AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 267
Membre du mois : 42
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Dreamy
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Jeu 2 Fév - 0:29

Le 27 décembre 2017


Crédit Gifsec & Giphy




Je venais de passer une heure à courir et chasser en forêt. Je l’avoue, mes nerfs avaient été mis à rude épreuve. Quand j’avais accepté d’entrainer notre Lupa l’Humaine, je ne m’étais pas attendu à ce que ce soit si dur. Non pas qu’elle n’est pas bonne élève, mais simplement parce que… et bien, justement elle était BONNE tout court. Bordel c’était méga dur de la voir se tortiller en petite tenue, avec si peu de tissu sur le dos. J’avais une furieuse envie de baiser, mais Maëve était pas là alors… J’étais parti courir histoire de décompresser un peu.

Je ne m’étais pas rhabillé en sortant des bois. Pourquoi faire ? j’avais besoin désormais d’une bonne douche et puis… Je l’avoue, je suis un genre très exhibitionniste comme loup. J’aime qu’on me regarde et qu’on bave sur mon corps d’Apollon. Après tout, je bosse dur pour être toujours au meilleur de ma forme. Ce serait franchement un délit de le cacher. Si les lois humaines n’étaient pas aussi étriquées, je me baladerais tout le temps à poil. Mais Jayden me l’a interdit. Parait qu’on atteint à la pudeur des gens. Mouais. Je suis pas convaincu. Bref je disais donc… ? Ah oui, j’avais traversé le domaine à poil, roulant des mécaniques devant les louves, peu importe leur âge. Une fois dans la maison, j’avais récupéré mes vêtements abandonnés dans l’entrée sous le bras pour aller les poser par terre… Sur un tas dans ma chambre. J’entendais déjà Jaymi-chéri me gueuler dessus de ranger ma piole, comme lorsque j’étais gamin. J’sais pas, j’ai toujours eu un problème avec le concept du rangement. Mes tas était ordonné même s’ils en donnaient pas l’impression… A l’image de mon atelier. Personne à part moi ne pouvait s’y retrouver.

En entendant l’eau couler sous ma douche, un sourire se dessina sur mes lèvres... Maëve était finalement rentrée et m’honorait de sa présence. Ce n’était pas la première fois qu’elle m’attendait sous l’eau, ruisselante et désireuse… Et j’adorais ça bien évidement. Bien décidé à la surprendre, je pouvais doucement la porte et entrée dans la pièce pleine de buée, signe que l’eau coulait depuis un bon moment. Je fis glisser dans un bruit la porte de la douche, et me réjouissait en la voyant de dos. Encore mieux. Je mis un premier pied dans le bac puis un second. Je frissonnais légèrement en sentant l’eau bouillante s’écouler sur moi, mais cela ne dura pas. Je me collais aussitôt à la louve et englobais sa superbe poitrine dans mes paumes lui susurrant à l’oreille J’aime quand tu me fais ce genre de… Oh PUTAIN ! je la lâchais aussitôt et reculais avec précipitation. Je manquais de m’écrouler en glissant sur l’un de mes produits de douche que je venais de faire tomber dans ma précipitation. Ses seins… Ils appartenaient pas à Maëve. Je saurais reconnaitre les siens entre mille… Non… C’était… Bordel bordel bordel… j’étais en train de grave paniqué là et en essayant de sortir, je glissais une nouvelle fois et plaquais la femme contre le mur de la douche, mon torse contre son dos. Désolé désolé désolé lui dis-je en panique, avant de me ressaisir. Je plaçais mes deux mains autour de sa tête et me redressais droit sur mes pieds en me servant de la force de mes bras.  Je ne t’ai pas fait mal ? Bordel, attends bouge pas je vais sortir… Je voulais pas te… Je t’ai prise pour Maëve… Désolé. lui dis-je sincèrement. Bordel, j’avais pas eu l’intention de lui manquer de respect ou autre. Jamais. J’avais toujours gardé mes envies et mes désirs pour moi. C’était la Lupa bordel mais une quelconque Louve. Bordel pourvu qu’elle ne m’en veuille pas et que Sebastian ne prenne pas ça comme un affront envers lui. J’aime notre nouvel ulfric. Je veux pas être en froid avec lui… Ou pire, être banni pour une connerie. Je savais pas que c’était elle bordel ! Je suis dans la merde… Jay va me tuer.

_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Ven 3 Fév - 19:51

La semi-démone est épuisée, physiquement et moralement. Son corps est perclue de courbatures depuis qu’elle a commencé les entraînements avec Ezeyell. Sebastian avait insisté pour qu’elle apprenne à se battre, au moins pour qu’elle sache se défendre. On aurait pu croire qu’il prendrait lui-même en charge son entraînement, mais non. D’après lui, elle ne ferait que le déconcentrer. Forcément, avoir le choix entre subir un entraînement et séduire son loup, que croyez-vous qu’elle va choisir ? Le plaisir, plutôt que l’effort.

Elle a davantage de scrupule envers les autres, parce qu’elle serait bien idiote de ne pas se méfier d’eux. Les loup-garous sont des bêtes, qu’il ne vaut mieux pas sous-estimer, quand bien même elle est leur Lupa et qu’ils ne lui cherchent pas de noises. Elle n’est pas aveugle pour autant, certains ont des difficultés à se faire à l’idée qu’une Humaine soit leur Lupa. Qu'à cela ne tienne, ça ne l’arrêtera pas dans son ascension, mais elle fait preuve de plus de prudence.

La vie au sein de la meute n’est pas toujours évidente pour elle, habituée à son indépendance et sa solitude. Elle est rarement seule au domaine, sauf quand elle se trouve dans leur chambre, à Sebastian et elle. Comme maintenant, elle est poisseuse suite à son entraînement, mais elle a eu le malheur de checker ses mails et de s’asseoir sur une chaise pour répondre aux plus urgents concernant le zoo.

Finalement, elle réalise qu’elle vient d’y passer une heure et qu’elle empeste. C’est ça de se donner à fond lors de ses entraînements, non pas que ça l’enchante, mais si elle veut pouvoir asseoir une autorité certaine sur la meute, elle doit pouvoir mater physiquement les loups. Elle ne pourra pas toujours se fier aveuglément à son pouvoir. Aslaug est donc consciencieuse, se donne à fond, ne rate pas une miette de son enseignement. Et accessoirement, de son enseignant. Pourquoi Sebastian lui a suggéré Ezeyell est un mystère, ou peut-être parce qu’il est l’un des rare à l’avoir accepté sans trop broncher.

La semi-démone se glisse sous l’eau qu’elle a laissée coulé pendant qu’elle se déshabillait et en ressort aussitôt en pestant. Trempée et glacée par l’eau froide qui jaillit du pommeau de douche. C’est quoi ce bordel ? Impossible qu’il n’y ait plus d’eau chaude, chaque chambre possède son propre ballon pour éviter ce genre de désagrément au vu du nombre d’habitants du château. Elle a pas le temps de se pencher sur la question, elle a envie d’une bonne douche chaude et vite. Elle enfile un peignoir vite fait et se dirige vers la chambre voisine, fermée. Elle passe à l’autre, ouverte, elle entre.

On pourrait appeler ça une violation de la vie privée, sauf qu’ici, elle est Reine, personne ne l’engueulera parce qu’elle se trouve sous la douche d’un loup. Elle ne fait pas attention de savoir dans la chambre de qui elle peut être, c’est direction la salle de bain qu’elle se rend immédiatement. En quelques secondes, elle s’est glissée sous l’eau chaude avec un soupir de satisfaction. Elle reste un long moment sous l’eau, qui a l’effet de détendre ses muscles mis à rude épreuve ces derniers temps.

La semi-démone fouille parmi les flacons à la recherche d’un shampooing et se lave les cheveux, puis elle fouille à la recherche d’un gel douche. Elle presse le flacon pour en mettre dans sa paume, lorsque des mains l’agrippent tout à coup, sans douceur, des mains compressent sa poitrine. Elle sursaute, avec un espèce de couinement et lâche le flacon de gel douche. Une voix s’excuse, apparemment aussi surprise qu’elle, et son corps se retrouve cette fois plaqué par un autre corps contre la paroi froide de la douche. “C’pas vrai!” Lâche-t-elle en se retournant, prête à baffer l’intru. Elle réalise qu’il s’agit d’Ezeyel, qui lui saisit le visage entre ses mains, lui demande s’il ne lui a pas fait mal.

Elle se calme, mais il doit entendre les battements affolés de son coeur. Il lui a fichu la frousse. Puis finalement, elle réalise ce qu’il lui dit, il l’a pris pour Maeve, il n’en faut guère plus pour la semi-démone. Elle pose ses mains sur ses avant-bras, pour le retenir. “Tu sembles déçu?” Le défi-t-elle avec un sourire en coin. Il est jeune, mais que ce soit l’âge ou le sexe, Aslaug ne s’est jamais mis de barrière. Le loup est séduisant, elle n’est pas sans savoir sa réputation de coureur de jupons, ce n’est pas la première fois qu’elle le voit nu non plus. Quant à elle, elle est dépourvue de pudeur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 267
Membre du mois : 42
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Dreamy
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Mar 7 Fév - 22:21

Le 27 décembre 2017


Crédit Gifsec & Giphy





J’avais foutu la trouille à la Lupa. Sans doute autant que j’avais peur moi-même des conséquences de mon geste. Mais Bordel, je pouvais pas savoir que c’était elle et pas Maëve ! Ce n’était pas de ma faute putain ! La louve se glissait de temps à autre dans ma douche… Et Aslaug n’avait rien à foutre ici sous ma putain de douche d’ailleurs ! Mais cette faute, on ne lui donnera jamais. C’est la Reine des Loups, et elle est au dessus de ça. Moi… Et bah moi, je suis dans la merde mais total. Alors que putain, pour une fois que je la cherchais pas… Jay allait vraiment me tuer. Mais vraiment. Genre, quand il l’apprendra, l’Ulfric n’aura pas le temps de me zigouiller que mon frangin s’en sera déjà chargé. Putain.

Je m’excuse tout de suite, en espérant qu’elle ne m’en voudrait pas, qu’elle n’en verrait pas d’offense à mon geste malencontreux… Et à ma présence ici… Dans ma propre douche. Je trouve que c’est très important d’insister sur ce fait. Parce que j’étais pas allée dans sa chambre à elle, mais dans la mienne hein. Au moins elle semblait pas avoir été blessée. Ca aurait été encore pire si je lui avais fait mal… Et… Mais ??? Oh Putain de merde… J’étais en train de grave halluciner. Elle venait de poser ses mains sur moi… Sur mes avants bras. Bordel bordel bordel mais elle faisait quoi là ? Je suis sensé faire quoi hein ? Parce que je devais déjà me faire violence pour pas le reluquer. Et j’étais déjà bien assez excité pour pas qu’elle en rajoute une couche. Surtout que là, bah j’avais aucun vêtement pour le cacher. Franchement faudrait être aveugle pour pas la trouver bandante. Surtout que là, elle est nue et humide sous ma douche… Bordel penses à autre chose Zeÿ… Pamplemousse. Ouais pense à un pamplemousse. C’est acide, et tu n’aimes pas ça. Ouais tu détestes même ça, et depuis toujours. D’ailleurs ton père t’obligeait à en manger quand il estimait qu’il devait te punir. Ouais penser à un pamplemousse… Rond et ferme comme sa poitrine. Raaaah bordel ça marche pas. Faut que je trouves autre chose… Heu hein quoi ? Raaa bordel mais il se passait quoi là ? Elle me retenait et maintenant elle me demandait si j’étais déçu… Ce fut plus fort que moi. Bordel j’suis un mec, et un loup de surcroît. Je pouvais pas résister à l’envie de baisser les yeux et de la mâter de haut en bas… Avant de déglutir et de la regarder dans les yeux. C’était méga dur… Ouais j’étais méga dur maintenant. Bordel bordel bordel. Hein heu… Non… Enfin si… Enfin non… Bordel. Je déglutissais un instant avant de me reprendre. C’était pas la première nénette à être sous ma douche et me surprendre. Reprend toi bordel Zeÿ. Surpris… Je suis surpris. Pas déçu. Enfin si quelque part si. Parce que bordel, pardonnes moi mais t’es bandante, t’es sous ma douche et nue…C’est une torture pour un mec comme moi. Alors qu’avec Maëve, ça le serait pas. Je m’enfonçais pas tant que ça. J’étais sincère. Je haussais les épaules avant de conclure. Je f’rais mieux de sortir et te laisser continuer ce que tu faisais… J’vais aller squatter la piaule de mon frangin.


_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Dim 23 Avr - 14:43

Quand on a un certain âge, on peut-être certain de son pouvoir de séduction. Elle l’a été, multipliant les amants et/ou maîtresses. Quand on atteint un autre âge, cette certitude se fait de plus en plus vacillante, quand bien même on vous assure que vous êtes toujours aussi séduisante. Sebastian lui prouve dès qu’ils en ont l’occasion. Aslaug sait qu’elle l’est encore, elle fait tout pour, mais cette épée de Damoclès traîne toujours au dessus de sa tête. Cette même épée de Damoclès qui l’a -en partie- poussé à se séparer de Bael.

Il parle de torture, elle l’observe derrière ses cils, avec un sourire mutin. Il n’a aucune idée de toutes les façons dont elle pourrait le torturer, de ce dont elle est capable. Aucun d’eux ne le sait. Quand on a un Prince Démon comme père, il faut être capable de tout, du pire comme du meilleur, se montrer particulièrement créatif et ce n’est pas sans raison qu’elle a su attirer son attention. Bael est le seul a vraiment la connaître, il l’a formaté tel qu’il le souhaitait. Une arme aussi subtile, que létale. Jusqu’à ce qu’elle lui échappe.

2 mois seulement, qu’elle savoure sa liberté. Son pouvoir, sa position, sur la meute. Mais ce n’est pas encore totalement acquis, elle doit s’attacher leur fidélité indéfectible, qu’ils dépassent leurs a prioris sur son humanité. Car, le moment venu, comment réagiront-ils en apprenant qu’elle n’a rien d’humain ? Aslaug doit prouver que l’avenir de la meute sera prospère entre ses mains. Et croyez là, ce n’est pas une mince affaire tous les jours. Tant que son pouvoir n’est pas à son apogée, elle ne peut compter complètement dessus.

“Ezeyel. Petit loup. Ne pars pas si vite.” Murmure-t-elle, certaine qu’il l’entendra malgré l’eau qui burine bruyamment l’espace de douche. Pourquoi se priverait-elle d’un beau garçon ? “Je suis sur ton territoire. Ce serait à moi de partir et non toi.” Ce serait le cas, si elle n’était pas Lupa. C’est bien pour ça qu’elle n’est pas déjà en train de dégager de la salle de bain. Elle a le droit de se trouver là, comme Ezeyel.

“Il n’y a plus d’eau chaude dans notre salle de bain, et la tienne est assez grande pour deux. Si tu veux bien que je reste, bien entendu.” Pas vraiment une interrogation, ni une affirmation. Elle lui laisse le choix. Le met à l’épreuve. Va-t-il la renvoyer ? Ou se laisser emporter par son désir et la garder auprès de lui, pour le temps que ça durera ? Écouter sa raison, plutôt que son désir ? Sa réponse pourrait le sauver, ou l’enfoncer davantage. Elle décide de l’aider un petit peu.

“Je suis toute courbaturée par nos entraînements, ma résistance n’est pas égale à la vôtre et j’aurai bien besoin de mains solides et douces pour dénouer mes muscles.” Vérité brute. Agrémenté d’un sourire qu’elle veut timide. “Les tiennes sont-elles capables d’autres choses que me rendre la vie difficile Ezeyel?” Une Lupa doit prendre soin de ses loups. Et inversement. Si le couple alpha prend les décisions, chacun se protège mutuellement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 267
Membre du mois : 42
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Dreamy
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Mar 2 Mai - 11:20

Le 27 décembre 2017


Crédit Gifsec & Giphy





Putain j’étais dans une merde bien profonde là. Mais pourquoi ça arrivait à moi putain ? J’étais pas un mauvais gars ! Au contraire, j’suis un bon loup bordel. Pourquoi est-ce que Aslaug s’était pointée dans MA salle de bain hein ? On allait encore me foutre ça sur le dos. Ouais, j’étais connu pour avoir une libido exacerbée. Mais bordel, j’avais jamais été incorrect avec la Lupa. Parce que c’est la Lupa et qu’elle appartient à Sebastian. Il est mon Ulfric putain, un ulfric que j’apprécie beaucoup. Je veux pas de problème avec lui. Je veux pas qu’il pense devoir m’écraser. Je veux pas qu’il me pense traitre. J’veux pas séduire sa compagne bordel ! c’est pas mon genre. Je chasse pas sur le territoire des autres loups. Bordel bordel bordel… Je pensais que c’était Maëve ! Sinon je l’aurais jamais touché de la sorte, jamais. J’suis pas suicidaire. J’suis pas con à ce point là. Jamais j’ai eu un geste déplacé envers l’humaine lors de nos entrainements, jamais. Je suis toujours resté très pro pour justement que jamais on puisse me faire ce genre de reproches. Ca faisait un mois et demi que je la faisais bosser et yavait jamais eu le moindre incident… Jusqu’à aujourd’hui. Ouais, et quel incident en plus ! Elle était nue sous MA douche - ouais j’insiste sur le MA ! - et je l’avais ploté comme si c’était juste un objet sexuel. Et putain… Elle sentait MES produits et ceux de Maëve… Comment voulez-vous que je bande pas bordel ? Elle est nue sous MA douche et sent des odeurs que j’adore !?! Et elle me touche putain putain putain. Je déglutis avec difficulté et peu pas m’empêcher de la regarder quelques secondes. Bordel j’aurais pas dû faire ça, mais ça avait été plus fort que moi. Elle était bombasse… Encore plus nue qu’en tenue courte de combat qui laissait pas de place à l’imagination pourtant. Mais c’était pas la même chose d’imaginer que de voir.

Elle me demande si je suis déçu et putain je perds un peu plus mes moyens. Ca se voit nan que je suis pas déçu mais heureux ? Enfin mon corps lui l’est. Connard de traitre. Je lui réponds avec difficulté, mais je suis sincère. Je me reprends un peu arrive à faire des phrases cohérentes, à mettre des mots à la suite des autres. Je conclus en lui disant que j’allais la laisser finir sa douche… Et moi j’allais en profiter pour aller me finir ailleurs si vous voyez ce que je veux dire. je recule et me retourne mais sa voix m’arrête. Je dégluti difficilement une nouvelle fois. Putain, mais elle joue à quoi ? Faut pas qu’elle fasse ça putain. Car ça va très mal se terminer. J’ai du self contrôle ouais, mais faut pas trop pousser non plus. Sur mon territoire… Ouais pas faux. A elle de partir ? Ouais ce s’rait une bonne idée. Peu importe qui part tant que le résultat est le même d’ailleurs, tant que je reste pas avec elle nue. Je suis soulagé un instant… Mais seulement l’espace de quelques instants. Parce qu’elle continue dans j’sais pas trop quoi d’ailleurs et finit par me dire qu’elle est courbaturée par ma faute, et qu’elle aurait besoin que je lui dénoue les muscles si j’en suis capable… Bordel bordel bordel. Je me retourne vers elle c’est plus fort que moi. Qu’est-ce que je devais faire hein ? Elle venait clairement de me demander de le faire et… Putain j’suis sensé l’aider et prendre soin d’elle nan ? Bordel bordel bordel… Et le sourire timide qu’elle a au visage… Elle était en train de me rendre dingue. Je me vois m’approcher d’elle et poser mes mains sur ses épaules pour qu’elle se retourne. Je me vois me rapprocher un peu plus d’elle encore, coller mon corps contre son dos, alors que mes mains massent ses épaules. Je me vois les faire légèrement dériver pour descendre en bas de son dos, explorer un peu son corps, avant de les remonter avec lenteur. Puis je pousse un peu mon bassin contre ses fesses… Je secoue la tête et me reprends. J’peux pas laisser mon loup me guider. Putain non. Sinon j’vais finir par la sauter. J’me connais. J’le connais. Les dents serraient, incapable de sortir de cette putain de douche je lui dis avec difficulté Ordonne moi de partir… Dis-moi de me casser. J’suis qu’un putain de loup Aslaug et j’vais te sauter si tu m’ordonnes pas de partir... Parce que putain t’es nue sous MA douche et tu sens MON odeur… J’veux pas de problème… J’veux pas de putains de problème avec toi. J’veux pas de putains de problèmes avec Sebastian… Putain ordonnes moi de partir.



_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Mer 10 Mai - 11:28

La torture, qu’elle soit physique ou psychologique, sera toujours le péché mignon de la semi-démone. On peut dire qu’elle l’a dans le sang et elle n’a rien fait pour atténuer ce besoin viscérale de voir les autres souffrir. Bien au contraire, elle s’est améliorée au fil des ans. Ce vice ne cesse de s’éveiller lorsque la situation se présente, comme à l’instant. Sous cette douche, en compagnie d’un jeune homme tout à fait séduisant et prêt à l’action.

Ce n’est pas raisonnable, elle en a bien conscience, mais s’en priver la torturerait. Pourquoi passer à côté d’une telle occasion ? Elle finit par obtenir ce qu’elle veut, ses mains sur elle qui la retourne, pour un massage qui ne manquera pas de dénouer ses muscles meurtris par leurs entraînements. Ses mains sont douces, sa poigne ferme comme il faut et sensuel. Le contraste entre le massage et l’eau chaude la fait frissonner, la chair de poule s’empare de son corps.

Aslaug ferme les yeux, sourit et savoure le moment. Les mains massent ses épaules, entre ses omoplates, descendent jusqu’à son bassin, elle lâche un soupir d’extase. Ca fait tellement de bien. Puis, elle sent la raideur de son membre contre ses fesses, avant qu’il se mette à paniquer. Il veut partir, ne veut pas de problèmes s’il la saute. Oh, elle ne dirait pas non. La semi-démone l’observe par dessus son épaule, très sereine.

Elle a une seconde pour prendre sa décision, continuer ce petit jeu, ou le laisser en paix ? Putain, elle meurt d’envie de continuer, le sexe avec un loup ça vaut le détour. Mais elle décide finalement de faire un pas de côté, puis un en arrière. “Prends ta douche.” Puis, elle sort de la cabine et regrette déjà le jet d’eau chaude. Elle le laisse en paix, pour aujourd’hui, rajoute-t-elle en son for intérieur, non sans un sourire. “Ne te gêne pas si tu souhaites te soulager. Je me sèche et m’en vais.”

Ou pas, elle serait bien bête de louper la scène. Les loups la fascinent, plus encore lorsqu’ils explosent. Elle ne rate jamais le moment où Sebastian explose en elle, cet instant où la bête est juste là, tapi derrière le regard, promet danger et volupté. Elle s’empare d’une serviette et commence à essuyer les gouttes d’eau de son corps, prend tout son temps sans louper ce qu’il se passe derrière la cabine, du coin de l’oeil.

“Je pensais...Que nous ressentions la même chose.” Et maintenant ? Va-t-il ressentir de la culpabilité à l’idée de la savoir coupable et honteuse ? Elle joue un jeu dangereux, mais un jeu qui l’amuse beaucoup trop pour s’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 267
Membre du mois : 42
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Dreamy
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Ven 12 Mai - 0:40

Le 27 décembre 2017


Crédit Gifsec & Giphy





Je pouvais pas tenir plus longtemps. J’étais foutrement incapable de tenir plus longtemps dans cette situation. Putain de bordel de merde, j’avais de baiser comme pas possible. Aslaug… Aslaug est une femme magnifique, encore plus quand elle est nue. Encore plus quand elle sent l’odeur de mes produits de douche. Encore plus quand elle me demande de poser mes mains sur elle. Je les laisses glisser, m’écarte du droit chemin, un peu… Pas assez à mon goût. Je veux la faire mienne. Je veux m’enfoncer dans son jolie corps, la faire jouir avec ma langue, ma queue, mes doigts. Je me sais assez compétent dans ce domaine. Je sais que je saurais la comblée. J’avais un sacré rival en la personne de Sébatsian et peut être ne faisais-je pas le poids. Mais putain, elle prendrait quand même son pied avec moi. Ca ne faisait tout simplement aucun doute et elle comme moi en étions conscient.

Elle joue avec le feu. Elle connait les loups. Elle connait notre nature. Elle sait de quoi nous sommes fait, et que je ne saurais résister très longtemps. Pas dans une telle situation. C’est une chose de garder ma bite dans mon calbut’ et mes mains sages quand je l’entraine au combat... Ca en est une autre de le faire dans une putain de douche se prêtant parfaitement à des activités sexuelles, alors qu’elle est nue. Putain j’insiste sur ce point mais bordel, foutez-vous à ma place. J’suis un hyperactif de la luxure. C’est juste trop dur de continuer comme ça.

Avant de craquer, je l’avertis. Je l’avertis de ce qui va se passer si elle ne s’arrête pas… Si elle ne m’ordonne pas de m’arrêter. Je ne serais plus capable de me contrôler. Elle m’avait bien trop chauffé pour ça putain. Car ouais, c’était ce qu’elle avait fait. Elle avait joué avec mes nerfs et elle les avait fait atteindre leur limite très vite. Bordel c’était tout simplement insoutenable et j’pouvais pas continuer à être sage, même si j’avais un putain de grand respect pour Sébastian. C’est sa Lupa ouais et ça me faisait chier putain. Mais j’pouvais pu garder ma queue sage. C’était impossible. L’humaine laisse passer un léger temps qui me semble être une éternité. Son pas en arrière me fait autant de bien que de mal. Bordel il fallait qu’elle s’en aille mais c’était une torture de pas finir ce que je venais de commencer. Je la voulais putain. Je la voulais ici et maintenant, dans ma putain de douche. Je vais la retenir, mais elle me dit de prendre ma douche avant de sortir sans m’en laisser le temps. Je regrette de lui avoir dit de me stopper putain. J’ai envie de frapper dans quelque chose tant que je suis frustré… Mais elle me dit de me soulager, qu’elle se sèche et s’en va. Je me retourne vers elle, ne me gênant plus  pour la mâter ouvertement. J’observe chacun de ses gestes alors que je m’éloigne légèrement pour me retrouver sous le jet chaud de la douche que je rallume.

Plutôt que d’aller au point de non-retour, et lui sauter dessus pour la baiser contre le lavabo, je finis de me doucher. Je savonne l’intégralité de mon corps, avant de couper l’eau. Je me lave les cheveux, puis les rince pour venir ensuite appliquer un masque minute dessus. Je suis du genre coquet, je devais bien l’avouer. Ma belle gueule et mon corps devait être entretenu ; pas seulement avec du sport mais aussi avec des produits de beauté que je payais une blinde. S’ils sentaient sous l’eau, tous mes produits perdaient leurs odeurs une fois secs. Je détestais ça, sentir un truc chimique. Mon odorat était trop sensible pour accepter renifler la vanille chimique ou j’sais pas quoi d’autres. Ces geste mécaniques me permettent de reprendre totalement le contrôle sur mon corps et mes réactions. Et j’en avais foutrement besoin en cet instant.

Une fois complètement rincé, je me retournais de nouveau vers l’humaine qui avait eu tout le loisir d’observer mon côté pile. Et putain de la voir encore là, ça me donnait de nouveau envie d’elle. J’suis un putain de loup et très active sexuellement parlant. Je sors de la douche, et récupère une serviette. La salle de bain n’est pas très grande et mon corps effleure le sien, délice torture. Je vais finir de dénouer tes muscles. Suis-moi lui dis-je avant de quitter la pièce d’eau. Je fis rapidement un tas de tous ce qui trainait au sol, puis je récupérais dans mon armoire une  une grande serviette de bain que j’étalais sur mon lit. Cela fait, je me tournais alors vers l’humaine. Allonges-toi sur mon lit sur le ventre. J’suis à toi dans deux minutes Je me dirigeais vers ma commode cette fois ci et récupérais un caleçon puis un tee-shirt. C’était plus prudent que j’ai un minimum de fringues avant de la toucher. Je quittais quelques instants la pièce pour prendre une pommade décontractante dans la pharmacie de la salle de bain. Cela la soulagerait en plus de mon massage. J’étais douée dans le domaine, très même. C’était un sacré atout avec les femmes que d’avoir des doigts agiles comme elles me le répétaient souvent. Cela fait, je regagnais la chambre et grimpais sur le lit. J’ouvrais le tube et l’appliquais sur mes mains encore chaude. Puis je m’installais au-dessus d’elle, sa taille entre mes deux jambes, pour pouvoir mieux poser mes doigts sur sa chair esquisse. Doucement j’appuyais sur ses nœuds pour les dénouer, prenant mon temps afin que cela soit agréable pour elle. Qu’est-ce que tu voulais dire tout à l’heure… Quand tu m’as dit que tu pensais qu’on ressentait la même chose. Si tu veux savoir ce que je pense de toi… Je me penchais jusqu’à son oreille et lui glissais. Mon loup et moi avons envie de t’entendre crier pour nous, sous nos doigts, sous notre langue, sous notre corps… T’as pas idée de moindres de fantasmes que tu fais naître en nous. Je me retenais de venir embrasser sa chair et me relever pour reprendre mon massage. Tu es ma Lupa. Je te respecte et t’aime en tant que telle. Je donnerais ma vie pour la tienne, n’en doute jamais. Et j’aime Sebastian. Il a toute ma confiance, tout mon respect. Soit assurés que je ne ferais jamais rien qui pourrait le foutre en rogne, ou le blesser. Je ne marche pas sur son territoire. Et je m’excuse d’avoir dérapé tout à l’heure. J’aurais dû mieux me contrôler. Je ne voulais pas te manquer de respect.


_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Dim 14 Mai - 15:45



Puis, il se lave. Elle reste muette d’envie. Il a le corps d’un jeune homme en bonne santé et bien entretenu. Un corps, que des mains ferment, mais douces, parcourt par la force du quotidien. Chaque mouvement, contracte des muscles quelque part. Il a rien d’un bodybuilder, mais il a bien plus de force qu’eux. Il pourrait la briser comme une brindille. Ce genre de danger la fait frissonner. Elle aussi fait des gestes mécaniques en s’essuyant, tout en le lorgnant sans honte. Là, elle se demande pourquoi elle devrait être si sage. Il suffirait qu’elle en donne l’ordre, pour qu’il n’aille pas le raconter à Sebastian, ou même aux autres.

Elle finit par se détourner, une fois son corps sec, elle s’attaque à ses cheveux. La serviette tamponne ces derniers pour enlever l’excédent d’eau, puis elle les démêle avec ses doigts,  tremblants constate-t-elle. Elle n’est satisfaite que lorsque ses cheveux lui donnent l’air sauvage, plutôt qu’un rat aux poils mouillés. Oui, elle prend tout son temps. En prime, elle fouille dans les tiroirs à la recherche de crème hydratante, mais n’en trouve pas, du moins, n’a pas le temps d’en trouver puisqu’il sort de la douche et la frôle pour s’emparer d’une autre serviette.

Il va finir de dénouer ses muscles ? Par l’enfer, ses mots ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd finalement. Aslaug ne se fait pas prier pour que ce petit jeu perdure et le suit dans la chambre. La buée chaude de la salle de bain se dissipe et l’air frais la fait frissonner tandis qu’il étale une serviette sur le lit. Ni une, ni deux, elle s’allonge à plat ventre sur le lit, pose son menton sur ses avants-bras en attendant qu’il daigne s’occuper d’elle. Tant qu’elle sent à nouveau ses mains sur elle, la semi-démone ne se plaindra pas de l’attente.

Déception, quand il enfile un tee-shirt et un caleçon, mais si elle le veut vraiment, il en sera vite débarrassé. Elle n’est pas encore décidée si elle poursuit la séduction, ou non. Elle ne le quitte plus des yeux, silencieuse, tandis qu’il disparaît, revient, s’installe sur le lit, et enfin ! Sur elle. Elle ferme les yeux, savoure l’instant encore une fois et adore être nue sous le corps et les mains de ce loup. Ses mains font des merveilles, elle pourrait s’endormir tellement il détend ses muscles, mais le frottement de ses cuisses enserrant sa taille l’en empêche. Ce frottement est subtil, mais délicieux.

Elle rouvre les yeux quand il se penche pour venir susurrer à son oreille qu’il la désire autant qu’elle le désire. C’est le déferlement d’hormones en elle, il se dissocie lui-même, l’humain et le loup. Elle frissonne, elle veut autant le loup que l’humain, mais il se redresse bien vite pour faire appel à cette part raisonnable et respectueuse de lui. Frustrée, c’est ainsi qu’on peut décrire le sentiment qui s’empare d’elle, son corps se raidit. Si proche et si intouchable, il respecte trop son Ulfric pour empiéter sur ses plates bandes.

“Je vais te dire une chose, je suis peut-être encore qu’une étrangère, une humaine pour la majorité d’entre vous, mais contrairement à ce que vous pensez, je vous accepte tel que vous êtes. Tout comme j’accepte l’idée que Sebastian se soulage auprès d’une autre si je suis absente. Ca ne l’empêche pas de m’aimer, vos pulsions sont ce qu’elles sont et j’admire ceux qui l’acceptent. Moi, j’accepte votre part loup aussi bien qu’humain. Je sais ce que je fais.”

Ok, elle ne dit clairement pas qu’ils se sont mis d’accord avec Sebastian concernant la polygamie, l’omission a parfois du bon. Les choses sont claires pour elle, s’il a le droit d’aller se frotter aux louves, elle en a le droit aussi et c’est auprès de lui qu’elle gérera la situation. Point. “Excuse-moi, je pense qu’on en a terminé.” Dit-elle en se tortillant pour se dégager de sous lui et du lit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 267
Membre du mois : 42
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Dreamy
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire - Terrifiant - Sans compromis
Métier : Etudiant en troisième année d'art & Artiste connu sous le pseudonyme de Zeÿ, vendant ses toiles et peintures
Affinités :

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Dim 21 Mai - 17:34

Le 27 décembre 2017


Crédit Gifsec & Giphy




 

J’la quittais du regard pour m’retourner et me laver. J’espérais qu’elle restera là, à continuer à m’regarder. J’adorais ça, sentir les yeux des femmes se baladaient sur mon corps. Je bossais dur pour l’avoir ainsi. J’me contentais pas de la force de mon loup, mais la repoussait chaque jour un peu plus. Mon père n’approuva pas, et j’imaginais que d’autres loups étaient aussi dans le cas. Mais j’m’en foutais. J’adorais ça et ça payait. Le reste m’importe pas.

J’finis d’sortir d’la douche pour m’essuyer à mon tour, frôlant l’humaine désormais sèche qui s’attèlait à ses cheveux. J’ai un léger sourire en la voyant faire. Elle aussi prend soin d’elle et ca s’voit. Et putain elle était vraiment trop canon et bandante. Elle fouille mes tiroirs comme s’ils étaient les siens et cela m’dérange pas. Elle était ici chez elle. Et j’adorais, j’l’avoue, sentir mon odeur sur sa peau, même pour un court instant.  J’lui propose d’ailleurs d’finir d’dénouer ses muscles et elle s’fait pas prier. Elle s’rend aussitôt dans ma piole et s’allonge sur mon lit après qu’j’eus installé une serviette propre dessus. J’hésite un instant avant de m’rhabiller. Si je ne l’faisais pas j’allais pas résister à l’idée de m’enfoncer en elle. Je m’connais. Une fois un tee-shirt et un caleçon enfilé, j’m’installe au-dessus d’elle. Ma nouvelle érection frôle ses magnifiques fesses alors que mes mains s’attèlent à la tâche.

J’laisse passer un peu de temps avant d’m’pencher vers elle et répondre à sa question. Je suis sincère. J’pense chacun de mes mots. Elle frissonne sous moi et ça m’donne encore plus d’envie d‘elle. Mais non j’peux pas. Elle est à Sébastian et je leur suis fidèle. J’dois être raisonnable… Et cela lui déplait. Son corps change aussitôt et j’sais que lorsqu’elle ouvre la bouche, ce ne sera pas pour m’complimenter. Elle m’parle de sa nature, de la mienne, d’sa relation avec Sébastian. J’la regarde sans comprendre où elle veut en venir. Elle s’tortille sous moi et ça m’excite même si elle m’demande d’me pousser car elle estimait que nous avions finis. J’hésite Mon loup veut la retenir, la plaquer violemment sur le lit et la prendre, là tout de suite maintenant. L’humain est un peu plus raisonnable mais il a foutrement envie d’elle aussi. On peut pas la laisser partir comme ça. C’est impossible. Alors j’ m’allonge sur son dos, posa ma joue contre son dos. Mes mains passent d’ses épaules à ses flancs doucement avant d’atterrir, sur ses fesses. J’plaque un peu plus mon érection entre elles, m’frotte contre un peu avant d’m’relever et de quitter le lit. J’la regarde et croise les bras. J’m’en fous complètement des humaines. Elles m’permettent d’me vider, seule ou à plusieurs, à écarter leur cuisse et leur cul, à ouvrir la bouche aussi. Elles en redemandent mais jamais j’remets le couvert. Elles n’sont que des objets pour assouvir mes désirs. J’prends mon pied, elles prennent le leur et j’passe à autre chose. je hausse les épaules. J’suis p’tète un connard fini pour certaines et certains, mais m’as-tu vu empiéter une seule fois sur le territoire d’un autre ? M’as-tu vu faire du mal à l’un des miens ? J’fais pas que baiser avec les louves. J’suis ni exclusif avec elles, ni qu’un seul et unique coup. J’tai confondu au début avec Maëve qui est ma partenaire lupine de jeux luxueux préférée. Parce qu’elle a l’habitude de s’glisser dans ma piole et moi dans l’sienne. Et j’ai beau la sauter et m’foutre comme de l’an 40 d’avec qui elle baise de son côté, ça m’empêche pas d’la respecter et d’l’aimer. Ce n’est pas une humaine dont jm’en tape complètement. C’est ma sœur de meute….  T’es pas seulement une humaine à troncher et avec qui j’peux prendre mon pied en one shoot, t’es ma Lupa, la compagne de Sébastian. Tu fais partie d’notre meute à partie entière. Tu fais partie d’notre famille, de ma famille. Et j’te et lui manquerais jamais de respect. J’ai envie d’te baiser je t’l’ai dit, et pas qu’une seule fois. Mais j’le f’rais pas. Pas si j’en ai pas l’autorisation d’le faire. Elle avait indiqué qu’elle connaissait les loups et qu’elle nous respectait. Alors si c’était vraiment le cas comme j’le pensais, elle comprendrait ma position. J’avais envie d’elle, encore plus maintenant que je l’avais vu nue. Mais elle était chasse gardée de Sébastian jusqu’à nouvel ordre. J’prendrais mon pied à l’avoir comme amante ouais mais mon ulfric avait p’tète d’autres projets pour elle… Comme par exemple, comme l’pensait certains, de faire d’elle la mère de ses gosses. Vu qu’elle était humaine, elle pouvait lui donner une descendance d’alphas. Elle avait encore l’âge d’avoir des mômes. Et si c’était c’qu’il voulait il laissera aucun autre mâle profiter de son corps.

_________________
« Just because I don't care doesn't mean I don't feel. Just because I don't believe doesn't mean I don't understand. We are one in the unified field  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Sam 27 Mai - 17:27

I don't like them innocent
...


La journée avait été rude. Maëve avait dû faire des heures supp’ à cause d’une pétasse… Son patron avait embauché une nouvelle serveuse. En soit, cela n’avait rien de bien intéressant. Sauf que la dite-serveuse avait l’odeur du patron sur elle et de façon régulière. L’odeur de sexe aussi était présente… La louve n’avait rien contre une bonne partie de baise, ce n’était pas le problème. Non, le problème était plutôt que cette catin avait dans l’idée qu’elle était au- dessus des autres serveuses. Elle avait passé toute la journée à leur donner des ordres et à se plaindre parce que les autres ne l’aimaient pas. Autant dire que les nerfs de la blonde avait été soumis à rude épreuve et qu’elle avait eu beaucoup de mal à se contrôler.

Pour se détendre donc maintenant qu’elle était rentrée au domaine, Maëve s’engagea vers la chambre d’Ezeÿel. Ils avaient tous les deux l’habitude de squatter la douche ou le lit de l’autre, cela ne le gênerait donc pas. Et si jamais il surgissait quand elle était sous l’eau, ce serait elle qui ne serait pas gênée par la situation. Au contraire même. Une partie de jambes en l’air, ça l’intéressait grandement en l’occurrence. Mais quand elle arriva silencieusement au seuil de la porte, la louve se figea soudainement. Parce qu’il y avait l’odeur de la Lupa à l’intérieur. Chose assez rare pour le souligner.

Se faisant encore plus silencieuse, Maëve écouta ce qui se disait à l’intérieur. Elle n’entendait que la voix d’Ezeÿel mais il y avait clairement deux respirations à l’intérieur et l’odeur de la Lupa était trop forte, trop vive pour penser qu’elle était partie. Non, elle était là… Et vu ce que le loupiot disait, il avait clairement envie de se la faire mais ne bougerait pas tant qu’il n’aurait pas eu la certitude que l’Ulfric ne viendrait pas le déchiqueter une fois qu’Ezeÿel se serait vidé les bourses… Elle comprenait l’hésitation de son meilleur ami. Mais la Lupa semblait avoir un peu plus de mal à le comprendre. Du moins, c’était l’impression que Maëve en avait.

- Il a raison tu sais… Lança-t-elle au-travers de la porte avant d’entrer dans la chambre et de refermer la porte derrière elle. Aucun mâle sain d’esprit de la meute ne bougera sans que Sebastian ne soit clair quant à ce qui peut être fait ou non avec toi… Renchérit-elle. Créer la merde pour une histoire de cul, dans une meute, c’est pas possible… Mais c’est franchement dommage de pas savoir ce que veut l’Ulfric parce que franchement, on aurait pu s’amuser… Quoi que vous vouliez peut-être pas que je sois là. Ajouta-t-elle avec un air peiné. Je suis jalouse, moi aussi je veux jouer… Finit-elle avec un sourire et un regard qui pétillait de malice.

En attendant, Maëve comptait rester là. Parce qu’elle connaissait son meilleur ami… Il était l’un des loups les plus fidèles mais la Lupa avait autorité sur eux malgré tout. Et si elle persistait, il se lâcherait et risquerait de se faire bannir ou pire… C’était inenvisageable pour la blonde que les choses en arrivent là, aussi s’était-elle incrustée dans la petite fête, matant au passage la belle érection d’Ezeÿel. Miam… C’est que ça donnait envie tout ça et vu sa journée pourrie, une baise rapide et dure ne serait pas de refus…

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Mar 6 Juin - 15:07

C’est tendu, extrêmement tendu. Pas seulement dans le caleçon du loup. Il faut dire, qu’elle n’aime pas beaucoup qu’on lui résiste. Et ce loup se ferme totalement dans son idée de j’prend pas la femme de l’ulfric quand bien même elle se trouve nue sur son lit, sous lui. Elle veut partir, mais elle reçoit tout le poids du loup sur son dos, en sus de ses caresses. S’amuse-t-il donc à la rendre folle ? De désir, de frustration, de colère…

Il se relève et entame un long monologue, comme quoi il saute les humaines qu’une fois, les louves plusieurs fois et que s’il le pouvait, il la sauterait plusieurs fois. Trop d’honneur, elle n’en demande pas tant. Elle se retourne doucement sur le lit, le laissant tout loisir de la voir nue, sur son lit et sans aucun doute perçoit-il son désir pour lui. Elle pourrait faire comme lui, se soulager sous ses yeux, elle y pense très fort, elle en a plus qu’envie, désireuse de retirer toute cette tension sexuelle accumulé. Mais après réflexion, elle garde cette idée pour une prochaine fois.

Un jour il la fera crier, il la fera jouir et elle hurlera son nom sous la lune, promet-elle silencieusement. Il vient de lancer les dés, et elle, de choisir le résultat. Elle le rendra fou, au point qu’il ne puisse plus résister, et ce, malgré le non-accord de Sebastian. Ce dernier, elle en fait son affaire, entièrement sous son emprise, il ne saurait lui refuser quoi que ce soit. Mais rien ne lui fera plus plaisir que voir le loup craquer, en pensant qu’il ne le faut pas. Elle doute pas qu’elle prendra son pied à ce moment-là.

Avec lenteur, elle se relève et s’enroule dans la serviette posée sur le lit. Se cache de la vue du loup, quand une voix s’élève de l’autre côté de la porte, la seconde suivante, qui voilà ? Maëve. Qui vient appuyer les propos de Zek. Son visage n’exprime rien, mais la semi-démone se marre bien, ils ne se doutent de rien. Ce qu’elle veut, elle l’a, tôt ou tard. Tout dépend de sa patience. “Jouer ? Tu constates par toi-même qu’il ne se passe rien ici.” Étrange, Maëve est classé dans le clan des hétéro pur et dur dans la tête d’Aslaug. S’il y en a bien une qui a des raisons d’être jalouse, c’est Aslaug, puisqu’au bout du compte, Maëve se la prendra. La semi-démone devra attendre que Sebastian rentre.

“Tu fais un bon loup de garde Maëve, ne t’en fais donc pas, je n’ai jamais forcé quiconque à me la mettre.” Lâche-t-elle d’un ton serein, mais elle pressent que la louve posera problème, elle lui compliquera la tâche pour éviter des ennuis à son… ami ? compagnon ? plan cul ? Aslaug n’est pas plus que ça dérangé par l’intervention de la louve, c’est courant quand on vit avec des loups. Les seuls moments où ils ne se permettent pas d’entrer dans une pièce, c’est quand l’Ulfric et la Lupa sont en pleine action. Elle devrait l’appeler, histoire qu’il rentre plus tôt.

“Ce n’est pas nécessaire de faire tout un fromage de cette histoire, il n’y verra pas de problème.” Quelque chose lui échappe dans cette histoire, si les loups accordent si peu cas à la fidélité, pourquoi fait on tout un fromage à l’idée qu’elle puisse prendre amant. Elle n’a certes pas leurs pulsions, elle est tout aussi gourmande qu’eux. Connaissant Sebastian, elle sait qu’il a eu d’innombrables maîtresses, encore aujourd’hui, elle suppose qu’il ne s’est pas séparé de toutes. Oh il est très discret, ça ne l’a jamais empêché de la prendre tous les soirs et elle se moque qu’il en prenne d’autres.

“Vous avez peut-être envie de vous retrouver seuls ?” Suppose-t-elle sans faire mine de se diriger vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné   Lun 10 Juil - 11:50

Rp verrouillé car rp abandonné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Livre I] I don't like them innocent |Rp abandonné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formations universitaires aux Métiers du livre par diplôme
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Formations universitaires aux Métiers du livre par région
» master 2 "monde du livre" à aix
» Livre synthétique sur l'art d'écouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Les Vanes
 :: 
Domaine de Skoell
-
Sauter vers: