ou s’approcher de mon chef d’meute, m’en tapant de prendre les coups à sa place. J’ai pas d’importance, mais lui si. Et j’suis prêt à crever si ça peut l’aider. J’adorais leur rentrer dans d’lars, mais Brishen a enlevé à  notre ulfric sa meilleure défense : son loup et plus précisément l’agressivité de ce premier.

» PV ♦ 17 pv
» FO ♦  3
» RL ♦  2/3 (une utilisé)
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.
» Actions effectuées dans ce post ♦  Zeÿ laisse Maëve derrière lui pour approcher de Sebastian. Il bouscule un humain avant de se placer à coté de son ulfric et le protéger quitte à prendre les coups à sa place

_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 441
Membre du mois : 706
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Sam 5 Aoû - 14:26

Le membre 'Ezeÿel N. Sköell' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
"Où le choix commence, finissent le paradis et l’innocence..."
Messages : 965
Membre du mois : 57
Date d'inscription : 22/04/2017
Célébrité : Lily James
Crédit : Kanala
Caractère : Attentionnée » Baisse facilement les bras » Douce » Discrète » Indépendante » Manque de confiance en soi » Passionnée » Sensible à l’art » Trouillarde
Métier : Directrice de VeriArt Galleri & Agent d'artistes (Gaïa)
Affinités :
Spoiler:
 



Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Dim 6 Aoû - 11:49



Le regard désapprobateur de Saara pèse sur l’ivrogne, tandis qu’il s’éloigne jusqu’à disparaître dans la foule. Elle lève son verre pour prendre une gorgée, mais arrête son geste pour observer la belle couleur rouge et humer ce parfum épicé qui remonte en elle des souvenirs de Noël avec son père. Elle revient alors à des sentiments plus cléments. Se mettre aussi minable est signe d’une grande détresse. Espérons qu’une patrouille de police embarquera le pauvre homme pour une remise en question existentielle en cellule de dégrisement. Elle trempe ses lèvres, alors que son regard revient sur Ezeÿel qui ne semble pas trop mal en point. En tout cas, il a les attentions de Gaïa et Maëve, elle serait de trop. *Pourquoi s’en va-t-il comme ça… ?* L’attitude d’Ezeÿel est bizarre, ou plus précisément combative. Il serre les poings. Ce qui est étrange, c’est qu’il n’a pas pris le chemin de l’ivrogne pour lui demander des comptes. À qui en veut-il alors ?!

Saara ne termine pas son verre et prend ses affaires. De sa place, elle n’a pas un angle de vue sur ce qui se passe dans la direction qu’a prise son frère, mais il lui semble percevoir de l’agitation dans l’air. Elle arrive dans le dos de Gaïa et Maëve, mais déjà son regard est porté plus loin. Il y a un rassemblement devant un stand. Des voix s’élèvent, des gens se défient. Au milieu des insultes, un slogan est martelé « Nous sommes chez nous! Pas de monstres parmi nous ». Tel quel, Saara est plutôt d’accord. Mais qui sont les monstres ? Y aurait des criminels en liberté ? "Qu’est-ce qui se passe ?" Sa voix est inquiète. Elle ne s’est pas adressée à quelqu’un en particulier et n’attend pas de réponse. Elle s’approche, non par curiosité et encore moins par témérité. Quelqu’un lui refourgue un tract. Elle n’a pas trop le temps de s’y intéresser, mais elle comprend alors que les monstres désignés sont les lycanthropes. N’ayant pas la grandeur d’âme d’accueillir à bras ouverts des créatures capables de décapiter des humains ou de les vider de leur sang, elle est plutôt effrayée par l’existence de loups-garous et de vampires. Mais elle n’en sait pas assez. De toute façon, ce n’est pas ce qui l’importe en ce moment. La tête blonde d’Ezeÿel dépasse au milieu de l’attroupement, il faut qu’elle le sorte de là ! Un peintre n’a pas à jouer des poings avec ses précieuses mains.

À la périphérie du rassemblement, elle essaie de trouver un moyen de se faufiler et ramener Ezeÿel… et Brishen aussi par la même occasion. Celui-là, elle ne l’aurait jamais imaginé en tête-brûlé!? "Ezeÿel !" Sa voix claire ne porte pas vraiment dans tout ce remue-ménage de gros bras… Après un « pousse-toi de là », un individu la dégage de son chemin sans ménagement. Elle relâche la prise sur son sac contenant son achat dans un carton. L’individu, en percutant le sac, le shoote et l'envoie dans les airs. En retombant, le carton sort du sac et un coin pique sur quelqu’un que Saara n’a pas vu, ayant suivi la chute tragique du carton sur le sol. Avec désespoir, un petit cri s’échappe d’entre ses lèvres au bruit de débris *Noon un modèle unique !*



» PV ♦ 15
» FO ♦ 0
» RL ♦ 4
» AF ♦ 0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ 0 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Saara se trouve dans le cercle l’extérieur de la mêlée. Elle essaie d’attirer l’attention de Zeÿ, mais n’arrive pas à se faufiler. En étant bousculée, elle a lâché son sac contenant une lampe dans un carton. Un coin du carton a piqué sur quelqu’un dans la mêlée.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 198
Membre du mois : 116
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Lun 7 Aoû - 10:16

Beasts among us


google img





Quelques règles pendant ces missions:
- Vous avez jusqu'au mercredi 26 pour vous inscrire dans l'une ou l'autre des missions (pas les deux)
- Nous demanderons un rp par semaine pour faire avancer le schmilblick, mais vous pouvez répondre plus (tant que vous ne stalkez pas à deux les sujets!)
- Chaque semaine le MJ interviendra pour faire évoluer la mission!
- Attention, vos persos sont en DANGER ! Si vous jouez les héros et même si vous finissez par subir des dommages collatéraux particulièrement injustes sans avoir rien demandé à personne, c’est le principe même de la mission que de manger sévèrement, soyez donc prêts à ça !


Mission 1 : Mercredi 8 février.
C’est le dernier jour pour pouvoir profiter du marché de noël de Vallöl. Demain, il sera officiellement fermé, tout comme la patinoire d’ailleurs. Tous se pressent pour en profiter une dernière fois. Il faut avouer qu’il est très agréable. En plus d’être grand, il est vraiment diversifié. On y trouve de tout : des cadeaux atypiques, des vêtements, de la nourriture, des plantes, et même de la vente de particulier en particulier… Bref, s’il vous manque quelque chose, c’est sûr que vous le trouverez là-bas. En sus, traditionnellement, le marché se conclue par une série d'animations historiques, arrivée le long de la rivière de plusieurs drakkars avec reconstituants, marché viking avec des fourrures et des objets et bijoux traditionnels, c'est une grande attraction touristique.

Bien sûr, il y aura une présence policière, pour assurer la sécurité de tous et rassurer la population en cette époque troublée.



Evolutions de la mission:
Spoiler:
 
Spoiler:
 
-Brishen parvient un peu à calmer la situation mais le renfort des autres loups ainsi que d'humaines qui viennent s'agglutiner au groupe ne font qu'augmenter les tensions. Celui qui semble être le "leader" du groupe prend à parti le groupe de loups, sans savoir qu'ils en sont.
Mais c'est finalement une femme du groupe, la quarantaine, qui alpague les femmes qui se retrouvent mêlées à l'affaire; Sofia et Gaia notamment, le mot "putes à hybrides" est lâché.
Un homme bouscule sèchement Saara alors qu'il se prend le coin de l'objet qu'elle a laissé tomber!
- Un groupe de policiers discute entre eux non loin de là et désigne l'échauffourée d'un signe de tête goguenard. Pour le moment, ils semblent laisser faire, mais l'un d'eux parle dans sa radio.

Philippe & Ezeÿel & Gaïa &  Brishen & Sofia & Leonora &  Saara & Théa & Lorenzo participent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
DC Modo ♦️ "Ange terrestre soumis à la tentation..."
Messages : 1792
Membre du mois : 70
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Kanala
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :

Spoiler:
 


DC Modo ♦️
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Jeu 10 Aoû - 23:14

Le 08 février 2018

Lilith




Je n’avais rien fait de mal. J’avais juste demandé à Ezeÿel s’il allait bien ! Après tout Monsieur Raulne ne l’avait pas loupé lorsqu’il l’avait bousculé. Je hochais donc la tête aux paroles de la prénommée Maëve et je me reculais en bousculant légèrement quelqu’un. Stressée, je me retournais pour reconnaître Sofia et j’en fus soulagée. Je lui adressais un léger sourire d’excuse mais ne décrochait pas un seul mot. Je tendais l’oreille et comprenais très vite que l’agitation n’était plus festive, loin de là ! Visiblement un des stands était tenu par des… des pro-humains ? Des cons ? Peu importe… des personnes distribuaient des tracts de soi-disant lycans en scandant « Nous sommes chez nous ! Pas de monstres parmi nous ! ». Je secouais la tête en leur jetant un regard noir ! Ils étaient ridicules et j’étais quasiment certaine que ces crétins n’avaient jamais vu la moindre créature surnaturelle que ce soit un loup, ou un vampire. Les ignorer était la meilleure solution ! Mais tout le monde ne semblait pas être de mon avis puisque plusieurs amis de Brishen et Ezeÿel semblèrent aller à la rencontre des imbéciles.
Je jetais un coup d’œil inquiet à Théa avant de tenter de me rapprocher légèrement. Brishen tentait de calmer le jeu alors qu’il n’était pas forcément le plus costaud de la bande. Il prenait des risques, soutenant ses amis et ce n’était pas une bonne idée. Pourquoi lui et ses amis ne laissaient-ils pas couler cette histoire. Qu’est-ce que cela pouvait bien leur faire que ces cons insultent les lycans ? Puis mon regard se posa sur Ezeÿel et j’entrouvrais la bouche de surprise. Non ! C’était impossible. Mes recherches m’avaient bien apprises que les loups, s’ils existaient, vivaient en meute mais c’était impossible ! *Et certains doivent se dire la même chose pour les vampires*.  Je regardais alors Ezeÿel, Brishen puis Théa… en me demandant si les pensées qui me venaient pouvaient être vraies.

Mais la réponse ne vint pas et je souhaitais qu’elle soit négative. Les loups haïssaient les vampires et tout ce qui s’en rapprochait. Donc les pommes de sang aussi ! Mais Théa et Brishen étaient des amis… Puis tout ce raisonnement s’envola lorsque j’entendis l’insulte. Je tournais la tête doucement en direction de la femme et lui jetais un regard noir. Non mais pour qui elle se prenait ? A m’insulter, à insulter mes amis ! Je faisais un pas dans sa direction.



- Quelle élégance ! Ces propos sont aussi inspirés que vôtre slogan à vrai dire… Et le pire c’est que je ne suis même pas certaine que vous sachiez épeler le mot hybride, lui dis-je froidement. Non ! Vous ne devez être qu’une bande d’ignares dont la vie est si insipide que vous gâchez celle de ceux qui sont venus se divertir en famille ou entre amis, continuais-je en indiquant le groupe avec lequel je n’étais pas arrivée mais que j’avais rejoint. Vous êtes pathétiques ! Les gens tels que vous, qui gâchent ce genre d'événement, n'ont pas leur place ici !


Je me fichais que les gens me regardent, je disais ce que je pensais. Ce genre d’attitude nuisait à la vie, à la bonne humeur, à tout ce que j’aimais en réalité. J’étais venue ici pour passer un bon moment et ils avaient tout gâché. Je ne savais pas ce qui m’empêchait de ne pas lui enfoncer un de ses foutus tracts au fond de la gorge à celle-là.


» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  4
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Gaïa s'est rapproché de lieu des agitations. N'ayant pas aimé l'insulte, elle ne se gêne pas pour répliquer auprès de la femme.
 


.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 3293
Membre du mois : 232
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur
Métier : Responsable de la sécurité chez Total

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Ven 11 Aoû - 22:26

Ah, ça y est ! Mes doigts se referment sur mes clefs après avoir tripatouillé sous le lit pendant une bonne minute et demie. Putain mais comment elles avaient fini là-bas, les clefs ? Putain ! J’allais pas m’en sortir, voilà qu’elles m’échappaient des mains et retombaient derrière le pied avant du lit. J’en sortais pas putain ! Quand on a la poisse… Je râlais dans ma barbe, les yeux tout piquants de fatigue, tandis que je me disais que putain, c’était grave la merde, maintenant que je me rappelais un peu de ce que j’avais fichu. Les souvenirs de la veille me revenaient en mémoire, et je sentis mon visage cuire sous l’effet de la honte puissante que je ressentais ; j’étais vraiment une grosse brelle. Putain, j’avais même pas fait ça correctement. Bref. Je ramasse mes clefs et me tire fissa en claquant la porte pile au moment où la nana débarque dans la pièce, c’était moins une ! Pas très classe mais de toute manière à quoi bon ? Ma vie partait à vau l’eau.


Je file à l’anglaise, me rend compte à la réception que ma note est déjà payée et vue l’endroit, je dois sans doute m’attendre à un gros passage de carte bleue sur mon compte d’ici deux ou trois jours. C’était sans doute le premier mois en dix ans que je commençais à rattraper doucement le niveau de mon salaire au niveau des dépenses ; je devais faire gaffe…


Ou bien non, je m’en fichais.


De toute manière mes gamins étaient à l’abri du besoin et le reste de mon pognon croupissait depuis des lustres sur des comptes qui ne me servaient à rien. Vivre sans passions, sans rien de spécial et sans grosses dépenses de vacances à cause de mon job et de celui de ma femme, boulots qui nous permettaient que rarement de partir… Faut de disponibilités communes. Bref, c’était pas tout ça mais ça gueulait dans la rue. Je vis Gaia, tiens, un peu plus loin. Ce qui ne fit rien pour calmer le sentiment de honte que je ressentais. Le ton montait et elle semblait avoir besoin d’aide. Alors je devais faire quoi ? je soupirais. Putain… Je me rapprochais et tirais Gaia par le bras, doucement, mais pour me placer entre elle et les types qui semblaient lui chercher des noises.



| Euh, ça va Gaia ? |


» PV ♦ 15
» FO ♦ 2
» RL ♦ 4
» AF ♦ 4 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ 2 / Pas d’arme blanche.

» Action Phil est bourré, paumé, et il va voir Gaia


.

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Dim 13 Aoû - 23:26


Beast among Us
Event
Je sens ta rage, mais elle est plus sourde que celle de tes pairs. Je ne pipe mot tandis que tu t’approches davantage du stand, après m’avoir demandé de ne pas bouger. Ce n’était pas dans mon intention. Après tout, qu’est-ce que je pourrais bien changer à la situation? Mais ce n’est pas car je ne te suis pas que mes yeux ne contemplent pas pour autant la tension qui s’amuse à augmenter au fur et à mesure. Je remarque Zey qui délaisse Gaïa pour s’avancer à son tour...L’ayant déjà vu à l’oeuvre je ne peux m’attendre qu’au pire, mais l’esclandre ne vient pourtant pas de là, mais d’une des femmes qui tient le stand et qui nous insulte Gaïa et moi. Je n’ai pas vraiment le temps de répliquer, mon amie la remet en place ouvertement et sans mâcher ses mots.

Je décidais de m’approcher de Gaïa - après tout, on était insulté elle comme moi - au même moment qu’un type s’interposait entre elle et le stand. Mon garde du corps était plus proche de moi que jamais, me soufflant à l’oreille qu’on ne devrait pas rester dans le coin. Je savais qu’il avait raison, plus il y avait de monde, plus la foule s’épaississait plus c’était dangereux pour nous. «Gaïa.» Je vins glisser ma main à son bras. Nous avions l’habitude d’être ainsi proche elle et moi. «Je n’aurais pas dis mieux.» Concernant la bonne femme qui n’avait peut-être pas encore dit son dernier mot. Peu importait, il fallait agir et vite. Mon regard croisa celui de l’homme - Philippe - et je me permis un «Vous venez avec nous?» Doucement j’intimais un mouvement pour nous sortir de la foule tandis que je glissais à Gaïa: «On ne les laissera pas gâcher ce moment. Je suis sûre que Brishen va réussir à calmer le jeu...et si pas, notre présence n’y changera rien.» Ce qui était vrai sur le coup. J’avais cru comprendre que lorsqu’un lycan voit rouge, plus rien ne pouvait l’arrêter.

PV : 14 ♦ FO : 0 ♦ RL : 4 ♦ AF : 0 ♦ AB : 0

»Actions effectuées dans ce post: Sofia laisse Brishen s'aventurer vers le devant du stand. Sans l'altercation avec la femme du stand, elle serait sans doute rester à sa place, mais ici elle s'approche de Gaïa et fait son possible pour l'amener hors de la foule (sous le conseil de Liam son garde du corps). Voyant Philippe - sans savoir que c'est lui (ne le connaissant pas) - elle lui propose de les suivre s'il le souhaite.

Aussi, Liam (pnj) son garde du corps l'accompagne. Pour information il possède une arme à feu sur lui. Liam suit toujours Sofia comme son ombre.


08 février 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Lun 14 Aoû - 12:01




« So Close - Beasts Among Us »


Mission, le 8 février.





Le bruit qui s’en suit m’apprend que j’ai loupé quelque chose et mon regard surprend un des clients régulier de mon lieu de travail, s’excusant maladroitement auprès d’Ezeÿel. Je grimace et suis soulagée de voir que la situation ne s’envenime pas. Gaïa vient me faire la bise et je retiens sa main un instant : je ne sais pas ce qui ne va pas, mais je ne suis pas rassurée de la savoir dans le coin. En souriant, elle me demande où se trouve Lorenzo : j’hausse les épaules, le dit perdu dans la foule et lui demande de faire attention, les gens ont l’air énervés. Le coin où nous nous trouvons est de moins en moins calme et l’agitation gagne la périphérie de notre cercle. Je consulte nerveusement mon téléphone, inquiète pour Lorenzo.. Qui rencontre bientôt mon regard. Soulagée, je lui souris tandis qu’il se fait une place à mes côtés, un bras autour de mes épaules. Gaïa s’éloigne mais je la suis du regard, les éclats de voix de l’ulfric me mettant mal à l’aise. Brishen, s’il ne voit pas directement mon trouble le ressent aussi et, tandis qu’il se dirige vers l’ulfric, je me charge de notre amie en commun.  La meute est de plus en plus énervée et je commence à en comprendre la raison.. Un stand contre les loups-garous. Ma première réaction est de me demander qui a bien pu laisser à ces personnes une place dans un marché de noël ? C’est injuste, les vampires n’en prennent pas pour leur grade quand nous, si. Je soupire, voilà ce que je redoutais : même si la vidéo nous montre sous un « beau jour », les gens ne voient que ce qui leur plaît, et le danger, le « monstrueux » que nous pouvons représenter compte plus que la morale, qu’une bonne action.. Il fallait s’y attendre.  Gaïa et une autre humaine se font insultées et s’approchent du stand, je fais donc de même, entraînant Lorenzo, ma main fermement ancrée à la sienne – plus question de le perdre en chemin.
Je n’ai pas envie que Gaïa se sente mise de côté ou surprotégée, je tâche donc de me faire plus discrète, les nerfs à vif et le visage fermé. Brishen a beau y mettre du sien, je pense que les fauteurs de troubles sont trop efficaces pour que la situation reste ce qu’elle est, c’est-à-dire bien trop tendue. L’autre humaine, accompagnée de Gaïa et d’un homme qui n’a pas l’air d’être ici pour faire ses coursent – en plus de Monsieur Raulne, d’ailleurs, que je n’avais pas vu revenir – s’éloignent ensemble. Je fais un signe à Gaïa qui se veut rassurant, une espèce de « on se retrouve plus tard ! » puis mon regard est attiré par une photo de mauvaise qualité qui pourrait tout aussi bien avoir été modifiée, vu son état.
Un de nos loups, enfin non, plusieurs, auraient-ils été assez stupides pour être pris en photo autour d’un cadavre ? J’en doute. Tout ça put le mensonge et la manipulation à plein nez, et le problème, c’est que la foule adore les images, elle en raffole. Et elle ne tardera pas à se faire une opinion sur le sujet, si ce n’est déjà fait. Je grimace, incertaine et tendue. Une bagarre ne résoudra rien, mais quelles sont les options ? Le ton ne baisse plus et je sens notre ulfric furieux, se contenant à peine.  Je me tourne vers Lorenzo, et demande :

- Qu’est-ce qu’on est censé faire ? Je me demande si on serra jamais en paix, maintenant..




»  PV : 17 pv  ♦  FO : 1  ♦  RL : 2  ♦  AF : 0  ♦  AB : 0

♦  Actions effectuées dans ce post : De nouveau avec Lorenzo, Théa suit de loin les événements et veille sur Gaïa avant de se rapprocher du stand. Nerveuse, elle se demande ce que les loups sont censés faire face à ce genre de manipulations de foule..

Revenir en haut Aller en bas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 340
Membre du mois : 25
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Kanala
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :


DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   Mer 16 Aoû - 16:31

Le 08 février 2018


Crédit tumblr




Bande de gros cons. Espère de merde qui mérite pas qu’on se trou l’cul pour les protéger d’ces connards de sangsue. Qu’ils aillent au diable. Tous. Sans exception. Pauvres cons de merde. Pour qui se prenaient-ils au juste hein ? Et l’pire c’est qu’ses connards pouvaient agir en toute impunité, sous le nez d’leur autorité d’merde qui les laisse faire. Gros connards. Mes ancêtres étaient morts dans LEUR guerre. Ya quelques années, on défendait encore leur putain d’intérêt de merde ! On a été leur bons petits chiens chiens, à les aider et tout ça pour quoi ? Pour se prendre ce genre de ramassis de conneries dans la tronche ? Notre frère avait sauvé cette putain de gamine des crocs d’un putain de vampire de merde et c’était nous les monstres ? Ca me rappellerait amèrement la conversation qu’j’avais eue avec la galeriste. J’la pensais meilleure qu’les autres mais elle était comme eux au fond, comme eux tous. Les humains changeront jamais.

Qu’ils aillent se faire foutre. J’m’en battais désormais royal’ les couilles de tout, de la fac, d’ma peinture, des problèmes qu’j’pourrais avoir. J’m’en foutais mais tellement. Seule ma colère grondait, une colère qui faisait échos à celles des miens. J’grognais à Maëve qui m’avait rejoint d’mettre à l’abri Sebastian l’temps qu’j’attire l’attention sur moi. J’pouvais lui faire confiance pour ça, à elle et aux autres loups. Nous sommes une famille après tout et on laissera personne toucher à notre ulfric. Attirer l’attention allait lui permettre d’le faire sortir d’ici en un seul morceau et d’me défouler aussi. C’était tout bénef. Quant à l’autre conne qui venait d’nous traiter d’hybride, j’la rejoignais pour l’empoigner par l’manteau et la faire décoller de quelques centimètres du sol.Tu sais c’qu’il va t’faire l’hybride ? J’avais envie d’la mordre, d’la griffer, mais j’me retenais. J’retenais mon loup qui était pas loin d’sortir d’mon corps. Mes yeux étaient fiévreux, et haineux au possible. Elle se pissa d’ssus quand j’viens les planter dans les siens avant d’la balancer vers son groupe de potes. Elle avait d’la chance ouais qu’j’frappe pas les femmes, sinon j’lui aurais mis mon poing dans la tronche. Mais c’était que partie remise. Car j’étais bien décidé à frapper d’l’humains. Je fis craquer mon cou et mes poignés avant d’avancer vers eux et balancer mon poing dans la tronche du premier qui m’passait sous la main.  


» PV ♦ 17 pv
» FO ♦  3
» RL ♦  2/3 (une utilisé)
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.
» Actions effectuées dans ce post ♦  Zeÿ "confie" son ulfric à Maëve, et fait diversion pour courir leurs retraites. Il empoigne la femme qui vient de traiter les siens d'hybride. Il la soulève par le col avant de l'envoyer vers ses autres potes. Et sans attendre il s'approche d'eux et frappe le premier venu.

_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: So Close - Beasts among us   

Revenir en haut Aller en bas
 
So Close - Beasts among us
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Video : Goalkeeper - Phalanx (CIWS = close-in weapon system)
» Couche pop in (close parent)
» Close caboo dx: qui connait?
» Tous vos avis sur les couches lavables pour ma récap!!!
» Quizz para.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Le vieux Valhöll
 :: 
Rues & Ruelles
-
Sauter vers: