AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Livre I] Le Nouvel An
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Messages : 125
Membre du mois : 101
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: [Livre I] Le Nouvel An   Lun 5 Déc - 9:48

Première Animation RP
Le Nouvel An




"Le Maire de Valhöll a organisé le plus grand feu d'artifices du pays, en dehors d'Oslo, pour célébrer le passage à la nouvelle année. Le marché de noël installé en centre-ville restera ouvert toute la nuit et le dispositif de sécurité, au regard des récents événements, sera conséquent. Policiers et pompiers seront sur le pont pour pallier à tout imprévu, alors qu'il est en sus prévu que les températures soient particulièrement fraîches ce soir-là. Mais la population va venir en masse.

Il est vingt trois heures, un vendredi soir. A minuit, ce sera la nouvelle année et le feu d'artifices.

Vous avez pu profiter du marché de noël, des bars et boites de nuit ouverts en continu et il règne une grande ambiance festive. Tout le monde espère que ces instants seront un grand moment de partage et de fête entre les habitants de la ville, malgré les inquiétudes du moment"

   

Déroulement:
- Vous pouvez profiter de ce premier tour pour poser le contexte de votre venue; qu'avez vous fait en début de soirée, et avec qui?
- Attention, vos posts devront faire une page max (word ou openoffice, peu importe!)
- Vous avez tous une semaine pour poster; vous avez le droit de le faire plusieurs fois si au moins deux personnes ont posté dans l'intervalle. Vous êtes libre de vos actions.
- Si jamais il devait y avoir une confrontation, de quelque sorte que ce soit, vous devrez utiliser les règles de combat :p
- Si vous avez des questions, n'hésitez pas!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2550
Membre du mois : 126
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Lun 5 Déc - 22:29

J’essayais de ne pas trop me prendre la tête, mais c’était difficile. J’avais laissé tout le monde se préparer. J’avais disparu un moment, en fin d’après-midi. Officiellement pour faire deux-trois courses pour avoir des trucs à grignoter ou à boire quand nous serions rentrés de soirée. J’avais pris mes renseignements. Passé quelques coups de fil. J’avais fait ce qu’il fallait.


C’est con, les choses avaient peut être encore un espoir d’aller mieux, avec Jaana. Je rentrais alors qu’il faisait déjà nuit. A cette période de l’année, à cette latitude, il ne fait jour que quelques heures, et le soleil s’était fait la malle depuis longtemps. Jaana était à la maison, aujourd’hui. Les gosses aussi. J’échangeais un regard avec Cass’ alors que ma femme se rapprochait, m’embrassait sur le coin des lèvres. Je répondais distraitement, assurant que j’avais bien tout ce qu’il fallait même si j’avais mis longtemps à revenir. Je posais le sac de courses sur le plan de travail. Joran finissait de se préparer dans sa chambre, et bien entendu ça nécessitait un peu de temps sur son ordinateur. Solvei, elle, se fâchait avec sa mère pour laisser la place à Cass’. Je repassais par le garage. Je cleanais ma caisse en aussi peu de temps qu’il en fallait pour le dire, et j’allais finalement me préparer. Je me rasais, par habitude plus que par envie ou véritable motivation, et allais prendre ma douche. Pour la première fois depuis longtemps, je me regardais en me savonnant. Ces bras étaient encore solides. Ces muscles, partout, encore assez saillants.


Mais ils n’étaient plus tendus comme du fil de fer, comme il y a quelques années. La vie facile m’avait émoussé. Je regardais mes mains alors qu’elles étaient éclaboussées de l’eau bouillante qui déjà, s’évaporait en volutes assez denses. Ces mains… Seraient-elles encore capables de faire ce pourquoi elles étaient autrefois les meilleures ?


Je sors, me sèche. Je me rhabille. J’essaie d’être un peu élégant. Je le suis souvent, mais c’est artificiel, pour le travail. Je sais que ça ferait plaisir à Jaana. Plaisir, vraiment, ou était-ce simplement ce qu’elle attendait de son mari ? Qu’il paraisse bien ? J’enfilais une chemise à carreaux très fins où les couleurs étaient toutes dérivées de bleu ; mon fils se fichait de moi, mais c’était assez à la mode. Et je n’étais pas du genre à porter des pulls tout mignons ou des chemises très colorées. Pas de cravate, manches retroussées, un petit veston quand même, là pour le coup par habitude du boulot, et j’essayais de mettre un peu d’ordre dans le bordel de mes cheveux. Une demie heure après, j’échangeais des banalités avec le reste de la famille dans la voiture. Je croisais le regard de Cass’ une seule fois dans la voiture. Je posais ma main sur la cuisse de Jaana pour l’empêchait de trembler, et lui offrit un sourire un peu ténu, réservé. Une fois que nous étions garés, les gosses se précipitèrent vers le marché de noël pour y retrouver leurs amis. Je saluais le père du meilleur ami de Joran d’une poignée de main, puis me retournais vers ma femme et ma sœur.



| Bon, pendant que les jeunes font les jeunes, nous on fait quoi ? On s’en jette un petit ou on se touche ? |


Ah oui tiens, j’avais pu balancé un truc comme ça depuis des lustres. Cass’ me ramenait à notre jeunesse commune, et à l’homme que j’étais jadis, l’homme que j’étais quand j’avais rencontré Jaana.


_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/ En ligne

avatar
Mortal ♦ Agent de l'Etat
Messages : 467
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Gal Gadot
Crédit : Minnie
Caractère : Intelligente » Travailleuse » Rieuse » Déterminée » Tacticienne » Esseulée »

Mortal ♦ Agent de l'Etat
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 7 Déc - 11:10

A chaque jour suffit sa peine. Voilà une expression bien désuète qui, pourtant, me donne l’impression de refléter remarquablement bien mon existence ces derniers jours. Prendre chaque instant comme il vient et aviser au fur et à mesure sans trop songer à ce qui se passera derrière. Quelque chose qui m’est inhabituel mais me donne au moins l’impression de ne pas tomber dans le vide à chaque instant.

Philippe est rentré de courses. Il a mis plus de temps que prévu mais, dans le fond, avec le monde qu’il doit y avoir dans les magasins, c’était déjà complètement illogique de s’y aventurer. Enfin, peu importe, il est là et c’est tout ce qui compte. Nous allons tenter de passer une soirée en famille. Voilà bien quelque chose qui m’étonne mais, surtout, me fait plus plaisir que je ne l’aurais cru.

Alors je mets un soin tout particulier à m’habiller, espérant que ça lui fera plaisir et que nous arriverons à passer un vrai bon moment tous ensembles. La robe que je porte est d’un bleu sombre et met sans conteste en valeur mes jambes alors que je me perche sur une paire de talons et que je redescends, à peine maquillée et prête à partir.  

Une fois dans la voiture, je fixe Philippe, un peu surprise, mes doigts s’emmêlant tout de même aux siens et lui rendant son sourire avant de souffler, dans un murmure.

"Tout va bien ? Je t’ai dit à quel point je te trouvais beau ce soir au fait ? "

Une fois sur place, je regarde autour de moi avec une curiosité non dissimulée, saluant les nombreuses têtes connues et me demandant vaguement ce qu’il pourrait y avoir sur les stands du marché. Non que je sois vraiment intéressée, ce serait plutôt la force de l’habitude. Les enfants disparaissent avant même que j’ai le temps de dire ouf et j’entends Philippe prendre la parole juste à côté de moi.

Et à ses propos, je laisse filer un rire bien plus joyeux que ce que je n’aurais cru possible et je secoue la tête à ses propos, avant de souffler, après un regard en direction de Cassie.

"Un verre, ce serait un plan parfait qu’en dis-tu Cassie ? Pour le reste on verra plus tard mon cher. De toute façon, je sens que nous avons perdu les enfants pour le reste de la soirée. A croire qu’ils n’aiment pas être vus trop près de nous. Etonnant non ? "

J’espère que la soirée se passera bien. Je pense que nous en avons tous cruellement besoin. Et commencer l’année sous de bons auspices ne serait pas du luxe.

_________________


 
Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi, ils vivent à l’intérieur de nous. Et parfois… ils gagnent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 7 Déc - 23:09

Le 31 décembre 2017


Si cela n’avait tenu qu’à moi, je ne serais pas venue ici ce soir. Simplement Gaïa et Effie en avaient décidés autrement. La vampire s’était alliée avec ma pomme de sang (ou inversement), et avait débarqué avec une robe et tout un matériel de maquillage assez conséquent. Nous nous étions préparées toutes les deux, et je l’avoue, nous nous étions énormément amusées, même si je n’étais pas enthousiaste au début. L’humaine nous avait ensuite rejoint et nous avions pris la voiture pour venir aux festivités. Nous avions retrouvés plusieurs membres de notre lignée et nous n’avions pas vraiment vu le temps passé, même si on avait pris garde à ne pas se mélanger avec les autres vampires, et encore moins être à côté des sales bêtes à poil. Nous ne pouvions pas les tuer ce soir, même si l’envie m’en démanger. Enfin moins que mon amie que j’avais dû calmer une ou deux fois pour qu’elle ne leur saute pas dessus et ne les massacre pas. Nous n’avions pas besoin d’une nouvelle mauvaise pub. Gaïa nous avait laissé pour aller je ne sais où, après avoir aperçu je ne sais pas trop qui. Je l’avoue, je m’en fichais complètement. Elle était libre de faire ce qu’elle désirait tant qu’elle n’offrait pas sa gorge à un autre vampire.

Nous avions flânés pendant une bonne partie de la soirée. Puis l’humaine nous avait retrouvé je ne sais pas vraiment comment dans cette foule assez dense, nous annoncer toute guillerette que le feu d’artifice n’avait pas tardé à avoir lieux et qu’elle voulait être en première loge mais à mes côtés. J’avais hésité avant de lui céder cette maigre concession qui avait fait complètement son bonheur. Nous nous étions faufilées jusqu’à ce que la foule nous empêche d’avancer plus. Je l’avoue, je n’aimais pas vraiment être au cœur d’une foule aussi dense. J’aurais plus de mal à sortir mes armes en cas d’attaque. Et je n’aurais pas la place pour bien me mouvoir.  

_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Sam 10 Déc - 22:57

Le nouvel an


giphy // tumblr



Nouvel an. Fête basique, traditionnelle, qui ne signifiait concrètement pas grand chose. Juste une nuit, un passage d'un jour à un autre. Ce n'étais pas ça qui allait faire avancer grand chose pour moi. Cependant, je sors quand même ; j'ai réussi à éviter les invitations des humains auxquels j'ai pu me lier d'amitié au boulot pour me retrouver avec les miens. Ca m'étonnerait d'avoir à croiser quelqu'un que je connais en dehors d'eux ce soir, la foule est si dense dans une ville si grande et en une telle occasion. Alors... Oui, tout ce que j'ai prévu pour ce soir, c'est d'aller flâner avec mes semblables, nous noyer au milieu de ce ras de marée d'humains, mais probablement aussi de vampires, lycans et semis démons, pour voir un feu d'artifice. Peut être qu'il se passera quelque chose, qui sait ? En tout cas, même si le nouvel an ne signifie pas grand chose en tant que tel pour moi, un rassemblement d'une telle ampleur, si. Et notre but n'est pas de rester en marge de ce monde ; nous en faisons partie, nous le faisons tourner, nous le manipulons. Nous en sommes au cœur.Alors inconcevable pour moi de me tenir à l'écart de la majeure partie d'une des plus grandes villes de Norvège qui fera la fête dans les rues ce soir. Et s'il ne se passe rien, eh bien nous aurons au moins pris un peu de bon temps. Ca ne refuse pas, avec tout le pain qu'on a sur la planche.

On ne sort pas dans la rue avant vingt-trois heures. J'ai mangé avec le type qui m'avait aidé à poster la vidéo, on s'était plutôt bien entendus. Quelques autres nous ont rejoint, puis on a quitté mon appart' pour rejoindre le cœur de la ville. Il fait un vrai froid de canard ; je crois que je n'ai jamais été envoyée autant au nord dans la norvège. En tout cas, grosse doudoune, bonnet et tout le bazar. Et tout le monde porte à peu près cette tenue là, autour de nous. Après un verre dans un bar bondé, nous attaquons le marché de noël et nous perdons rapidement de vue. Je flâne entre les stands, régalant plutôt mes yeux que mon porte monnaie. Lentement mais sûrement, je me dirige comme le reste de la foule plus près du feu d'artifice – il ne devrait pas tarder, maintenant. Une telle foule.. Ca va être difficile de réagir si quelque chose se passe. Quasiment impossible de bouger, on est serrés comme des sardines. Jettant des coups d'oeils tout autour de moi pour voir si je repère un visage connu, je sors mon téléphone pour envoyer un sms à Tonni. Je n'ai aucune idée de ce qu'elle fait ce soir et on ne s'est plus revues depuis quelques jours. Qui sait, peut être que c'est l'occasion ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Servir sans faillir
Messages : 388
Membre du mois : 73
Date d'inscription : 25/11/2016
Célébrité : Emilia Clarke
Crédit : sophie.
Caractère : Impétueuse » Sauvage » Naturelle » Sarcastique » Solitaire » Douée dans son métier
Métier : Assistante de Maître Jelsi

Servir sans faillir
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Dim 11 Déc - 21:28

Vous savez quoi ? Voir son frère jouer au père modèle a toujours perturbé Cassie. Même si ça fait des années qu'il l'est, elle n'a eu que trop peu l'occasion de le connaître... en tant que père de famille. Question d'habitude probablement, depuis quelques jours, elle se demande si elle ne ferait pas mieux d'emménager en Norvège. Après tout, qu'est-ce qui l'attend à Paris en dehors de son travail ? Quels souvenirs cette ville éveillerait en elle, désormais ? Pas de très bon. Ses parents sont partis, son frère vit en Norvège depuis des années maintenant, alors... Pourquoi pas ? Difficile de l'affirmer, elle possède encore un certain attachement à son travail.

Peut-être faut-il régler la menace qui pèse sur elle avant toute chose, désormais qu'elle peut compter sur lui, malgré le danger qu'elle représente pour sa famille. Cassie va prendre contact avec des compatriotes de Paris pour en apprendre d'avantage et continuer ses démarches pour obtenir les rapports d'autopsies de ses collègues.

A peine sont-ils sortis de la maison, qu'elle est frigorifiée. On voit parfaitement la différence entre elle et les Raulne, si ce n'est pas visible, elle porte un leggings polaire sous son jean, ainsi qu'une grosse paire de chaussettes de ski. On aperçoit parfaitement la doudoune, bonnet, écharpe et gants. Le froid de Norvège n'a rien à voir avec celui de Paris, ni même de Bailleul.

Tandis qu'ils prennent tous place dans le véhicule, elle monte à l'arrière, au milieu, c'est à elle que revient la place du mort certainement pas à son neveu ou sa nièce. Et pendant ce trajet, elle est en bonne place pour croiser le regard de Philippe et observer l'échange entre lui et sa femme, il lui semble que c'est l'un des rares contacts physiques qu'ils ont depuis son arrivée. Du moins, en public.

Cassie est tendue, une habitude, mais le pire est qu'elle se sent nue, sans une arme au minimum. Dans son travail, ce genre d'événement festif à Paris est toujours sujet à des manifestations de force de la BAC. C'est bien l'une des rares fois où elle y participera de l'autre côté de la barrière, du côté civil.

Encore une fois, la jeune femme suit la famille et les quelques échanges qu'ils ont avec autrui, étrangère est le mot qui lui vient pour la définir parmi les Raulne. Personne ne la connaît, personne ne pourrait la retrouver ici. Elle pourrait se détendre, profiter de la soirée du nouvel an, lâcher du lest.

« Nous prouverons à vos gosses qu'on peut être plus jeune qu'eux, ils regretteront de s'être ennuyé avec leurs amis et on a l'avantage de pouvoir boire des coups, donc, ça me va tant que vous m'épargnez vos petits commentaires salaces de couple par pitié. » Répond-elle mi-morose, mi-taquine, du moins elle essaie d'être taquine. Son regard errant en tout sens, ça aussi une habitude de travail. « Ils ont du vin chaud dans le coin ? » Une boisson chaude et de l'alcool, elle a bien besoin de ça pour se réchauffer, parce qu'il fait un froid de canard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 13 Déc - 17:37

Un grand rassemblement en ville, elle se doit d'être présente. Non pas qu'elle s'y précipite pour fêter le Nouvel An, mais bien pour d'autres raisons. Sans aucun doute, il y aura foule et qui dit foule, dit source illimitée de nourriture pour les vampires. Aslaug compte bien intervenir dans tout ce fatras et elle n'est pas seule. La semi-démone a emmené tous ses fidèles pour une petite sauterie. Qui n'impliquera pas forcément les vampires, le but est surtout de se divertir.

Désormais, ils se mêlent à la foule. Repèrent les lieux et le service de sécurité. Elle n'a pas défini de plan précis avec ses fidèles, ils savent déjà si bien faire répandre le chaos et elle espère que les vampires seront dévoilés dans le bain de sang qui se prépare. Pour l'occasion, elle s'est transformée en une brunette aux yeux verts et au maquillage trompeur. Ce n'est pas grand chose, mais il sera toujours moins évident de la reconnaître.

« Comment cette populace peut-elle s'ennuyer en toute impunité à ce genre d'événement ? » Qu'y a-t-il d'amusant à vivre dans ce genre d'événement ? Si ce n'est faire semblant de se sociabiliser ? Le concept même de fêter la nouvelle année lui est incompréhensible ça reste toujours une année de plus. Une de plus à vivre pendant que le corps vieillit.

La jeune femme a passé le début de soirée avec Samuel, au chaud dans le lit de son amant depuis des années. C'est étrange comme la lassitude ne semble pas les emporter l'un envers l'autre de ce côté-là, cela vient peut-être du fait qu'ils ne s'enferment pas dans le carcan monotone et monogame que les humains définissent de couple. Libre comme l'air, ça a toujours été le cas, mais elle est particulièrement ravie depuis qu'il a rejoint son camp. Une belle réussite encore une fois, au nez et à la barbe de Bael.

« Appliquons-nous a rendre ce Nouvel An mémorable. » Les semi-démons vont leur apprendre la définition de l'amusement, à leur façon. « Je crois que tu es assez doué pour pouvoir occuper les pompiers un certain temps. » Susurre-t-elle doucereuse en tournant un visage souriant vers Samuel. Elle se hausse sur la pointe des pieds et dépose un baiser au coin de ses lèvres. « Je me charge de la police, tâchons de ne pas trop nous éloigner. » Il est toujours préférable de se promener à deux plutôt que seul quand on a un Prince Démon et ses fidèles au cul.

« Fait attention à toi. » Et la semi-démone s'éloigne vers un coin sombre qu'elle vient de remarquer. Elle s'applique à se décoiffer les cheveux, déchire la couture d'une manche de son manteau, ainsi de suite et termine par sortir un petit couteau de sa poche pour s'entailler la peau au niveau de son cou. Elle y va franchement, en prenant garde de ne pas se couper trop profondément, et se prépare à jouer la comédie. Aslaug se claque légèrement les joues pour les rougir, écarquille les yeux et sort de l'ombre en courant et criant à l'aide.

Il ne faut pas plus de quelques minutes pour que des policiers viennent voir ce que quelques badauds altruistes tentent de protéger et calmer. Un petit bout de femme à la gorge ensanglanté, probablement en état de choc, du moins elle espère être convaincante et qui n'a de cesse de raconter qu'elle vient d'être mordue par un vampire. En apparence terrorisé, Aslaug attrape l'avant-bras d'un policier et pointe un civil du doigt. « C'est lui ! C'est lui ! Ne le laissez pas s'approcher de moi par pitié ! » Puis, plus bas, de sorte que le policier soit le seul à l'entendre, elle concentre son pouvoir dans sa voix et ordonne. « Tuez-le. »


» PV ♦ 15
» FO ♦ 0
» RL ♦ 0
» AF ♦ Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ Pas d’arme blanche.
» PM ♦ 2 + 3 =5 – (Utilise sa concentration +3)

» Actions effectuées dans ce post ♦  Aslaug utilise son pouvoir, en se concentrant, pour demander à un policier de tirer sur un civil qu'elle fait passer pour un vampire qui l'aurait attaqué.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 13 Déc - 17:37

Le membre 'Aslaug Karlsen' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :


L'action est réussie. Le policier vise et tire sur le civil. Ce dernier n'est pas tué sur le coup, mais sa blessure est très importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.”
Messages : 1467
Membre du mois : 97
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 34
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Tag
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités :
Spoiler:
 


“Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 13 Déc - 23:51

Le nouvel an


ILH // PdC



Les fêtes de fin d’année ! Je détestais cela par-dessus tout… Du moins le principe. A quoi cela servait-il de fêter la fin d’une journée ? Car en y réfléchissant bien le 31 décembre était et serait toujours un jour comme un autre… un pas de plus vers le néant surtout si nous ne trouvions pas un moyen pour mettre fin à notre vieillissement qui nous menait droit vers la mort ! A qui ce nous faisait-il référence ? Mais à moi bien sûr et à celle qui était à mes côtés et qui un peu plus tôt dans la soirée se trouvait sous les mêmes draps que ma personne. Cette pensée me fit sourire alors que j’observais les alentours… Tout était si lumineux, si festif et si pathétique ! Avant je venais brièvement dans ce genre de soirées pour me trouver quelques écervelées bien foutues, cette fois-ci c’était différent. J’avais un but plus précis et très risqué… Mon alliance avec Aslaug avait mis à prix ma tête auprès des pires ennemis qui puissent être ! Nos semblables.
Pour l’instant je n’avais vu aucun d’eux et je quittais la foule du regard pour observer la belle blonde avec un haussement d’épaules. Les simples mortels ne savaient pas s’amuser… Ce n'était pas nouveau !



- Ils n’ont aucune notion de ce qui est réellement plaisant ! Le principe même de cette soirée est absolument incompréhensible… Fêter l’avancée inexorable du temps qui les conduit à la mort ! Des fous, voilà de quoi se compose cette populace !


Comment ça JE vieillis aussi ? Merci de me le rappeler, tout comme Aslaug l’avait fait il y avait quelques semaines. Je ne m’étais jamais cru immortel mais les arguments de mon amante avaient touché juste ! A quoi me servirait l’immortalité dans le corps d’un vieillard sénile et grabataire ? A rien ! Et jusqu’à présent je n’avais jamais eu aucune preuve de celui qui avait été mon mentor puisse réellement faire de moi ce que j’aspirais à être !  Mais ces pensées devaient être remises à plus tard…
Et un sourire illuminait mon visage aux nouvelles paroles d’Aslaug auxquelles je répondais par un hochement de tête enthousiaste. Mon regard se posa ensuite sur les jolies lanternes disséminées de ci de là et après un baiser offert par la blonde je répondais amusé…



- Je ne serais pas loin, en train de fumer… et attention, je pourrais finir par croire que tu as peur qu’il m’arrive malheur, murmurais-je à la semi-démon avec un clin d’œil avant qu’elle s’éloigne pour faire je ne savais trop quoi.


Curieux, je regardais les stands… cherchant, ou du moins faisant semblant de chercher, une babiole comme souvenir. Pour un simple humain tout aurait été mignon, original ou bizarre mais une seule chose m’intéressait réellement. Il s’agissait de ces lanternes qui semblaient si petites, si ‘‘inoffensives’’ ! Et en réalité, elles l’étaient parfaitement au départ… mais maintenant j’étais là et ces petites flammèches allaient devenir des armes redoutables.
Je me concentrais et j’imaginais déjà parfaitement les dégâts que le feu ferait rapidement… Les stands étaient en bois et peu m’importait le froid car j’allais faire monter la température de plusieurs crans. Comme l'inconnu près de moi, je m’allumais une cigarette au moment même où une agitation anormale débuta pas très loin, attirant l’attention dans cette direction *Merci Aslaug chérie !* Et bizarrement, où peut-être à cause du mouvement de foule, un sapin commença à s’enflammer, puis deux… et un stand aussi ! Au moins les murmures comme quoi il faisait froid s’étaient tut… *Non ! Ne me remerciez pas… Ce n’est que le début !* Puis je cherchais Aslaug du regard…




» PV ♦ 15
» FO ♦ 0
» RL ♦ 0
» AF ♦ Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ Pas d’arme blanche.
» PM ♦ 3 + 3 = 6 – (Utilise sa concentration +3)

» Actions effectuées dans ce post ♦  Samuel utilise son pouvoir, en se concentrant, pour mettre le feu aux stands et aux sapins décoratifs.

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 13 Déc - 23:51

Le membre 'Samuel Jelsi' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :


L'action est réussie. Plusieurs sapins et stands prennent feu, non loin des civils réunis en ses lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1497
Membre du mois : 66
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 21 Déc - 10:27

Le 31 décembre 2017

Inconnu



Je trépignais d’impatience à partir du moment où nous avions réussi à convaincre Maja de sortir pour fêter le nouvel. Je ne savais pas par quel tour de force nous étions parvenues à ce miracle mais à vrai dire je m’en fichais ! J’avais même eu du mal à choisir ma tenue… Après quelques hésitations j’avais délaissé mes habituelles couleurs pastels pour opter pour du rouge ! Cette teinte était parfaite à porter pour le nouvel an… Du moins c’était mon avis et ce dernier était souvent différent de celui du reste du monde.
Une fois arrivées sur place je m’étais esquivée pour saluer des amis de mon université après l’avoir dit à Maja. Lorsque je me rendais à un endroit avec ma maîtresse je ne partais jamais sans le lui dire. Question de politesse et de respect ! Et puis je me doutais que les vampires voulaient certainement restés entre eux, ce qui était normal. J’avais donc discuté et flâné durant un bon moment avec deux autres élèves de ma classe, en profitant même pour faire quelques emplettes sur les stands… Puis l’annonce avait été faite ! Le feu d’artifice allait bientôt être tiré. Voilà pourquoi je m’étais excusée auprès de mes amis. Au passage je saluais brièvement Philippe, le père de Jøran mais je ne m'attardais pas...

Quelques minutes plus tard j’étais auprès de Maja ! Ne me demander pas comment j’avais fait pour la retrouver aussi vite au milieu de toute cette foule car je ne le savais pas moi-même. A croire que j’avais un radar intégrer pour la retrouver ! Bref… lorsque ce fut chose faite je lui annonçais de manière très enjouée que le feu d’artifice allait commencer et qu’il faudrait être devant pour apprécier au mieux le spectacle. Croisant les doigts pour qu’elle accepte j’avais du la remercier une dizaine de fois pendant que nous nous faufilions vers l’endroit qui semblait être le mieux. Une fois arrivées, je ne pouvais m’empêcher de regarder en l’air, le sourire aux lèvres. A me voir on aurait dit une véritable enfant !
Impatiente, je tenais déjà mon précieux appareil photo en mes mains pour immortaliser cette merveilleuse soirée.
 

_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 125
Membre du mois : 101
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 21 Déc - 20:00

Première Animation RP
Le Nouvel An




"Le Maire de Valhöll a organisé le plus grand feu d'artifices du pays, en dehors d'Oslo, pour célébrer le passage à la nouvelle année. Le marché de noël installé en centre-ville restera ouvert toute la nuit et le dispositif de sécurité, au regard des récents événements, sera conséquent. Policiers et pompiers seront sur le pont pour pallier à tout imprévu, alors qu'il est en sus prévu que les températures soient particulièrement fraîches ce soir-là. Mais la population va venir en masse.

Il est vingt trois heures, un vendredi soir. A minuit, ce sera la nouvelle année et le feu d'artifices.

Vous avez pu profiter du marché de noël, des bars et boites de nuit ouverts en continu et il règne une grande ambiance festive. Tout le monde espère que ces instants seront un grand moment de partage et de fête entre les habitants de la ville, malgré les inquiétudes du moment"

   

Déroulement:
Tour 1:
 
- De nombreuses familles profitent de ce réveillon, boivent un verre près des cabanons du marché ou se pressent sur la place en attente du feu d'artifice.
- L'horreur sort de nulle part. Une femme accuse un homme d'être un vampire et de l'avoir agressée... Un policier tire son arme et malgré l'expression médusée de ses collègues, ouvre le feu et blesse gravement l'homme.
- Au moment du coup de feu, des flammes embrasent les sapins et lèchent les murs de bois des petits stands.
- La panique se répand. Ca crie, ça hurle. Les pompiers et les flics se précipitent.
- La foule est si dense qu'il est difficile de savoir ce qu'il se passe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Messages : 389
Membre du mois : 13
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 27
Célébrité : Boyd Holbrook
Crédit : Torben
Métier : Soldat

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 27 Déc - 18:25

Je hume ce raz-de-marée olfactif, ce bouleversement sensoriel. Combien sont-ils ? Cinq mille ? Six mille ? Ils sont nombreux en tous cas, dans les rues. J’ai demandé à Théa de ne pas sortir, et à Leila de la surveiller. Je crois qu’elles sont parties s’amuser dans une soirée, chez des collègues de Leila. C’était plus sûr pour elles qu’elle passent nouvel an dans un endroit clos, à l’abri du centre. Je savais qu’il pouvait y avoir des tensions, surtout depuis la sortie de la vidéo, quelques jours plus tôt. Je commençais à connaître ma propre lignée sur ce point de vue-là. Certains de ses membres pouvaient s’en prendre aux humains. Pas que j’appréciais particulièrement ces derniers ; la plupart de ceux-ci sera mort bien avant moi, même si je m’étais mis en danger récemment. Mais je m’inquiétais pour le phénomène tâche d’huile que pourrait provoquer des représailles. Je ne savais pas comment ça pouvait tourner. J’avais mis mes mecs sur le coup. Et il y avait en plus des problèmes pouvant naître de ma nouvelle « famille », la nature humaine qui elle, était source de problèmes et de bains de sang depuis des millénaires. En plus de deux siècles d’existence, je n’avais jamais appris qu’une seule chose ; l’intangibilité des pulsions meurtrières de l’être humain. Ils pouvaient faire n’importe quoi à la première alerte. Et encore au-delà des hommes, il restait une inconnue. Les autres maisons. Orvandil n’était pas lma seule lignée présente en Norvège. Il y avait les Eskill aux dents longues, littéralement, et les Myklebust. Ces salopards déloyaux, ces véritables crevures. La guerre menaçait entre les vieilles maisons et j’allais encore baigner dans le sang jusqu’aux genoux.


Je progresse dans la foule.


Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis là. Je n’ai pas envie de sang, pas plus que ça en tous cas. J’ai appris à vivre avec ma soif, au fil des décennies. Pas plus de sexe ; qui n’a jamais été qu’une récréation, une pulsion que j’avais appris à museler et à contrôler. Je ne cherchais pas de proie pour la nuit, donc. Parfois, j’avais l’impression que je conservais toujours l’instinct grégaire propre à l’homme, mais à d’autres moments, c’était plus de la curiosité scientifique ; prendre la température du monde social pour en appréhender les divers éléments, les enjeux, les tendances. C’était ce que je faisais, ce soir.


Et la foule n’avait pas si peur, même si des relents d’appréhension se faisaient sentir et me picotaient le bout de la langue. L’odeur et le goût explosent alors que mon être tout entier se figent, lorsque j’entends une détonation. Je me fige. Je sens une odeur de brûlé. Je bouge aussi vite que possible, et arrive en face d’une grande femme, blonde, qui a crié au vampire. Des flics paniqués sont tout autour, et un homme est abattu. Fausse alerte. L’odeur du sang me dilate les pupilles, mais je me demande surtout ce qu’il vient de se passer. Je pose ma main sur l’avant-bras de la jeune femme.



| Mademoiselle ! Vous allez bien ? | inquiétude feinte, mais j’essaie d’en savoir plus.

_________________

"Les idéaux sont pacifiques. L'Histoire est violente."
||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Running After My Fate
Messages : 2550
Membre du mois : 126
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Célébrité : Ben Affleck
Crédit : Eden Memories
Caractère : Courageux - Secret - Tacticien - Rieur

Running After My Fate
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 27 Déc - 19:00

Je suis assez flatté de l’avis de Jaana, lorsqu’elle me dit qu’elle me trouve séduisant. Je ne sais absolument pas si c’est sincère à cent pour cent, ni même si elle est vraiment bien ici, avec nous. Elle entremêle ses doigts aux miens et me demande à voix basse si tout va bien. Je lui rends un petit sourire, pas tout à fait certain de la réponse que je pourrais lui faire. Pas tout à fait certain de ce que je ressens avec ce qu’elle vient de dire. Je me demande où est Tonni. Si elle pense à moi. Si me demander ça fait de moi un paumé ou un connard, ou les deux. Je regarde Cass’ dans le rétro, une fois encore. Je ne sais pas à quel point ce qu’elle m’a dit va marquer notre famille, à quel point elle va l’impacter sur l’avenir. Je n’en sais rien. Ne pas savoir est chez moi source d’angoisse, d’inquiétude. Cela me fait perdre le sommeil. Mais d’un autre côté, je ne peux que remarquer le côté libérateur, tout à fait paradoxalement, de cette ignorance. Je vais essayer de profiter de ma soirée, profiter des miens. Pendant que je le peux encore. Je fais un simple sourire à Jaana, en réponse. Une fois arrivés, un espèce de plan commence à prendre forme. Profiter entre adultes pendant que les jeunes vont s’amuser. J’insiste bien sur le fait que ces derniers prennent garde à leur portable, tout de même. Je ne veux pas les perdre en cours de route. Je sens bien que ma sœur est tendue, elle. Rapport à ce qu’elle m’a raconté, ça ne m’étonne pas une seule seconde venant de sa part. J’essaie de détendre l’atmosphère.


| Quoi ? Ca te choque, si je dis à ma femme que j’vais la péter ? |


J’avais dit ça en français. Aucun doute que Jaana aurait compris au moins le fond de l’idée, mais au moins je n’allais pas choquer tous les passants. Je regarde ma sœur avec un petit sourire.


| Du vin chaud ? Pouah, petite bobo va. Ici ils font de la bière forte pendant les fêtes de fin d’année, ou du « vin des bois », des trucs à la mûre ou à ce genre de fruits. Mais on doit pouvoir trouver du vin chaud. |


Je commence à regarder alentours, en quête d’un bar. On commence à sentir qu’il y a un peu de mouvement, dans la foule. Je frissonne.


| On peut aller dans un bar sur la rue plutôt que trouver un truc et boire à l’air libre ? Il fait un froid à se geler l’engin. |

_________________

"Omnia si perdas, famam servare memento.
Même si tout est perdu, sache qu'il reste l'honneur à sauver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/ En ligne

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 27 Déc - 21:19

Je ressers mon manteau autour de moi, avant de remonter mon écharpe sur mon nez. Quelle idée de venir, il fait un froid de canard. Ou de loup et trucs à poils. Je devrais essayer de me faire muter sur les iles. Hawaï ou la Nouvelle Zélande. Ça pourrait être cool. Je serais au soleil, je pourrais bronzer et aller me baigner tous les jours. Faudra que je demande, même si je connais déjà la réponse de Bael… Et puis, il faut avouer que je m’amuse bien ici, sans même risquer quoique ce soit derrière. Alors certes, certains diraient que c’est trop facile, mais j’ai des cobayes autant qu’il m’en faut, sans trop avoir de compte à rendre, alors franchement, je vais pas me plaindre. Et dans le pire des cas, je trouve toujours à m’amuser en dehors. N’empêche que là, il fait froid. Même si je suis habituée, c’est pas pour autant que j’aime quand je marche sans but précis.

Pourquoi suis-je venue dans ce cas ? Le feu d’artifice. J’adore les feux d’artifices. Et puis, toute la ville va être présente, ou peu s’en faut. Il y aura forcément une opportunité de s’amuser n’est-ce pas ? Alors que demander de plus ? Des lumières, de potentielles cibles et de la barbapapa. Sisi, je viens d’en voir au stand là, à côté de celui qui vend du vin chaud.

Je déambule donc, ma barbapapa à la main, avant de m’arrêter et de sourire en les voyant au loin. On dirait tellement la parfaite petite famille. Le papa, la maman, les enfants et… Peu importe. Je les rejoins, sautant presque devant eux.

« Salut ! »

Je prends Jaana dans mes bras, tenant la barbapapa éloignée, avant de me reculer tout sourire.

« Salut Jøran ! Tu vas bien ?
Et toi, c’est Solvei, c’est ça ? Tu ressembles terriblement à ta mère… Et donc, vous êtes le fameux Philippe. J’ai beaucoup entendu parler de vous ! Je suis ravie de pouvoir enfin vous rencontrer ! »


Pas forcément en bien, ou du moins pas directement en bien, mais c’est d’autant mieux. Et je m’apprête à enchainer, prête à dire que je ne veux pas les déranger dans leur soirée familiale blablabla, quand un coup de feu et des cris se font entendre.
Je me retourne et j’écarquille les yeux. Ça commence à courir et à s’agiter. Sérieusement ?... Franchement, ils auraient pu attendre que le feu d’artifice commence ! Je retiens le soupir et le sourire qui se disputent la place sur mes lèvres, et je me fige en l’apercevant plus loin, entre deux mouvements. Aslaug. Tiens. Je me suis toujours demandée ce qu’il pouvait bien lui trouver et pourquoi il s’entête à vouloir la garder en vie. Oui, oui, je sais bien pourquoi… Mais je trouve cela tellement stupide et sentimental. Rien que d’y penser, ça me donne envie de vomir.

Et tout s’accélère. Des sapins prennent feu, puis un stand et tout semble s’enflammer. Ou presque, j’exagère à peine. Certes, ce n’est pas le seul, mais s’il y a feu, il y a de fortes chances que cet abruti soit dans le coin non ? Et les flics et pompiers affluent alors que les autres courent comme des poules poursuivies par un renard.
Soit… Si ça crie au vampire, au feu et autre, il manque quelque chose non ? S’il y avait des loups, après tout, ce serait tellement plus amusant…
Mais non. Trop de monde, trop de bousculades, je n'arrive à rien. Je fronce les sourcils, évitant de jurer en voyant que non seulement je n'y arrive pas, alors que c'est la simplicité même. Mais qu'en plus, je vais parvenir à me donner mal à la tête toute seule. Super.

» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  0
» AF ♦   Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  Pas d’arme blanche.
» PM ♦  3 + 3 = 6

» Kyara utilise son pouvoir, en se concentrant, pour faire apparaître des hommes se transformant en loups, si possible du côté où se trouvait Asleug /o/ (non mais franchement, après le 8 et le 10, sérieusement ?? *se pend*)♦  
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 27 Déc - 21:19

Le membre 'Kyara Rønning' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :



Echec!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 28 Déc - 20:58

Tonni ne répond pas, je lui laisse un message. Si elle est ici, elle ne doit sûrement pas entendre la sonnerie avec tout ce boucan. Tant pis. Je ne vais pas me risquer à utiliser le canal psychique pour localiser mes congénères, si des surnaturels m'entourent, ils pourraient nous sentir. On n'a vraiment pas besoin de ça ce soir. Vraiment ? Je ne sais même pas ce que je fais là, au final. Peut être que j'espère juste qu'il va se passer quelque chose, quelque chose qui pourrait m'aider, qui pourrait faire basculer la balance au profit d'une espèce ou d'une autre. C'est dans ce genre de grand rassemblements que certains aiment faire leurs coups d'éclats, après que la vidéo leur ait donné une étincelle. Je n'ai pas eu de visions, mais ça ne veut strictement rien dire. Tout ce que je sais, c'est qu'habituellement, ce n'est pas vraiment l'endroit où on me trouve. Des fêtes, des grandes fêtes dans ce genre... Qu'est-ce qu'on commémore ? Le passage d'une année à une autre ? Qu'est-ce qui va changer, demain ? Ce sera un matin comme un autre. La vie des humains est si morne, la couleur de leurs jours si pâles, qu'ils ont besoin de se créer des occasions comme celles ci pour se dire qu'ils ont réellement un événement important à célébrer. C'est pathétique. Vous devriez plutôt décreter le jour de la diffusion de la vidéo comme nouveau jour ferié, fête nationale et tout ce que vous voulez.. Parce que c'est ce jour qui va réellement marquer vos vies et changer la face du monde. Ou la façon dont vous la voyez, plus justement.

Je me retourne brusquement en entendant le bruit. Cris, coup de feu. Oh, tiens, ça remue. J'en suis presque heureuse, bien malgré moi. Du feu, bientôt, et des cris toujours. Des murmures courent ; quelqu'un s'est fait attaqué par un vampire... Et pendant ce temps, les sapins et les stands commencent à prendre feu. Agir. Ne pas rester là. Mais que puis-je faire ? Nous sommes dispersés, je ne suis même pas sûre que la moitié du groupe soit là. Pas grave. Déjà, ne pas rester dans le flot de la foule. Je m'engage, me fraye un chemin à coup de pied, de coudes, de hanches, de tout ce que vous voulez, vers le côté de la rue. Je me colle contre le mur entre une boutique et un restaurant. Ok. La femme qui a crié au vampire, sa voix me dit quelque chose, mais j'étais et suis encore trop loin pour l'identifier. Mais je suis trop entraînée pour la croire totalement innocente et sans intentions particulières. Et les flammes. Certains vampires ont des pouvoirs, peut être certains sont ils capables de faire des flammes. Ca ne m'étonnerait pas. Mais l'autre option, plus probable et qui m'aiderait dans ma quête, serait qu'il s'agisse d'un semi démon. Encore une fois, je ne veux et ne peux croire à un accident, un type qui aurait fait n'importe quoi avec son briquet ou une iodiotie du genre. Ce n'est pas le bon endroit pour faire ce que je vais faire. On fait avec les moyens du bord.

» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  2
» PM ♦  1 / 2 pour visions
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.
» Illuminati avec qui votre personnage est connecté ♦ aucun
» Actions effectuées dans ce post ♦  Isis s'éloigne de la foule, sur le côté de la rue et se concentre pour avoir des visions sur le feu (s'il est d'origine démoniaque, la personne qui l'a causé)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 28 Déc - 20:58

Le membre 'Isis Jaeger' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :
 


Isis sent un grand danger... Démons!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mortal ♦ Agent de l'Etat
Messages : 467
Membre du mois : 26
Date d'inscription : 05/11/2016
Célébrité : Gal Gadot
Crédit : Minnie
Caractère : Intelligente » Travailleuse » Rieuse » Déterminée » Tacticienne » Esseulée »

Mortal ♦ Agent de l'Etat
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mar 3 Jan - 21:31

Je serais incapable de dire ce que le sourire de Philippe peut vouloir dire. Pour un peu, je pourrais m'imaginer bien des choses mais, en cette soirée qui se veut familiale et festive, ou quelque chose dans ce goût-là, je n'ai pas envie de me mettre à songer à tout et surtout à n'importe quoi. Alors je me force à contrôler mes pensées, à ne pas m'égarer et à rester entièrement avec les miens, une fois n'est pas coutume. Une petite voix me souffle bien évidemment que c'est trop tard pour ça mais peu importe dans le fond, ce soir, je ne l'écouterais pas non plus.

Et nous sommes rapidement en ville. Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire aux propos de Cassie et surtout, à la réflexion de mon mari, comme une gamine que je ne suis plus depuis longtemps. Le regard pétillant que je leur jette doit tellement différer de ma mine habituelle que, pour un peu, on pourrait croire que j'ai déjà bu alors qu'il n'en est rien.

"Cassie, tu vas voir, on va te faire goûter le vin local. Ca te réchauffera autant qu'un vin chaud. Et oui, on peut rentrer, ce serait dommage que ton cher frère se pète quoi que ce soit avant d'avoir pu s'en servir ce soir le pauvre. Ce serait gâcher sa soirée."

Je ne peux m'empêcher de lui décocher un clin d'œil malicieux avant que mon attention ne soit captée par Kyara à qui j'adresse un large sourire. Je n'ai même pas le temps de dire quoi que ce soit que, comme à son habitude, elle fait son petit numéro de charme devant ma famille. Je secoue la tête, prête à lâcher un rire et je me tourne vers Philippe et sa sœur, décidée à la présenter correctement. Après tout, je ne sais même pas si j'ai déjà évoqué un de mes collègues à la maison et il est certain que je n'ai jamais parlé d'elle, sans bien savoir pourquoi. Comme pour dissocier encore un peu mes deux univers et laisser l'ensemble se fissurer encore davantage, qui sait.

Tout aurait bien pu se passer. Tout aurait bien du se passer plutôt. Mais tout bascule d'un coup, en un claquement de doigts. Je ne sais pas ce qui se passe et où les choses ont commencé mais j'entends des hurlements et la foule commence à gronder. Je regarde autour de moi, toute trace de sourire ayant disparu de mon visage et d'un coup, je me rends compte de ce qui fait monter mon rythme cardiaque à une vitesse folle. Alors je souffle, d'une voix calme qui tranche avec le bruit ambiant pour être sûre qu'il m'entende, quand bien même elle ne trahit pas du tout mon état de nerfs.

"Philippe. Les enfants."

Je ne les vois plus. La foule est trop compacte, il y a trop de monde et surtout, les gens sont trop paniqués pour voir où ils mettent les pieds. Et d'un coup, je me sens bousculée. Pas bien violemment, c'est sûr, mais assez pour me déstabiliser encore un peu plus. Pour un peu, j'en oublierais presque la présence de Kyara et surtout, je ne cherche même pas à savoir ce qui s'est vraiment passé.

_________________


 
Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi, ils vivent à l’intérieur de nous. Et parfois… ils gagnent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.”
Messages : 1467
Membre du mois : 97
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 34
Célébrité : Michael Fassbender
Crédit : Tag
Caractère : Organisé » Impulsif » Séducteur » Manipulateur » Rusé » Menteur
Métier : Avocat - Cabinet Týr
Affinités :
Spoiler:
 


“Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Mer 4 Jan - 16:52

Le nouvel an


ILH // PdC



Je ne restais pas près des conifères et des stands en flammes car j’avais déjà une autre idée en tête. C’est donc une clope entre les doigts que je m’étais éloigné de mon premier méfait ! La jeter aurait été stupide de ma part et j’avais l’intelligence d’anticiper les théories de la police lorsqu’elle arriverait sur les lieux. L’incendie serait sûrement, selon les autorités, d’origine criminelle et les flics chercheraient mégots et autres sources inflammables. Bref, j’avais bien réfléchi à ce que je faisais !
Après avoir repéré Aslaug, je remarquais qu’elle n’était pas seule. Un type était à ces côtés et semblait presser une plaie. Je me demandais rapidement si c’était un loup avant de me rendre compte que je me fichais royalement de la réponse. Loup, bon samaritain, elle était assez grande pour gérer la situation de son côté. Surtout que je n’avais pas encore croisé de fidèles de Bael qui, pour le moment, ignoraient encore ma trahison toute récente ! L’information ne tarderait pas à tomber très vite après cette nuit. J’hésitais alors… Aslaug m’avait dit qu’il était préférable que l’on ne s’éloigne pas. Mais elle ne se trouvait absolument pas à proximité du lieu de lancement du feu d’artifice et mon don aurait un effet des plus chaotiques là-bas.

J’adressais donc un signe à la blonde pour tenter de lui faire comprendre que je m’éloignais… Et sans attendre, sans même savoir si Aslaug m’avait vu, je partais en direction de l’endroit où le feu devait être tiré. Seulement, il était difficile d’avancer au milieu de cette foule qui commençait à paniquer, principalement à cause des flammes ! Je me retiens de sourire car ces dernières avaient le don de m’apaiser… le feu est et sera toujours mon allié.
Puis je retenais un grognement alors que j'étais bousculé et que je percutais sans trop de violence une personne. Après ça je m’immobilisais lorsque mon regard se posa sur une jeune femme que je connaissais bien et surprise… elle semblait être en compagnie de Jaana. Mon regard s’attarda sur cette dernière que je trouvais sublime malgré cet air inquiet sur le visage alors que je ne pouvais m’empêcher de prononcer son prénom de manière surprise. N’avait-elle pas dit que nous ne nous recroiserions peut-être jamais !



- Jaana ? Mais je me détournais vers la rousse très vite… Kyara ! A croire que l’on se croise toujours lors des soirées ratées, dis-je avec ironie. Enfin bref... Il faut s’éloigner d’ici ! Un feu s’est déclaré de ce côté… mais il fallait s'y attendre avec toutes ces lanternes, dis-je en levant les yeux au ciel. Et visiblement il y a eu une agression à proximité... sans oublier que les flics ont tiré sur un gars !


Je me gardais de parler de vampire et surtout d’Aslaug devant l’une des fidèles de Bael. Et maintenant que j'étais en présence de simples humains je scrutais les lieux pour trouver la direction qui semblait la plus sûre. Du moins jusqu'à ce que je me charge de réchauffer une nouvelle fois l'atmosphère ! Je prenais soin de regarder dans la direction opposée à celle d'Aslaug afin de ne pas diriger Kyara vers celle que les fidèles devaient traquer.




» PV ♦ 15
» FO ♦ 0
» RL ♦ 0
» AF ♦ Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ Pas d’arme blanche.
» PM ♦ 3

» Actions effectuées dans ce post ♦ Aucune.

_________________
Child of the Demon
“Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d’abord sous des dehors célestes.”

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Sam 7 Jan - 23:07

Son pouvoir a l'effet escompté et la jeune femme ne retient pas ce succinct sourire au coin des lèvres, tandis que le policier tire. Si cela ne se voit pas, elle est hilare. Sans aucun doute, le policier vient de commettre une terrible bavure et en pâtira. Des hurlements répondent au coup de feu, le corps de l'innocent qu'elle accuse s'effondre au sol, elle ignore s'il est mort et s'en moque royalement. Quoi qu'il en soit, le coup de feu disperse la foule agglutinée autour d'eux. Elle ne s'éloigne pas trop, désireuse de voir comment le flic va s'en sortir, tandis que des collègues l'observent ahuris et d'autres se précipitent vers l'innocent. Telle une abeille attirée par le pollen, elle est attirée par le chaos, qu'elle a créé.

Non loin, elle croise le regard de Samuel. La seconde suivante, un feu se déclare. Il est probablement temps de s'éloigner, la prudence le recommande, mais son attention est sans cesse tournée vers les sources de désordres. Elle s'oblige à faire quelques pas en arrière. Quand, surgi de nulle part, une main s'empare de son avant-bras et l'arrête dans sa dérobade. Un homme lui demande si elle va bien. Quelle question bête ! Soit il est à l'ouest, soit il vient seulement d'arriver et n'a rien suivi de sa ''mésaventure''.

« Non ça ne va pas ! » S'exclame-t-elle donc, déjà lassée de jouer cette comédie. Elle se doit néanmoins d'aller jusqu'au bout pour ne pas éveiller trop de soupçons. « Ce suppôt de Satan m'a agressé ! Il m'a mordu ! » Elle retire sa main libre qui fait toujours pression sur son cou et la dévoile, ensanglantée. « M'attaquer! Moi! ... » Elle croise son regard, pour la première fois, elle y prête vraiment attention. Certains regards sont inexpressifs, d'autres expriment bien plus. Comme celui de son père, il exprime bien plus qu'un homme dans la cinquantaine est censé exprimer. Celui de cet homme est indescriptible, insondable en l'espace de quelques secondes, mais elle reconnaît quelque chose. L'âge. « Lâchez-moi. » Ordonne-t-elle, soupçonneuse.


» PV ♦ 15
» FO ♦ 0
» RL ♦ 0
» AF ♦ Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦ Pas d’arme blanche.
» PM ♦ 2 (a déjà utilisé sa concentration)

» Actions effectuées dans ce post ♦  Aucune.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Dim 8 Jan - 22:17

Les fêtes de Noël étaient sans doute les moments préférés de l'année de la jeune femme. Solvei pouvait paraître enfantine à cette époque-là, elle s'amusait de tout et souvent de rien. Elle rayonnait, décorait la maison, et s'appliquait à trouver à chacun des membres de sa famille le cadeau qui convenait. Mais c'était surtout la seule période de l'année où elle pouvait espérer que son père ainsi que sa mère soient présents à la maison et qu'ils puissent avec Joran, passés un bon moment en famille, ce qui devenait de plus en plus rare. Le Nouvel An en revanche, était l'occasion de participer aux festivités qu'organisaient la ville et même si elle pouvait passer la soirée en famille, elle profitait également des animations et de la présence de ses amis pour passer la meilleure soirée possible. Si Solvei avait pris le temps de s'habiller aussi élégamment que possible et avait pris soin de parfaire son maquillage, il fallait bien dire qu'ayant de quoi se vêtir chaudement sur elle, l'effet escompté était pour le moins gâché. Ce que Joran ne manqua pas de lui rappeler en jetant un coup d'oeil dans sa chambre, lui demandant bien qui elle voulait impressionner comme ça. Elle lui balança sa chaussure au visage mais le manqua de peu alors qu'il se faufilait déjà vers les escaliers. « Moi au moins j'aurais quelqu'un à embrasser à minuit. » Elle rosit légèrement alors qu'elle croisa le regard de sa tante, et elle se dépêcha de rejoindre tout le monde en bas pour monter dans la voiture.

Pendant le trajet, elle ne dit pas un mot. Elle aurait le temps d'embêter son frère plus tard, mais elle n'avait pas envie qu'il vienne à répéter quoique ce soit aux parents. Autant sa tante était sa complice dans beaucoup de choses, autant elle n'avait pas envie que son père se mette en tête de faire la chasse aux garçons qui évoluait dans son entourage. Elle fut très heureuse de pouvoir quitter le giron familiale et elle fila avec son frère pour rejoindre le groupe d'amis qu'ils s'étaient fait. Les rires, les discussions, une tasse de chocolat chaud à la main avec une touche de miel et de cannelle tout ce qu'adorait la jeune femme. La soirée s'annonçait sous les meilleurs augures. Pourtant, il semblait que le programme n'allait pas être aussi paisible et agréable que ce que Solvei avait espéré. Soudainement, il y eut des cris. Solvei leva les yeux, se mettant en même temps sur la pointe des pieds pour pouvoir observer ce qu'il se passait dans la foule. Une personne commença à s'agiter non loin d'elle, donnant un coup dans son chocolat qui se répandit sur ses vêtements, provoquant un mécontentement non dissimulé de sa part. Alors qu'elle tentait en vain d'effacer la tâche qui s'était mise sur son manteau, à quelques pas de son groupe, la foule se mit à gesticuler dans tous les sens, et très vite elle fut séparer de ses amis, et également de son frère. Elle entendit encore quelques instants la voix de Joran l'appelant, mais  elle fut emporter dans la direction opposée à celui-ci. Elle avait du mal à voir qui était à ses côtés, tout le monde s'était mis à courir, et chacun recherchait un membre de sa famille dans cette foule. Elle se mit alors à appeler ses parents, sa tante ou encore Joran dans la confusion, tout en essayant de regagner l'endroit où elle avait laissé sa famille la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN ♦ The Light we Met
Messages : 1134
Membre du mois : 36
Date d'inscription : 29/08/2016
Célébrité : Laura Vandervoort
Crédit : Avatar (c) Torben. Gif Sign (c) Tumblr
Métier : Officieusement : informaticienne et maitresse d'école à mi-temps. Officieusement elle est Lieutenant des Gardes Rouges de la lignée Myklebust

ADMIN ♦ The Light we Met
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Jeu 12 Jan - 0:45

Le 31 décembre 2017


J’adorais ça. Je sentais mes instincts se réveiller et m’indiquer que, ce soir, nous allions nous amuser à taper sur du lycan… Mais… Je ne le pouvais pas. Je ne devais pas me dévoiler. Et plus important encore, Gaïa était avec moi. Je devais la protéger en priorité. La foule m’avait éloigné d’Eila quand elle avait commencé son mouvement mais j’avais gardé le corps de ma pomme de sang contre le mien sans la lâcher. Je m’arrangeais pour être bousculée à sa place et qu’elle ne soit nullement la cible d’ennemi potentiel, qu’il soit humain, loup, vampire ou semi-démon… Car il m’avait semblé entrapercevoir cette satanée garce rejeton des enfers. Si je pouvais l’étriper et la tuer lentement… Par Svering, je serais la plus comblée. En attendant j’envoyais un sms rapide au poste de commandement de ma lignée pour leur faire savoir qu’il y avait du grabuge mais qu’aucun renfort ne devait intervenir. Je gèrerais au mieux. Et surtout Leygh devait rester en sécurité dans notre demeure. C’était une priorité absolue, plus importante même que ma vie et celle de l’humaine que je gardais dans mes bras.

Je vis un léger retrait entre deux bâtiments et y entrainais Gaïa. Je la laissais reprendre son souffle, avant de lui dire Trouves une sortie sans danger, et rentre à la maison. Tiens. je lui confiais les clefs de la voiture avec laquelle nous étions venues. Si tu croises Eila, dit lui que je lui ordonne de rentrer chez nous avec toi. Votre place n’est pas ici et vous ne ferez que me gêner. Je la regardais droit dans les yeux pour qu’elle se rende bien compte à quel point j’étais sérieuse. On se retrouve plus tard. lui dis-je avant de m’engouffrer de nouveau dans la foule à la recherche des coupables à entrainer dans un coin sombre pour mieux les tuer. Le truc c’est qu’avec toutes les odeurs qui se mélangeaient, c’était impossible de « renifler » mes proies. Avisant une échelle atteignable contre un immeuble, je décidais de sauter, m’y accrochais, pour mieux la remonter jusqu’à arriver sur le toit. Et, à destination, j’avisais la situation, essayant de visualiser les foyers à problèmes.

» PV ♦ 18/18
» FO ♦ 3
» RL ♦ 1
» AF ♦ 0
» AB ♦ 2
» PM ♦ 0
» Actions effectuées dans ce post ♦ J'ai mis dans une "niche" d’immeuble Gaïa. J'ai grimpé à une échelle d'immeuble jusqu'au toit. (ACTIONS SANS DES). Maintenant j'essaye de repérer les fauteurs de trouble (DES 10 )


_________________
Desire, I'm hungry. i hope you feed me. How do you want me, how do you want me? Baby I'll learn to touch you. I wanna breathe into your well. See, I gotta to hunt you. I gotta to bring you to my hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar
Messages : 389
Membre du mois : 618
Date d'inscription : 11/10/2016

Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Jeu 12 Jan - 0:45

Le membre 'Maja Myklebust' a effectué l'action suivante : On passe à l\'action !


'D10' :



Maja peut voir Johannes et Aslaug pris à partie par des flics qui pullulent autour du type abattu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Messages : 1497
Membre du mois : 66
Date d'inscription : 08/12/2016
Célébrité : Kerti Pahk
Crédit : Lilith
Caractère : Patiente » Secrète » Enjouée » Manipulatrice » Sociable » Jalouse »
Métier : Etudiante en Master Photographie et Art Contemporain - Serveuse dans le salon de thé "La Table du Chapelier".
Affinités :
Spoiler:
 


“Ange terrestre soumis à la tentation...”
Dévoiler les compétences
en cliquant ici
MessageSujet: Re: [Livre I] Le Nouvel An   Jeu 12 Jan - 20:20

Le 31 décembre 2017

Inconnu



Après des années à errer dans la rue, après tout ce que j’avais vécu dans ces conditions déplorables et même auparavant j’aurais dû perdre mon âme d’enfant. Pourtant ce n’était pas le cas… Cette soirée me mettait du baume au cœur et cela était davantage le cas puisque Maja avait accepter notre requête de venir. Aussi, si je les vais abandonnées quelques minutes pour saluer mes amies de l’université ainsi que certains clients du salon de thé j’étais vite retourner auprès de la vampire que j’avais retrouvé avec une rapidité déconcertante au milieu de cette foule dense.
Le sourire aux lèvres, l’appareil photo bien en main, je sautillais sur place. Pour me réchauffer ? Non, enfin, peut-être un peu. Mais je trépignais surtout d’impatience en attendant que le feu d’artifice soit tiré. D’autant plus que nous avions trouvé le meilleur emplacement, j'en étais certaine. Cette soirée était vraiment merveilleuse et les effluves sucrées me donnaient envie de grignoter. Je réfléchissais déjà à ce que j’allais prendre.

Mais la foule changea de comportement et cela me ramena très vite à la réalité. En ayant vécu dans la rue on remarque vite les changements d’ambiance d’un groupe et c’était ce qui arrivait. Les sourires s’étaient estompés et l’interrogation ou la peur se lisaient sur quelques visages alors que des personnes en bousculaient d’autres. Très vite Maja fut près de moi et je compris que les festivités étaient finies. Je rangeais mon appareil et restais au plus proche de la vampire qui m’évitait d’être ballottée par le mouvement de foule.
Dès qu’elle le put, elle me conduisit à l’abri et s’adressa à moi d’une manière si autoritaire que je refermais la bouche sans avoir prononcer le moindre mot. Même si j’avais toujours du mal à l’accepter je savais que Maja avait raison. Je ne pourrais en rien l’aider, au contraire ! Je ne ferais jamais le poids face à un mouvement de foule plus important. Si le problème était grave Maja devrait se concentrer sur ce dernier et non pas la p'tite pomme de sang que j'étais... Aussi je saisissais les clés et les fourrais dans ma poche que je refermais.


- Fais attention, dis-je tout de même alors que Maja s’éloignait de moi.


Regardant les alentours de mon recoin au calme je tentais de repérer Eila. J'allais perdre espoir de la voir lorsque je croisais enfin son regard... Je me précipitais vers elle alors qu'elle venait à ma rencontre.


- Maja veut que nous rentrions à la maison, déclarais-je, et ce n'était pas un souhait mais plutôt un ordre, ajoutais-je avant qu'Eila ne dise quoique ce soit.

» PV ♦ 15
» FO ♦  0
» RL ♦  4 - 1 = 3
» AF ♦  0 / Pas d’arme à feu – pas de balle en argent.
» AB ♦  0 / Pas d’arme blanche.

» Actions effectuées dans ce post ♦  1) Je tente de repérer Eila et de la rejoindre si possible (+ relance)


_________________
 
Gaïa L. S.
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel...
Autant rester sur Terre et vivre !”
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
[Livre I] Le Nouvel An
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Formations universitaires aux Métiers du livre par diplôme
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Formations universitaires aux Métiers du livre par région
» master 2 "monde du livre" à aix
» Livre synthétique sur l'art d'écouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarök :: 
Valhöll
 :: 
Le vieux Valhöll
 :: 
Rues & Ruelles
-
Sauter vers: