AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Livre I] Au gré du hasard

avatar
Servir sans faillir
Messages : 389
Membre du mois : 74
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: [Livre I] Au gré du hasard   Jeu 27 Avr - 20:14

Ces maudit livres sont plein d’informations contradictoire. Non pas qu’elle s’attendait à trouver toutes les réponses dans ces derniers, mais au moins quelques indices sur la véracité des informations. Au lieu de ça, elle tombe sur un véritable labyrinthe. On se croirait dans les 12 travaux d’Asterix et Obelix, quand elle pense avoir trouvé quelque chose, l’ouvrage la renvoie vers une autre source, cette même source va lui donner d’autres informations. En bref, un casse tête chinois. Cassandra est entourée de paperasses, des notes qu’elle a accumulées depuis des jours à la bibliothèque. Pris sur des livres qu’elle ne souhaite pas emprunter, car il faudrait dès lors avoir une carte membre dans toutes les bibliothèques de Valholl.

La bibliothèque est devenue son nouveau passe temps entre 2 boulots. A la recherche d’informations sur les vampires. Elle n’est pas la seule à faire les mêmes recherches, c’est comme ça qu’elle en a rencontré un autre, Barabas. Il l’avait abordé quand il avait constaté qu’elle étudiait le livre qu’il convoitait, depuis ils échangent leurs découvertes. Il ne demande pas pourquoi elle fait ces recherches et elle en fait autant. Mais ce soir, il n’est pas là.

Ce qui explique sans doute pourquoi elle est encore là quand les lumières s’éteignent et la plonge dans le noir complet. Pour une surprise, c’en est une, elle n’a pas vu le temps passer, ni entendu la fermeture par les enceintes. Précipitamment, elle allume la torche de son téléphone et réunit toutes ses notes avant de rejoindre fissa la sortie. Tant pis pour les livres qu’elle devrait remettre sur leurs étagères elle n’a pas le temps.

Heureusement, il reste la bibliothécaire qui la laisse sortir avant de fermer définitivement l’entrée. C’était moins une. Ses papiers sous le bras, la jeune femme rejoint sa voiture d’occasion et démarre. Il ne se passe rien, elle réessaie, toujours rien. “Fait chier.” soupire-t-elle. Au bout de la énième tentative, elle cherche une autre solution. Décidément, cette voiture aime lui jouer des mauvais tours quand il ne faut pas. Le couvre feu est pour bientôt et elle est à des kilomètres de son studio. Quelle poisse ! Bien évidemment aucun taxi ou transports en commun seront de service. Excédée, elle frappe son volant. Ca change rien et ca ne lui fait même pas du bien. Journée de merde. Si Barabas avait été là, il n’aurait pas loupé la fermeture et elle serait peut-être déjà chez elle.

Au lieu de ça, elle range ses affaires dans son fourre-tout et se prépare à rentrer à pied. Avec de la chance, elle tombera sur un flic clément qui voudra bien la déposer chez elle. Il fait nuit, il fait super froid, y a pas un chat dans les rues et elle est d’une humeur fracassante. Elle a pour seule compagnie l’éclairage de la ville. Pourtant, au bout de 2 kilomètres, elle est persuadée d’être suivie. Quand on est flic, on a une certaine intuition et celle-ci s’est installée jusque dans ses tripes. Elle est suivie. Par qui ? Par quoi ? Elle ne voit rien quand elle observe par dessus son épaule. Elle n’a aucun moyen de s’en assurer, aucune foule dans laquelle se faufiler, aucune boutique ouverte, seule, elle n’ira certainement pas se laisser piéger dans une impasse. Il lui reste une option, elle s’arrête et se retourne. “Montre toi, espèce de lâche !” lance-t-elle dans le vide.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 297
Membre du mois : 35
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Sam 29 Avr - 1:08





Le 11 Janvier 2018



Cette nuit je n'étais pas de garde au domaine et cela faisait mon affaire. J'avais pu obtenir des informations au sujet de Cassandra Raulne, cette femme que nous autres Gardes devions débusquer. Même si cela n'avait rien à voir à bien des égards, je repensais un instant à mes nombreuses chasses aux lycans alors que je me préparais avant de quitter le bâtiment. La quête parfois longue et difficile, puis la traque alors que l'étau se resserrait, et enfin l'assaut lorsque l'on trouvait sa cible. L'adrénaline de la capture ou de la mise à mort, l'exaltation du sang qui coulait. Pour autant mes souvenirs concernaient des lycans alors qu'aujourd'hui il s'agissait de trouver une humaine. C'eut été bien plus facile si notre existence était encore un secret mais bon, notre nature nous imposait depuis l'aube de notre création de nous adapter. Notre vie n'était-elle d'ailleurs pas résumée à cela? S'adapter ou mourir, définitivement.

C'est donc avec ces joyeuses pensées que je quittais le domaine Myklebust après les procédures d'usage entre Gardes de la lignée. Un ensemble de vérifications, de consignes et de prévision. Sans pour autant être porteur d'une balise, nous nous tenions plutôt bien informés de nos localisions respectives, sans forcément entrer dans les détails de nos affaires, et ce afin d'être facilement joignables si nécessaire. Après tout notre rôle était de protéger les nôtres.

Je devais rencontrer dans le quartier de la rive gauche un de mes contacts du milieu diplomatique Norvégien. Ce dernier était un assistant au parlement européen et pouvait donc passer par des circuits hors d'atteinte pour la plupart, pour autant je m'étais assuré de sa loyauté en lui faisant miroiter le privilège d'un jour devenir l'un des nôtres s'il se montrait compétent. Avec les humains il était une chose que nous seuls pouvions leur offrir, l'immortalité. Et pour cela ils étaient prêts à vendre leur famille entière pour peu qu'on le leur demande.

Arrivé au lieu de rendez-vous je traversai la rue pour me dissimuler dans l'ombre près de l'entrée d'un bâtiment, une bibliothèque à ce que je vis en levant les yeux. De ma position je pouvais observer la rue ainsi que l'arrivée de mon contact. J'avais quarante-cinq minutes à attendre, délai variable que je m'offrais souvent avant une rencontre par souci de sécurité. Quelqu'un sortit à ce moment de l'édifice que je pensais fermé à cette heure-ci. J'allais reprendre mon observation lorsque je tiquais: je connaissais ce visage. Mais… C'était elle ! Par pur hasard je venais de tomber sur celle que ma lignée traquait. Cassandra Raulne. J'envoyais un message à mon contact pour annuler notre entrevue avant d'en envoyer un tout aussi rapidement à Maja.


11/01 SMS 22h45
" trouvé la fille, la suis, morte ou vive ? "


Sans attendre sa réponse je me faufilais d'ombre en ombre afin de la suivre sans être repéré. Je la suis ainsi sans qu'elle ne m'aperçoive, du moins je le pensais jusqu'à ce qu'elle s'interrompe avant de se retourner. Impossible qu'elle m'ait vu ou entendu, son instinct de flic peut-être? Toujours pas de réponse de Maja. Je n'ai pas le luxe d'attendre, il me faut lui faire face aussi je me présentai à elle dans la lumière d'un réverbère.



Nul besoin de vous montrer grossière Miss Raulne. lui dis-je en m'avançant dans sa direction, sur mes gardes prêt à bondir. Elle n'était pas une simple humaine, elle était flic et donc formée au combat même s'il y avait peu de chances qu'elle le soit contre un vampire.

Certaines personnes souhaitent s'entretenir avec vous et vous convient à les rejoindre. Je vous invite donc à me suivre sans opposer de résistance, seule option qui s'offre à vous si vous souhaitez que tout se passe bien. dis-je encore avant de me taire. Viendrait-elle sans combattre? Peu de chances là encore selon mes estimations, et les battements de son coeur à mon oreille semblaient le confirmer. Bien.


» PV ♦ 18
» FO ♦  3 – Bonus ponctuel non utilisé
» RL ♦  1  
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 - couteau de combat, lame en argent noir pour éviter les reflets la nuit
» PM ♦  0
» Actions effectuées dans ce post ♦ 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Servir sans faillir
Messages : 389
Membre du mois : 74
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Dim 30 Avr - 12:05

Elle se fait peut-être un film, peut-être est-elle trop paranoïaque et personne ne la suit. Mais au lieu de mener l’ennemi jusque chez elle, Cassie préfère s’en assurer. La jeune femme est plutôt du genre à se confronter aux emmerdes plutôt que subir. Elle attend. Une seconde, elle sort son téléphone de sa poche, puis deux, elle désactive la veille, trois, elle appelle son frère. Un homme surgit de l’ombre, prouvant que son intuition est toujours aussi bonne. D’une façon très théâtrale, il se plante sous un halo de lumière, son visage n’est que partiellement visible à cause des ombres, mais elle constate qu’il n’est plus tout jeune. Il a sans doute dépassé la quarantaine.

Miss Raulne. L’espace de quelques secondes, elle pense que son frère a engagé un garde du corps. Ce serait logique puisqu’il ne peut pas toujours être auprès d’elle et qu’il en a les moyens, grâce à Jaana. Mais il est pas bête, il l’aurait prévenu. Elle crispe les mâchoires, ca pue l’embrouille à plein nez. L’homme le confirme, certaines personnes veulent s’entretenir avec elle. Puisqu’elle n’a donné sa véritable identité à personne, la liste s’amenuise.

Elle écarquille brièvement des yeux. Ils l’ont retrouvé. Malgré toutes ses précautions. Son coeur bat la chamade, une boule d’angoisse se forme dans sa gorge, la terreur s’installe dans ses tripes. Seule option, n’opposer aucune résistance ? Putain, certainement pas. Elle ouvre la fermeture éclair de sa doudoune. Que de grands mots pompeux pour une invitation mortelle. Grande gueule, elle l’a toujours été, surtout quand l’adrénaline s’empare d’elle. On n’est jamais assez préparé à faire face à l’ennemi. Quand ce dernier est un monstre dont vous ignorez tout, comment définit-on cela ? Hors de question de se laisser emmener, par un inconnu.

Son téléphone est toujours dans sa main gauche, elle la passe dans l’autre et tout aussi rapidement, elle dégaine son arme et la pointe sur l’individu. Un glock, pas son arme de poing préféré, mais il reste discret dans un holster d’épaule. Elle n’a pas encore la certitude de faire face à un monstre, un vampire. Elle a parfaitement conscience de la merde dans laquelle elle s’est foutue, mais elle n’est pas encore prête à tirer sur un homme à cause d’une présomption. Un geste de votre part et je fais de vous une passoire. S’il est humain, il sera assez malin pour ne pas la provoquer. Auquel cas, elle n’hésitera pas, elle a déjà eu affaire à eux, elle n’hésitera pas une seule seconde avant de vider son chargeur sur l’homme.

Elle ignore si son frère a répondu à son appel, elle n’a pas l’intention de le vérifier. Toute son attention est portée sur l’homme qui la suivait. Sa main ne tremble pas, son doigt sur la gâchette, prête à réagir. Elle ne peut qu’espérer qu’il ne soit pas assez stupide pour faire le moindre geste. J’ai pas l’intention de vous suivre gentiment pour aller je ne sais où. Qu’êtes vous, que me voulez vous?

» PV ♦ 15
» FO ♦  1
» RL ♦  4
» AF ♦  3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦  1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Cassie braque son arme vers le vampire

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 297
Membre du mois : 35
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mer 3 Mai - 11:25





Le 11 Janvier 2018



A'vant que l'humaine ne réagisse après ma sortie de l'ombre je jetai un nouveau regard à mon téléphone et vis que Maja m'avait répondu.

11/01 SMS 22h47
" Les ordres sont toujours les mêmes. Récoltes infos. Suis la seule à avoir pouvoir de vie ou mort sur elle. Attends ton rapport. Te fais pas prendre. "


Sa réponse arrivait trop tard, le contact était établi et je ne pouvais clairement pas disparaître ainsi sans risquer la fuite de notre cible et une nouvelle traque. Je répondis en un éclair à Maja mais l'humaine prendrait la parole avant que je n'obtienne de réponse. Il me fallait m'adapter à la situation et au message que je venais de recevoir. Récolte d'infos.

J'avais déjà modifié mes plans pour cette nuit avec l'arrivée inopinée de la femme, mais mes préparatifs premiers allaient me servir bien que leur destinataire allait changer.

Venir avec quarante-cinq minutes d'avance à mon rendez-vous avez l'assistant parlementaire n'était pas qu'une question d'observation. C'était aussi pour utiliser un système acheté sur internet sous une fausse identité qui s'était avéré fort utile pour obtenir des informations dissimulées au sein du milieu diplomatique. Un système qui permettait à son utilisateur de capter les données des téléphones qui passaient à sa hauteur sans être vu. C'était aussi pour cela que je m'étais placé de ce côté de la rue, afin de capter des contacts et d'éventuels échanges entre l'assistant et son chef avant que je ne le rencontre.

Et en définitive ce dispositif allait me servir à siphonner un autre téléphone, celui de Cassandra Raulne. J'obtiendrais ainsi ses contacts et leurs coordonnées, me permettant ainsi de mettre tous ceux-ci sous surveillance, et peut-être les utiliser contre elle.


Que de grands mots pompeux pour une invitation mortelle.

Elle montrait immédiatement son tempérament peu enclin au calme et à la prudence, ou était-ce la peur qui l'animait en l'instant. Ses paroles coulèrent sur moi car j'avais en tête mon objectif, et mon portable à la main guettant une réponse de Maja, qui parvint à ce moment précis. J'eu le temps d'y jeter un oeil avant que l'humaine ne pointe son arme en ma direction.

11/01 SMS 22h56
" Pas capture. Pas assez preuves. Cache ton identité. Récup' infos à tout prix mais te fait pas prendre ! Lignée doit pas être soupçonnée. "


Pas de capture donc, et confirmation insistante d'une seule collecte d'informations. Avec une arme sur moi, je demeurai immobile avant de prendre la parole à mon tour. Il était temps de pointer à mon tour une arme sur elle, bien que différente.

Mon identité importe peu, votre survie en revanche bien plus. dis-je dans un premier temps avant de poursuivre. Si j'avais voulu vous capturer ou vous contraindre à me suivre vous n'auriez pas même eu le temps de vous retourner. Aussi écoutez-moi.

Votre portable, dans votre autre main, me laisse pensez que vous avez sûrement déjà appeler de l'aide. J'espère qu'il s'agit de quelqu'un qui vous est proche, un membre de votre famille serait même des plus pratiques.
énonçai-je avant de reprendre afin qu'elle prenne peu à peu conscience de ses options, et de la rendre coupable du sort de ceux dont elle avait le numéro dans son répertoire.

Ce n'est pas vous que je devais rencontrer ce soir, toujours est-il que vous êtes à portée d'un dispositif permettant de siphonner votre téléphone, l'ensemble de son contenu, appels, messages, répertoire,… Vous comprenez ce que cela signifie? Nous connaissons désormais ceux susceptibles de vous aider. Ce qui signifie aussi que nous allons dès ce soir les surveiller sans que nul ne nous voit, et ce même si vous me transformer en passoire sur l'instant. dis-je encore avant de me taire une seconde et de parler à nouveau.

Etes-vous prêt à risquer la vie de vos proches? Tirez si tel est le cas, sinon baissez votre arme. dis-je enfin.

La balle était dans son camp dorénavant. Pour autant je me tenais prêt à décamper au plus vite si jamais elle venait à tirer en dépit de la raison.





» PV ♦ 18
» FO ♦  3 – Bonus ponctuel non utilisé
» RL ♦  1  
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 - couteau de combat, lame en argent noir pour éviter les reflets la nuit
» PM ♦  0
» Actions effectuées dans ce post ♦ 1 - Julien se prépare à fuir si besoin.

awards click ici :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Servir sans faillir
Messages : 389
Membre du mois : 74
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mer 3 Mai - 22:46

Il la menace et en même temps, il énonce un fait qu’elle n’a pas de mal à croire. Des flashs de cette rencontre à Paris lui reviennent, notamment le corps de John. L’une de ces choses lui avait déchiqueté la gorge, elle se rappelle du sang parsemant sa mâchoire tandis qu’il jetait le corps de son ami sur elle. Sa main commence à trembler, ces choses sont terrifiantes. Elle se souvient d’avoir trébuché sur le corps d’Eric, de l’avoir tiré vers la sortie avant d’être éjectée contre un mur et de vider son chargeur sur son agresseur. S’il voulait vraiment l’emmener, elle ne pourrait rien contre cette créature. Elle l’écoute et elle se demande comment se sortir de cette merde.

Il annonce qu’il est en train de siphonner son portable. Son doigt la démange de plus en plus de tirer. Coup de bluff ! Alors même qu’elle sait que c’est une possibilité, mais un civil n’aurait pas accès à ce genre de programme. Les flics oui, le gouvernement oui. Un civil non. Elle y avait eu accès au sein de la BAC, c’était une habitude pour son unité de l’utiliser en se faisant passer pour des civils et obtenir les informations qu’ils voulaient. C’était illégal, ils s’en moquaient.

La question est : Est-elle prête à courir le risque ? Philippe, sa femme, leurs enfants, mais aussi ses parents. Avec un numéro de téléphone on peut obtenir plus d’informations qu’on ne le pense. Adresses, comptes bancaires, il suffit de pirater ces derniers pour en obtenir davantage… La jeune femme pince des lèvres, vous savez ce que c’est d’avoir un collier étrangleur autour de la gorge ? Elle en fait une expérience assez similaire. Elle est furieuse qu’on s’attaque à sa famille, furieuse d’avoir mêlé son frère à cette histoire.

Elle pourrait tirer, mais elle n’aurait pas la certitude de le tuer. Ni la certitude qu’il ne soit pas humain. Pas plus la certitude qu’il n’a pas envoyé toutes les informations de son téléphone à ses contacts avant d’être abattu. D’ici quelques heures, ils sauront tout sur les Raulne. Philippe est-il en train d’écouter la conversation ? Ou l’écoutera-t-il sur son répondeur ? Il sera peut-être déjà trop tard pour elle. Que doit-elle faire ? Son frère la tuerait de ses propres mains si elle capitulait, mais elle s’en voudrait terriblement s’il arrivait quoi que ce soit à sa famille. Putain de vie de merde. Elle n’aurait jamais dû venir en Norvège.

“Vous savez parler aux femmes… Si je suis toujours ici, vous aviez donc l’intention de me suivre de la bibliothèque jusque chez moi ? j’en déduis que j’ai une certaine marge de négociation. Admettons que j’accepte de rencontrer “certaines personnes” comme vous dites, je veux que ça se passe dans un lieu public et avec une personne de mon choix.” Ni vue ni connue, elle glisse un indice sur sa position à son frère. S’il est en route, qu’il se bouge le cul.

Plus loin, elle entend des voix étouffées. Deux possibilités, soit il s’agit de personnes qui se moquent du couvre-feu, soit des flics en patrouille. Dans tous les cas, il serait mal vu de la voir braquer une arme contre un homme. Quand bien même il représente une menace plus grande sans arme, elle en sait quelque chose. Elle sera davantage dans la merde s’il s’agit de flic, comme quoi la vie de merde s’acharne sur elle. Cassandra n’a aucune envie de finir en prison, pour avoir dégainé une arme sur un homme. Elle passera assurément pour la méchante. Il y aurait enquête, ils découvriront sa véritable identité, que son arme n’est pas homologuée, sera accusé d’un tas de choses et on sait tous ce qui arrive aux flics en prison.

Le collier se resserre de plus en plus autour de sa gorge, l’idée de rengainer son arme ne lui plait absolument pas, ce serait du suicide. Mais elle a pas tellement d’options en fait, prison = suicide, rencontre avec “certaines personnes” = suicide, ne pas coopérer = suicide collectif des Raulne. Elle en a eu des merdes dans sa vie, mais aucune à ce point là. Cassandra capitule et range son arme dans son holster. Pour autant, elle ne fait pas mine de se planquer.

» PV ♦ 15
» FO ♦  1
» RL ♦  4
» AF ♦  3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦  1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Rengaine son arme à l'approche de pas

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2554
Membre du mois : 130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Ven 5 Mai - 15:18

[HJ me vpoilàààààààààà vous me dites s’il y a quoi que ce soit]


Je devais retrouver Cass’, ce soir. De toute manière vu ce qu’il se passait avec ma femme, je n’avais pas beaucoup d’autre choix et surtout, je savais bien que ça risquait même d’être semi-permanent. Un grave danger pesait sur nous et je l’avais su bien trop tard, maintenant tout risquait de partir en cacahuète sans que nous n’ayons le moindre espoir de voir les choses se tasser un peu. Le bordel était sur nous... Mais, au moins, j’avais une piste sur les armes à suivre, désormais. Mon contact dans ma boîte (qui pouvait d’ailleurs très bien devenir mon ancienne boîte) pouvait me fournir ce qu’il nous fallait pourvu qu’on soit capable de le payer. J’avais des économies de côté, et mon avenir avec Jaana étant de plus en plus compromis, je me rendais bien compte que cet argent risquait probablement de ne servir à rien d’autre qu’à nous protéger. J’avais déjà mon flingue. Facile d’en obtenir un vu mon poste, dans la sécurité de ma boîte. Mais ça avait été plus dur de le faire effacer des registres légaux de Norvège. J’allais chez ma soeur pour faire le point, pour lui dire comment les choses étaient en train de tourner... Jusqu’à ce que mon téléphone ne s’allume et diffuse sa lumière bleutée dans l’habitacle de mon 4x4. Cass’. J’appuyais sur la touche du Bluetooth permettant de passer le téléphone par la voiture. Et alors que je lançais des « allô » sonores, je finis bien vite par me taire en entendant une conversation par téléphone.


Je comprenais que Cass’ était en danger et qu’elle me prévenait. La bibliothèque à chez elle. Je fis vrombir le moteur de mon véhicule, conduisait sur trois rues de plus et me garais mal, à moitié sur un passage piéton. Avant de sortir, je dégainais mon flingue passé à la ceinture et retirais le cran de sécurité, armant une balle dans la chambre de tir avant de re-glisser ma pétoire dans mon jean, sous ma veste de cuir. Je marchais d’un pas vif, mon coeur battant à mes oreilles. Je serrais les dents, pour m’empêcher de faire du bruit, paniqué à l’idée, comme il y avait plus de vingt ans, qu’il arrive quelque chose à ma soeur. Cass’ avait un talent certain pour se mettre dans des situations inextricables. Je cours encore sur le chemin qu’elle indiquait... Allez, allez... J’arrive derrière un type... Qui est devant ma soeur. Je dégaine pas. Pas tout de suite. En tant qu’ancien soldat ayant combattu des guerillas, je sais qu’on a vite fait d’avoir des conclusions hâtives, alors je me tiens prêt.



| Cass’ ?Ca fait cinq minutes que je te cherche partout, putain, t’as failli manquer notre rendez-vous. Il y a un problème ? |


Je me rapprochais, même si ça pouvait sembler stupide, et contournais l’homme en lui jetant un regard en coin, suspicieux. Ca peut sembler con mais en fait, je veux éviter d’avoir à dégainer avec elle à l’autre bout de la roue ; on risquerait de se toucher par erreur.



» PV ♦ 15
» FO ♦ 2
» RL ♦ 4
» AF ♦ 3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦ 1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Arrive sur les lieux

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/ En ligne

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 297
Membre du mois : 35
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Sam 6 Mai - 0:23





Le 11 Janvier 2018



Mon interlocutrice ne manquait pas de caractère et en fit une nouvelle fois la démonstration en magnant l'ironie. Une marge de négociation? Sa déduction est erronée mais pas dénuée de sens. Effectivement Maja aurait pu décider de son exécution auquel cas je n'aurais pas été à son encontre de cette manière. Toujours était-il que sa marge de négociation était plus que réduite mais pas inexistante, du moins tant que Maja ne donnait pas l'ordre de la tuer.

Mes intentions ne peuvent être révélées.

En revanche il est encore trop tôt pour établir les conditions de cette rencontre. Dans un premier temps nous nous assurerons que vous êtes bien consciente des risques encourus par chaque personne à laquelle nous mèneront les données que nous venons d'obtenir de votre téléphone, votre famille en tête bien entendu.
ajoutai-je à ma réponse à ses paroles avant de poursuivre.

Tentez quoi que ce soit pour vous soustraire à cette rencontre future, qui adviendra quoi qu'il arrive, et votre famille en subira les conséquences.

Nous vous contacterons d'ici quelques temps pour vous informez des conditions à votre survie et celle de vos proches.

Bien entendu le secret le plus complet doit entourer tout ceci.
dis-je encore avant de me taire.

Elle venait de rengainer son arme, signe que mes paroles semblaient avoir fait mouche. A moins de la capturer sur l'instant nous ne pouvions la contraindre à répondre directement à nos questions. Aussi faire peser sur sa famille un danger de mort dont elle seule serait responsable en cas de déclenchement me semblait être le meilleur moyen d'obtenir d'elle qu'elle se conforme à nos exigences. Alors que nous étions tout deux silencieux désormais, plusieurs sons vinrent à mes oreilles, avantage de mon ouïe de vampire.

Des voix étouffées, et des bruits de pas, de deux directions différentes. Le couvre feu laissait présager que des policiers s'approchaient de nous et cette conversation lointaine pouvait en être un symptôme, en revanche les bruits de pas semblaient provenir d'un seul individu et qui lui ne parlait pas. Etait-ce la personne qu'elle avait appelé?

Imperceptiblement je me tendis en entendant le nouveau venu s'approcher dans mon dos mais en observant mon interlocutrice je me dis qu'il ne s'agit pas d'un policier auquel cas elle aurait réagit autrement. Alors qu'il prit la parole je soutiens son regard, le suivant des yeux tandis qu'il se plaçait aux côtés de la jeune femme.

Cass'. Probablement son frère pour l'appeler ainsi. Le dossier que nous avions était plutôt maigre comme l'avait rappelé Maja et son besoin de preuves et d'informations, mais il correspondait au profil. Le protégerait-elle en gardant le secrète sur notre conversation? Ou l'inclurait-elle au contraire pour montrer qu'elle n'était pas seule? Si j'étais curieux de voir sa réaction, d'autant qu'avec les voix qui se rapprochaient nous ne pourrions rester ici, un détail me vint à l'esprit et je ne pus contenir le sourire qui suivit.

Qui que soit cette homme pour elle il venait à son tour de se placer à portée du dispositif de siphonnage de téléphone, à moins qu'il n'ait pensé à ôter la batterie et la carte sim de son portable. Quoi qu'il en soit toutes les données collectées ce soir étaient déjà transférer en lieu sûr, à l'abri de toute traçabilité. De toute manière le dispositif bien que dans une rayon proche était hors de portée d'un humain.


Entendez-vous ces voix qui se rapprochent? Rester ici est imprudent à moins que vous ne vouliez expliquer notre présence à d'honnêtes policiers en charge de veiller au respect du couvre feu. dis-je à l'intention de mes deux interlocuteurs.

Paris est à l'origine de tout. Si vous voulez me raconter votre voyage, quittons cet endroit sur le champ.

Il me semble que la présence de ce monsieur et votre choix. Aussi suivez-moi tous deux jusqu'à un lieux publics qui ne fermera pas avec le couvre feu. Lequel de vous deux est garé le plus près d'ici?
leur demandai-je sereinement.

Ils ne pourraient pas m'abattre ici-même, et encore moins en roulant. Un coup de feu attirerait inévitablement l'attention des autorités ce soir. Quant à l'endroit auquel je pensais il me fallait peut-être en dire davantage pour qu'ils acceptent.


Conduisez-nous au vieux Valhöll, l'un des hôtels de luxe du quartier d'habitation y est ouvert toute la nuit à qui en possède un accès et je vous assure que le personnel s'anime toute la nuit. Ils seront le gage de votre sécurité. Et nous pourrons alors converser à propos de Paris. indiquai-je encore avant de me taire.

Le temps nous était compté car les voix s'approchaient de plus en plus, et nous n'avions désormais plus beaucoup de temps pour qu'ils se décident. Pour ma part si aucune décision n'était prise au cours des cinq prochaines minutes je décamperai avant qu'un quelconque policier ne parvienne jusqu'à nous.




Hrp: n'hésitez pas si besoin

» PV ♦ 18
» FO ♦  3 – Bonus ponctuel non utilisé
» RL ♦  1  
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 - couteau de combat, lame en argent noir pour éviter les reflets la nuit
» PM ♦  0
» Actions effectuées dans ce post ♦ Julien propose une solution pour éviter la police

awards click ici :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Servir sans faillir
Messages : 389
Membre du mois : 74
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mer 10 Mai - 21:55

Qu’elle est bien consciente des menaces envers sa famille ? Ca veut dire quoi ça bordel ? Qu’ils vont s’en prendre à eux, même si elle accepte de les rencontrer ? D’accord, en fait ils ne lui laissent pas le choix. Et si elle disparaît à nouveau, elle est prête à parier que sa famille sera la première à pâtir de sa lâcheté. Bon, elle n’a toujours pas l’assurance qu’il utilise bien le dispositif. Elle ne sait pas plus si elle a affaire à l’un d’eux, une de ces créatures sur lesquelles elle a commencé des recherches.

Elle rengaine son arme, mais elle garde la main sous sa doudoune, au cas où, ça lui fera peut-être gagner du temps si elle doit dégainer à nouveau, bien qu’elle sache déjà n’avoir aucune chance si c’est bien face à un vampire qu’elle se trouve. Finalement, elle entend la voix de son frère avant de le voir apparaître derrière l’autre. Les larmes lui montent aux yeux tant elle est soulagée de le voir. Oh elle sait qu’elle le fout littéralement dans la merde et ça lui fout le moral dans les chaussettes, mais elle ne peut s’empêcher de l’appeler à l’aide. Ouais c’est une garce d’égoïste.

A le voir s’approcher avec tant de prudence, elle sait qu’il n’a rien loupé de l’entretien. Sachant que ce type venait de menacer ses enfants, elle n’aurait probablement pas réagi de la même façon. Il fait preuve de plus de sang froid qu’elle ne le pensait. S’il y a un problème ? Elle n’a pas le temps de répondre, l’autre reprend la parole, comme si l’arrivée de son frère ne changeait rien. Très serein.

Il sait pour Paris, donc il sait pour les créatures. Il veut qu’elle lui raconte son voyage. Elle ne peut même pas le dire à son propre frère, alors à un autre ? Après quoi, il semble certain qu’ils le suivront sans broncher, pire, qu’ils conduiront jusqu’au lieu de son choix. Un personnel, gage de leur sécurité… Il les prend vraiment pour des cons. Elle tourne son regard vers Philippe, très bref, mais c’est suffisant pour comprendre un non catégorique.

“Vous me faites penser à la vilaine de Blanche-neige et les 7 nains, vous essayez de nous faire bouffer une pomme empoisonnée. Il n’y a rien à dire sur Paris, vos potes s’en sont assurés.” Au fur et à mesure qu’elle a effectué ses recherches sur les vampires, elle commence à croire qu’ils sont doté de l’hypnose. Ce qui expliquerait son incapacité de témoigner de ce qu’elle a vécue. Et aussi, peut-être, comment elle s’est retrouvé du 12ème jusqu’au 13ème sans se souvenir de son mouvement. Ca rend ces créatures encore plus inquiétants, donc double raison de ne pas répondre à son invitation.

Autant rester là, attendre que l’homme ou vampire se barre. Finalement, l’arrivée des flics leur offre une certaine sécurité, il faudra seulement s’assurer qu’ils ne leur tombe pas dessus et qu’ils ne finissent pas en garde à vue. Ils découvriront son glock non homologué, hors, elle a assez d’emmerdes comme ça.

» PV ♦ 15
» FO ♦  1
» RL ♦  4
» AF ♦  3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦  1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Garde la main proche de son arme

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2554
Membre du mois : 130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mer 17 Mai - 21:05

Putain de merde, qu’il est réconfortant le poids que je sens contre moi. Je bande comme un taureau et je me sens renaître, bordel de bordel. Comment j’avais pu faire pendant si longtemps pour m’en tenir écarté. Mais maintenant, c’était trop tard. J’étais de retour dans la gadoue, dans la merde, épaisse, collante, jusqu’au coup. Ca me pétrifiait de terreur, de savoir que tout allait bientôt changer et qu’il ne serait plus possible de faire machine arrière. Mais d’un autre côté… Putain, je me sentais comme quand j’avais vingt ans mais en mieux, j’étais plus costaud qu’avant certes, la faute à une vie de bonne chère, mais putain je me sentais en forme ! Ca n’empêche pas tous mes signaux personnels de se mettre en alerte rouge bordeaux à l’approche de ce grand dadais à l’air triste, morne. Mort en fait, plutôt. Il a l’air crevé derrière ses petits yeux noirs. Ca me fout les nerfs en pelote et je ressens le besoin viscéral de dégainer, mais je me contiens, tout juste. Pas facile mais j’y arrive. L’homme parle d’un ton calme, égal. Il maîtrise la situation, soit c’est du bluff, soit au contraire il est tout à fait sérieux et il sait quel est son avantage. Je plisse les yeux, et la panique me fait battre le cœur plus rapidement à l’évocation de Paris. Est-ce que c’est une de ces saloperies ? Je n’en avais jamais vu d’aussi près, aussi distinctement. Ca n’avait rien de rassurant, son apparente mortalité. Je me rappelais clairement de ce qu’il s’était passé, dix ans plus tôt, dans ce petit village afghan. Paradoxalement, je sais me concentrer sur la situation présente. La peur m’aide.


| Les flics aimeraient pas la quincaillerie qu’on se trimballe, c’est sûr. Mais vous sauriez, vous, rester en garde à vue jusque demain midi ? On n’a rien à vous dire, quoiqu’il en soit. Allez vous faire foutre. |


Ok, c’était pas forcément le truc le plus fin ni le truc le plus intelligent qui soit, mais j’étais déjà au bord du précipice. Je ne voulais pas provoquer un bain de sang, mais il était hors de question de retrouver ce sale type dans un endroit fermé, où on n’aurait pas un grand choix possible de portes de sortie. Bref. C’était non, et c’était pas négociable. Ma sœur avait appelé à l’aide, elle avait voulu que je l’aide à passer ce bordel, mais maintenant ça allait aussi se jouer avec mes règles, de cela vous pouvez être bien certains.


| Barrez-vous. Et laissez-nous tranquilles. Si je revois votre gueule ou celle de n’importe lequelle de vos mecs de Paris ou d’ailleurs, je vous jure que je vous tue. | ton froid, promesse tacite. Barre-toi ou les choses vont vraiment dégénérer.


» PV ♦ 15
» FO ♦ 2
» RL ♦ 4
» AF ♦ 3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦ 1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Menace Julien

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/ En ligne

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 297
Membre du mois : 35
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Dim 21 Mai - 1:03





Le 11 Janvier 2018



Une fois encore elle parla avec trop d'assurance en dépit de la peur qui faisait battre son coeur. Etait-ce la présence de son frère qui lui laissait croire qu'elle pouvait se le permettre? Ses mots m'amenèrent en revanche à me laisser penser que je n'étais pas le seul à m'intéresser à son cas. "Vos potes s'en sont déjà assurés". Qu'entendrait-elle par là? Quelqu'un d'autres exerçait-il un chantage à son encontre? Quoi qu'il en soit je ne pouvais lui poser la question sans paraître ignorant aussi décidai-je de conserver mes interrogations pour le moment à mon seul intérêt.

Alors qu'il reprenait la parole à son tour, je mis un nom sur le visage de cet homme. Philippe Raulne. Comment avais-je pu ne pas le reconnaitre de suite? Il était en photo dans le dossier que m'avait offert l'individu que j'avais rencontré quelques temps plus tôt. La famille Raulne au complet. Et moi comme un demeuré je ne l'avais pas reconnu. Ainsi donc j'avais son frère devant moi, pour une collecte d'informations c'était une véritable pêche ce soir. J'étais d'autant plus satisfait de la fin de mon amnésie passagère étrange que je me confirmais à moi-même que le siphonne de son portable aussi serait une véritable mine d'or.

Je n'avais pas encore repris la parole à leur suite, plutôt concentré sur les bruits de pas qui approchaient de nous, faisant monter la pression. Aucun de nous ne voulait les rencontrer, mais l'humain disait vrai. Je ne pouvais pas me faire enfermer. Si j'étais prêt à bondir à peine vitesse pour m'échapper, je tendis encore l'oreille car je venais de capter une information capitale. Et cette celle-ci me fit afficher un large sourire.


Votre courage est à saluer, toutefois l'arrivée de votre frère ne doit pas vous faire oublier les risques de vos actes. lui dis-je pour toute réponse. J'ignorais si son frère avait entendu mes menaces à l'encontre de la famille Raulne, toujours était-il qu'elle ne devait pas les oublier sous prétextes que son frère était à ses côté.

Gardez vos menaces pour vous. ajoutai-je à l'intention de l'homme cette fois-ci. Je savais pour l'avoir entendu que la police courait après un autre chat que nous, aussi décidai-je de montrer mon assurance face à leur arrivée soudaine, même s'il y avait tout de même un risque qu'ils nous découvrent et laisse courir leur proie initiale.

Vous protégez votre soeur et c'est tout à votre honneur. lui dis-je encore, dévoilant ainsi que je savais qui il était. Mais ni vous ni la police ne saurez nous arrêter. A ce propos je sais n'avoir rien à craindre d'eux ce soir.

Voyez plutôt.
ajoutai-je avant de me taire un instant, en montrant le bout de la ruelle de la main.

Laissant mon regard sur eux deux, je les observais tourner la tête dans la direction indiquée, suivant la scène de mes oreilles. Deux policiers couraient derrière un individu. Celui-ci fit une pause juste au coin de la ruelle, nous jeta un regard paniqué avant de reprendre sa course effrénée. Les deux agents quant à eux ne marquèrent aucune pause et passèrent donc sans même deviner notre présence. Un sourire s'afficha sur mon visage avant que mes deux interlocuteurs ne reportent leur attention sur moi.


Nous voilà seuls pour le moment tous les trois. Plus besoin de nous déplacer pour poursuivre. dis-je dans un premier temps avant de reprendre en plantant mon regard droit dans celui du frère. Je continuais à parler sans montrer aucun signe permettant de laisser deviner ce que j'avais d'ors et déjà commencé, autrement dit "capturer son regard".

Je ne suis pas là pour faire de mal à votre soeur. Je dois juste organiser une rencontre prochaine afin de comprendre certaines choses. Si vous voulez assurer sa sécurité soit, mais ne me voyez pas comme une menace monsieur Raulne.



» PV ♦ 18
» FO ♦  3 – Bonus ponctuel non utilisé
» RL ♦  1  
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 - couteau de combat, lame en argent noir pour éviter les reflets la nuit
» PM ♦  0
» Actions effectuées dans ce post ♦ Julien tente de capturer le regard de Phil afin de faire disparaitre tout sentiment de danger en lui vis à vis du vampire

awards click ici :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Dim 21 Mai - 1:03

Le membre 'Julien Guillemaud' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :
 


Ca marche, Philippe se sentira plus calme et moins en danger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Servir sans faillir
Messages : 389
Membre du mois : 74
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mar 23 Mai - 14:37

Malin le frère. Selon tous les mythes, les vampires ne supportent pas la lumière du jour, même si les nuits sont plus longues l’hiver, il y a des éclaircies en milieu de journée. En gros, il n’aurait pas plus envie de se faire choper qu’eux. Mais l’homme ne se laisse pas avoir. Pire, il sourit, pardon ? Le type fait face à 2 personnes armées et il sourit. En sus, il a compris que Philippe n’est autre que son frère, comment ? Ca laisse à penser qu’ils disposent d’informations. Du genre qu’il n’est pas en train de siphonner avec son programme.

P’tain ça lui plaît pas tout ça, vraiment pas. Ca la gonfle de plus en plus, elle n’a sans doute jamais fait preuve d’autant de retenue, de patience. Pour sa famille, se rappelle-t-elle. C’est pour eux qu’elle n’a pas commencé à canarder le type qui lui en a après elle. Et accessoirement, pour les flics qui ne sont pas loin, mais même sur eux, elle ne peut pas compter. Le vampire, ou l’homme, même cette indécision la gonfle royalement, leur démontre qu’ils sont lancés sur un autre hors-la-loi.

Les battements de son coeur sont frénétiques, ses mains moites, son corps tendus à l’extrême. Elle gère mieux que ça la pression d’habitude, il en faut du sang-froid dans son métier, mais elle ne s’est jamais retrouvé à faire face à cette situation. Ils sont seuls, mais apparemment, il n’a pas compris le message, il n’obtiendra rien d’elle. Pour la simple et bonne raison qu’elle ne peut rien dire. Dans le cadre de son travail, ça ferait bien longtemps qu’elle aurait tiré, son équipe l’aurait couverte, ils auraient rendu le même rapport.

Mais ici, elle n’a personne. Ces maudites créatures ce sont assuré qu’elle n’ait personne, tués ses coéquipiers, ses amis. Elle n’a que son frère, mais ce dernier a une famille sur laquelle il doit veiller. Cassandra ne doit pas oublier les risques de ses actes. Seulement, il commet l’écart de trop. C’est imperceptible, mais elle le voit. Elle connaît son frère, sait de quoi il est capable également et il n’est certainement pas capable de se détendre, quand on lui dit qu’on ne représente pas une menace. Encore moins si elle est en cause.

De la même façon que Philippe, elle est capable de tout pour son frère. Il se passe quelque chose, l’homme fait quelque chose qui modifie le comportement de Phil et elle pense deviner de quoi il s’agit. C’est suffisant pour lui faire dégainer pour la deuxième fois son glock et le pointer sur le vampire, elle tire sans plus de cérémonie.

» PV ♦ 15
» FO ♦  1
» RL ♦  4
» AF ♦  3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦  1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Dégaine et tire sur Julien.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mar 23 Mai - 14:37

Le membre 'Cassandra Raulne' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


#1 'ArFe' :


--------------------------------

#2 'ArFe' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2554
Membre du mois : 130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Lun 5 Juin - 22:54

Vous avez déjà vu les dents de la mer ? Ce connard me fait penser au requin. Ces deux grands yeux morts, froids, sans expression. Juste la menace inéluctable de la mort violente, sans passion, sans émotion aucune. Juste la mort. Il me dit de garder mes menaces pour moi, cet espèce de fils de pute, et mon instinct me crie, me hurle danger. Il va faire du mal à ma sœur. Et c’est elle qui l’intéresse, cela ne l’empêchera donc absolument pas de me faire du mal à moi. Je suis à deux doigts de dégainer et d’ouvrir le feu, mais je lutte contre cet instinct, car je sais aussi que les flics ne chercheront pas à comprendre ce qu’il se passe. En Norvège, les choses sont souvent assez calmes. Fondamentalement parlant, les flics n’ont pas grand-chose à faire à part gérer la circulation et les quelques gros rendez vous publics.


Le vampire nous montre les flics en train de déjà courir après quelqu’un d’autre. On n’a pas à craindre grand-chose d’eux, mais c’est peut être aussi une partie du problème. Ca lui laisse le champ libre. Et alors qu’il a l’ouïe assez finie pour l’avoir entendu avec un peu d’avance, il est aussi possible qu’il ait des back-up qui s’occupent de ses fesses. Des gens sur les toits ou je n’en sais rien, dans un véhicule quelconque. On ne savait pas dans quoi on mettait les pieds avec ma sœur.



| Je… |


Je ne sais plus. Les paroles du vampire résonnent au creux de mon oreille et je cligne des yeux, cherchant mes mots. Je ne sais plus très bien ce que j’allais dire, et encore moins ce que je voulais faire. J’hésite. Je perds le fil. Qu’importe. Un coup de feu est tiré. Je sors de mes pensées et secoue la tête. Les sirènes retentissent et je reprends mes esprits. Je me tourne vers ma sœur. Elle tient un flingue. Et je comprends. Tout fait sens. Je saisis ma sœur par la main et la tire derrière moi alors qu’un loin, une voiture de police tourne dans la roue.


| Cours cours cours cours COURS ! |





» PV ♦ 15
» FO ♦ 2
» RL ♦ 4
» AF ♦ 3 / Un Glock - Pas de balle en argent.
» AB ♦ 1 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦ Je me tire en courant en entraînant ma sœur avec moi

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/ En ligne

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Lun 5 Juin - 22:54

Le membre 'Philippe Raulne' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :



Phil reprend ses esprits à cause de la diversion du coup de feu, et les sirènes de police retentissent dans les ruelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Messages : 297
Membre du mois : 35
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 29
Célébrité : Mads Mikkelsen
Crédit : Schizophrenic
Caractère : Ferme » Suspicieux » Créatif » Intransigeant » Discret » Dénué de compassion

Les enterrements donnent souvent des envies de sexe, cela va de pair avec la mort.
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Sam 10 Juin - 1:08





Le 11 Janvier 2018



J'étais parvenu à capturer le regard du frère, et l'effet fut immédiat. Il s'apaisa immédiatement, ne trouvant plus ses mots ou d'autre bravade à me lancer. Néanmoins cette réussite fut trop flagrante aux yeux de sa soeur, et comme à son habitude ou ce que j'avais pu en voir depuis le début de notre conversation, elle choisit d'agir promptement. Je vis son bras plonger et dû réfléchir en un instant.

L'attaquer pour la neutraliser, ou plonger sur son frère pour m'en servir de bouclier. En tant normal une seconde m'aurait suffit à analyser la meilleure solution et à m'élancer, mais ce soir les instructions de Maya me ralentissaient. Suffisamment pour que ma proie ait le temps de tirer, mettant fin à ma réflexion. Pas de capture, Maya disposait d'elle, identité cachée. Aussi je me contentai de bondir sur le côté pour éviter les balles qu'elle m'envoyait. Ces dernières en revanche n'hésitèrent pas et se plantèrent dans mon bras gauche.

La douleur était vive mais des décennies de combat en tant que vampire m'avait appris a enduré la souffrance, plus qu'un humain ne le pourrait jamais. Et puis je ne sentais pas la brûlure de l'argent aussi mes plaies cicatriseraient bien rapidement. L'avantage d'avoir des balles dans le bras était que je les conservais avec moi, ou en moins à vrai dire, et que mon ADN ne pourrait être récupéré sur aucun projectile.

Au même moment son frère sortait de sa torpeur et l'attrapa par le bras avant de l'enjoindre à courir en criant. Retentit alors des sirènes de police dans les ruelles alentours. Il me fallait fuir afin de ne pas mettre en danger notre lignée. J'avais récolté bon nombre d'informations entre ce soir et le dossier récupéré quelques jours plus tôt. Maya serait contente de cette moisson, et finalement j'avais respecté mes ordres, me faisant violence pour ne pas céder à mon goût pour le combat.

Aussi je m'élançai dans l'ombre de la rue à pleine vitesse afin de ne pas être détecté. Pas question de rejoindre de suite le domaine, il fallait avant cela que je m'assure de ne pas être suivi en respectant tout un protocole personnel. La conclusion de cette rencontre ne devait pas me faire oublier la sécurité des miens.

J'étais un Garde Myklebust et accomplissais mon devoir sans faillir.



» PV ♦ 15
» FO ♦  3 – Bonus ponctuel non utilisé
» RL ♦  1  
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  2 - couteau de combat, lame en argent noir pour éviter les reflets la nuit
» PM ♦  0
» Actions effectuées dans ce post ♦ Julien fuit.


Hrp: à vous de conclure les amis Very Happy

awards click ici :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Servir sans faillir
Messages : 389
Membre du mois : 74
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Au gré du hasard   Mar 11 Juil - 18:01


HRP : Merci Juju pour ce rp je te dis pas que j'ai hâte du prochain

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Livre I] Au gré du hasard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formations universitaires aux Métiers du livre par diplôme
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Formations universitaires aux Métiers du livre par région
» master 2 "monde du livre" à aix
» Livre synthétique sur l'art d'écouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
La Rive Gauche
-
Sauter vers: