AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Livre I] Terms and Conditions

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: [Livre I] Terms and Conditions   Sam 25 Fév - 17:43

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr




Le soleil allait bientôt se lever. Déjà nos vampires rentraient dans la demeure. Ils le savaient, ils devaient revenir au plus tard cinq minutes avant le lever du soleil, faute de quoi, ils devront se trouver un autre abri pour la journée. Les pommes de sang, quant à elle, devaient emprunter des passages bien spécifiques pour ne jamais mettre un seul nocturne en danger. Des gardes humains armés surveillés certains accès mais également des vampires. Ils sécurisaient les entrées, au cas où, et dormaient la nuit. J’avais mis en place des rotations régulières pour ne pas lasser mes gardes et surtout qu’ils ne soient plus vigilants. Ce n’était pas la fonction la plus agréable, je le savais bien. Et elle était pourtant essentielle pour renforcer notre sécurité. Aujourd’hui d’ailleurs, comme toutes les deux semaines, j’étais de service de journée. Je me devais de montrer l’exemple. J’y tenais même. Bien sûr, je ne gardais pas les accès, mais je superviserais le tout.

Les volets descendaient sur de nombreuses vitres pour les isoler des moindres rayons, mais pas sur toutes. Nous nous étions équipés de vitres onéreuses sur le même principe que des vitres sans tains. Elles bloquaient tous rayons solaires, mais nous permettaient de voir à l’extérieur. Il n’était pas rare que de jeunes vampires s’attardent devant pour assister au lever du soleil, avant de gagner leur appartement pour se reposer. Souvent ils étaient les plus jeunes de la lignée, encore un peu attiré par cet astre. Et puis ils finissaient par se lasser de cette chose qu’ils ne pouvaient pas approcher et trouver des activités plus intéressantes à effectuer. Nous avions beau être immortels, nous n’avions pas de temps à perdre. Il restait précieux.

Je dispersais la foule pour que la caméra ait une vue complètement dégagée, puis commençais ma ronde. Je fis rapidement le tour des bâtiments, vérifiant que tous les accès donnant sur l’extérieur étaient bien fermés comme ils le devaient. Je vérifiais les tunnels, puis revenais vers la salle de commandement. Je m’installais sur mon fauteuil et parcourais les caméras. Je vérifiais de nouveau la position de chacun, tout en m’assurant que la sécurité était optimale et non mise à mal.

La journée passa rapidement. J’alternais entre surveillance informatique et ronde. J’étais du genre prudente et aimais vérifier qu’on avait pas « boucler » une vidéo pour masquer une attaque. Cela était possible, malgré le système très performant de sécurité informatique que j’avais mis en place. Chaque jour je le modifiais, mais je pouvais tomber sur plus intelligent que moi. Dès que le soleil fut levé, je laissais le relai à mon adjoint et regagnais rapidement mes quartiers. Je me sentais harassée. Et j’avais faim. Je venais de rester debout plus de vingt-quatre heures, sans me restaurer de sang. Me restaurer tout court. Certains aimaient consommer la nourriture humaine pour le plaisir du goût. Je n’en faisais pas partie, n’en voyant aucun intérêt. Je me fis couler un bain chaud et moussant et y entrer aussitôt la baignoire remplie. Je lâchais un soupir de satisfaction en m’y émergeant. Cela faisait du bien. Je restais une vingtaine de minutes seule, et en silence. J’avais ordonné à ce qu’aucun bruit ne soit fait, et n’être dérangeant sous aucun prétexte. Puis, quand la faim se fit plus forte, j’appelais Gaïa pour qu’elle me rejoigne et vienne me nourrir. Cela faisait plusieurs jours que je ne m’étais pas nourrie d’elle et c’était son tour. Et je salivais à l’avance de son cou. Elle avait une saveur très agréable, l’une de mes préférées, je devais bien l’avouer. Leigh m’avait fait là un magnifique cadeau dont, contrairement à lui, je ne m’étais pas lassée.

_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1500
Membre du mois : 69
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Sam 25 Fév - 23:03

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr & J. Bregar




La nuit avait été mouvementée mais et ce fut un bonheur immense pour moi de me réveiller. Les voyous de l’autre fois m’avaient bien fait flipper et je devais me rendre à l’évidence, je n’en étais pas tout à fait remise. Bien sûr cela n’était pas grave et tout irait pour le mieux très vite. Disons que savoir ce qu’ils auraient pu me faire si je n’avais pas eu l’idée de faire passer Owen pour mon père me glaçait le sang. D’ailleurs je frissonnais ce qui me poussa à me bouger ! Ressasser ce genre d’événements malheureux n’était pas bon pour le teint comme l’angoisse n’était pas bonne pour le sang. Ok, ce n’était pas prouver mais j’aimais croire que cela était vrai et je faisais en sorte d’être souriante et de bonne humeur quoiqu’il puisse arriver.
Motivée, je me levais donc après m’être consciencieusement étirée. Observant quel jour nous étions sur mon éphéméride de bureau, un sourire apparu sur mes lèvres. Vacances ! Ce fut ce mot qui me vint à l’esprit et c’était d’autant plus le cas aujourd’hui car je ne travaillais pas au salon de thé. De merveilleuse humeur je filais donc sous une douche rafraichissante avant d’aller prendre mon petit-déjeuner. C’était mon repas préféré de la journée et je ne faisais jamais l’impasse sur ce dernier ! Je faisais très attention à mon alimentation pour que mon sang plaise à Maja mais cela n’empêchait pas mon premier repas d’être exquis.

Arrivée dans la cuisine je m’étais donc préparé un jus d’oranges pressées et une infusion accompagnés de fruits frais ainsi que d’un yaourt nature. Une fois installée, j’avais sorti mes fiches de révisions ! Je les commençais maintenant car ma journée allait être chargée et je voulais absolument faire quelques clichés aujourd'hui. Et j'avais une idée bien précise de ce que je voulais. Mon cauchemar m’avait réveillé tôt et ce qui aurait pu être une mauvaise chose ne l’était pas. J’allais pouvoir compléter mon book et cela était une excellente nouvelle. Après une demi-heure de dégustation studieuse j’étais retournée à ma chambre pour me caler au milieu de mes livres et notes pour mes deux examens blancs de la rentrée. Je ne levais le nez que pour me faire un en-cas light aux alentours de midi et y retourner.

Ce n'était qu'en milieu d'après-midi que je m'étais lassée et que j'avais décidé qu'un peu d'exercices de fitness ne me feraient pas de mal. Etre en forme et bonne santé était l'un de mes buts permanents et je devais cette volonté de fer à mes sauveurs.
Cependant, une demi-heure avant le coucher du soleil je filais prendre une nouvelle douche rapide pour ôter toute trace de sueur et je m'habillais avant d'enfiler une veste chaude. Bien sûr je n'oubliais pas de prendre mon appareil avant de filer dehors. J’empruntais le passage qui m’était destiné pour sortir et je ne manquais pas de saluer le garde avant de lui souhaiter une bonne journée et bon courage. Leur boulot ne devait pas être évident, loin de là ! La moindre des choses était que je sois souriante et polie à leur égard… après tout, ils protégeaient ma famille.
Une fois à l'extérieur je remontais le col de ma veste pour me protéger de l’air… Il fallait vraiment être tarée ou disons, passionnée, pour sortir par ce froid mais il me fallait ces clichés. Et ce fut le sourire aux lèvres que je réalisais La photo alors que les derniers rayons baignaient le domaine d'une lumière orangée. Ce spectacle était magnifique et j’abaissais mon appareil pour pouvoir l’observer. C’est au moment où je m’apprêtais à faire un second cliché que le devoir m’appela. Ni une, ni deux, je retournais dans la demeure pour me rendre auprès de Maja.

Les joues légèrement rosies par la fraîcheur du soir je frappais à la porte et attendais le consentement pour rentrer. Je n’avais pas pris la peine d’aller ranger mon appareil photos, trop ravie d’avoir été appelé par la vampire. Cela faisait plusieurs jours qu’elle se nourrissait du sang d’autres pommes et cela n’avait pas aidé ma jalousie à ce sujet. Bien sûr je n’avais rien laissé paraître même si je pensais que mon sang était plus bénéfique à la vampire étant donné que je prenais soin de ma santé et de mon alimentation. Je ne disais pas que j’étais la perfection incarnée mais je ne me droguais pas, ne fumais pas et ne buvais pas d’alcool. Et peu m’importaient les remarques que je pouvais parfois entendre. Il était pour moi important que mon sang contente et plaise à Maja.



- Je suis là, dis-je souriante en ôtant mon manteau, fraîche mais là.


Je déposais mon vêtement ainsi que mon appareil sur un porte manteau et m’approchais de la vampire. J’avançais vers elle sans aucune crainte pour la simple et bonne raison qu’elle ne me ferait aucun mal. Et cette proximité dans notre relation avait été un réel manque ces derniers jours.


.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Mer 8 Mar - 22:47

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr




Je laissais venir à moi Gaïa. Elle n’était pas dans l’appartement quand je l’avais appelé, mais je savais qu’on irait la chercher et lui demander de venir. En attendant je lavais ma peau, faisant glisser ma fleur de pain dessus délicatement. Je savonnais mes cheveux, avant de les rincer dans l’eau empli de produit. Je finirais par bien les rincer après, avant d’enduire mes mèches d’après shampoing – une merveilleuse invention humaine ! -. Je l’avoue j’adorais les avantages hygiéniques liés à cette époque. J’en étais friante et j’aurais bien du mal, désormais, à m’en passer. J’aimais pouvoir prendre soin de toutes les parties de mon corps. Et dieu merci, on avait inventé les épilateurs. Je ne suis pas très maquillage, mais je n’en restais pas moins coquette. J’aimais les belles toilettes même si j’en mettais que très peu. Ma fonction exigeait que je me tienne toujours prête à combattre et c’est bien plus difficile de le faire dans une robe moulante et perchée sur des talons hauts, qu’en jean baskets. Leygh n’attendait pas que je sois jolie, il attendait que je sois compétente.

L’humaine entra dans la salle de bain et déposa son appareil photo non loin de là. Elle avait énormément économisé pour s’en acheter un de qualité, à l’épreuve de quasiment toutes les températures, tous les types de climats et même de l’eau. Je ne l’avais pas aidé à l’acheter. Je ne lui avais fait aucune avance rien. Elle avait eu le plaisir de se l’offrir à la sueur de son front. Cela était important. Elle savait déjà que la vie était dure, et que rien n’était acquis. Cependant quelques rappels n’étaient jamais malvenus. Et elle n’avait d’ailleurs, jamais essayé de me demander de l’aider, ou de lui avancer de l’argent. Non. Gaïa n’était pas comme ça. Elle connaissait sa place et savait ce que j’attendais d’elle. C’était rare qu’elle se trompe sur ce point et c’était pour cela qu’elle était l’une de mes pommes de sang préférée même si jamais je ne lui indiquerais. Elle n’avait pas besoin de le savoir après tout.

Elle enleva son manteau avant de l’accrocher derrière la porte, à côté de mon peignoir. Ses joues étaient rosies de froid, constat qu’elle me confirma d’ailleurs. Je me redressais dans ma baignoire, me gardant bien de me lécher les babines, alors que je lui indiquais de prendre place, à même le sol, juste à portée de crocs. Dès qu’elle fut en place, dos à moi appuyé contre la baignoire, je n’attendais cependant pas pour la mordre. Je rabattais ses cheveux sur l’avant, posais mes mains mouillées sur ses épaules avant de mordre son cou. Sa peau se perça sous mes canines qui s’enfoncèrent aussitôt dans sa veine. Si j’avais énormément faim, je la bus doucement, pour ne pas lui faire de mal. Je prenais soin de mes humains. Ils me donnaient leur sang et je les récompensais en retour. Ils prenaient du plaisir lorsque je les mordais. Ils aimaient ça, autant qu’un drogué aime se planter une seringue dans le bras. Je fermais les yeux et savourais l’explosion de saveur qui empli ma bouche. Je laissais trainer le sang dans ma bouche pour en savourer tous ses arômes, avant de l’avaler et d’en reprendre une nouvelle gorgée. Succulent. Après cette garde que je venais d’effectuer, j’avais besoin d’un bon repas, un repas que m’offrait Gaïa. Je m’arrêtais pour lui laisser reprendre son souffle et ne pas l’épuiser entièrement tout de suite. Je ressortais mes canines de son cou, léchais sa plaie pour en recueillir les dernières goutes, pour ne rien gâcher, avant de mordre l’un de mes doigts et passer mon sang sur la plaie qui disparue rapidement. La seule trace était mon propre sang. Il y a une bouteille d’eau sous le lavabo. Bois la le temps que je finisse de me laver. lui dis-je avant de la lâcher. Elle avait besoin de s’hydrater avant que je ne continue à me nourrir d’elle. Je me contentais souvent de quelques gorgées, mais pas ce soir. Ce soir, j’avais besoin de plus… Et puis, je voulais m’accorder cette petite gourmandise. Je l’avais mérité. Je laissais l’humaine faire ce que je lui avais demandé, ne faisant plus attention à elle.

J’ôtais le bouchon de la baignoire, et laissais l’eau s’écoulait avant de l’allumer de nouveau et de me rincer soigneusement les cheveux et le corps. Je récupérais ensuite la bouteille d’après-shampoing, pour en verser sur mes cheveux. Il ne possédait aucune odeur, comme tous les produits que j’utilisais. Je ne mettais jamais de parfums, jamais. Les vampires avaient un très bien odorat et c’était le genre de chose qui pouvaient nous trahir. Je laisser poser quelques minutes le produit avant de rincer de nouveau mes cheveux. J’attrapais une serviette et les envelopper à l’intérieur, puis sortais de la baignoire. Je laissais sur mon sillage des traces d’eau, jusqu’à la porte. Je récupérais mon peignoir sans mouiller les affaires de l’humaine, puis l’enfilais. Là seulement, je m’intéressais de nouveau à elle. Qu’as-tu pris en photo aujourd’hui ? Montre les moi. Ce n’était pas un ordre, même si cela y ressemblait. J’étais curieuse de voir quels étaient les clichées qu’elle avait pris. Je suivais toujours son travail, ne manquant jamais de les critiquer. Je ne lui faisais que rarement des compliments dessus. Ce qu’elle faisait n’était pas encore parfait et elle pouvait s’améliorer. Je savais qu’elle m’écoutait et prenait en considération ce que je lui disais. Son style s’affinait de jour en jour et elle ne refaisait jamais les erreurs que je lui signalais. C’était l’une des preuves se sont intelligence. Oui c’était une bonne humaine.


_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1500
Membre du mois : 69
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Mar 21 Mar - 10:50

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr & J. Bregar




La vie au domaine était étrange… et difficile à expliquer ! J’étais comme dans une bulle à part du monde qui m’entourait. Je faisais ce que je voulais mais en ayant un mot d’ordre. Toujours être disponible pour Maja ! Je ne sortais jamais sans la prévenir et même lorsque je trainais dans l’enceinte du domaine pour mes photos ou dessins je prévenais le personnel et gardais précieusement mon téléphone sur moi. Voilà ce qui expliquait pourquoi j’arrivais si vite ! Et puis j’attendais depuis quelques jours déjà que la belle blonde vampire m’appelle auprès d’elle. Je savais pertinemment que ce besoin pouvait être incompris du commun des mortels tout comme je savais que certaines pommes de sang détestaient leurs maîtres. La vie de ces dernières ne devaient pas être des plus simples car peu importe les sentiments ressentis envers le vampire, une pomme de sang restait accro à ses morsures et était incapable de s’en passer. Pour ma part je vivais très bien cette addiction et c’était davantage le cas depuis que Leygh m’avait offert à Maja.
Aussi, je m’installais donc près d’elle après avoir déposé mes affaires. Je n’avais aucune crainte lorsque ce moment arrivait et je frissonnais légèrement lorsque Maja dégageait mon cou de mes cheveux avec ses mains mouillées. La morsure par elle-même était douloureuse mais tellement plaisante. Elle provoquait en moi comme une décharge électrique qui semblait me booster.  Je fermais les yeux, attendant et appréciant ce moment sans pouvoir en déterminer la durée. Comme à chaque fois, même si cela pouvait être dans un sens fatiguant, je trouvais que cet instant passait trop vite. Bien sûr, je ne disais rien et faisais ce qui m’était demandé.

Après un bref regard à Maja que je trouvais magnifique, je me dirigeais vers le lavabo pour récupérer la bouteille d’eau. Je m’appliquais à en boire le contenu en petites gorgées car je savais que l’hydratation n’en était que plus efficace. Pour plaire à Maja, et à Leygh avant elle, j’avais fait de nombreuses recherches pour avoir une alimentation mais aussi une vie saine. J’aurais presque pu devenir nutritionniste si l’envie m’en avait prise. Mais cela n’était pas le cas et je gardais même les précieuses informations que j’avais collectées pour moi. Hors de question que je les partage avec les autres pommes qui s’octroyaient parfois un verre d’alcool ou un fast-food !
De mon point de vue, les autres pommes étaient considérées comme de la concurrence même si en apparence je ne laissais rien paraître. Il m’arrivait même de les pousser aux vices… Si elles choisissaient de céder c’était leur problème, pas le mien ! A la guerre, comme à la guerre. Mes pensées ne vagabondèrent pas plus longtemps car Maja était à présent près de moi et enfilait son peignoir. Tenant la bouteille à moitié pleine, je souriais lorsqu’elle me demanda quels clichés j’avais pu faire aujourd’hui. Maja n’hésitait pas à me faire des critiques très constructives sur mon travail et cela m’était d’une très grande aide pour mes études et mes projets.

Sans me faire prier je refermais la bouteille que je déposais pour pouvoir saisir l’appareil photo et le tendre à Maja. Ce soir, je n’avais fait qu’une seule photo. Ce n’était pas ce qui était prévu mais le devoir m’avait appelé dans cette salle de bains. Cela étant dit j’avais réalisées d’autres clichés la veille et Maja ne les avais pas encore vu. Ils étaient le contraire de l’unique du jour et représentaient le lever du jour sur le domaine… Il y en avait aussi une de moi ; me prenant moi-même même en photo pendant ce que j’appelais « Ma pause infusion ».



- J’ai fait quelques clichés du lever du soleil aux alentours, et aussi un du coucher, expliquais-je en attendant la réaction de la vampire lorsqu'elle découvrirait les photos que j'avais faites.


Je me demandais dans le même temps si cela lui manquait… Profiter du soleil, de sa chaleur ! En même temps je ne savais pas si elle avait déjà été adepte de ce genre de petits plaisirs. Je ne connaissais pas sa vie de mortelle et je n’avais jamais eu l’impolitesse de lui poser des questions à ce sujet. Je pensais que si elle voulait partager des moments de sa vie passée avec moi elle le ferait.
J'étais présente dans son existence mais je ne m'imposais pas pas ou ne m'insinuais pas dans ce que je considérais comme sa bulle personnelle.




.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Lun 10 Avr - 16:51

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr




Je ne regarde pas l’humaine s’abreuver comme je venais de lui demander. Cela me donnerait envie de la mordre de nouveau tout de suite. Pour l’heure, la patience ne pouvait pas lui faire de mal. Et je profitais de ce temps là pour finir mon bain, puis en sortir. J’enroulais mes cheveux dans une première serviette avant de e glisser jusqu’à la porte pour récupérer un peignoir sans odeur et l’enfiler. Je me tournais de nouveau vers ma pomme de sang qui avait, comme je savais qu’elle le ferait, bu la bouteille. Je lui demandais ce qu’elle avait pris en photo, lui indiquant de me montrer. Elle ne se fit pas prier pour le faire et m’expliqua le contenu de son appareil. Je le récupérais et regardais avec attention les clichés, n’hésitant pas à zoomer sur certains. Elle avait du talent c’était indéniable. Cependant Cela manque d’originalité. L’angle et la luminosité sont pas bons mais ça ne casse pas trois pates à un canard. Je n’étais pas délicate, mais elle ne s’en offusquerait pas. Il m’arrivait de louer son travail, mais assez rarement. Uniquement lorsqu’il était vraiment parfait. Les photos étaient jolies, oui, mais on en voyant des identiques partout. Elle était plus douée que cela, et elle était capable de mieux, de bien mieux.

Je lui rendais son appareil et lui désignais la bouteille des yeux. Je lui faisais comprendre qu’elle devait la finir. En attendant je récupérais une brosse à cheveux et ôtant la serviette qui les entourait, je me mis à me démêler les cheveux, gardant un œil distrait sur l’humaine. Va manger quelques carrés de chocolat, puis rejoints moi dans ma chambre. lui indiquais-je une fois qu’elle eut fini de boire l’eau de la bouteille. J’avais encore faim et je comptais la mordre une seconde fois. Elle devait être capable de supporter une nouvelle morsure et avait besoin d’un peu de force supplémentaire. Pas besoin de lui indiquer pour qu’elle le comprenne parfaitement toute seule. Elle n’était pas stupide après tout. J’attachais en queue de cheval haute mes cheveux une fois démêlée. Sans rien ramasser, j’abandonnais le peignoir mouillé dans la salle de bain. Un vampire de service passera plus tard pour nettoyer et remplacer le tout. J’aurais pu le faire moi-même oui, mais j’aimais bien profiter des avantages à être la seconde du sire. Je savais me passer de luxe quand c’était nécessaire, mais ce n’était pas pour autant que je n’en profitais pas quand je le pouvais. Je regagnais ma chambre attenante à cette salle de bain privative. J’ouvrais les portes de mon dressing et restais quelques instants plantés devant réfléchissant à ce que j’allais porter. Assis-toi sur le lit. glissais-je vaguement à Gaïa qui venait de revenir dans la pièce. Je l’avais entendu et reconnu à son odeur, au son de ses pas, aux battements de son cœur. Je restais ainsi encore quelques secondes avant de récupérer de la lingerie rouge qui ne manquerait pas de plaire à Leygh lorsque j’irais le trouver plus tard. J’optais pour un jean, et un chemisier en soi blanc. Simple mais efficace. Je récupérais les cintres et les accrochais à l’entrée du dressing, puis enfilais rapidement les sous-vêtements. Le reste attendra plus tard.

Je me retournais vers l’humaine et lui dis alors Tu devrais demander à tes amis de poser pour toi. Je suis certaine que tu saurais les mettre en valeur et que cela vous rapprochera. Je parlais des autres pommes de sang qui m’appartenaient en lui indiquant « amis ». Gaïa était moins liée avec eux qu’ils ne l’étaient entre eux. Elle était sympathique oui, mais elle ne trainait jamais avec eux, ne les sollicitait jamais non plus même s’ils le faisaient eux. Je me doutais bien qu’elle préférait rester indépendante, mais un peu de sociabilité ne lui ferait pas de mal. Et, avec eux, elle pourrait faire de plus beaux clichés et plus originaux. Cela venant de moi, ils se plieraient en quatre pour la satisfaire et donc me satisfaire par extension. Je m’approchais d’elle, pour m’asseoir à ses côtés sur le lit. Lentement, je fis glisser ses cheveux du côté ou je l’avais mordu précédemment, exposant l’autre côté de sa peau. Je me léchais les lèvres, avant de me pencher et la mordre de nouveau au cou avec un peu plus d’avidité que précédemment. J’avais vraiment faim et son sang précédemment pris m’avait mis en appétit. Je la repoussais d’ailleurs sur le lit pour qu’elle s’y allonge et que ce soit plus simple pour moi de la boire, sans quitter sa chair de mes lèvres. Je la buvais moins délicatement, plus rapidement aussi. Elle saurait tenir le coup. Elle était capable d’encaisser. Et elle y prendrait du plaisir. Beaucoup de plaisir. Elle aimait être mordue, comme toutes les autres pommes de sang, si ce n'était plus.

_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1500
Membre du mois : 69
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Mar 18 Avr - 23:15

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr & J. Bregar




Je ne discutais pas et ne répondais pas non plus à Maja lorsque la vampire me dit ce que j’avais à faire. Les paroles auraient été une perte de temps inutile et je me contentais de boire le contenu de la bouteille qui m’était destinée. Si je ne me trompais pas, j’aurais le droit à plus d’une morsure et je faisais donc en sorte que tout se passe bien. Se faire mordre était éprouvant pour le corps et c’était pour cela que j’étais vigilante ! Bien sûr, je ne m’inquiétais pas pour moi. Je craignais juste de décevoir Maja. Un malaise à cause d’une mauvaise hydratation aurait été un échec pour moi. Et je n’aimais pas les déboires car ces derniers laissaient des portes d’entrée à la concurrence. La blonde ne me l’avait jamais dit mais j’étais persuadé que je comptais parmi ses pommes favorites si ce n’était la préférée… Autant dire que je comptais que cela reste ainsi !
Après lui avoir donné mon appareil, j’attendais, à l’écoute de la moindre critique ! Ces dernières ne se firent pas attendre et je hochais la tête avec sérieux et concentration. Maja avait raison ! J’aurais pu faire mieux, beaucoup mieux et il m’arrivait de constater après coup qu’un cliché n’était pas aussi surprenant que je l’avais cru. La vampire venait de me le confirmer sans tact ce que je ne prenais pas mal. Elle faisait cela pour me pousser vers le haut et parce qu’elle connaissait mes compétences.



- J’aurais du être moins précipitée dans la prise, dis-je en récupérant l’appareil. Merci pour cet avis ! Je ferai mieux la prochaine fois.


Oui, c’était une affirmation. Les « j’essaierai de… » ou « je tâcherai de… » reflétaient un manque de confiance que je ne voulais pas avoir. Donc, mes prochains clichés de l'astre seraient de vraies merveilles même si je devais passer des jours à bosser là-dessus.
Je n’oubliais pas non plus de récupérer la bouteille d’eau avant de m’incliner légèrement et de sortir pour me rendre en cuisine. Je ne traînais pas en chemin et saluais, sans m’arrêter, une autre pomme de sang de Maja. Je n’avais pas le temps de bavarder et surtout je n’en avais pas envie… Le désir de rejoindre la blonde était bien trop fort et je ne serais même pas passer par la cuisine si cela n’avait tenu qu’à moi.
Cependant, le chocolat était, comme le disait le Professeur Lupin dans Harry Potter, un très bon remontant. Bien sûr je n’allais pas me retrouver face à un détraqueur mais mon corps serait reconnaissant que je le nourrisse avant une nouvelle morsure. Je prenais trois morceaux que je croquais avec plaisir en me rendant dans la chambre de Maja. Je déposais la nouvelle bouteille d’eau que j’avais prise en déposant mon appareil et m’asseyais sur le lit en observant la vampire qui enfilait des sous-vêtements qui semblaient avoir été créés pour elle.


- Oui, je pourrais... je leur demanderai, répondis-je pensive mais en souriant. Cela pourrait donner un résultat intéressant de part leur personnalité et style différents.


Et j’aurais pu penser à cela toute seule mais contrairement aux autres pommes de sang qui formaient une sorte de groupe de potes, je restais à l’écart. Je ne les voyais pas comme des amis mais plutôt comme des concurrents. Cela étant dit, l’avis de Maja primait sur le mien et si je devais me montrer plus amicale avec eux, je le ferais. Car c’était un peu le message non ? Oui… mais je ne pensais pas plus longtemps à cela car la vampire était à présent près de moi. Mon esprit se concentra alors sur ce qui allait arriver et déjà mon pouls s’accélérait… Si certaines pommes n’aimaient pas être mordues, ce n’était pas mon cas ! Et consentie, la morsure devenait comme l’invention d’une nouvelle pratique sexuelle intense car les effets étaient ressemblants.
A peine les crocs de Maja s’étaient-ils plantés dans ma chair que mon pouls et ma respiration s’accélèrent davantage. Le fait de m’allonger ne les calma pas mais provoqua, au contraire, des frissons sur tout mon corps. La douleur était là mais elle n’était rien comparée à cette euphorie ressentie et cette impression de grande énergie.  La proximité du corps de Maja était tout aussi plaisante… En cet instant, pour rien au monde je n’aurais voulu être ailleurs !



.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Dim 23 Avr - 23:59

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr




 Je fis un vague signe de tête à Gaïa à sa réponse. Elle fera ce qu’elle doit faire, je n’en doutais pas. Elle l’avait toujours fait et ne se relâchait pas une seule journée. Au contraire, elle persistait encore et encore pour me satisfaire toujours un peu plus. Et pourtant je l’avais mise plusieurs fois à l’épreuve. Je l’avais mordu souvent une semaine, et elle avait toujours tendu son cou. Une autre fois, je l’avais délaissé pendant trois semaines et pas une seule fois elle était venue me déranger pour me demander pourquoi. Elle n’avait pas non plus essayé de forcer la chose en se coupant exprès comme une ancienne pomme de sang avait pu le faire. Non. Elle avait attendu, sagement, et continuait à avoir le train de vie que j’exigeais de mes nourrisseurs. Il n’y avait rien d’étonnant à ce qu’elle soit l’une de mes préférés. Elle avait mérité mon affection particulière en dehors de son sang raffiné. Elle connaissait les règles, elle les respectait. J’agissais rarement sur sa vie, mais elle savait le comprendre et s’améliorer quand je le faisais. Je veillais sur elle de loin, et elle me permettait de vivre. C’était donnant donnant. Mes humains avaient de la chance pour cela. Je donnais autant que je prenais. Elle n’était pas qu’un morceau de bidoche dans mon frigo dont je me foutais complètement.

 J’arrêtais de fouiller dans mes affaires pour me retourner vers elle. Mais pas dans plusieurs mois. Disons deux mois. Tu as deux mois pour m’exposer quelques photos ici, dans ma chambre. Un challenge, un défi qu’elle devait relever. Et cela lui ferait du bien de ne plus rester à l’écart. Elle était sympathique oui, mais c’était superficielle. Elle ne sortait jamais les autres humains. Elles ne partageaient pas vraiment de soirée avec eux. Juste assez pour dire de… et c’est tout. Il était temps que cela change. Je ne pouvais pas me permettre une pomme de sang en dehors du groupe humain. Elle pourrait ou devenir jalouse des autres quand ils auront mon attention, ou être leur victime. Et ni l’un ni l’autre n’était acceptable.

 Je dégageais une fois de plus son cou et enfonçais mes canines dans sa chair tendre. C’est bon, si bon… Je me laisse aller un instant. Je n’entends plus que les battements de son cœur qui s’emballent. Elle aime que la mordre. Et Putain que j’aime la boire. Je sens la vie gagner mes veines, les remplir. Je me sens de plus en plus forte, de plus en plus vive. Les sons, les senteurs, les sensations explosent en moi. J’allonge l’humaine sur le lit. Je la bloque avec mon corps contre le sien. Je suis avide, je suis animal cannibale. Je lui prends un peu de vie pour en regagner chaque fois un peu plus.

 On toque trois coups à la porte et cela me fait sortir de ma transe. Je suis tentée de grogner et de continuer à boire… Mais je ne le fais pas. Parce que c’est là l’une des instructions laissées aux humains. Si je viens à dépasser dix minutes d’abreuvement, ils doivent me le signaler. C’est rare que cela arrive, très rare… Cependant ce système est utile comme les soirs semblables  à celui-ci. Je suis une vieille vampire et dès que mon attention est portée sur autre chose que ma soif de sang, je sais m’arrêter. Si je ne le faisais pas, je l’aurais tué. Et elle ne m’en aurait pas empêché. Elle était jeune la preuve fois qu’elle est entrée au service de Leygh. Elle a été conditionnée pour adorer, pour aimer, pour approcher un état proche de l’extase vis-à-vis des morsures vampires. Elle n’a pas besoin d’être stimuler physiquement pour cela. Il suffit de planter ses crocs dans ses veines pour qu’elle ressente une euphorie certaine. Et tant mieux. Si je pouvais me délecter du corps et du sang d’humain homme, je ne le ferais jamais avec les femmes. Elles ne m’attiraient absolument pas. Je ne ressentais aucune envie, aucune attirance charnelle en les regardant. Oui, je pouvais en trouver certaines jolies comme Gaïa, mais cela n’était jamais lié à un désir ou plaisir charnelle.

 Je léchais la plaie de Gaïa encore quelques instant récupérant les dernières gouttes de sang qui roulaient dans son cou. Je me mordais ensuite le poignée pour verser du sang vampirique sur sa plaie. Je la regardais se refermer, et la léchais une dernière fois, savourant le mélange de son sang et du mien. Je me relevais doucement, m’asseyant sur le lit. Je la laissais récupérer sans rien dire et quittais le lit. Je récupérais mes vêtements et les enfilais, en prenant mon temps. J’allais récupérer une bouteille d’eau et la boite de gâteaux maison fait par les humains dans la cuisine. Puis je posais le tout à côté d’elle sur le lit. Elle devait reprendre des forces. Je l’aidais à se redresser et s’appuyer contre les cousins en position assise. Mange et bois.. Je m’installais en face d’elle les jambes en tailleur. J’attendais qu’elle soit un peu restaurée avant de lui parler de nouveau Comment se sont passés tes examens ?


_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1500
Membre du mois : 69
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Mar 25 Avr - 19:04

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr & J. Bregar




Si je devais reconnaître une chose, c’était mon incapacité à copiner avec les autres pommes de sang. J’avais des amis mais les autres humains du domaine Myklebust n’en faisaient pas partie. Pourtant certains étudiaient dans la même université que moi, mais peu m’importait. J’avais sûrement un esprit de compétition plus grand que le leur. Et puis, je m’amusais bien à les manipuler en douce pour qu’ils commettent des erreurs auprès de Maja. Visiblement, ce petit divertissement secret était fini… ou pas ! Maja venait de me demander d’apprendre à faire connaissance avec les autres. Et ce n’était pas qu’une simple demande, ça ne l’était jamais. C’était un ordre qui avait sûrement un but qui m’échappait pour le moment. Bien sûr je ne posais pas de question et me contentais de répondre de manière positive à cette ‘‘idée’’ de photographier mes camarades. Je réfléchissais déjà aux personnes que je pourrais mettre en avant sur mes clichés. Maja était peut-être immortelle mais je ne comptais pas la faire attendre. Je me faisais toujours un plaisir de réaliser ce qu’elle me demandait le plus vite possible. Bien sûr je n’oubliais pas la qualité !
Deux mois… J’avais donc un délai. Je ne m’en plaignais pas. Il était plus que correct. Le plus difficile serait de me lier avec mes modèles mais la demande provenant de notre maîtresse j’étais certaine qu’ils ne rechigneraient pas à m’aider. Nous avions tous le même but ! Servir au mieux Maja afin d’être dans ses favoris. Certain le faisait mieux que d’autres et j’étais de ceux là. Pensive, je réfléchissais à ces fameuses pommes de sang… J’essayais surtout de me souvenir de leur prénom. Je pensais alors à Andrew, un concurrent de taille ! Studieux et sportif, il faisait, tout comme moi, attention à ce qu’il mangeait. Son principal défaut était de s’octroyer, très rarement certes, une clope et une bière post-examen-important quand il avait réussi. Mais je devais reconnaître que cela faisait un bout de temps que je ne l’avais pas vu céder à cette faiblesse. Il faudrait que je mène mon enquête… en lui proposant un jogging. Cela nous était déjà arrivé plusieurs fois de courir ensemble. Enfin, une ou deux fois, et je voulais simplement connaître ses failles à l'époque. Cependant sa compagnie n’était pas désagréable. Grand, blond, les yeux clairs, il était un norvégien pur souche et pourtant sa peau ambrée aurait pu laisser croire le contraire.



- Andrew pourrait faire un très beau modèle. J’envisageais de lui proposer de courir ensemble, je lui demanderai à ce moment là, dis-je en souriant alors que des idées de photos me venaient déjà à l’esprit.


Mais je ne détaillais pas ses idées… pourtant j’aurais pu demander à Maja si un thème lui tenait particulièrement à cœur. Cependant, la voir se rapprocher de moi me coupa toute envie de converser. Oui ! Il était possible de me faire taire. Les morsures de Maja prouvaient que le silence était d’or. Avant même qu’elle ne plante ses crocs dans mon cou, les battements de mon cœur et ma respiration s’étaient accélérés. Les morsures des vampires étaient une drogue, aimée ou détestée, mais chaque pomme en avait besoin. Pour ma part j’adorais cela ! Comment aurait-il pu en être autrement alors que ma première morsure remontait à il y avait déjà dix ans.
Ces lointaines pensées s’éloignèrent alors que douleur et plaisir se mêlaient en une harmonie parfaite à l’intérieur de mon corps. La proximité de Maja ne gâchait rien et me rassurait… Leÿgh avait toujours été un peu plus distant !
Les minutes passaient sans que je ne m’en rende compte et ce ne fut qu’un bruit très lointain, comme des coups frappés à la porte, qui me ramena un peu à la réalité. Je n’ouvrais les yeux que lorsque Maja se redressa pour quitter le lit. Sans un mot je la vis s’habiller puis sortir. Pour ma part, je me contentais d’observer le plafond en respirant calmement, profondément. La morsure avait été plus longue que la précédente, meilleure mais aussi très éprouvante.



- Merci ! dis-je à Maja après qu’elle m’ait aidé à me redresser.


Sans me faire prier, je buvais de l’eau ramenée par la blonde et croquais dans un des délicieux gâteaux maison. Une fois mon deuxième terminé, Maja me demanda comment s’étaient passés mes examens. Un sourire illumina mon visage ! Les études… C’était ma grande histoire d’amour. Pouvoir apprendre était un véritable cadeau pour moi.


- Mon examen écrit portait sur l’élaboration d’une analyse d’une image photographique en relation avec les autres arts. D’après mon maître d’études mon analyse était juste, fluide à lire et précise dans ses exemples. Je lui ai fait lire mon brouillon, expliquais-je simplement. Pour mon oral, j’ai présenté l’illusion du réalisme par le dessin en 3D. Mes deux examinateurs ont été impressionnés par le verre, ajoutais-je sans me vanter en me remémorant la demande de l’un d’eux qui consistait à vouloir se servir de l’eau.



.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Mer 10 Mai - 23:58

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr




J’acquiesçais d’un signe de tête aux paroles de Gaïa. Elle fera ce qui est nécessaire. De cela je n’avais aucun doute. Elle était une bonne pomme de sang, obéissante comme elle le devait. Pas besoin de la surveiller et vérifier si elle allait le faire ou non. J’avais confiance en elle sur ce point-là. Elle ne m’avait jamais déçue, et cela ne commencerait pas aujourd’hui, pas sur un tel sujet. Elle aurait bien trop à perdre et elle en avait parfaitement conscience.

Je laisse cela de côté pour m’adonner à ce dont j’avais besoin après avoir passé deux nuits et une journée entière sans dormir. Je mordais une seconde fois dans son cou, cette fois avec un peu plus de brutalité que précédemment. Mais il en faudrait plus pour déplaire à l’humaine. Elle adorait mes morsures. Elle en était complètement accro, comme tous les autres humains se trouvant sur notre domaine. On leur offrait une belle vie en échange de leurs faveurs physiques. Ils étaient bien lotis au sein de notre lignée et ils en avaient consciences. Si les premières morsures pouvaient être parfois un peu douloureuses et difficiles, à force d’y gouter, ils finissaient par les adorer, par en redemander même. Nous avions cet effet sur eux, et Gaïa n’était pas une exception à cette règle là. Je pourrais la vider de son sang sans qu’elle ne trouve quelque chose à redire. Mourir entre mes crocs lui sembleraient une belle morte, il n’y avait aucun doute à avoir sur ce point.

Quelques coups et je m’écarte de sa jugulaire. J’aurais pu continuer à la boire mais non, cela serait trop dangereux pour elle. Je comptais bien encore l’utiliser quelques temps et la tuer aurait été stupide. Je m’arrêtais de la boire, et la laisser récupérer un peu, lui donnant tout ce dont elle avait besoin pour cela. Si j’avais encore soif d’ici quelques heures, je trouverais quelqu’un d’autre. Et je comptais bien rejoindre les quartiers de Leygh une heure avant que le soleil de se couche pour partager avec lui quelques ébats. J’en ressentais le besoin et l’envie et il ne serait pas contre. Il ne l’est d’ailleurs jamais et tant mieux. Je n’avais que peu d’amants en dehors de lui et, je l’avoue, cette proximité entre nous deux, ce passé commun, rendait cela bien plus plaisant.

La pomme de sang me remercie et je la laisse sur le lit, seule, le temps de m’habiller, sans crainte cette fois de tâcher la tenue que je m’étais choisie. Je l’enfile puis rejoints la petite humaine toujours assise sur mon lit. Nul besoin de se presser, elle avait le temps pour récupérer. Sa compagnie ne me dérangeait nullement et cela me permettait de faire un point avec elle sur sa vie. Je tenais à connaitre les humains qui me nourrissaient. Il était de mon devoir de veiller sur eux, et étant la seconde de cette maison, je me devais de montrer l’exemple à chaque instant. Je savais la passion que l’humaine avait pour ses études. Il n’était pas rare qu’elle me remercie de prendre en charge les frais financiers liés à sa faculté. Tant qu’elle réussissait et s’y investissait, je n’avais rien à y redire. Surtout qu’elle s’était trouvée un emploi à côté sans nuire à sa réussite, emploi lui permettant de pouvoir à ses autres dépenses. Si tu lui as fait lire ton brouillon, cela sous-entend que ta copie est meilleure. Nous verrons si ta notre confirmera cela, même si je n’ai que peu de doute sur le résultat Oui, c’était une bonne élève et elle travaillait dur. En 3D dis-tu ? Voilà qui est original en effet. Je ne m’y connaissais pas vraiment –l’art n’était pas ma passion – mais je lui faisais confiance sur son jugement. Elle n’était pas du genre à se surestimer et se vanter, bien au contraire. Souvent elle se sous-estimait justement, même si cette tendance s’effaçait peu à peu à mesure qu’elle prenait confiance en son travail. Quand est-il de tes expositions ? Avec les fêtes de fin d’année j’imagine qu’il est plus compliqué d’organiser des soirées mondaines pour les vendre. Cependant, l’effort ne doit pas être relâché. Tu le sais, la concurrence est rude… Sur quel thème penses-tu axer ta prochaine série ?


_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1500
Membre du mois : 69
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Mar 16 Mai - 10:30

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr & J. Bregar




L’arrêt du temps ! Voilà ce que provoquait les morsures… du moins dans mon cas. Cet acte était si intense qu’il annihilait tout reste. Lorsque Maja buvait mon sang plus rien ne comptait et seuls persistaient cette douleur mélangée au plaisir. Je ne pensais plus à rien, pas même à mes études si précieuses à mon cœur. A ces moments là je n’étais plus qu’une pomme de sang fière de nourrir la vampire qui me protégeait. Je savais que cette déconnection totale de mon esprit pouvait être dangereuse car Maja aurait pu me tuer sans même que je ne m’en rende compte. En étais-je effrayée pour autant ? Non. Cela serait même une belle mort de mon point de vue. Et ce dernier n’était pas anodin car je savais à quel point la faucheuse pouvait être terrifiante et glaciale.
Jamais je n’oublierais la douleur provoquer par ce couteau perçant ma chair, ni même le froid funeste qui m’avait envahi au fur et à mesure que je me vidais de mon sang. Alors oui ! Mourir en nourrissant Maja serait une belle mort. Bien sûr, rester en vie était une option encore plus réjouissante…

D’ailleurs, alors que je regardais la blonde s’éloigner de moi, je me rendais compte que je n’avais jamais imaginé devenir vampire. Cela venait-il du fait que j’avais trop lutter pour rester en vie ? Peut-être ! Ou alors était-ce parce que je réalisais que je n’aurais plus ce rôle qui me tenait tant à cœur ? Sûrement. Et puis j’aimais trop flâner au soleil et surtout photographier les chefs d’œuvres lumineux de cet astre pour renoncer à ma vie de mortelle. J’étais, en quelques sortes, égoïste mais cela ne faisait de tort à personne. Je ne pensais pas que Maja ait déjà pensé à faire de moi une vampire. Le sujet était donc clos et mes pensées se mirent à vagabonder alors que je reprenais des forces.
Puis un sourire était apparu sur mon visage lorsque Maja aborda le sujet des mes examens. La vampire finançait ma scolarité et j’étais toujours très fière de lui montrer que cela n’était pas une dépense inutile. Je hochais la tête à ses paroles après avoir bu une gorgée.



- Oui, elle comportait plus de précision… j’ai également eu le temps de réaliser une présentation accrocheuse et agréable à regarder. Une copie soignée, contrairement à un bloc de mots, donne envie d’être lue, expliquais-je en me remémorant ma copie rendue. Oui, les dessins 3D sont impressionnants… quand ils sont bien réalisés, précisais-je. J’en avais déjà réalisé quelques uns. Ils se trouvent dans ma chambre ! Je pourrais vous les montrer, proposais-je simplement.


Maja ne manquait jamais de jeter un coup d’œil à ce que je faisais mais je n’avais guère eu le temps de lui montrer ce que je comptais réaliser pour mon examen. J’avais eu trop peu de temps et elle-même avait été occupée. La vampire s’intéressait à mes études mais il ne me serait jamais venue à l’idée de l’importuner trop souvent pour lui montrer tout ce que je faisais.
Puis elle parla ensuite de mes expositions. Et justement, j’avais déjà trouver le thème de la prochaine… Je me redressais un peu plus pour lui répondre.



- Saara est très douée pour vendre l’idée qu’une peinture ou un cliché sont d’excellents cadeaux de Noël, dis-je simplement avant d’ajouter en souriant. Musée à ciel ouvert ! Je voudrais en faire mon prochain thème. La ville et les alentours regorgent d’œuvres architecturales et autres trésors cachés ou méconnus du grand public. Je voudrais les photographier pour les exposés. Le but serait que les gens se demandent, en voyant l’image, où se trouve la merveille du cliché, expliquais-je enthousiaste. J’avais pensé qu’ensuite, à la fin de la visite, Saara pourrait leur remettre une carte réalisée par mes soins avec l’emplacement de tous les chefs d’œuvres pris en photo. Après les avoir découvert sur papier glacé, les gens pourraient les voir en vrai durant des sorties familiales ou même scolaires.


Puis, je me taisais. Fixant Maja en guettant une réaction face à mon idée. Allait-elle lui plaire ? Je l’espérais sincèrement.




.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Dim 4 Juin - 22:07

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr




 Je rejoints ma pomme de sang sur le lit et m’installe face à elle pour discuter un peu avec elle. Je tenais à être au courant de ce qui pouvait se passer dans leur vie. Je ne voulais passer à côté d’aucune information, pouvant s’avérer essentielle. Le savoir faisait en grande partie, partie du pouvoir. Si un humain devenait déséquilibré, je devais m’en rendre compte. S’il devenait trop fanatique le danger était le même. Par contre s’il empruntait la bonne voie alors là, je pouvais envisager de le mordre et de le changer un quelque chose de plus grand, en un infant de Svering, et défenseur de notre lignée. Certains en avaient le potentiel. D’autres non. Gaïa était entre les deux. Pour l’instant elle n’était pas prête à une tâche aussi noble et difficile. Mais j’espérais qu’avec le temps, les choses évolueraient. Elle devait devenir plus forte cependant, s’imposer un peu plus, laisser son empreinte. Je la poussais à cela à travers sa photographie. Il était de sa responsabilité de l’appliquer à sa vie entière. Je ne serais pas toujours là pour le faire, pour veiller sur elle.

 Je l’interroge sur ses examens. Je ne la félicite pas vraiment, lui faisant voir tous les aspects de ces actions. La complimenter pour un oui et pour un non serait contre-productif. Elle savait que lorsque je le faisais, cela avait un véritable sens. C’était l’une des choses importantes qu’elle avait compris. Si elle voulait être flattée, ce n’était pas vers moi qu’elle devait se tourner. Mais le contenu reste le plus important. N’oublie pas qu’il vaut mieux des choses parfois courtes, que des longues phrases jolies mais sans contenu réellement intéressant. lui dis-je au sujet de sa copie. Trop de personnes avaient tendance à en faire des tonnes pour rien là il suffisait de faire simple mais efficace. Tu ne les as pas fait numériquement ? Tu gagnerais en réalisme avec le bon logiciel. J’en connais de très bons que je pourrais installer sur ton ordinateur. lui proposais-je. J’adorais l’informatique. C’était vraiment mon truc et je m’y intéressais dans tous ses aspects malgré mon vieil âge. J’étais au point sur toutes les nouvelles technologies, m’informant tous les jours sur les nouveautés. J’en impulsais  quelque une d’ailleurs et le dark web n’avait aucun secret pour moi non plus. Une vraie geek, mais je l’assumais parfaitement.

 Le sujet dériva sur ses expositions. Je lui demandais où elle en était, intéressée. J’essayais un maximum d’assister à ses expositions, ne manquant jamais de faire quelques remarques à la directeur de galerie lorsque j’estimais qu’elle n’avait pas fait de choix judicieux concernant l’humaine. Elle devait me détester et je m’en fichais complètement. Ce n’était qu’une humaine après tout. Nous verrons alors combien elle arrivera à en vendre lui dis-je, sous-entendant que si cela ne me convenait pas, et bien j’irais lui en toucher deux mots. Hmm je vois. Mais qu’est-ce que tu y gagneras ? Tout travail mérite salaire et j’ai l’impression que tu vas donner plus que tu ne recevras.



_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1500
Membre du mois : 69
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Terms and Conditions   Dim 16 Juil - 21:29

Le 28 décembre 2017


Crédit tumblr & J. Bregar




Maja était différente du maître qui m’avait offert à elle. Elle ne se contentait pas de surveiller ses pommes de sang de loin pour être sûr que nous agissions pour le bien de la lignée. Elle venait récupérer les informations à la source. Elle s’intéressait à ce que je faisais de ma vie et mieux, elle me donnait des conseils. Ces derniers étaient très précieux pour moi qui n’avais pas eu de vraie famille ! Maja était ma maîtresse mais pas seulement. Elle était ma mère, ma sœur, ma protectrice. Jamais personne n’avait eu autant d’importance dans ma vie et cela ne changerait sûrement jamais. Pour elle, j’étais prête à donner ma vie.
Ainsi je la regardais me rejoindre sur le lit et je souriais. Même sans faire quoique ce soit de particulier elle m’impressionnait. Il se dégageait d’elle une force que je ne saurais décrire. Elle était mon modèle ! Je ne lui disais pas. Elle devait se douter que je l’admirais et devenir plus forte lui prouverais.

Et puis je devais lui parler de mes examens. Hors de question que j’échoue sur ces dernières. Je ne voulais pas être pour elle un mauvais placement. Plutôt mourir ! Je hochais vigoureusement la tête aux propos de la vampire. Je savais que le bla bla inutile ennuyait les professeurs qui n’étaient pas dupes. Les élèves qui enjolivaient trop le faisait pour étoffer leur copie et camoufler leur ignorance. Ce n’était pas mon cas.



- J’ai opté pour la simplicité et la précision. Je pense que c’est ce qui a plu à mon maître d’étude ! Il m’a dit que beaucoup d’élèves assez tendance à se croire en cours de poésie lorsqu’ils répondaient, expliquais-je. Puis je haussais les épaules. On n’avait pas le droit de présenter un dessin 3D réalisé numériquement pour cet examen… il devait être réalisé au crayon et sur papier. Mais je veux bien que vous m’installiez un logiciel pour faire des dessins en trois dimensions, précisais-je déjà impatiente.


Je pensais que Maja allait bientôt me demander de la laisser seule mais elle me demanda où j’en étais concernant mes projets professionnels. Je n’hésitais pas à lui répondre car mon idée était bouclée dans mon esprit. Il restait à convaincre Saara et les clichés à faire, ce qui était le plus agréable.
Je ne répondais rien concernant les futures ventes de mes photographies. Saara était douée pour attirer les acheteurs. Je me concentrais sur les dernières paroles de la blonde.



- Je vais faire en sorte que cette exposition soit payante car il ne va pas s’agir de quelques clichés. Je verrais pour louer une salle s’il le faut, dis-je avec conviction alors que j’avais déjà étudié la question. Et pour la carte au trésor j’imaginais la vendre… Un peu comme une carte souvenir ! Les touristes adorent ce genre de truc, dis-je en souriant.


Ce projet était très précis sur papier et il serait mis sur pied très rapidement. J’espérais avant les prochaines vacances scolaires.
Puis arriva le moment où la fin de mon entrevue privée avec Maja. Elle devait partir et moi je devais me reposer. Je ne me fis pas prier pour aller paisiblement écouter de la musique dans ma chambre avant que le sommeil ne me gagne.




.

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Livre I] Terms and Conditions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formations universitaires aux Métiers du livre par diplôme
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Formations universitaires aux Métiers du livre par région
» master 2 "monde du livre" à aix
» Livre synthétique sur l'art d'écouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
La Rive Gauche
 :: 
Domaine des Myklebust
-
Sauter vers: