AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 155
Membre du mois : 33
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mar 31 Jan - 19:44

Ezeÿel Nølan Jayden Sköell

Feat Alex PetiteFleur




Date de naissance Le 01 avril 1996
Ville de naissance Vallhöl
Métier Je suis étudiant, en deuxième année d'Art. Avant j'ai fais deux ans (enfin deux fois une première année de médecine pour faire plaisir au Paternel) mais grâce à Jaymi Chéri, j'ai pu embrayer sur une fac qui m'intéressait plus.  
Groupe et place dans le groupe Je suis un loup de la meute et c'est déjà suffisant !



Surnom Zeÿ pour la majorité des gens. Crétin ou Gamin quand il s'agit du Frangin.
Situation familiale Célibataire ! Ce serait un crime d'être attaché à une seule personne
Orientation J'aime les femmes, leurs courbes, leurs chutes de reins, leurs visage, leurs seins fermes et ronds qui remplissent mes mains, leurs...
Lieu de résidence Le domaine de Skoëll


Je suis un citoyen du pays mais je me contrefous des lois humaines !

Crédits Mw !


Protecteur » Insouciant » Rigolo » Dragueur » Tête brûlée » Ne pense jamais aux conséquences de ses actes » Vantard » Sociable » Volontaire »



01 avril 1996
Naissance d’Ezeÿel, fils de Nølan Skoëll. Sa mère fait une hémorragie lors de l’accouchement. Son père décide de sauver l’enfant plutôt que la mère.
15 juillet 2006
Première transformation de Ezeÿel, après une dispute violente l’opposant à son père.
18 novembre 2007
Ezeÿel se met en danger lors d’une chasse au cerf. Il manque de peu de se faire encorner. Jayden, son grand-frère, sera blessé à sa place, s’interposant entre l’animal et son frère. Fou d’inquiétude et en colère, leur père roulera Ezeÿel de coups suite à cet incident. Il restera plusieurs jours dans le coma malgré son métabolisme de loup. Son père s’en voudra énormément mais ne le montrera jamais. Il veillera chaque jour et chaque nuit son cadet, le suppliant de le pardonner. Personne ne le saura en dehors de Jayden, pas même Eze’.  Zeÿ se mettra à détester son père, mais aussi à avoir une peur bleue de lui.
Juin 2014
Zeÿl est diplômé et intègre une faculté de médecine contre son gré, son père ne lui laissant pas le choix. Ces deux premières années lui serviront surtout à apprendre à jour de la guitare qu’autre chose, art qu'il a appris pour séduire un peu les minettes.
Octobre 2016
Eze’ intègre finalement une faculté d’art. Artiste dans l’âme, il a toujours adoré dessiner et peindre d’abord en secret au sein de la meute et ensuite dans l’atelier que lui aura loué son frère, dans le dos de leur père.
Novembre 2017
Jayden s’emporte contre Zeÿ pour la première fois de sa vie. Les deux frères en viendront aux mains et leur père devra les séparer. La bagarre a commencé quand Jayden aurait foutu son poing dans la tronche de Zeÿ. Coincés dans une même pièce pour s’expliquer, Jay’ finira par dire à son frère qu’il est temps qu’il arrête ses conneries et que c’est la première et la dernière fois qu’il s'en prend à une humaine pour lui sauver la mise, et qu’il se retrouve pas à avoir un gosse sur les bras et une nénette lui courant après pour qu’il l’épouse.




Salut à tous ! Moi c'est Kanala. J'ai 24ans ! Si si et j'habite dans le Noooooord. Je suis arrivé(e) ici par le biais de sa fondation ! Et oué grrroooooos ! et la première chose que je me suis dite c'est que sa co-fonda est bonne *pan*. Si je peux donner mon avis sur le forum, il est parfait !. J'estime ma présence sur VR, hors absence ou ralentissement à 7/7. Si je suis puis dire un dernier mot ce serait Où sont les feeeeeemmmeeeeeeeeeeeeees ?. Je finirais par vous dire que

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 155
Membre du mois : 33
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mar 31 Jan - 19:45

Comme tout le monde, vous n'avez pas pu vous empêcher de regarder la vidéo... Ou du moins de lire dans la presse ou encore de voir à la TV des journalistes en parler. Qu'en pensez-vous? Quelle a été votre réaction?

Si vous voulez mon avis, j’en ai franchement rien à faire. Je suis content que le vamp’ soit mort c’est indéniable. Ces sales suceurs de sang doivent tous crever et si Jaymi-Chéri me surveillerait pas autant quand on va chasser dans les bois je pousserais plus loin pour aller bouffer du mort vivant. Ce sont des aberrations de la nature… Et depuis que j'ai pris goût à leur mettre à mort lors du test lycanthropien de mes 18ans, je fais tout pour avoir le plaisir de les tuer de nouveau. Avant, quand j'étais gosse, ils me terrifiaient. Désormais, ce n'est plus le cas.

En dehors de cela, franchement je m’en fous mais alors total. Je vais pas crier sur tous les toits que je suis un loup c’est sûr. J’ai promis à Jaymi-Chéri que je draguerais jamais de nénettes avec cet argument – Pufff trop nul ! – donc je garde le fait que je peux me transformer en boule de poils blonds et que j’aime hurler à la lune. Donc concrètement ça change que dalle que moi, et mon quotidien n’a pas du tout changé. Quoi que si… Disons que je prête un peu plus attention à ceux qui pensent qu’on est des monstres et à ceux qui, au contraire, nous adorent. Pour les premiers, j’essaye du coup de leur causer des ennuis… En leur piquant leurs copines, en cassant leurs coups, en larguant leurs sœurs… Ou encore en déclenchant une bagarre juste pour le plaisir de leur foutre sur la tronche. Et s’ils portent plaintes, bah je sais que je crains rien. Jaymi-chéri couvre les arrières. Faut bien que ça serve à quelque chose d’avoir un frangin dans la police. Enfin voilà du coup, en sommes, je vis comme je le faisais avant. Et on verra bien ce qui arrivera. De toute façon, je ne reçois d’ordre que de l’Ulfric et de la canon Lupa. Ils sont les seuls à pouvoir me dire quelque chose. Les lois humaines, je m’en contrefous, mais alors royal. Je suis un loup, je suis au-dessus d’elles après tout.



Mordre la vie à pleines dents !


Crédit Tumblr




Je butais contre une racine d’arbre et manquais de tomber. Mais cela aurait été sans compter sur les réflexes de Jayden. Il me rattrape sans le moindre effort, en toute discrétion. Il ne faudrait pas que Papa s’aperçoive que je suis vraiment le gamin empoté et maladroit qu’il pense que je suis. Déjà que je suis gros dans la norme lupine et qu’il veut me faire faire un régime… Je ne veux pas lui donner une nouvelle raison de m’humilier. Enfin, ce n’est pas comme si il avait besoin de ça. Il sait très bien le faire sans mon concours. Je suis une déception à tous les niveaux pour lui. Depuis toujours, il me répète que je n’aurais jamais dû voir le jour. Il ne me voulait pas. Il n’a pas prémédité la grossesse de ma génitrice. Ce n’était qu’un accident, un coup d'un soir dans la salle de garde avec une autre chirurgienne pour décompresser... Un accident qu’il a dû assumer car il était trop tard pour faire marche arrière quand il a apprit qu'elle attendait son gosse, et un garçons qui plus est. Son fils, son vrai fils c’est Jayden. Ca l'a toujours été.

Je l’ai beaucoup détesté Jayden. Je le détestais d’avoir toute l’attention de Papa, et qu’il soit son préféré. Ils partaient souvent en forêt rien qu’à deux, me laissant derrière. Entre eux, il y a cette relation qui n’a jamais existé avec moi. Papa est fier de lui. Ça se voit comme le nez au milieu du visage. Moi… Moi je suis qu’un boulet qu’il se traine au pied.

Oui j’ai haï mon ainé pour ça. Et pourtant, lui, lui a toujours été là pour moi. Je crois que c’est pour ça que maintenant, je l’aime autant. Il ne m’a jamais abandonné. Il a toujours passé du temps avec moi-même si je lui hurlais de partir ou de me laisser tranquille. Il m’aidait quand j’en avais besoin. Il me relevait quand je tombais. Il me soignait quand je m’écorchais ou me coupais. C’est un bon frère, un bon père de substitution également.

J’entends papa qui me crie de me dépêcher. Je ne le vois plus devant moi. Ni même Jayden d’ailleurs. Les larmes commencent à me monter aux yeux. Je ne dois pas pleurer. Papa dit que pleurer c’est pour les humains faibles. Moi je suis un loup garou de naissance. Je vaux mieux que ça. Je suis une force de la nature. Enfin je suis sensé l’être. Je ne dois pas avoir peur du noir, et encore moins de la foret. Et pourtant… Je tremble comme une feuille du haut de mes huit ans. Je me fais violence pour ne pas appeler mon frère. Je sais que, si je le fais, ma voix sera suppliante. Non je ne le dois pas. Surtout que, s’il n’est pas là, ça doit être du fait de Papa. Il a dû lui dire de me laisser me débrouiller. Pour que je devienne fort. Comme lui, comme eux.

J’entends un bruit de craquement sur ma droite. Mais ce n’est rien. Je sens l’odeur d’un lapin. Si je ne suis qu’un loup empoté d’après papa, j’ai un bon flair.  La Lupa m'a apprit à me fier aux odeurs et à les reconnaitre. Je réfléchie vite et décide de l’attraper. Pour rendre fier papa, pour qu’il soit content. Je me détourne du chemin et avance à pas de loup. Mais il m’échappe au dernier moment. Je pousse un juron silencieux et me lance à sa poursuite. Vainement bien évidement. Et je me retrouve perdu dans les bois, et dans le noir. Je tremble complètement de peur. Tous les bruits de la foret se sont tus. Il y a un prédateur dans le coin. Et ce n’est pas un loup. Ça sent le sang… Mais pas le bon sang, pas celui que je connais. Je grimpe sur les branches d’un arbre. J’ai beau être plus gros que la moyenne, j’y arrive toujours sans problème. Jaymi dit que je tiens plus du singe que du loup. J’arrive juste à temps en hauteur. Une main essaye de m’attraper la cheville et je pousse un cri d’horreur. Le visage maculé de sang, une femme me regarde avidement. Une vampire. Elle va me manger. Papa m’a plusieurs fois répété qu’ils mangeaient les enfants, qu’ils adoraient ça. Un sourire horrible se dessine sur son visage. Elle fléchit les jambes pour sauter mais un gros loup noir l’intercepte. Son corps tombe à terre et un combat s’en suit. Un autre loup s’en mêle, un loup roux, dont le pelage étincelle sous les rayons de la lune.

Je suis sauvé. Jayden et papa sont là. Ils sont venus me sauver. Le combat est rapide. Et la vampire finit à sa juste place : morte. Je descends de l’arbre et, les larmes plein les joues, je me précipite vers mon père loup en quête de réconfort. Je n’ai pas le temps de pleurer dans sa fourrure douce et réconfortante qu’il me bouscule par terre. Ses deux pattes se placent sur mes épaules et ses crocs viennent claquer tout prêt de mon visage. Il m’écrase de tout son poids, de toute sa force. J’ai mal, et j’ai peur. Je manque de me faire dessus. Il va me manger. Parce que je suis pas assez fort. Parce que je ne suis pas digne d’être un loup garou.

♦♦♦♦♦


Je ne veux pas y aller ! Je cris sur mon père, sans tenir compte des loups autour de nous. Ce n’est pas la première fois que ça arrive et ce ne sera pas la dernière. Le gamin peureux à laisser place au gamin colérique. Je déteste mon père. Je ne veux pas lui obéir, et encore moins faire preuve de respect envers lui. Il ne me mérite pas. Les autres me trainent mieux qu’il ne le fait. Il passe son temps à me rabaisser, encore et toujours, là où mes frères et soeurs de meute m’encouragent. Ce n’est pas grave si je ne me suis pas encore transformé, ça viendra. Ils ont confiance en moi, et ils me donnent confiance en moi. Je ne suis pas un prodigue, mais ce n’est pas grave. Je sens le loup, je suis des leurs. Point.

Mais ce n’est pas le point de vue du Paternel. Il pense que je dois aller plus souvent en forêt et que c’est ça qui réveillera mon côté loup. Depuis plus de deux ans, je n’y suis jamais retourné. Pas même avec la Lupa qui ne l'a souvent proposé. L’accident de la vampire ne m’a pas marqué. Mais les crocs de mon père prêt à me déchiqueter si. Si Jayden n’avait pas été là, notre Géniteur m’aurait tué. J’en suis sûr. Je l’avais vu dans son regard. Plus jamais. Je m’étais promis de ne plus jamais me retrouver dans une telle position. Je m’étais entrainé pour devenir plus fort, plus robuste. J’avais arrêté de manger à tout va et mon corps s’était affiné par les nombreux tours de courses que je m’imposais autour de la maison et par les petits combats contre les autres jeunes de la meute. Jayden m’a beaucoup aidé, et grâce à tous ses efforts, j’avais commencé à gagner confiance en moi. Je m’affirmais de plus en plus et je ne sursautais plus au moindre bruit. Je prenais des risques, parfois payants, parfois non. La semaine passée j’étais tombé du haut d’un grand arbre et j’avais écopé d’une commotion. Deux jours plus tard, j’y retournais pour gagner à la fois le pari qu’on m’avait lancé, mais aussi pour me prouver que j’en étais capable.

Tu m’obéiras Ezeÿel. N’oublie pas que, de nous deux, je suis le plus fort. Je le regarde et explose de rire. Mauvaise idée. J’en rajoute d’ailleurs une couche en lui affirmant Faudrait déjà que tu arrives à m’attraper. Je m’enfuis aussitôt en courant vers l’extérieur. Mais j’ai à peine fait cent mètres que son poids écrase le mien. Il n’a pas eu besoin de se transformer pour me rattraper. C’est un meilleur loup que moi, un loup adulte qui plus est. Il me saisit par les pieds et me traine au sol sans me ménager. Je m’agite. Je donne des coups, je me débats, mais rien n’y fait. Il est plus fort que moi et je me rapproche de plus en plus de la forêt où d’autres loups déjà transformés nous attendent. Enfin attendent mon père. Ce dernier me jette un regard et ricane devant mes efforts inutiles. La colère explose en moi. Mon corps se met à trembler de rage. Je ne sens rapidement plus ni mes jambes ni mes bras. Mon envie féroce d’attaquer mon père, de lui sauter à la gorge et de la trancher est trop forte.

Je ne me rends pas compte qu’il m’a lâché. Ni même que je suis en train de me transformer. C’est douloureux, mais la haine a tout occulté. Et c’est un loup qui lui saute au visage et non pas un enfant, un loup sauvage bien décidé à lui faire du mal. Je m'élance de nouveau mais ses bras d’homme me détachent de lui. Je l’ai griffé au visage et il saigne. Ce constat me rend heureux et me donne envie de recommencer. Je m’apprête à lui sauter dessus une nouvelle fois, mais un loup plus gros que moi se place entre nous, un loup roux. Je lui montre les dents, et grogne, lui intimant de se pousser. Il ne me fait pas évidemment. On se tourne autour et je l’attaque, lui l’obstacle face à mon père. Mais au lieu de me combattre il plie les oreilles en arrière et m’offre sa gorge. J’arrête mes crocs jusqu’à temps avant de lui faire du mal. Parce que c’est Jayden. Mon loup a reconnu le sien. Il est mien. Alors mon museau ne vient pas le mordre mais caresser son pelage. Et si nous nous mettons à rouler au sol, c’est pour nous amuser et jouer l’un avec l’autre. Comme deux frères. Rapidement rejoints par tous les autres loups venus partager ce bonheur de m'être enfin transformé. Et sous les regards fiers de nos aînés adultes, louves comme loups.

♦♦♦♦♦


Je cours sans m’arrêter. Ce n’est pas prudent, mais je m’en fiche. Je suis un loup et je n’ai plus peur de rien. Karl m’a mis au défi d’attraper un cerf à moi tout seul. Hors de question d’échouer. J’ai une réputation à tenir. Et puis Maëve m’a susurré avant que je parte à l’oreille que si j’y arrivais, elle se glisserait ce soir dans mon lit. C’est une belle louve, une très belle louve. J’aime la regarder quand elle se déshabille avant de se transformer. Et, je rêve souvent d’elle aussi. Très souvent. Elle le sait. Elle s’en est rendue compte. Elle est nouvelle dans la meute, transformée il y a à peine quelques mois. Et pourtant, elle est déjà très populaire. Je lui fais souvent des dessins, principalement d’elle ou de paysages. Elle se dit toujours touchée quand je lui donne. Jayden ne voit pas ça d’un bon œil… Moi je pense qu’il est jaloux, jaloux qu’elle s’intéresse à moi et non pas à lui qui est pourtant plus âgé. Il pense que je suis trop jeune pour penser aux femmes. Car, je suis qu’un Gamin et elle une femme. J’entends encore son sermon quand il m’a surpris à la dessiner nue.

Mais je m’en fiche. Je m’en fiche de ce qu’il pense. J’ai onze ans, je suis un grand maintenant. Ce n’est pas parce que je ne peux pas encore me raser que je ne suis pas assez grand pour plaire à Maëve. Et je vais lui prouver aujourd’hui. Je vais tuer ce cerf, moi tout seul et leur montrer que je suis aussi un homme, un vrai.

Je mets du temps à le débusquer et derrière moi, je sais que je suis suivi. On est plusieurs à suivre sa piste. C’est censé être une chasse collective après tout. Mon rôle est de le rabattre sur les autres. Quelle surprise ils vont avoir quand ils vont se rendre compte que je l’ai tué à moi tout seul ! J’en étais fier par avance.

Il y a une biche et deux faons avec lui. C’est un problème. Mais tant pis. Au lieu de s’enfuir il va vouloir m’affronter pour donner le temps à sa famille s’enfuir. Je comptais le faire courir un peu et l’épuiser, mais tant pis. Je n’ai pas le choix que de faire avec et je serais encore plus adulé par les autres en réussissant cet exploit.  Et qui sait, peut-être que Père sera fier de moi.
Mes pattes s’ancrent légèrement dans la terre. Je les fléchis puis saute au dessus du buisson dans la clairière. Aussitôt biche et faons lèvent les oreilles, arrêtent de s’abreuver dans la rivière et partent en courant. Quant au cerf, il se met en position pour m’attaquer. Mais je suis plus rapide. Je lui saute dessus et le mord à la patte. Il pousse un couinement mais je ne le lâche pas. Il rue, mais je tiens position. Mais son sang me finit par me faire glisser et je m’écroule sous ses sabots qui me piétinent. Je me dégage mais pas assez vite, pas assez loin. Ses cornes sont trop près de moi et vont me blesser. Elles m’atteignent mais la douleur ne vient pas… Elle ne vient pas car ce n’est pas moi qu’il a encorné mais Jayden. Je pousse un hurlement et me jette de nouveau sur le cerf. D’autres loups arrivent et m’aident à mettre à mort le cerf. Mais le mal est fait. Je me retransforme rapidement et cours vers mon grand frère. Il est au sol et du sang coule de son ventre, énormément de sang. J’essaye de le contenir avec mes petites mains, mais ça ne change rien. Mon père pousse un cri de douleur, le cri d’un père voyant son fils à l’article de la mort. Il me jette violemment au sol et récupère entre ses bras Jayden. Puis il se met à courir vers le domaine suivi par une horde de loups. Et moi, je reste là, planté sur place, tétanisé.

La truffe de Maëve me sort de ma léthargie. Elle jappe et me mordille la main pour m’inciter à rentrer avec les autres. Je fais un pas, puis un second, et encore un autre, jusqu’à me mettre à courir entre les arbres de la forêt. Je déboule comme un furieux dans l’infirmerie. Jayden a repris sa forme humaine et il est même éveillé. Un poids s’enlève aussitôt de mes épaules. Je m’approche de lui, mais notre père se jette de moi. Son poing s’abat violemment sur ma tête. Je tombe au sol et me recroqueville. Jamais Père ne m’a frappé, jamais. Il m’a souvent intimidé, mais jamais il n’a levé la main sur moi. Jamais jusqu’à aujourd’hui. Les coups se mettent à pleuvoir et ne s’arrêtent pas. Je crache du sang de la bouche et mes yeux ne s’ouvrent plus. Tout mon corps n’est que douleur. J’entends une louve hurlait et appelait à l’aide… Puis c'est le noir complet.

♦♦♦♦♦


J’ai mal. Un gant humide se pose sur mon front et soulage un peu la douleur. Je sens à peine mes jambes, et mes bras. Tout mon corps n’est que douleur. Une voix murmure mais je n’entends rien. J’ai mal si mal…

♦♦♦♦♦


Il fait nuit. Les rayons de la lune viennent chatouiller doucement mon visage. J’ouvre avec difficulté mes yeux. J’ai l’impression qu’ils sont tout gonflés et je ne comprends pas pourquoi. Une machine à côté de moins émet des bips réguliers. Ca m’agace aussitôt que je m’en rends compte. J’essaye de bouger, mais c’est difficile. Mon bras est lourd. J’ai un plâtre qui l’entoure… Qui les entourent. Zeÿ ! C’est la voix de Maëve. Je pourrais la reconnaitre entre mille. Je suis content qu’elle soit là. J’ai envie de sourire, mais mon visage me fait mal. Et ya une sorte de masque posé sur ma bouche et mon nez. Je veux le retirer mais elle m’en empêche Non Zeÿ, tu dois le garder. Ton père ne va pas tarder. Je l’ai remplacé pour qu’il puisse prendre une douche. Mon père… ? Dès qu’elle l’évoque, tout me revient en mémoire et mon cœur s’emballe, tout comme la machine qui émet des bips incessants. J’essaye de me lever mais Maëve m’en empêche. Pourquoi ? Je l’interroge du regard et je vois qu’elle est désolée. Pourtant, elle ne me laisse pas m’en aller. Je dois m’enfuir. Il va me faire du mal… Il va me battre et…

La porte s’ouvre. Je l’entends plus que je ne le vois. Je panique totalement et je repousse Maëve. Ma peur me donne de la force. Mais une paire de bras vient l’aider. Un instant j’aperçois le regard de mon frère. Je sens une piqûre dans mon cou. Puis plus rien.

♦♦♦♦♦


Je me sens engourdi. La pluie s’écrase contre les fenêtres et ce bruit me rassure. J’ai toujours aimé voir la pluie tomber. Quand il pleut je vais toujours ouvrir la porte et m’asseoir dans l’embrasure. Je finis souvent trempé, mais je m’en fiche. J’aime ça. Je tiens ça de notre Lupa. C'était l'une de ses habitudes et quand j'étais petit, elle me prenait souvent sur ses genoux à ses moments là. Je l'aime beaucoup. Énormément même. Toutes les louves plus âgées ont toujours veillé sur moi... Mais ce n'est pas pareille. Elle est plus forte, plus dur aussi, mais toujours juste et attentionnée. C'est elle qui m'a offert mes premières peintures, et qui m'a incité à continuer, m'affirmant que j'avais du talent. Elle est une mère pour moi, que j'aime et que je déteste aussi. Car à mesure que je grandis, elle me délaisse, au profit de plus jeunes loups.

J’ouvre les yeux sur le plafond blanc. Je me relève doucement la tête mais la repose aussitôt sur l’oreiller. Elle tourne un peu. C’est bizarre. Jamais ça ne m’est encore arrivé ce genre de sensation. Aussitôt un bruit à côté de moi se fait entendre et une main se pose sur mon front. Jayden. Je lui souris faiblement, et il en fait de même. Il a des cernes sous les yeux et donne l’impression d’avoir pris dix ans. Salut Gamin me glisse-t-il avant d’ajouter. Comment tu te sens ? Je lui répondrais bien « bien », mais je mentirais et il le flairerait tout de suite. Je me contente de hausser les épaules… Et grimaçe en sentant tous mes os m’élancer. Il sourit de nouveau, se voulant cette fois-ci rassurant. Il ouvre la bouche, mais la voix de mon père s’élève dans la pièce. Je ne le vois pas. Je ne l’ai pas senti non plus avec toutes les odeurs médicales qui remplissent la pièce. Ca va passer. Tu vas vite être bientôt de nouveau sur pied et tu ne sentiras plus rien. Reposes toi. Ton corps en a besoin pour guérir. Mon poing se serre et une colère enfle en moi. Mais Jayden l’apaise en posant simplement sa main sur la mienne. Il est là, là pour moi, pour me protéger comme il l’a toujours fait. Je ne crains plus rien.

♦♦♦♦♦


Je déteste l’odeur aseptisée qui règne dans la salle de TD. Je déteste être là. Tout ce qui est ici est détestable… Quoi que non, pas tout. Ma camarade de projet est loin d’être détestable, au contraire. Elle me fait du gringue mais pour l’instant je joue l’inaccessible. Les filles adorent ça. Ca me donne un côté mystérieux en plus et elles en raffolent. Et moi, ce que j’aime, c’est les entendre crier mon nom. Ouais, je vous l’accorde, rien ne vaut une louve, et ses dents s’enfonçant dans notre chaire… Mais les humaines sont pas mal non plus.

Je n’écoute pas le cours. Je n’ai rien à faire ici. C’est mon père qui a voulu que je m’inscrive à la fac de médecine, pas moi. Et j’ai été obligé de céder. Je le déteste, oh oui, je le déteste. Mais je ne suis pas suicidaire. Il a manqué déjà une fois de me tuer. Je ne renouvellerais pas l’expérience. Jamais. Je n’avais que onze ans, mais c’est le genre de choses qui vous marque à vie. Si je n’avais pas eu un métabolisme de loup, je serais mort sous ses coups. Et si grand père n'avait pas été Ulfric, Papa aurait été condamné à mort. Mais, comme il est son fils, son héritier, il a fait une exception. Comme à chaque fois que Père dépasse les limites ou les frôle. Tout le monde le sait.

J’ai passé cinq jours dans le coma. Trois autres jours à l’infirmerie, et plus d’un mois pour récupérer totalement de son passage à tabac. Depuis, j’ai toujours tout fait pour le fuir, pour reste le moins possible avec lui… Et quand il est dans les parages, je rentre aussitôt dans le rang. Je ne suis pas courageux, loin de là. Si j’ai su dépasser toutes les autres peurs, celle-là était toujours présente. Comme celle de Grand père. Lui aussi me terrifie. A chaque fois qu'il me regarde, je sens cette haine qu'il ressent pour moi. Je ne suis pas digne d'être un Skoëll à ses yeux et il aurait surement préféré que je meurs ce jour là... Ou une autre fois d'ailleurs. Il m'a souvent mis en danger par le passé et sans le concours des louves et loups de ma meute, je ne serais plus là. Jayden ne s'est jamais rendu compte de ça. Il s'entend bien avec eux. Bien évidement. Lui n'est pas une honte pour les deux hommes.

Je chasse tout cela de ma tête en jetant un coup d’œil au décolleté désormais bien plus plongeant de Freyja. Elle venait d’ouvrir deux boutons à sa chemise pour me laisser entrevoir son soutien-gorge rouge en dentelle. Miam. Je relève les yeux vers elle et son sourire se fait très séducteur. Elle se penche mais est interrompue par notre professeur qui nous hurle de sortir. Ah oui je me disais bien que ça sentait le brûler. J’avais pensé que ca venait d’une autre table mais en fait pas. Notre mélange avait complètement cramé. J’ai envie de dire "pour changer". Le prof’ gueule mais je me contente de lever les yeux au ciel. Je balance sans ménagement mes affaires dans mon sac, sans faire attention à lui. Si Freyja se fait toute petite, je me montre insolant au possible. Il me menace mais ça me passe par-dessus la tête. Je sors tranquillement de la classe, et traverse le couloir sans lui prêter la moindre attention. Je m’adosse contre un mur et attend quelques minutes que la jeune étudiante rapplique. Elle est livide, et pousse un cri de surprise quand je l’attrape par le poignet pour la couler contre moi. Je plaque aussitôt ma bouche sur la sienne et l’embrasse avec passion. Elle se détend aussitôt et me rend mon baiser. Sa jambe s’enroule autour de ma taille et je la plaque contre le mur, pour mieux retrousser sa jupe.

Un raclement de gorge nous interrompt. J’avais entendu l’humain arriver bien évidement. Pour autant, je ne voyais pas l’intérêt de m’arrêter en si bon chemin. Il se plante à côté de nous et nous cri de nous trouver une chambre d’hôtel. Avoir un public ne m’a jamais posé de problème… Mais cela ne semble pas être le cas de Freyja. Elle tourne aussitôt la tête et se tortille contre moi pour remettre sa jupe en place. Putain, elle ne faisait que m’exciter un peu à se frotter ainsi. Je tiendrais jamais jusqu’à sa piole. Je foudroie l’autre con du regard, avant d’entrainer à un rythme effréné l’étudiante jusqu’aux toilettes pour femmes. J’y entre sans me préoccuper de celles qui sont présentes et pousse Freyja dans une cabine que je reclaque derrière moi. Pas classe ? Ouais et alors ? C’est pas comme si je comptais sortir avec elle. Je la colle dos à la porte et lui ôte sa chemise pour venir caresser son opulente poitrine, puis la gouter et la mordiller. Son souffle s’affole et elle me murmure de continuer. Elle essaye encore de se faire discrète, et je me fais la promesse de la faire hurler. J’aime ça. J’aime quand elles hurlent mon nom.

♦♦♦♦♦


Face à la toile, de la musique assourdissante plein les oreilles, je réfléchis un instant avant d’esquisser les premiers coups de crayon. Je sais désormais ce que je vais dessiner puis peindre ensuite. L’inspiration me vient aussitôt. Rapidement la silhouette de Freyja prend forme sur ma toile. Sa poitrine déborde sur les côtés, plaquée contre la structure rigide de la porte. Son dos est magnifique et la trace de patte de loup tatouée sur sa chute de reins m’a fait complètement perdre la tête. Ses cheveux courts sont ébouriffés et ses mains griffent la porte. Ses fesses rebondis sont légèrement cambrées en arrière et ses jambes écartées. On ne peut lire ses sentiments que sur le côté droit de son visage, - le gauche reposant contre la porte -, des sentiments qui n’expriment qu’extase mais aussi impatience.

Un sourire malicieux se dessine sur mon visage lorsque je recule pour mieux admirer la vue d’ensemble. Je m’approche de la toile pour ajouter les détails qui manquent : graffitis sur la porte, sa jupe encore entourée à l’une de ses chevilles, l’un de ses talons renversé sur le sol… Je m’interromps en entendant une clef tourner dans la serrure. La musique est forte, mais mes sens de loup sont en éveil. Je jette un coup d’œil à l’heure et me rends compte qu’il est déjà deux heures du mat’. Les voisins ont dû se plaindre du bruit et Jaymi-chéri a donc débarqué. Je pousse un soupir. Le dessin c’est fini pour ce soir. J’éteins la musique au moment même où il entre dans mon antre, un antre qu’il a lui-même loué pour que je puisse dessiner et peindre. Il est le seul à connaître ma passion dévorante pour l’art en dehors de notre Lupa qui a surement dû oublier avec le temps, et m’a toujours encouragé dans cette voie. C’est d’ailleurs le seul à voir mes créations. Personne ne vient ici à part lui, et je ne montre mes peintures et mes dessins à personne d’autre. Pourquoi le ferais-je ? L’art, c’est mon défouloir. Et je n’ai besoin de l’approbation de personne d’autre en dehors de mon flic de frangin.

♦♦♦♦♦


Hé ! Mais je me suis excusé  ! Je me frotte l’arrière de la tête. Jayden n’y est pas allé de main morte. D’hab’, ce sont des petites tapes qu’il m’assène, pas un tel coup. Je ne l’avais pas mérité… Enfin presque pas. J’veux dire, c’était pas prémédité. Et qu’est-ce que j’en savais que c’était CE soir là qu’il allait vouloir sortir avec une de ses collègues ? Bon ok, ca avait été cool de sa part de me prêter sa bagnole le temps que ma moto soit au garage. J’avais roulé trop vite dessus et une voiture débouchée de nulle part m’avait percuté. Ma bécane était salement amoché, contrairement à moi… Et à la voiture du mec dans laquelle j’avais mis un furieux coup de poing. Heureusement que mon frère était flic. Il avait réglé cela d’un coup de baguette magique et mon dossier humain était aussi vierge qu’un gosse venant de naître. Bref je disais donc… Ah oui, que c’était pas ma faute, que je ne pouvais pas savoir ce qu’il avait des projets pour ce soir. Ce n’est pas ma faute non plus si la serveuse du café d’à côté a pris sa pause pour venir à ma rencontre. Et ce n’est pas ma faute non plus si elle a fini le cul sur le capot de sa bagnole à crier mon nom pendant que je la prenais dessus. Bordel, elle m’a déballé ses nibards ! Comment j’aurais pu refuser ? Ok ok c’était pas une beauté et elle était trop maquillée, mais bordel, j’en ai rien à foutre de sa tronche. J’avais pas prévu non plus qu’elle attache son string au rétro avant de repartir au travail pour me laisser un bon souvenir. J’ai à peine eu le temps de me jeter la capote, m’essuyer et rattacher ma ceinture avant que le frangin débarque à son bras qu’une minette de son service… Qui avait très vite déchantée en voyant la trace de fesses imprimée sur le capot puis le sous-vêtement accroché non loin. Elle avait prétexté un rendez-vous dont elle venait juste de se souvenir, avant de décamper à l’intérieur. Et bien entendu, qui en avait fait les frais ? C’est bibi... Franchement la vie était parfois injuste avec moi.

♦♦♦♦♦


En fait, si tu réfléchies bien "petit frère", je suis un héros ! Genre comme Batman ! Sauf que moi, je me concentre sur les femmes. J’veux dire, heureusement que je suis là ! Je suis pas un Don Juan, ni un séducteur, mais un héros. Vraiment. Je donne de ma personne pour les soulager et leur donner du plaisir. Je leur rends la vie vraiment meilleure. Sans moi, elles seraient frustrée et… Hé ! Jaymi-chéri, comme à son habitude, venait de m’assener une petite tape derrière la tête. Puis ses yeux s’étaient levés au ciel… Comme d’habitude. Ce qui changeait, c’était le ricanement de Maëve, puis son rire franc. Elle se tenait le ventre et rigolait à n’en plus pouvoir. Et nous étions l’un comme l’autre la source de son hilarité. Si Jayden ne s’entendait pas des masses avec elle, la louve est clairement ma meilleure amie. Ca a été parfois chaotique entre nous, mais maintenant c’est apaisé. On sait à quoi s’en tenir l’un avec l’autre et c’est le plus important. J’aime toujours autant partager mes nuits avec elle, mais sans sentiments ou autre. C’est pour le Frangin qu’elle craque et ça depuis toujours. Si elle s’est intéressée à moi quand je n’étais qu’un gosse, c’était pour attirer son attention à lui. Elle se la jouait distante et désireuse de moi uniquement pour le rendre jaloux. Naïf, je pensais qu’elle m’aimait vraiment et je l’aimais vraiment. Alala quand on en reparle, qu’est-ce qu’on se marre. Elle a été mon premier amour non réciproque. Et le seul d’ailleurs. Elle a fait de moi un homme à douze ans ce qui a terrifié Jayden. Jayden… Il a jamais vraiment aimé que je traine avec elle. Soit disant elle était d’une mauvaise influence. Il a toujours été trop borné pour se rendre compte que si elle m’a initié à la clope, ou l’alcool ou à faire le mur, c’était parce qu’elle savait que, sans elle ou avec elle, j’aurais fait tout cela. Et plutôt que je sois seul, sans contrôle, elle avait préféré être dans les parages. Elle avait pris soin de moi et ne s’était pas rendue compte que j’étais amoureux d’elle. Ca m’a brisé le cœur quand elle a sauté au cou de mon frangin pour l’embrasser. J’en ai même pleuré, c’était assez pathétique d’ailleurs. Et puis je m’en étais remis. Les épreuves nous rendent plus forts et nous apprennent à grandir après tout.

♦♦♦♦♦


Vous ne quitterez pas cette pièce tant que vous ne vous serez pas expliqués ! Et n’essayez pas de vous battre à nouveau ou je m’en mêlerais ! Le hurlement de notre père fut suivi d’un grand claquement de porte. Maintenant que Grand-Père était mort, il avait perdu son immunité. C'était son rôle de nous contrôler, d'agir comme un père, et non plus comme mon tortionnaire. C'était une bonne chose, une bonne chose que Sebastian soit devenu notre Ulfric. Il avait mis fin aux privilèges de Père et ce dernier n'était désormais plus le Prince Loup, mais un Loup tout simplement, avec des responsabilités et des devoirs à assumer.

Je jetais un regard haineux en direction de Jayden. Non mais quelle mouche l’avait piqué ce soir hein ? Je sortais pénard de la chambre de Maëve quand il m’était tombé dessus. Il m’avait crié dessus que j’étais un petit con avant de me foutre sur la tronche, comme ça gratuitement. Passé la surprise je lui avais rendu coups sur coups. J’apprenais à me défendre depuis l’âge de huit ans. Il était certes plus âgé que moi, mais moi je m’entrainais régulièrement avec l’exécuteur et les autres loups. J’étais un bon combattant, meilleur que mon frangin sur ce point.

Notre père avait débarqué après que Maëve est criée son nom. Et il nous avait séparé, avec beaucoup de mal. Jayden s’acharnait sur moi et revenait à la charge dès que Père l’éloignait. Puis ce dernier lui a chuchoté un truc à l’oreille que j’ai pas entendu et le Frangin avait arrêté de vouloir me foutre sur la tronche. Ensuite, et bah il nous avait ordonné de nous rendre dans la cave, moi en premier, puis lui et enfin Jayden avant de nous crier dessus, donc, de nous expliquer.

Pour ma part, je n’avais rien à dire à l’autre con en face de moi. Je ne lui avais RIEN fait ! Ca faisait plusieurs mois que je ne faisais plus gueuler les voisins du studio tard dans la nuit avec ma musique. Le rythme de la faculté s’était intensifié si bien que je n’avais plus envie de toucher le moindre pinceau en sortant des cours. Mes professeurs étaient durs et me poussaient chaque fois un peu plus à la perfection. J’avais toujours pratiqué le dessin librement et reproduire des œuvres me posaient quelques problèmes. Mais je ne baissais pas les bras et je me maintenais dans les dix premiers élèves de ma promo. Je voulais prouver à mon père que j’étais brillant et que j’étais fait pour l’art. Trois ans, il m’avait laissé trois ans pour faire mes preuves dans ce domaine. Et ca faisait deux ans que j’y arrivais avec brio. J’avais même exposé plusieurs toiles dans une galerie, et elles s’étaient très bien vendues. J’étais fait pour ça, pour dessiner et pour peindre. Ce n’est certes pas très « loup-garoutesque» mais je m’en fichais.

Il s’écoula plusieurs minutes avant que Jayden n’ouvre la bouche. Et j’eus bien du mal à percuter ce qu’il était en train de me souffler. Il ne criait pas non. Il ne voulait pas que père nous entende, entende ce qu’il avait à me dire… Ainsi je l’avais déçu, et c’était pour ça qu’il m’avait foutu sur la tronche. Il m’avertissait aussi que c’était la dernière fois qu’il me couvrait, la dernière fois qu’il faisait passer mon intérêt avec celui des autres, avant même le sien et sa conscience. Je comprenais que dalle à ce qu’il me disait… Jusqu’à ce qu’il crache le morceau et pour le coup, je restais figé. Je faisais toujours attention quand je sautais une humaine, toujours. Je prenais mes précautions et je sortais toujours couvert. Ca n’avait pas de sens c’était impossible… Et pourtant, il m’affirmait que j’avais engrossé Katharina et qu’elle était venue jusqu’aux portes du domaine avec son test de grossesse à la main me réclamant en exigeant que je l’épouse avant que ses parents s’en aperçoivent. Katharina… La seule vierge avec qui j’avais couché, et… La dernière. Je l’aime bien cette humaine. Elle me fait rire et a toujours eu de gentilles attentions à mon égard. On a dessiné tard un soir ya quelques semaines et pour nous détendre, je m’étais mis à jouer de la guitare, sans aucune arrière-pensées. Et j’sais pas, de fils en aiguille, j’avais fini par lui faire l’amour… Ouais pas la sauter mais lui faire l’amour. Parce que, bordel, même si je lui ai dit que ça n’irait jamais plus loin entre nous, elle ne mérite pas qu’on la baise comme la première venue. Il n’y a pas plus doux et gentil qu’elle et j’sais pas, mon instinct m’a toujours poussé à la défendre. Bref. Quoi qu’il en soit, je m’étais protégé bordel…

Mais à croire que cela n’avait pas suffit… Et pour elle cela avait été un signe, le signe que cet enfant devait naitre… Mais putain j’ai que 21 piges, je veux pas être père. Je suis pas prêt et je peux pas l’être… Rien que l’idée de l’être me paniquait totale…

Mais je n’avais plus de soucis à me faire d’après Jayden. Il avait aussitôt pris l’une des bagnoles de la meute et provoqué un accident de bagnole avec elle. Assez grave pour lui faire perdre le gosse, mais pas assez pour qu’elle n’en meurt. Puis il avait appelé une ambulance avant de revenir ici et de me foutre sur la gueule.

Je ne répondais rien, tombant au sol. Je pris ma tête entre mes mains, la secouant. Je refusais de comprendre. Je refusais d’accepter. Non non non. Cela n’avait pas pu m’arriver. Je tremblais, de peur. Si Père l’apprenait… Si père apprenait que j’avais mis en danger à la fois l’intégrité de la meute mais aussi celle de Jayden… Il allait me tuer même s'il devait ensuite être tué pour son geste. Me tuer pour de bon cette fois. Mon sort l’indifférait, mais pas celui de son aîné… Et bordel.

Je relevais la tête, des larmes au bord des yeux. j’avais mis mon frangin en danger. Je l’avais poussé à commettre un crime pour me couvrir. Il est sensé attrapé les méchants, pas leur ressembler. Et ya un fossé entre faire sauter des plaintes et des amendes et causer un accident. Je me relevais et sans me préoccuper de prendre de nouveau des coups, je me jetais dans ses bras, m’excusant encore et encore, le suppliant de me pardonne, lui promettant que jamais plus, jamais plus cela ne se reproduirait.

♦♦♦♦♦


Plus haut la jambe. Et tu dois la tendre plus. Et ton bras gauche est mal placé. N’oublie pas de fermer ton poing, sinon tu vas te briser les doigts. J’orientais les mouvements de la jeune femme, tournant autour d’elle et du pushing ball qu’elle frappait. Oui c’est ça, c’est beaucoup mieux. Attention à bien rester stable sur des jambes et à bouger légèrement tes hanches. Attends. Je me place derrière elle et pose mes mains sur sa taille. Je lui fais faire un léger mouvement sur le côté, sans faire bouger autre chose que ses hanches. Tu vois ? Comme ça. Je lui refais faire, avant de reculer et de nouveau faire plusieurs cercles autour d’elle. Je restais professionnel même si ce n’était pas l’envie qui me manquait de ne pas l’être. Aslaug s’entrainait en short court et en brassière. Bordel, trop de peau nue, trop de peau nue que je me devais d’occulter. J’étais là pour l’aider à se perfectionner dans l’art du combat… Et pas pour détailler chacune de ses courbes, et son délicieux corps. C’est notre Lupa, notre nouvelle dirigeante, bien qu’elle soit humaine. Jamais encore cela ne s’était produit. Et c’était d’ailleurs inimaginable. Et pourtant, elle était bien là, sous mes yeux, en train de frapper le sac suspendu, selon mes instructions. Elle ne ressemblait pas à notre ancienne Lupa. Mais est-ce un mal ? Non. Le changement est quelque chose de bon. Pour moi en tout cas. Sebastian et elle nous ont libérés du joug des autorités humaines. Ils nous ont permis de prendre notre véritable place. Et surtout, ils m’ont, personnellement libéré de mes tortionnaires de grand père et de père. Je n’ai plus à craindre pour ma vie. Enfin si, mais au moins si Père vient à me tuer ou me rouer de coups sans raison, il sera puni de mort.

Nous nous entrainons encore une bonne demi-heure avant que je décide d’y mettre fin. Elle est ruisselante de sueur et elle s’est bien entrainée… Putain j’ai envie de venir lécher sa peau. Mais non. C’est ma Lupa. Je lui dois respect et fidélité. Et je ne dois pas la sauter. Non je ne dois pas la sauter. C’est ce que je me répète en boucle. Je lui lance sa serviette et sa bouteille d’eau, avant de prendre sa place. Je balance mon tee-shirt, et je me mets à mon tour à frapper dans le sac. J’ai besoin d’évacuer ce trop plein de frustration. Je me concentre sur ma tâche, ne me souciant pas si elle était encore là ou pas. Mes muscles se contractent sous mes efforts, bien que je me retienne pour ne pas frapper trop fort. Jaymi-chéri allait me tuer s’il apprenait que j’ai pété le pushing ball de la meute et que j’ai dû en racheter un. Et Père me balancerait encore une de ses remarques bien cinglante. Ouais très peu pour moi.


♦♦♦♦♦




En résumé


______________________ Pour en savoir plus, rdv ici (Ligne à effacer. Tout ce qui est en dessous est à compléter)
Code:
<span class="Mot_Import">»</span> Alex Pettyfer <span class="Mot_Import">»</span> <a href="/u41"><span class="Gp_LoupG">Ezeÿel N. Sköell</span></a>

______________________ Pour en savoir plus, rdv ici(Ligne à effacer. Tout ce qui est en dessous est à compléter)

Le Valtech' - Université d'art - Etudiant en deuxième année

Code:
<a href="/u41"><span class="Gp_LoupG"> Ezeÿel N. Sköell</span></a> (deuxième année d'art)

______________________Pour en savoir plus, rdv ici

Le domaine de Skoëll
Code:
<span class="Mot_Import">»</span> Domaine Skoël <span class="Mot_Import">»</span> <a href="/u41"><span class="Gp_LoupG">Ezeÿel N. Sköell</span></a>

______________________ Pour en savoir plus, rdv ici (Ligne à effacer)
Loup de la meute
Code:
<a href="/u41"><span class="Gp_LoupG">Ezeÿel N. Sköell –</span></a>



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Vampire Myklebust
Messages : 296
Membre du mois : 0
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 29
Célébrité : Kate Beckinsale
Crédit : Jerry
Caractère : Patiente » Sarcastique » Déterminer »
Affinités : Autre Compte : JAYDEN SKÖELL[/color]

Rencontre en cours :

www - Feat. Maja Myklebust
www - Feat. Johannes Von Reiner
www[/color] - Feat.Julien et Johannes

Vampire Myklebust
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mar 31 Jan - 20:15

Bienvenueeeeeee je t'aime déjà je t'apprend rien bien sur

_________________

ordinary acts of bravery

Si vis pacem, para bellum.
© Shana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1171
Membre du mois : 137
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mar 31 Jan - 20:27



Oh ! Bienvenue à toi... Il nous faudra un lien Wink

_________________

  “Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chaque réussite commence par un rêve
Messages : 1241
Membre du mois : 3
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédit : Sophie.
Caractère : Autoritaire » Intransigeante » Séductrice » Manipulatrice » Patiente » Ambitieuse
Affinités :
Spoiler:
 


Chaque réussite commence par un rêve
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mar 31 Jan - 21:22

Re-bienvenue mon petit loupiot Il va falloir te dépêcher de terminer cette fichounette qu'on puisse rrrrrrrrrrrrrpppppppppp

_________________

 
we are desire, lust, greed and the path we choose to supremacy. Nothing more, nothing less.
Those of us who conquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Messages : 155
Membre du mois : 33
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédit : Avatar (c) Faith
Caractère : Protecteur - Insouciant - Rigolo - Dragueur - Tête brûlée - Ne pense jamais aux conséquences de ses actes - Vantard - Sociable - Volontaire

DC ADMIN ♦ Certain(e)s mettent les dents
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 0:49

Haha merci vous trois ! Gaïa avec grand plaisir ! Ca te dit de frustrer mon louloup? Ils se sont croisés plusieurs fois à la faculté, à quelques cours en commun, à quelques soirée, et lors de son expo dans une galerie. Elle a bien aimé son travail... Mais c'est par pour autant qu'elle veut bien coucher avec lui. Et lui, ça le barge qu'une fille se refuse à lui. C'est juste inconcevable dans sa petite tête... Du coup, tu le frustres et il pense que tu es homo car ya pas d'autres explications pour lui. ? Very Happy

Ash, je finis ma fiche demain <3 enfin tout à l'heure. Je suis capoute ! Mais j'ai bien avancé dessus ce soir. Me restera un paragraphe et une bonne relecture !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1171
Membre du mois : 137
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 10:47

Ooooooooh ouiiiiiiiii ! J'adooooore l'idée 
Gaïa serait-elle au courant qu'il la pense homo ? il pourrait lui annoncer dans un rp. ça serait marrant  Laughing

_________________

  “Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 11:34

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Chaque réussite commence par un rêve
Messages : 1241
Membre du mois : 3
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédit : Sophie.
Caractère : Autoritaire » Intransigeante » Séductrice » Manipulatrice » Patiente » Ambitieuse
Affinités :
Spoiler:
 


Chaque réussite commence par un rêve
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 15:48

Me voilà petit loup What a Face Alors j'ai rien à dire sur ta présentation, t'as tout compris rien d'étonnant à cela xD par contre, comme ton frangin, j'aimerai bien avoir un petit truc sur les épreuves de tes 18 ans et éventuellement ton avis sur les vampires Après ça je pourrai te valider

_________________

 
we are desire, lust, greed and the path we choose to supremacy. Nothing more, nothing less.
Those of us who conquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Kiss me hard before you go
Messages : 946
Membre du mois : 14
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr

Kiss me hard before you go
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 16:18

Merci Lupa Et c'est dans la vidéo ma belle What a Face

_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
Chaque réussite commence par un rêve
Messages : 1241
Membre du mois : 3
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédit : Sophie.
Caractère : Autoritaire » Intransigeante » Séductrice » Manipulatrice » Patiente » Ambitieuse
Affinités :
Spoiler:
 


Chaque réussite commence par un rêve
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 16:26

Autant pour moi xD j'avais oublié ce passage  

Félicitation « Ezeyel », te voilà validé !  


Gifbin & Reactiongifs




Tu savais que depuis que Chuck a perdu son alliance, c’est le bordel dans la terre du milieu ?  Arhem ! Félicitation donc pour ta validation. J'aime beaucoup votre relation père/fils tu nous sors encore un personnage digne de toi   . Bref, j’ai hâte de voir ton personnage en action sur le forum…

Mais avant de te lancer dans le grand bain, tu vas devoir passer par quelques petits chemins non pas étroits et sinueux, mais qui sentent la noisette, bordés de jolies petites fleurs que tu pourras cueillir pour en faire de beau bouquet et….  Ok ok, je me calme. Je te disais donc, voici quelques petits liens que je te conseille d’aller visite au plus tôt ! Et surtout, si tu as des questions ou des soucis, n’hésites pas à contacter une admin, ou à poster dans le sujet la parole aux membres ! Allez zou c’est parti !
La parole aux membres pour toutes tes questions. N’oublies pas, aucune n'est stupide
Chrono pour connaitre la date des évènements.
La tempo pour savoir la date de jeu in rp et la connaître la balance des forces
Les news du fo pour ne rien manquer
Rang pour en demander un
Récompenses pour savoir ce que c’est et les réclamer
La balance des forces viens toi aussi la faire pencher en faveur de ton espèce !
Les animations pour y participer. On t’encourage à voter pour le forum et nous permettre ainsi de le faire connaitre un peu plus
Les liens Tu dois ABSOLUMENT y ouvrir un sujet, avec en premier post la présentation de ton personnage
Les rps Tu dois ABSOLUMENT y ouvrir un sujet, avec le récap de tous tes sujets rp que tu feras sur le forum
Téléphone histoire de communiquer avec les autres et qu’il puisse te contacter
Journal intime pour coucher sur le forum les pensées de ton personnage, ou les évènements importants pour lui que tu ne peux pas traiter sur le forum en jeu
Signaler une absence ou un ralentissement. Très important d’y poster en restant le formu
Le flood et les jeux pour discuter et jouer irl
Les passions pour partager avec nous toutes tes passions, quelles qu’elles soient
Création de scénario pour enrichir du coup le forum de nouveau personnage.
Je t’ai rajouté dans les registres d’avatar, de métier, et de logement. N’hésites pas à nous signaler si tu constates une erreur quelque part, ou si tu n’y apparais pas.
Les avatars Les métiers Les habitations

Je finirais par d’indiquer que j’ai rempli ton profil. Je t’ai attribué les bonus suivant pour tes compétences en combat, en me basant sur ta fiche :
♦ PV = 17
♦ FO = 2
♦ RL = 2
♦ PM = 0
♦ AF = 0
♦ AB = 0

_________________

 
we are desire, lust, greed and the path we choose to supremacy. Nothing more, nothing less.
Those of us who conquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 1946
Membre du mois : 164
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Mer 1 Fév - 19:05

Bienvenue sur le forum !

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !   Jeu 2 Fév - 20:48

Re bienvenue en retard !
Revenir en haut Aller en bas
 
Ezeÿel ♦ Moon ♦ Mordons la vie à pleines dents !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poussettes Moon
» Moon Fit + nacelle ??
» investir dans une zapp aprés ma moon kiss?
» moon cup, vous en pensez quoi?
» moon invaders, alton ellis, ska et reggae,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Le background
 :: 
Les pièces d'identités
 :: 
Livre I : Fiches terminées
-
Sauter vers: